Mairie du District : Vers l’adoption d’un PDESC plus ambitieux pour les populations de la capitale

0

Le Maire du District de Bamako  a présidé les travaux  de la 3ème session ordinaire en présence de l’ensemble des membres du conseil et des chefs de services. Au cœur de cette session, l’élaboration du Programme de Développement Economique, Social et Culturel (PDESC) sur la période 2021-2025.

A l’ouverture de la session, le maire a fait mention du  contexte sociopolitique du  pays  marquée d’une part par une  crise sanitaire due à la maladie à coronavirus et  d’autre part par le renversement du pouvoir en place par l’Armée. Occasion indiquée par lui pour interpeller les autorités religieuses et coutumières  à s’impliquer pour la cause du Mali  et aux  nouvelles autorités à tout mettre en œuvre  a rassemblé toutes les forces vives de la nation pour définir ensemble les contours d’une transition inclusive et apaisée.

Conformément  aux dispositions prévues dans la loi n°2017-053 du 02 octobre 2017,portant  aux attributions du conseil du district,  que  le Maire a soumis  aux autres membres  l’élaboration du Programme de Développement Economique, Social et Culturel ( PDESC ) sur la période 2021-2025.  A en croire à l’édile Sangaré,  ce  programme prévoit  «  la construction de deux fourrières sur les deux rives du fleuve Niger à Bamako,  l’institution de redevances et la fixation du taux des taxes  de la mairie du District au titre de l’année 2021 dans le cadre des bases et des maxima fixés par la loi,  de la  régie de recettes à la Mairie du District de Bamako et  l’examen et le vote de virements de crédit dans le budget de l’exercice 2020 ».

Toujours selon lui, ce PDESC,  loin d’être une liste de problèmes à résoudre, est  un ensemble d’actions à mettre en œuvre pour l’amélioration progressive des conditions de vie des populations. De quoi amener le  Maire à insister  sur la nécessité de valoriser  les potentialités locales et la collaboration de l’ensemble des acteurs sociaux. Il a ainsi  exhorté les conseillers du district  à adopter le rapport de  la fixation des taxes de l’année nouvelle avant le 1er Octobre prochain et de même pour les régisseurs  par rapport à l’adoption des recettes et des dépenses.

Se prononçant enfin sur la construction de deux fourrières dans le district de Bamako, Adama Sangaré dira que la réalisation de ce projet répondra certainement à un souci majeur du Conseil du District  à savoir  répondre à l’absence de fourrière qui  favorise la divagation des animaux , et problème de stationnement des engins saisis en infraction.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here