Dioncounda Traoré a trahi l’Armée, le Mali et les Maliens : Le comble de l’imposture

63

Investi suivant l’accord cadre signé entre le CNRDRE et la CEDEAO le 06 avril dernier à Bamako, le Président par intérim, Pr Dioncounda Traoré et ses camarades de la classe politique sont prêts à tout pour violer cette entente. Pour preuve, le sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 27 avril dernier à Abidjan, a fait lever le voile de la vraie intention de ces prédateurs de notre pays appelés « démocrates ».

Président Dioncounda et Capitaine Sanogo

Les résolutions de cette rencontre inédite sur les abords da la lagune Ebrié, sont en total déphasage d’abord avec l’accord cadre du 06 avril 2012, ensuite avec la Constitution du Mali et enfin les principes du bon sens.

En décidant en lieu et place du peuple malien d’imposer un Président pour la Transition, les Chefs d’Etats de la CEDEAO ont affichés leur mépris pour le peuple malien. Les principes démocratiques exigent que le pouvoir soit élu par un peuple souverain. Dans ce cas donc, il revenait au peuple malien de décider de confier leur destin à un homme de son choix. Ou les Chefs d’Etats estiment que le peuple malien manque de lucidité et de maturité pour un tel exercice ?

Qu’a-t-il de pire qu’une telle insulte à l’endroit d’un vieux peuple, d’une vieille nation telle que le Mali ?

Par ailleurs, les Chefs d’Etats de la CEDEAO outrepassent leurs prérogatives jusqu’à décider des délais de la Transition.

Dioncounda Traoré à qui profite tous ces tripatouillages peut-il désormais se targuer d’être un démocrate du moment où il a cautionné de telle violation ?

Absolument non !

Nos hommes politiques nous avaient suffisamment édifiés de part leurs comportements sur les limites de leur patriotisme. Mais nous étions loin d’imaginer que pour un  pouvoir éphémère, Dioncounda aurait si facilement céder à la tentation au point de cracher à sa dignité et son honneur. Avait-il d’ailleurs des leçons à recevoir de ces Chefs d’Etats dont la plupart n’a aucun parcours politique glorieux.

Blaise Compaoré, le premier qui s’inscrit sur ce registre n’est-il pas un putschiste mal repenti ?

Alassane Dramane Ouattara n’a-t-il pas marché sur des milliers de corps baignant dans une marre de sang pour enfin accéder au perchoir présidentiel ?

Ces deux exemples suffisent largement pour connaître les types d’hommes qui aujourd’hui prétendent faire le destin du Mali.

Dans la même résolution, les Chefs d’Etat ont menacé la junte de représailles au cas où celle-ci ne retournerait pas le plutôt possible dans els casernes. A l’analyse, on se rend aisément compte que la CEDEAO renie les premiers accords signés avec cette même junte qu’elle tente aujourd’hui de diaboliser.

Quel respect mérite la CEDEAO du moment où elle s’exerce au volte-face même si cela ne contribue pas à la rendre crédible ?

Pourtant les maliens avaient eu beaucoup d’espoir lorsque dans les premiers accords signés avec la junte, la CEDEAO avait insisté sur la nécessité pour le Mali de recouvrer l’entièreté de son territoire. La récente résolution range au second rang l’urgence militaire d’opérer rapidement afin de libérer le territoire malien. Le Capitaine Sanogo lui-même dit que « l’armée Malienne n’avait besoin de que moyens matériels pour faire face aux bandits armés qui contrôlent le nord Mali ».

Pourquoi la CEDEAO s’obstine-t-elle à nous imposer l’envoi de ses troupes contre la volonté des autorités militaires ?

Il y a un malentendu fondamental à ce niveau. D’un, où la CEDAO n’a pas clairement dit ses vraies intentions ; où cette force a d’autres objectifs inavoués contraires à l’esprit du renouveau, c’est-à-dire au redressement de la démocratie et à la restauration de  notre Etat mis en mal par ces politicards soucieux de leur tube digestif?

En dehors de la fameuse résolution du 27 avril dernier d’Abidjan, ces Chefs d’Etat se sont permis de promettre d’envoyer des soldats pour disent-ils sécuriser les institutions de la Transition. On retient à ce niveau simplement, qu’en acceptant cette mesure, Dioncounda Traoré affiche son mépris vis-à-vis de son armée et de son peuple.

Ce manque de confiance nous oblige à demander la démission pure et simple de tous les chefs d’institutions qui auraient cautionnés de telle mesure.

Sinon, comment peut-on diriger un peuple en qui on n’a pas confiance ?

Si Dioncounda n’a pas confiance en son armée au point de solliciter un appui extérieur, il insulte la Constitution et le peuple malien.

Par ailleurs, les Chefs d’Etat de la CEDEAO ne se rendent pas compte qu’en décidant de nommer le Chef de la Transition et de fixer son mandat, ils jettent à la poubelle purement et simplement notre Constitution. A quoi sert donc de rappeler le retour à l’ordre constitutionnel du moment où on a soit même piétiné la Constitution, les institutions républicaines et la dignité du peuple au nom de qui on prétend parler ?

En conclusion, on peut retenir que Dioncounda est poursuivable au même titre qu’ATT pour haute trahison.

Au peuple malien d’ouvrir grands les yeux pour éviter d’être désagréablement surpris. Par ce fait, Dioncounda a démontré qu’il ne faudrait rien attendre de lui.

Il fut Président même par accident. Ce titre lui suffit largement car toute sa vie, il n’a lutté ne serait-ce qu’une nuit au palais présidentiel de Koulouba. C’est déjà fait car, en ce moment, il a élu son « QG » au Ministère des Affaires Etrangères du mali, qui est contigu au palais présidentiel qui est bien gardé par nos vaillants soldats.

Hamady

Commentaires via Facebook :

