Diaspora malienne : Echanges utiles entre l’URD et la CSDM

0

Le président de l’URD, chef de file de l’Opposition Soumaila Cissé,  accompagné par une forte délégation dé son parti, a rendu dans la matinée du vendredi 22 mars, une visite de courtoisie  au siège du Conseil supérieur de la diaspora, (CSDM).

Pendant deux heures d’horloge, les deux délégations ont échangé sur  les préoccupations de l’organisation.

Au sortir des échanges, les deux présidents ont partagé avec la presse leur intention de travailler ensemble pour le plus grand bonheur des maliens de l’extérieur et même sur tous les sujets d’intérêt national.

.«Nous sommes venus ici pour plusieurs raisons. La première c’est de venir rencontrer une organisation sérieuse qui s’intéresse particulièrement à la diaspora. Cette diaspora qui joue un rôle extrêmement important dans notre pays par son apport économique et social. Je pense aujourd’hui que si nous tenons encore debout,  c’est vraiment grâce à l’apport de la diaspora par son entregent et par tout ce qu’elle fait pour notre pays puisse exister.  La deuxième raison c’est que nous avons rencontré le président de CSDM qui est un homme affable, un homme sérieux qui a su faire renouer le dialogue entre l’opposition et la majorité. Un homme qui se dédié entièrement pour ce pays, que nous l’étudions, et surtout qu’on découvre avec lui l’équipe qui l’accompagne. Je crois qu’un homme pareil mérite d’être rencontré. La troisième chose, c’est l’avenir. Que faire pour la diaspora? Car je suis convaincu que la CSDM qui est une  organisation jeune, vertueuse et sérieuse à un rôle à jouer » a expliqué Sou maila Cissé.

Selon le président de l’URD, il ne s’agit pas de dire que  la diaspora envoie de l’argent au pays, il ne s’agit pas de dire qu’il y a des difficultés. Le plus important c’est de lui proposer  autre chose. «  Nous sommes venus faire notre rôle. Celui de proposer qu’elle soit représentée avec 15 élus à l’assemblée  nationale et au moins par 10 personnes au cas où une deuxième chambre venait à être créée. Et au Conseil économique social 5 élus. » a-t-il souligné. Et le président de  l’URD, de dire sa satisfaction de pouvoir partager avec le président de la CSDM leur préoccupations.

« La diaspora doit participer à la vie de la nation. Nous avons été très fiers d’avoir échangé avec eux. Mais surtout nous avons découvert qu’ils envisagent des choses aussi importantes qui n’encouragent pas les Maliens à traverser le Sahara, la Méditerranée pour aller de l’autre côté. » a rappelé l’élu de  Niafunké.  Et d’ajouter « les deux parties cherchent à ce que le Mali se développe par les maliens. S’il y’a quelque chose que nous partageons, c’est surtout la vérité. Car aujourd’hui on est tombé trop bas. Nous n’avons pas d’autre choix que de remonter avec le ressort que nous avons.»

De son côté, le président du CSDM,  Chérif Mohamed Haidara s’est dit très honoré de la visite du chef de file de l’opposition, et d’avoir échangé avec lui sur des sujets d’intérêt national. «Nous avons échangé avec Soumaila Cissé sur les préoccupations de la diaspora, et des sujets de préoccupations nationales. Nous avons trouvé un interlocuteur  ouvert. Un interlocuteur qui se préoccupe des problèmes du pays» a t-il expliqué. Chérif Mohamed Haidara, a dit avoir trouvé en Soumaila Vissé,  un homme d’écoute, engagé pour le pays, préoccupé par  le devenir du Mali. Selon lui,  l’évolution récent du  climat politique est le témoignage de l’amour de Soumaila Cissé pour le pays. « Les marches pacifique qu’il a toujours su bien organiser sans le moindre incidence contrairement dans certains pays où des cimetières ont été expressément construits pour les corps des marcheurs.»

Mohamed Naman Keita 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here