Marie du district de Bamako : La situation financière à mi-parcours passée en revue

0

La situation globale de l’exécution du budget de 2019 de la mairie du District, sur la période du 01 janvier au 31 mai se présente ainsi : recettes pour une prévision de 24,82 milliards de FCFA, seulement 5,86 milliards ont été réalisées soit un taux d’exécution de 23,61%. S’agissant des dépenses pour une prévision de la même somme 24,82 milliards de FCFA, seulement 5,98 milliards ont été exécutés soit un taux de 23,61%. L’analyse de ces données, montre clairement que la situation financière est loin d’être satisfaisante, a indiqué le 1er adjoint au maire du district

Les travaux de la 2ème session ordinaire 2019 du Conseil du District de Bamako, ouvertes le mardi 18 juin dernier,  vont se poursuivre jusqu’au 24 juin prochain. Au cours de cette 2ème session, les conseils du district de Bamako plancheront sur plusieurs points inscrit à l’ordre du jour dont les plus importants sont entre autres : la situation financière de la mairie, l’assainissement, la convention des Maires de l’Afrique Sub-saharienne.

L’ouverture des travaux de ladite session s’est déroulée dans la salle de délibération de ladite mairie, sous la présidence du 1er adjoint au maire, Harimakan Keita, en présence de plusieurs conseils du district.

Après avoir demandé d’observer une minute de silence à la mémoire de ses collègues disparus, ainsi qu’à l’endroit des victimes de l’inondation de Bamako et celui des massacres de Sobane Da, le président de la séance a fait le tour d’horizon des points inscrits à l’ordre du jour.

Parlant de la situation financière de la mairie du district de Bamako, selon Harimakan Keita, le budget 2019 a été adopté par les conseils du district dans un contexte fort difficile. C’est pourquoi, dira-t-il, nous connaissons quelques difficultés dans sa mise en œuvre. Ainsi, la situation globale de l’exécution du budget de 2019 de la mairie du District, sur la période du 01 janvier au 31 mai se présente ainsi : recettes pour une prévision de 24,82 milliards de FCFA, seulement 5,86 milliards ont été réalisées soit un taux d’exécution de 23,61%. S’agissant des dépenses pour une prévision de la même somme 24,82 milliards de FCFA, seulement 5,98 milliards ont été exécutés soit un taux de 23,61%. A l’analyse de ces données, nous constatons clairement que la situation financière est d’être satisfaisante. J’invite donc, les services d’assiette à plus d’engagement et d’imagination aux fins d’une amélioration notable des recettes de la Mairie du District, a-t-il exhorté.

Concernant l’assainissement de la ville de Bamako, selon Harimakan, cette question, a été et demeure une priorité pour les autorités du District. Seulement, la tâche n’est pas facile, a-t-il ajouté. Et de préciser qu’avec plus de 3 millions  d’individus, Bamako produit par jour 1 620 tonnes de déchets et moins de 21% sont évacués par Ozone, malgré l’appui non négligeable de la DSUVA. En plus, les voies de drainage des eaux usées et pluviales sont obstruées à cause des constructions illicites et par certaines pratiques inciviques des populations riveraines, a-t-il déploré, avant d’informer que pour réduire ses risques d’inondations en perspectives dans la ville de Bamko, des actions de curage de caniveaux, collecteurs et traversées sous chaussées sont engagées, pour un coût total de plus de 2, 79 milliards de FCFA.

S’agissant de la convention des maires de l’Afrique sub-saharienne, selon Harimakan, d’ici 2050, il est prévu que la population urbaine en Afrique passe de 400 millions à 1,26 milliard d’habitants. Dans ce contexte, a-t-il précisé que la Commission européenne a lancé la « Convention des maires en Afrique sub-saharienne » (CoM SSA), afin de soutenir les villes dans le cadre de ces défis, en augmentant leurs capacités de planification et en fournissant une plateforme où elles peuvent partager leur savoir et leurs bonnes pratiques.

AMTouré 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here