63 COMMENTAIRES

  1. En imposant son conseiller spécial, Sadio Lamine SOW, au poste du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali, dans le nouveau Gouvernement, Blaise COMPAORE garde plus que jamais la haute main sur la transition.
    Désormais c’est Sadio Lamine SOW, le conseiller spécial de Blaise COMPAORE, président du Faso et médiateur de la CEDEAO dans notre crise, qui dirige la diplomatie malienne. Il s’impose de facto comme le 2è homme fort du gouvernement Cheikh Modibo DIARRA. Pour cela, il doit quitter sa résidence huppée de Ouaga 2000 où il vit depuis plusieurs années. A cause de sa complicité, pardon de son lien secret avec Blaise, sa résidence de Ouaga 2000 servait de pied à terre de plusieurs personnalités. On citerait, entre autres, le président ivoirien, Alassane Dramane OUATARA, son aîné Gaoussou Dramane OUATTARA et l’ex-patron des Forces nouvelles Guillaume SORO. Sadio Lamine SOW, bien que de nationalité malienne, est l’homme de Blaise COMPAORE. Il fait partie des rares journalistes africains qui ont opté de travailler à l’extérieur de leur pays. L’on indique qu’il a rencontré le président du Faso par le biais Mohamed MAIGA pendant la révolution. Donc depuis les premières heures de la prise du pouvoir de l’enfant terrible de Ziniaré (Blaise COMPAORE). M SOW a été parmi les premiers conseillers d’abord en communication et relations publiques du président pour ensuite s’occuper d’autres missions beaucoup plus spéciales. Ceux qui sont dans les secrets des dieux affirment que c’est grâce aux bons offices de cet homme que les relations de Blaise avec le colonel libyen se sont rapidement améliorées après l’assassinat du capitaine Thomas SANKARA. Ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer savent aussi que l’homme a joué un rôle essentiel lors du conflit libérien dans lequel, on le sait maintenant, le Burkina a joué une grande partition aux côtés du NPFL (National patriotic front of Liberia) de l’ancien président Charles TAYLOR, actuellement incarcéré à la CPI. Ces déplacements fréquents à l’époque entre Ouagadougou et Monrovia en témoignaient. Sadio s’était particulièrement occupé de la famille de TAYLOR restée à Ouagadougou. C’est lui qui, à l’époque, a procédé au recrutement des domestiques qui travaillaient au domicile des TAYLOR, selon notre confère l’Indépendant du Burkina. «Pour les dividendes du conflit libérien, à ce que l’on dit, il n’aurait pas été oublié. Une ambulance venue de Monrovia aurait été transformée en véhicule et lui aurait appartenu. Mais il n’y a pas que cela. Il s’est également occupé de bien d’autres choses comme certaines missions secrètes ou occultes du président COMPAORE», écrivait le confère dans une de ses parutions en décembre 2011. Le malien SOW est par ailleurs l’homme qui cire l’image du président COMPAORE à l’extérieur du Burkina. «On le dit par exemple très proche du président gabonais Omar Bongo Odimba; le colonel de Bengazi et bien d’autres. Certains n’hésitent pas à insinuer une guerre de rivalité entre caciques des régimes africains», écrivait le même journal dans sa parution du 8 novembre 2011. L’affaire de l’assassinat de son veilleur de nuit à sa résidence de Ouaga 2000 en 2011 a défrayé la chronique au Burkina- Faso en son temps. Selon les confrères burkinabes, les assassins du gardien de SOW recherchaient des documents dans la résidence de ce dernier.
    Par Hamidou TOGO
    SOURCE: INFOMATIN

  2. Nous disons que les ennemis du Mali « tapis dans l’ombre » sont vraiment forts tenaces et tiennent à la partition du Mali En effet ;
    -après avoir utilisé les lettrés maliens de l’exécutif d’ATT du législatif de Dioncounda des partis politiques sociétés civiles hommes en armes de la mouvance présidentielle (ou front du refus leur nouvelle appellation) qui ont affaibli le dispositif militaire de défense du pays (en le sous équipant en y introduisant des rebelles touaregs comme cheval de Troie) qui ont cédé également 1partie du nord du Mali aux islamistes et rebelles touaregs après les accords d’Alger et qui enfin ont reçu à bras ouverts ces rebelles avec armes en leur donnant le gîte et le couvert au frais du contribuable malien
    -après avoir équipé en armes sophistiqué ces bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs et après avoir permis aux faux islamistes suppôts de Satan de s’armer grâce à l’argent qu’ils leurs donnaient de façon subtile (rançons contre libération d’otages) et grâce à l’argent du trafic de drogues qu’ils leur permettaient de faire Ils leur permirent ensuite d’attaquer ensemble l’armée au préalablement affaiblie et réaliser ainsi la partition du Mali
    -après avoir utilisé la CEDEAO qui dit envoyer 1armée d’interposition en place d’1armée d’intervention et par cet acte légalise officiellement la partition du Mali
    -maintenant ils sont en train de créer 1affrontement entre les différentes composantes de l’armée en se servant d’apatrides militaires maliens Ainsi l’armée divisée ne pourra sinon difficilement faire fasse à son devoir régalienne à savoir s’équiper rapidement en armes efficaces et aller bouter hors du Mali les bras armés des ennemis « tapis dans l’ombre » du Mali
    Nous disons aux militaires de se ressaisir Nous disons que nous traduirons les militaires complices de trahison envers le Mali devants des juridictions compétentes le moment venu même si cela doit prendre des années Nous disons qu’il est temps que le peuple malien se réveille et prend son destin en main en faisant de la résistance partout en frappant et neutralisant les ennemis et leurs dispositifs partout où ils sont car le complot contre le peuple malien et le Mali est international

  3. Nous disons que toute modification de la constitution par 1tiers est « illégale » donc anti constitutionnelle Nous disons que la CEDEAO a demandé aux « jeunes gens » de respecter la constitution en remettant la présidence du pays au président du législatif malien pour assurer l’intérim qui selon la constitution est de 40jours maximum et ce qui fut fait Nous disons que de façon unilatérale sans l’avis du peuple malien la CEDEAO en prolongeant d’1an cet intérim viole la constitution malienne
    Nous disons que c’est 1coup d’état constitutionnel que la ECDEAO vient de faire ce qui est très grave et dénote son peu d’égard pour le peuple malien Nous disons que le peuple malien doit traduire devant des juridictions internationales compétentes la CEDEAO pour coup d’état constitutionnel Nous disons que cela ne c’est jamais vu dans le monde et il faut être en Afrique pour voire de telle chose
    Nous disons comment la CEDEAO impose au peuple malien de laisser circuler en paix ATT et les lettrés des parties politiques hommes en arme sociétés civiles religieux responsables de ce chaos par leur gestion primaire primitive égoïste et incompétente à moins qu’elle ne soit complice et ainsi approuve cette partition du Mali et l’impunité au Mali ou à moins que la CEDEAO soit devenue aussi 1structure régionale de défense de l’impunité des anciens chefs d’états membres et des chefs des partie de la mouvance présidentielle vue sa composition le jour de cette fameuse réunion sur le Mali et la Guinée Bissau.
    Nous disons à chaque fois que l’enquête le demande ils seront toujours interpellés car ils doivent répondre de leur gestion Nous disons que le temps de l’impunité est révolu au Mali comme dans le pays du chef de la CEDEAO où des personnes sont en prison ou interpellées chaque fois que des enquêtes le demandent pour mauvaise gestion
    Nous disons que la CEDEAO joue la ruse avec le gouvernement malien et le peuple malien à cause du mandat qu’elle donne à l’armée de la CEDEAO devant intervenir au Mali
    Nous disons que la CEDEAO en donnant le mandat d’interposition et non le mandat d’intervention légalise et accepte la partition du Mali Nous disons que la CEDEAO devient « complice et collaborateur » de l’ennemi sinon comment comprendre que la CEDEAO demande de dialoguer avec 1groupe de bandits de touaregs (au service de leurs maîtres tapis dans l’ombre) dont l’option indépendantiste n’est point celui de la grande majorité des touaregs du Mali par ailleurs les touaregs ne sont ni majoritaire ni les seules ethnies dans ce Nord et ne sont pas non plus historiquement les vrais autochtones de la zone en question
    Nous disons partout dans le monde quand des personnes ou de groupes de personnes dialoguent avec l’ennemi l’occupant on les appelle des collabos des traites » tel fut le cas du Maréchal Pétain et son gouvernement lorsqu’ils ont accepté de dialoguer avec l’ennemi nazi et furent condamnés à la peine capitale transformée en peine à vie bien que le Maréchal Pétain fut le grand héro de la victoire de France contre l’Allemagne lors de la 1ère guerre mondiale
    Nous disons que si la CEDEAO veut réellement l’unification du Mali au lieu d‘envoyer 1troupe d’interposition qu’elle doit équiper et entretenir elle doit utiliser l’argent pour l’entretient de sa troupe à équiper l’armée malienne aux fins qu’elle boute hors du Mali ces faux islamistes suppôts de Satan et ces bandits sans foi ni loi de touaregs au service de puissances et états autres que les leurs
    Nous disons que si la CEDEAO veut vraiment que les « jeunes gens » retournent en caserne et remplissent leur mission régalienne qu’elle les équipe rapidement en matériels adéquats et ils n’attendent que cela pour aller en découdre avec les ennemis au lieu d’envoyer 1armée d’interposition à des coûts exorbitants car ATT et son exécutif ont sous équipé l’armée malienne avec la complicité du législatif de Dioncounda des partis politiques des sociétés civiles des officiers en arme de la mouvance présidentielle
    Nous demandons aux Gandakhoye et Gandasho et aux populations du Nord occupé de faire comme partout dans le monde la résistance de frapper l’ennemi au niveau de ses dispositifs stratégiques et personnes en attendant que l’armée se dote de matériels adéquats
    Nous demandons au gouvernement malien du 1er ministre aux pleins pouvoirs et au peuple malien de refuser la venue d’1armée d’interposition légalisant ainsi la partition Nous disons que partout dans le monde aucun gouvernement aucun peuple ne dialogue avec l’ennemi et le Mali ne fera pas exception (même fussent ils des frères ou parents au service de puissances ou états autres que les leur)Nous demandons au gouvernement du 1er ministre de doter le plus rapidement possible l’armée de matériels adéquats aux fins qu’elle boute hors du pays les ennemis
    Nous rappelons que l’exécutif (gouvernement) d’ATT le législatif (assemblée nationale) de Dioncounda les lettrés des partis politiques sociétés civiles hommes en armes religieux de la mouvance présidentielle de par 1gestion primitive primaire égoïste laxiste incompétente trahison et collaboration avec l’ennemi ayant abouti à la rétrocession d’1 partie du territoire aux rebelles touaregs suite aux accords d’Alger à l’affaiblissement de l’armée (par manque de matériels et incorporation de touaregs rebelles comme cheval de Troie) à la mort de citoyens lambdas au déplacement de milliers de personnes (vivants dans la misère famine et maladie) et enfin à l’occupation d’une partie du Mali avec comme corollaire l’humiliation du peuple malien sont les vrais et uniques responsables et devront rendre des comptes au peuple le moment venu Nous disons que le coup d’état a permis le réveil du peuple endormi par 1soit disante démocratie qui n’était autre qu’1démocratie digne des tropiques

  4. Certains se permettent même de donner des conseils en jugement. alors si je comprends bien le but du jeu c’était pas de combattre les rebelles mais de déloger l’incompétent ATT et son incompétente de clique et après s’asseoir à Kati… Et donc ce Sanogo en aurai eu le courage! waou quel vaillant chevalier, le Mali a vraiment de la chance de l’avoir eu sinon on devait sombrer dans le K.O.C’est la CEDEA notre ennemi! oui c’est eux qui ont armé les rebelles c’est eux qui ont accueillis les anciens combattants de Khadafi les bras ouverts pendant que les pays frontaliers les désarmais… Mais s’il vous plait arrêtons de réfléchir comme si on avait pas de cervelle quand même! le bon sens on est sensé tous l’avoir non!

  5. Oú etaient le 36 généraux des forces armées du Mali quand le pays a été envahi?
    Ont -ils été capables d’écarter ATT? NON , LE CAPITAINE SANOGO L’A FAIT.
    KONATÉ, FAITES UN BON JUGEMENT LA PROCHAINE FOIS, JE NE VAIS PAS METTRE Á VOUS OUVIR LES YEUX, MAIS N’OUIBLIEZ POURQUOI VOUS ETES EN FRANCE, MEME SI TOUT VA BIEN POUR VOUS(CONDITIONELLEMENT); C’EST PARCEQUE LE MALI EST INHABITABLE POUR BEAUCOUP DE NOS VALEUREUX COMPATRIOTES 🙁 🙁 🙁

  6. tous ce si n’est que des histoires a distraire le peuple un militaire sa mission principale c’est la défense du peuple et l’intégrité de la nation mais sanogo et sa bande ne veulent que la place de la présidence et ce moque de la partition du pays et ce qui en suit et il pense que c’est la cedeao qui va ce permettre de dépenser plus de 500.000.000 $ et confier a un petit capitaine en ce temps de crise économique que connait le monde maliens sachez que la cedeao n’est pas votre ennemi mais MNLA et autre voyous qui sont entrain de divisé le mali et avec la complicité de petit politiciens pour la destruction du mali tel que traoré aminata.bref courage 😳

    • Oú etaient le 36 généraux des forces armées du Mali quand le pays a été envahi?
      Ont -ils été capables d’écarter ATT? NON , LE CAPITAINE SANOGO L’A FAIT.
      KONATÉ, FAITES UN BON JUGEMENT LA PROCHAINE FOIS, JE NE VAIS PAS METTRE Á VOUS OUVIR LES YEUX, MAIS N’OUIBLIEZ POURQUOI VOUS ETES EN FRANCE, MEME SI TOUT VA BIEN POUR VOUS(CONDITIONELLEMENT); C’EST PARCEQUE LE MALI EST INHABITABLE POUR BEAUCOUP DE NOS VALEUREUX COMPATRIOTES 🙁 🙁 🙁

  7. Le jour J est arrivé. Le coup D’état plannifié est dirigé
    par l’ ORGANISATION TERRORISTE la plus connue en AFRIQUE la CDEAO-FRANCAFRICAINE, EST EN COURS MAINTENANT.
    LE JOUR EST VENU DE DÉCIDER D’ETRE LBRE, MALIEN, OU D’ETRE ESCLAVE DE LA FRANCAFRQUE POUR ENCORE AU MOINS UN SIÉCLE.
    LE SACRIFICE NÉCESSAIRE DOIT ETRE FAIT.

    POUR COMPRENDRE LE TANGO SATIRIQUE DE L’ ORGANISATION TERRORISTE CDEAO-FRANCAFRICAINE LISEZ SVP CI-DESSOUS:

    AfriCom : Contrôle de l’Afrique

    A l’horizon 2013, un quart du pétrole et des matières premières consommés aux USA devraient provenir d’Afrique. Sur la base de constat, un think tank israélo-états-unien l’Institute for Advanced Strategic & Political Studies (IASPS) a préconisé la création d’un commandement militaire US pour l’Afrique, l’Africom. Il a été inauguré par l’administration W. Bush à la fin de son mandat et placé sous le commandement du général afro-américain William E. Ward, ancien coordinateur de la sécurité entre Israël et l’Autorité palestinienne.
    L’annonce de ce dispositif a suscité une forte résistance en Afrique et aucun État n’a accepté d’héberger le commandement général, lequel s’est en définitive installé en Allemagne et en Italie.
    La montée en puissance de l’Africom devrait s’articuler autour de la base US de Djibouti où stationnent déjà des troupes israéliennes. Une emphase particulière devrait être portée au contrôle du Golfe de Guinée. Dans un premier temps, pour des raisons diplomatiques, elle devrait prendre la forme d’un réseau de petites bases, plutôt que de la construction de grandes installations. Washington devrait aussi prendre des initiatives pour se donner une image plus conciliante, notamment en acceptant l’exploitation chinoise des champs pétroliers soudanais, donc en cessant de déstabiliser ce pays.
    Simultanément, la France devrait réduire sa présence militaire, la partager avec d’autres États de l’Union européenne, et la mettre au service des opérations de maintien de la paix de l’Union africaine. Paris dispose encore de 9 000 hommes sur place, stationnés en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Gabon, en Centrafrique, au Tchad et à Djibouti.
    En 2011, l’OTAN a envahit la Libye « Bab el Africa » (porte de l’Afrique), notamment avec l’intention d’y installer à terme la base principale de l’Africom.

  8. Franchement!! comment peux t-on laisser publier un torchon pareil? c’est vraiment de la bêtise ou l’inconscience qui peut pousser à débiter de telles sornettes.Comme d’habitude on cherche toujours le coupable ailleurs c’est maintenant la CEDEAO et Dioncounda qui seraient les traites ou encore de mauvaise foi. c’est vraiment pathétique. Une chose est certaine!!! avec ce genre d’idées là on est pas sorti de l’auberge. et je crois d’ailleurs que finalement on a que ce qu’on mérite. si même avec un pareil choc on continue dans notre bêtise!! je me demande ce qui nous réveillera. 40 jrs, 12 mois, nos superhéros de militaires ont même déjà oublié l’objet de leur prise de pouvoir et les maliens avec d’ailleurs. Continuons à chercher des poux sur le crâne d’un chauve, pendant ce temps nos compatriotes souffrent dans les villes occupées par nos vraies ennemies.on serait assez mûrs pour gérer nos problèmes…or k’on arrive même pas à tomber d’accord sur des sujets d’un banalité déconcertante.franchement le mali est tombé bien bas… c’est juste triste d’en etre arrivé là.

  9. Avez-vous vu comment l’AEEM se permet de jouer à la politique? Une évidence claire que cette organisation mafieuse doit être absolument démantelée. Demandez-vous seulement quelle sont les revendications de l’AEEM dans cette crise politique? Certes il y a besoin que ce pays, où tout est à l’envers, brule pour tout recommencer. Un leader dit estudiantin qui s’arme et circule dans des 4×4 pour frapper les étudiants et semer la terreur en milieu universitaire…seul au Mali sous ATT.

    Par ailleurs, la conséquence de cette confrontation inutile provoquée par la CEDEAO en concertation avec le clan mafieux d’ATT qui ne s’arrêtera que devant la mort est que l’armée malienne qui se mobilisait déjà sur le nord sera divisée. On peut désormais commencer à dire good bye à l’intégrité territoriale du Mali. On ne peut pas avoir les deux à la fois : on ne peut pas se soucier du Mali pendant qu’on insiste sur son intérêt personnel. Les politiciens maliens ont choisi leur intérêt personnel.

  10. Quelqu’un a-t-il vraiment lu l’accord cadre signé par toutes les parties en cause, notamment le CNRDRE? Et plus spécialement les articles 1-2-3-4-5-6 et le dernier, non des moindres: l’article 7?
    Commencer par cela pourrait éviter bien des insultes, des accusations de trahison de parts et d’autres et d’envoyer le Mali vers une impasse mortelle!

  11. Le Mali est un Pays souverain et nous disposons de suffisemmment de competence et de valeur pour decider de notre avenir!!!

    Comment peut-on continuer a etre si fier de notre nation si l on ne peut meme pas tenir debout par nos propres moyens! Le Malien, cet etre toujours fier de chanter ses merites meme lorsque elles sont quasi-inexistents. Je me demande ce que l on a fait pour meriter une telle situation avec cette bande de puschistes incompetents qui pensent occuper une place importante dans l histoire du mali par leur acte derisoire!!!
    Ils ne comprennent meme pas les traites qu ils ont eux-memes signe avec les dirigents de la CDEAO.
    Que peut-on reellement realiser en 40 jours? Dioncounda n est pas un Messie ma parole!!
    un bon militaire doit etre au front et non assis a l aise dans un salon a Kati. Je me demande ou sont passes tous ces vaillants officiers superieurs de l armee….
    Que le bon Dieu nous vienne en aide!!!
    AMEN

  12. On prie pour le Mali,mais des apatrides comme ce cisse qui a Sanogo de dégager,la raison est simple sait pour continuer a voler ,a mentir,a détourner nos filles et nos sœurs car en instaurant la miséré vos plans ne passe plus ,bande d’idiots

  13. La trahison est la fonction d’être des fantoches et des néocolniaux. Il a préféré un bail de 12 mois à celui de 40 jours tout simplement pour sa carrière personnelle.

