VIE PRIVEE DES ARTISTES : Alou Sam veut divorcer d'avec Fifi, sa première épouse

0

C’est ce mardi 5 décembre que le tribunal de première instance de la commune V se prononcera sur le divorce de l’artiste Alou Sam d’avec sa première épouse, Fifi Diarra. Les deux parties de ce couple dont le mariage civil a été célébré en 2001 et qui ont deux enfants ne parlent plus le même langage depuis longtemps. Selon nos sources, le divorce a été demandé par Fifi pour la simple raison qu’elle ne veut plus de ce mariage.

Rien ne va plus entre le jeune "gawlo", Alou Sam, lauréat du Djembé d’or 2006 du meilleur artiste malien en Guinée, et sa première femme, Fifi Diarra. Ce couple est en instance de divorce depuis un certain temps et ce, à la demande de la femme. Selon un proche de l’artiste, c’est ce mardi 5 décembre que le juge d’instruction du tribunal de Première instance de la commune V va se prononcer sur cette affaire. Et, semble-t-il, les deux parties sont prêtes pour la séparation.

C’est courant 1995 qu’Alou a connu Fifi au quartier de Niaréla en commune II. Et c’est à partir de là que l’union entre eux a commencé, tout d’abord par le copinage avant la célébration du mariage religieux trois ans plus tard. Ils ont eu leur première fille, Anta, en 1999, avant la célébration du mariage civil en 2001. Quant à leur second fils, homonyme de Boubacar Lah, un grand opérateur économique de la place, il est né courant 2004. Boubacer Lah, grand mécène, a aidé Alou à produire son premier album intitulé, "Soukabé Mali".

Depuis qu’Alou a connu Fifi, il n’a pas eu de bonheur puisqu’elle ne le respecte pas dans son foyer. "Cette femme n’est pas bonne. Elle est méchante. C’est à cause d’elle que tous les amis d’Alou ont déserté sa maison. Souvent même, elle insulte Alou devant sa maman. Et tout le quartier de Badalabougou est au courant de cela", témoigne un proche de la famille Sam. Après avoir accepté tout cela pendant longtemps, le jeune griot a finalement décidé de quitter Fifi. Qui s’est d’ailleurs réfugiée chez ses parents à Lafiabougou. Entre-temps, Alou Sam est parti pour la France en 2004-2005 pour l’enregistrement de son dernier album intitulé "Don té wélé dona". A son retour, il a épousé une de ses cousines du nom d’Awa Sam, plus connue sous le nom de Salimata. Après ce mariage, les parents de l’artiste ont souhaité que Fifi retourne aux côtés de ses deux enfants. C’est ainsi qu’elle a regagné la maison. Mais, dès son retour elle a commencé à reprendre les mêmes choses qui lui étaient reprochées alors qu’elle était dans toutes les conditions de vie satisfaisantes.

Et, au moment où se préparait la fête de Ramadan, Fifi a rangé tous ses bagages avant de quitter la maison sans aucun prétexte. Dèpuis sa sortie, elle ne cesse d’appeler Alou pourque le divorce puisse être prononcé le plus vite possible. Toutes les mesures sont désormais prises pour que le tribunal se prononce sur cette affaire. Le verdit tombera ce mardi 5 décembre.

On se rappelle que le divorce de la diva de la musique malienne, Amy Koïta, il y a quelques mois, avec son désormais ex-mari, Samir Nama, avait défrayé la chronique. C’est dire que le divorce des artistes n’est qu’une question de minutes.

Alou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER