Le Président du Conseil de Base des Maliens du Ghana, El Hadj Hamidou Mohamed Maiga dit Hamir, lance un appel aux Maliens de l’extérieur

1

« C’est l’unité d’action qui nous fera avancer, soyons unis pour relever les défis »,

Elu à la tête du Conseil de Base des Maliens du Ghana, le président Hamidou Mohamed Maiga, Hamir nous a accordé un entretien lors de son séjour dans la capitale malienne à Bamako, à l’occasion d’une visite de courtoisie à son domicile, le samedi dernier.

Apres les salutations d’usage, le président du conseil des Maliens du Ghana, nous a quelque peut entretenu sur l’état des lieux des activités du bureau du conseil. Pendant les premiers mois du mandat en cours, à la tête de cette institution des Maliens du Ghana, Hamir Maiga, n’a pas caché avoir été confronté à des difficultés. Beaucoup de controverses, des coups bas orchestrés par certains membres mécontents du conseil après leur échec aux dernières élections qui l’ont vu arriver à la tête du Bureau. Toutefois, il rassure puisqu’à ce niveau dit-il «  nous avons pendant longtemps été confrontés à des problèmes mais au jour où nous sommes tout est rentré dans l’ordre. On a aplani nos différents et avons commencé à travailler main dans la main car c’est l’unité d’action qui nous fera avancer pour atteindre nos objectifs. »

Parlant des relations entre le conseil de base et les représentations diplomatiques respectives du Mali et du pays hôte le Ghana, elles sont aux beaux fixes, dira l’homme d’affaire malien. Avant d’ajouter «  au Ghana on se sent comme au Mali, on a aucun problème avec les autorités du Ghana. »

Malgré tout cela que l’arbre ne cache pas la forêt, il y a bien des maliens qui vivent au Ghana, dans des difficultés dues au manque d’emploi mais ce problème on le rencontre dans tous les pays même au Mali. Mais le conseil, répond à toutes les sollicitations des Maliens qui ont des problèmes, dans toutes les 10 régions du Ghana et jusqu’à  Koumassi, a-t-il rassuré.

La communauté malienne au Ghana est très grande il y a beaucoup d’étudiants maliens dans ce pays, « avec l’association des étudiants nous avons de très bonnes relations avec eux ». « A mon retour au Ghana dans les prochains jours, la priorité sera de réunir tous les membres du conseil, des 10 régions du Ghana pour que le travail puisse réellement commencer et nous donner enfin la main pour relever les défis qui s’imposent.

« Compte tenu de la situation politique au Ghana où les élections devront se tenir vers le mois de novembre, nous, nous projetons de faire le renouvellement des instances après cela, car dans ces élections ghanéennes, beaucoup de maliens participent de différentes façons et cela peut constituer un blocage si on veut tenir des élections du bureau pendant la même période. Je prie pour la paix au Mali et entre tous les maliens partout où ils se trouvent et il faut toujours qu’on se dise que c’est en nous unissant que nous pourrons réussir à relever les défis auxquels nous faisons face. » a-t-il conclu.

Samb Poulo

PARTAGER

1 commentaire

  1. LC’t faux les Ambassades les onsulats les Ministres defient IK ils divisent s maliens comme ils veulent Abdramane Sylla est venu semer le bordel a new York ce courreur de jupoms a cause de sous et femme que Balla Sissoko lui a offert a ait signe un aord bidon.Avec la cmplicitede Salif Sanogo le Cube jumbo de ous regimes ont diffuse les ages >le rochain voyage de IBK a new York va chauffer.on va lui crache nos 4 verities nous allons jusu’au bout.Blla sissoko est un traitre un Battard.

Comments are closed.