  14. Chers frères! Ce qui se passe en ce moment ou je vous écrit est très grave. Des bérets rouges ont attaqué l’aéroport, l’ORTM, et quelques points névralgiques de la Capitale.
    Sans aucune considération pour les populations civiles qui s’y trouvent en ce moment même.
    A qui la faute? A la classe politique qui n’arrive pas à s’entendre entre eux pour faire repartir le pays sur les rails. La preuve, elle a critiqué les choix portés sur des Maliens non politiciens par le Premier Ministre C.M.D
    Combien sont ils par rapport aux bérets verts (armée de terre), bleu (armée de l’air), bleus ciels (gendarmerie), marron (gare nationale). Le rapport de force ne peut être le même même si ce sont des soldats d’élite (parachutistes commandos). Dans les autres corps il y’a des forces commandos et para commandos formées communément appelées commandos fusiliers….. Leurs commandements auront du en tenir compte avant d’ouvrir les hostilités. Y’a pas égalité.
    Notre pays est aujourd’hui en pleine décadence à cause de la fourberie de la classe politique, des manipulateurs en tous genres. Aujourd’hui la situation veut qu’on taise les querelles intestines et qu’ensemble on se mette rapidement à trouver des solutions aux problèmes posés par la rébellion à savoir protéger et sécuriser les populations menacées et déplacées, revenir à une situation de suffisance alimentaire au Nord en approvisionnant les populations en vivres et denrées de première nécessité, en y apportant des médicaments; ensuite recouvrer l’intégrité territoriale.
    Les Chefs d’État de la CEDEAO ont pris des décisions, peuple malien soyez témoin,pour faire intervenir une force d’interposition afin de sécuriser les institutions mises en place par elles mêmes. Faut être un arriéré mental pour ne pas deviner ces intentions.
    Le Peuple Malien, dans son ensemble, est prêt à mourir les armes à la mains pour défendre le territoire, et réunifier le pays une fois pour toutes. Pour que plus jamais on ne parle de sécession.
    La CEDEAO, les pays mais et alliés du Mali n’ont qu’à fournir l’aide et la logistique nécessaire, l’armée malienne, le peuple malien est mûr pour se prendre en charge. Et conduire son destin. On n’a pas besoin d’une armée d’occupation d’où quelle vienne…….
    On n’est pas la guinée Bissau, on n’est pas la Côte D’Ivoire, le Liberia, la Sierra Léone, ni la Libye.
    A cause de l’ingérence internationale, nous risquions de devenir comme ces pays qui ont connu la geurre civile….. On n’est au bord de la guerre civile…
    Les hommes qui s’affrontent se connaissent entre eux. On se connait entre nous. Vous critiquez le Général A.T.T mais où donc étiez vous, Classe politique, Acteurs politiques, Officiers Supérieurs…..
    Vous avez manipulez l’opinion malienne, internationale en faisant circuler des fausses informations sur le Général, en fomentant des coups d’État qui malheureusement ont tous échoués parce que le CNRDRE a été plus rapide que vous et a commencé à nettoyer les vandales, les vautours, les rapaces et à mis à découverts vos manipulations et complots avec preuve à l’appui….
    Vous êtes responsables de ce qui se passe dans le pays. Par vos allégations, vous mettez la population civile en danger. Depuis quand l’armée est elle incapable de gérer son pays. On a vu le Mali (1991), le Niger (2010), la Guinée (2010). On vit des situations exceptionnelles. A situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles.
    Laissez nous prendre notre destin en main et ramener le ‘bateau” Mali sur le bon cap…… et à bon port……..
    Puissances étrangères, Pays amis, assistez nous au lieu de nous étouffer. Vous êtes responsable de ce que le Mali vit aujourd’hui. En nous imposant un embargo, vous avez sacrifiez les fils et filles de ce pays, vous avez mis en danger nos populations, vous nous avez fragilisé.
    On ne veut pas de participations militaires externes sauf à titre de conseiller, on ne veut pas de soldats étrangers sur notre sol qui obéiront aux doigts et à l’œil à ADO (RCI)et à la France.. On sait comment il est venu au pouvoir en RCI…….
    On a dit aides logistiques, aide humanitaires…….. Vous nous étouffez…..
    Messieurs Le Président et Le Premier Ministre assurez vos postes et imposez l’indépendance du Mali. Vous serez responsable si vous laissez faire et laissez le bateau ‘Mali’ naviguer sans timonier.

    A tous je souhaite un ressourcement profond, un retour à nos valeurs et traditions, une cohésion sans faille. Tous derrière Notre Président, Tous derrière notre Premier Ministre, Tous derrière derrière notre gouvernement, Tous derrière Nos Forces Armées de Défense et de Sécurité, Tous debout, Unis comme un Seul Homme et en avant pour la défense de notre partie..

    Vive l’Armée Malienne, Vive le Mali, vive la République….

    • GLOBTROTTER TU N EST QU’UN ABRUTI , JE SENS QUE TU ES UN MILITAAIRE OU ANCIEN MILITAIRE OU FILS DE MILITAIRE. UNE ARMEE N A PAS SA PLACE DANS UN PALAIS MIS AU FRONT CELA EST PLUS VRAI EN PERIODE D’OCCUPATION. TU NE COMPRENDS RIEN DU TOUT , TU ACCUSE LA CEDEAO. LE MALI A T IL SIGNE LA CHARTE DE LA CEDEAO? ARRETER VOS INTERVENTIONS BIDONS SUR LE NET ARRETER DE MANIPULER POUR DES RAISONS ^PERSONNELLES . TOUT LE MONDE A OUBLIE GAO, TOMBOUCTOU, OCCUPPES , VIOLES , PILLEES. SANOGO EST UN LACHE . POURQUOI IL N EST PAS AU FRONT?

      • Mon frère
        Lisez bien. Encore une fois lisez bien. Évitez le débat passionné mais préférez le débat constructif.
        Il y’a des urgences, les aides humanitaires, les soins de santé, la scolarité des enfants, ensuite sécurisation des personnes et des biens. On ne peut pas dans le contexte actuel, avec ce qui se passe, restés forts tant que on n’est pas unis, soudés. Ce n’est pas une question d’être dans le palais ou non, c’est une question d’éviter que des hommes et des armes entrent et circulent sur notre territoire, sous quelque prétexte que ce soit. Parce qu’après on ne contrôlera plus rien….
        Quand nous comprendrons cela, nous deviendrons forts et pourrons envisager de libérer les villes tombées sous le joug des envahisseurs…
        Malheureusement on est en train d’assister à des tentatives de déstabilisation du régime …..au lieu de mettre en place rapidement des stratégies pour libérer le Nord.
        Bien cordialement

    • Va te faire voir à Kati avec tes sales commentaires qui ne feront dormir que toi et ta naïveté.

    • Globtrotter
      Va te faire voir à Kati avec tes sales commentaires qui ne feront dormir que toi et ta naïveté.

      • Cher Soul
        Je développe seulement une analyse et attire l’attention afin que nous maliens ne tombont pas dans des erreurs qui puissent être fatales à notre pays.
        La priorité c’est justement de taire cet égocentrisme qui divise aujourd’hui la classe politique, de faire front commun et de trouver urgemment une solution aux problèmes du Nord.
        Vous n’avez pas encore compris que des personnes mal intentionnées ont essayé de déstabiliser le pays afin de nous imposer leur desiderata. Je suis patriote et reste convaincu que l’on sortira de cette galère dans laquelle le mali est entrain de sombrer. La situation est tellement grave qu’il faut d’abord être unis et taire nos querelles et penser à nos frères et sœurs du nord.
        Hors, pour des raisons encore inconnues, des mercenaires ont infiltré nos rangs semant la zizanie. C’est de ça que je parle.
        Avec le narcotrafic, ces gars là sont capables de lever toute une armée et essayer de nous envahir. Il est urgent d’identifier nos ennemis, de préparer une stratégie et de les combattre. Ce que nous n’arrivons pas à faire parce parce que nous sommes divisés.
        La suite vous connaissez……. 8) 8) 8)

  15. Mais ce gars n est pas journaliste . Je ne sais pas qui peux te donner le droit d ecris des stupiter pareil vasy rentre chez toi bouffon

  16. Par ce temps qui court il y trop de faux journaliste dans notre pays, des gents sans dignité qui n’hésitent en aucun moment de se prostituer pour le pouvoir en place si piètre qu’il soit. Même si je prends les armes aujourd’hui pour massacrer l’avenir du pays on trouvera que j’ai raison et j’aurais des soutiens.
    Un journaliste se doit de rapporter les faits sans son propre jugement en laissant ses lecteurs certainement doter d’intelligence de juger la situation.
    On voit que ce dernier n’a souci que de soutenir un putsch. depuis quand un putschiste fait honneur?
    Rester dans votre rôle de journaliste , éclairer les gents sans faire paraître vos désires et emotions.
    Salut

  17. Rien que du torchon (du papier hygiénique) cet article. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Arrêtez de vous comporter comme des gamins, analysez en responsable et évitez au Mali, des saignés! 😳 😳 😳 😳
    Tu es une véritable journaliste pyromane! 🙄 🙄 🙄 écervelé ❓ ❓ ❓ ❓

  18. TRES BON ARTICLE DE PRESSE ! BONNE CONTINUATION A VOUS HAMADY !

    LE MALI NE DOIT PLUS PLACER SA CONFIANCE EN CETTE CEDEAO CI .

    LA CEDEAO A BEAUCOUP D’INTENTIONS CACHEES ET MALSAINES CONTRE LE MALI . ET SA MISE SOUS TUTELLE EST IMMINENTE PAR LA CEDEAO AU COMPTE DE LA FRANCE ET L’ONU . CHERS MALIENS REFUSONS TOUT SIMPLEMENT CETTE MECHANTE DUPLICITE DE LA CEDEAO POUR PILLER ET EMBRIGADER LE PEUPLE DU MALI .

    NE LEUR DONNONS AUCUN MANDAT MEME CLAIRE ! ILS NE LE RESPECTERONT PAS COMME L’ONU L’A FAIT EN LIBYE .

  19. Le GRAND PEUPLE DU MALI DEVRA DES A PRESENT OUVRIR LES YEUX AFIN DE SAVOIR QUELLES SONT SES PRIORITES DE L’HEURE .

    LA CEDEAO NE PEUT RIEN POUR OU CONTRE LE MALI , ET SANS LE MALI . LE DRAME GROTESQUE VIENDRAIT DE LAISSER ATTERIR DES SOLDATS VOYOUS SOUS LA CASQUETTE DE L’ECOMOG A BAMAKO OU AILLEURS DANS LE SUD . SI NON , CE SERA LE TRISTE DEPART DE LA LONGUE MISE SOUS TUTELLE DU MALI PAR LA France A TRAVERS LA CEDEAO , ET POUR CAUSE DE PETROLE .

    LA CEDEAO A SA PLACE IMMEDIATE ET TOUTE SA VALEUR A GAO ET KIDAL. ET ENCORE NON A BAMAKO .

    L’AIDE DE LA CEDEAO EST LA BIENVENUE , MAIS NOUS AVONS LE DROIT DE LA CONTROLER , ET COMMANDER POUR QUE VIVE LE MALI !

    LA CLASSE POLITIQUE MALIENNE DEVRA ENCOURAGER ET LAISSER SON ARMEE FAIRE CE COMBAT AVEC SON SOUTIEN SANS FAILLES . LE PEUPLE DERRIERE SON ARMEE , ET LE NORD SERA LIBERE INCHALLA .

    ENCOURAGEONS NOS JEUNES SOLDATS ET METTONS CES JEUNES COMBATTANTS DANS LES MEILLEURS CONDITIONS POUR MENER CETTE MISSION HISTORIQUE . CA SUFFIT LES DISCREDITS SUR NOTRE SYSTEME DE DEFENSE MILITAIRE. NE LAISSONS PAS LA CEDEAO FAIRE L’HISTOIRE RECENTE DU MALI . CETTE TACHE EST DEVOLUE AU PEUPLE DU MALI ET A SON ARMEE . JE VOUS INVITE A L’ANALYSE !

    MERDE A SAID JINNIT DE L’ONU ET MERDE A LA CEDEAO D’ALASSANE OUATTARA !

  20. hammadi parle en ton nom ..Ne menagez pas vos plumes allez sur la voie de la discorde.Evitons l’enlisement de notre pays dans cette crise.

  21. hammadi parle en ton nom tu feras parti des journalistes qui iront repondre de leurs actes au tpi.Wait and see.Ne menagez pas vos plumes allez sur la voie de la discorde.Evitons l’enlisement de notre pays dans cette crise.

  22. C’est encore une foutaise d’essayer de faire croire aux maliens que la résolution du sommet de la cedeao est contraire aux intérêts du pays.
    1- Le fait que le président Djoncounda soit conduit comme président de la transition pour une durée d’1 an va dans sens de l’apaisement dans la durée de la légalité institutionnelle.
    2- Il est aisé de comprendre,dès lors que le cap Sanogo ne cache pas à qui veut l’entendre qu’il est prêt à refaire un autre coup d’état.
    – Et vous vous étonnez dans ce contexte que le président accepte l’offre de la cedeao de sécuriser le pouvoir qu’elle contribue à mettre en place.
    – Sanogo peut se foutre de qui il veut au Mali aujourd’hui parce qu’il a le doigt sur la gâchette et l’autre main mise sur l’ORTM ,si non,qui d’autre bloque le progrès vers une solution rapide, et de passer à la phase 2 du problème , c’est-à-dire, le nord ?

  23. pauvre mali.je ne suis pas malien et c’est tant mieux.la pire trahison,c’est quand 600 rebelles divisent le pays sans que la soit disant armee ne leve pas le petit doigt.la pire trahison c’est quand des generaux,des intellectueles,des hommes politiques abandonnent le pays dans les mains d’un pauvre capitaine.la pire humiliation c’est quand un un pays souverain n’est pas en mesure d’assurer sa souverainete.les autres pays ne veulent que vous aider.les autres sont en paix.pauvre de merde.quelle honte.les touaregs viendront vous chasser bientot de bamako.

  24. J’apprecie cette analyse de la situation.
    La CEDEAO? la situation au Nord n’est pas son affaire.
    Tous les presidents de la CEDEAO on peur que les leurs (armées) soient encouragées par ce qui s’est passé au Mali donc il faut mettre tout en oeuvre pour dissuader les leurs.
    Le CNRDRE a été très humaniste en acceptant l’accord cadre pour que l’embargo soit lever. Je crois que la CEDEAO à trouvé ça très facile donc il faut lever la barre haute pour pousser le CNRDRE a se revolter à là elle (CEDEAO) aura un argument pour envoyer ses militaires à Bamako.
    Malheureusement beaucoup d’entre nous ne soucions que de nos pains quotidient donc même si le pays est vendu, tant que notre pain quotidient est assuré, ça va.

    Aucun de ces pays membre de la CEDEAO n’aime le Mali plus que son pays. Chacun defend son propre interêt.
    Si nous Malien(nes) nous ne nous entendons pas et cela au yeux du monde, les autres profiterons de cette situation pour nous diviser.
    Le brassage ethnique était notre force au Mali mais si nous ne faisons pas attention, ces politiques vont semer le chaos (Alla k’an kisi o ma)
    Soyons vigilant

  25. Dioncouda n’a pas signé l’accord. Chers Maliens, l’accord est intitulé accord pour le retour à l’ordre constitutionnel. Alors si je comprends, ou est la place du CNRDRE dans la constitution Malienne. nul part alors qu’on nous laisse en paix. Le Capitaine vient de comprendre après 23 jours qu’il avait commis une erreur car lui et ses avocats n’ont pas compris les termes. “Retour à l’ordre constitutionnel”

  26. Dioncounda n’est élu dans sa ville que grace à ATT. Il n’est pas blanc comme neige. Un exemple l’assemblé nationale du Mali n’a pas payé ses frais d’électricité et d’eau depuis plus de 3 ans. Pourtant il a bien été voté dans la loi de budget 2011/2012. Par contre le sieur Dioncounda mene une vie de pachat.
    Comment voulez-vous que ce monsieur se comporte quand il a l’occasion.

    A bon entendeur salue

  27. Tu parle de quelle armée ? Ceux la même qui fuit les rebelles et arrête les civils sans armes ? Cas même.
    S’ils sont garçons qu’ils partent au Nord.

  28. Quelle stupide analyse. Tu crois nous mener en bateau ? Hammady je te demande un peu de respect pour le Mali et surtout ceux du Nord, des propos comme ça nous mettent du baton dans les roues.

  29. Mon cher Hamady, on ne pas mieux analyser que comme tu viens de le faire. c’est ton opinion et ça me va droit eu coeur comme beaucoup d’autres maliens. les anti-putchs et et leurs parents ne seront jamais d’accord avec nous. ce sont les pires ennemis du pays. pour la vérité, le temps dira le reste. que dieu paye chacun pour ses intentions pour le Mali.
    Vive le Mali.

  30. évitez de nous distraire, si les maliens que nous sommes avaient parlé entre nous, on en serait pas là. depuis le putsch, nous ne voyons que maliens partagés et incapables de se consacrer à l’essentiel, c’est à dire le Nord. les militaires se promènent parmi les civils, en intimidant les ledears politiques et en rappelant incessamment qu’ils sont les maitres à bord, pas une seule action en faveur du nord, si ce n’est que appeler à l’aide.
    par notre divergence aigue face à un problème qui dépasse nos frontières, il n’est pas intelligent de nous laisser seul. depuis janvier, seul le mali faisait face, quelle avancée avons nous eu?

    que les militaires laissent les institutions agir

  31. Ne parle pas au nom des maliens, parle plutôt de ton analyse personnel. Au Mali des journalistes comme les Saouty sont des denrées rares compte tenu de leur franc parlé.
    Regarde moi ces écrits d’un soit disant journaliste, si vous ne pouvez pas dire la vérité à ces fuyards il vaut mieux la fermé, il faut des journalistes et non des journaleux pour faire une telle analyse.

  32. Moi, je suis président élu à 0% de voix au vote du 29/04/12
    je constate que le nord est totalement oublié et la population soufre et aux nordistes d’aller defendre la terre de leurs ancetres.

  33. Hamady c’est une analyse correcte de la situation actuelle bravo pour l’article

  34. Quoi qu’il en soit la CEDEAO a annoncé sa résolution qui dénote une violation flagrante des accords cadre en présence de DIONCOUNDA au somment tenu à Abidjan on peut pas négocier sur certains points soit c’est noir ou c’est blanc on va pas se précipiter pour sortir de la crise et replonger dans la même corruption généralisée il apparait evident que tout n’est pas claire entre DIONCOUNDA-CNRDRE pour l’histoire du plein pouvoir, pourquoi demander une prolongation de la transition les textes ne sont-elles pas assez claire à cet effet ?

  35. LE CNRDRE N’A AUCUNE VALEUR JURIDIQUE AUX YEUX DU MALI,DE LA CEDEAO.. Quels problèmes le CNRDRE a-t-il résolu jusqu’à présent? Rien..

    Le faux capitaine Sanogo aux c…s vides, fuit ses responsabilités militaires en les masquant par des intérêts politiques. Mais heureusement pour le Mali il ne maîtrise absolument rien. Actuellement il a beau se plaindre cela ne changera rien dans le décision de la CEDEAO. Ce Sanogo et le CNRDRE sont des c…s vides, des gueulards et des opportunistes. Quels problèmes ont-ils résolu jusqu’à présent? Rien.
    Les seuls éléments déstabilisateurs sont Sanogo et le CNRDRE qu’il faut à tout prix mettre hors d’état de nuire.
    C’est juste une toute petite partie de l’armée qui suit Sanogo, ceux là même qui ne veulent pas se battre au nord. Tout ça n’est qu’un trompe l’œil, la vérité c’est que ce sont des lâches et des c…s vides. Pour quelle raison ce sont-ils engagés dans l’armée?

  36. Maudit soit ce journaliste! Toujours prêt à mettre le feu dans ce pays.Ta plume fait honte à ta profession.
    Je demande à tout les maliens de prier pour ce pays afin que Dieu nous preserve des dangers internes ie ces militaires qui ont gouté au pouvoir de l’argent et aux politiciens qui sont prêt à tout pourvu que leur interêt soit menacé et aux dangers externes qui sont ces fanatiques musulmans qui ne connaissent pas Dieu et ces rebelles touaregs qui ont la soif de la domination sur les autres ethnies.

  37. Dionkounda n’a pas trahit qui que ce soit et la CDEAO aussi n’est qu’une marionnette à la solde de l’union Européenne et des Nations Unis

    • Bien dis YACha ,que Dieux te béni . Et les traitres, enemis du Mali sont ces politicients.
      Le pays est en feu règle ça d’ abord.
      Cette CEDEAO va mètre le Mali Sang,vous allez voir,Blaise est un criminel nous savons tous a traver son histoire.Alassane vien de commettre du crime avec la complicité de la France pour être au pouvoirs .
      Attender cher politiciens insouciens du Mali!!!!!!!!!!! Si jamais vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  38. Ho!!! Quelle exercice de la part des soit disants responsables de la CEDAO. Est ce que la cedao oublie que le MALI un pays a part? pour prendre les decisions a notre place. Y’a t’il autres choses a faire que aider le MALI a recuperer ses regions qui sont aujourdhui sous le contronle des islamistes et les rebeles pour que soit elu un president democratiquement? Je note d’une telle reaction de la cedao que le MALI est entre les mains de ses ennemis.

  39. Je ne sais dans quelle ecole de journalisme vous avez obtenue votre diplome!je constate que vous ne comorenez rien aux realités du xxieme siecle!qu’est ce que ce pauvre capitaine peut aporter au mali sans la cedeao et la communaute internationale???ce capitaine se plain de ne pas etre consulté ,mais a quel titre doit il etre consulté???a ce que je sache le mali a un gouvernement et c a ce gouvernement de parler au nom du pays!!!!

    • Il ne s’agit pas d’une question d’ecole de journalisme: ce sont des faits qui sont là: La CEDEO a outrepasser ses droits: rtien dans laccord cadre ne j’autorisait à decider de la durée de a transition ou de decider que c’est dioncounda qui va diriger cette transition. Tout Malien DIGNE, de ce nom doit s’offusquer de cette absurdité de la CEDEAO que constitue son communiqué. comment un President (fusse t il ou surtout interimaire) peut accepter le deploiement de 3 000 soldts etrangers sur son territoire? Pour protéger qui? Est ce que le Premier Ministre a demandé à être prot´gé avec ses Ministres? Cela n’est que de la Haute trahision!!!

  40. espèce de journaliste nullard. parle pour toi et non pour le peuple malien. qui es tu pour parler de trahison du peuple malien par Dioncounda????

  41. : Des vaillants soldats tu dis bien monsieur le journaliste. Je suis écœuré de lire ça. Je te rappel que tes soit disant vaillant on fuit comme des lapins au premier coup de fusil. Il faut bien réfléchire avant d’ecrire de tel chiffon. Et arrête de semer la haine dans la tête des maliens. Actuellement au à besoin de ce souder les coudes pour recouvrir l’intégrité de notre chère patrie.

  42. Des vaillants soldat tu dis bien monsieur le journaliste. Je suis écœuré de lire ça. Je te rappel que tes soit disant vaillant on fuit comme des lapins au premier coup de fusil. Il faut bien réfléchire avant d’ecrire de tel chiffon. Et arrête de semer la haine dans la tête des maliens. Actuellement au à besoin de ce souder les coudes pour recouvrir l’intégrité de notre chère patrie.

    • Heureusement Dioncounda est béni de Dieu ! S’il était ce que vous prétendez, wallaye il serait pas là aujourd’hui. Renseignez-vous sur lui ou bouclez la, nous, nous voulons la paix dans un Mali uni.

  43. Le CNRDRE doit oublier le pouvoir et pensé à la raison profonde de sa mutinerie qui a conduit au coup d’état du 22 mars 2012 s’il est vraiment sincère avec le peuple malien. Nous avons aujourd’hui un gouvernement de transition accepté par la plus part des maliens avec à sa tête un premier ministre plein pouvoir. Nous avons des alliés sur le plan régional et international pour nous aider à tourner ces pages sombres de l’histoire du Mali.
    Le Mali n’a aujourd’hui pas besoin d’ajouter à la crise du nord, au ralentissement de l’appareil productif, à la détérioration du climat social et sécuritaire d’autres problèmes d’intérêts personnel.
    Le CNRDRE à aujourd’hui dans le gouvernement trois ministres dans des postes stratégiques lui permettant de se consacrer à sa mission à travers l’armée républicaine (défense de l’intégrité territoriale et la sécurité nationale).
    Mais que veut réellement Sanogo et ses hommes?
    Au lieu d’aller se battre au nord pour recouvrer les zones occupées comme est entrain de le faire “le colonel Gamou et ses hommes” le CNRDRE et les militaires préfèrent restés à Bamako se battre avec les politiques pour avoir des postes.
    Que pense aujourd’hui les pauvres populations piégées au Nord?
    – Que l’armée malienne n’est plus digne de confiance;
    – Que le nord n’est plus une préoccupation pour la junte et les militaires;
    – Que les raisons annoncées pour le putsch étaient de la poudre aux yeux pour venir aux affaires.
    Quel acte concret à poser la junte pour sauver le nord du Mali principale revendication lors de son putsch?
    – Rien;
    – Rien;
    – et Rien.
    Le Mali n’a plus d’armée ???
    Voilà la réalité que personne n’ose dire aujourd’hui?
    Pour avoir vecu au nord pendant au moins 18 ans, pour avoir suivi de très près l’évolution socio politique du Mali de tout temps et pour avoir suivi l’évolution politique et sécuritaire de très près depuis le coup d’état du 22 mars 2012; je me rend compte que l’intérêt supérieur du peuple malien et l’intégrité de notre territoire ne sont ni la préoccupation de la junte, ni la préoccupation de la classe politique.
    Les militaires devront retournés dans les casernes et allés se battre au nord parce que tous les moyens sont là aujourd’hui pour faire face à ses bandits armés avec l’appui de la CEDEAO et de la communauté internationale.
    Si je dois m’allier au Diable pour vaincre mon ennemi qui me fout la honte je le ferai sans réfléchir.

  44. Hamady, il faut être un ignorant doublé de stupidité pour raisonner comme tu le fais.
    Quelle confiance pouvait avoir Dioncounda en des gens qui sont à compter minute après minute avant la fin des quarante jours pour reprendre le pouvoir?

    En plus, toi le “journaleux” qui parle de constitution, les militaires ont-ils le droit d’arrêter qui ils veulent sans mandat?
    Toujours, selon la constitution, quelle légalité a l’existence du CNRDRE?
    Qu’est-ce qui justifie l’occupation de l’ORTM?

    Alors, arrête de raconter des bêtises! Si tu es malin, tu comprendras que tu as beau défendre les militaires pour avoir des miettes, le jour viendra où tu n’auras même pas tes yeux pour pleurer.

    Demande un peu aux soutiens et larbins de ATT, ils savent un peu ce que c’est.

  45. Arrêtez vos sarcasmes. La CEDEAO joue le rôle des maliens qui même dans un autre pays n’ont pas été fichus de s’entendre pour le bien du Mali.
    Ils sont allés dévoiler leurs sales caractères.
    On soutient belle et bien les mesures de cet organes ouest Africain.
    Qui peut bien suivre Sanogo qui d’après ses propres propos avoir profité de la manifestation de mécontentement des soldats. Qui peut dire qu’il a pas profité des largesse du pouvoir de ATT. Il a bénéficié de formation aux USA alors qui n’a pas pu décrocher son secondaire au prytanée militaire.
    Nous on veut la paix et la cohésion,ce n’est pas lui qui peut l’empêcher.
    Salut

  46. Dioncounda et Sanogo doivent tous les 2 dégager à la fin des 40 jours. Ils ne vont plus s’entendre. Dioncounda a tord, il ne devrait pas vendre le Mali à la CEDEAO et aux mossi. Que Cheick Modibo dirige seul pendant la transition.

  47. -Les éléments du CNRDRE membres du gouvernement ne sauraient jouer les porte-parole de l’exécutif dont le chef est bel et bien le Premier ministre qui est, dans la situation actuelle malienne, investi des pleins pouvoirs INVESTI DES PLEINS POUVOIRS.
    -Cette sortie anarchique du capitaine Sanogo qui a osé affirmer à la place de Cheick Modibo Diarra que le gouvernement ne demandera pas l’envoi d’une troupe de la Cédéao au Mali fait encore désordre.
    La cédéao doit se montrer ferme
    -Elle traduit l’indiscipline et la mauvaise volonté d’une junte presqu’aux abois du fait de l’inflexible fermeté des communautés africaine et internationale, qui ne cesse de gesticuler à tout vent pour tenter de freiner un processus de normalisation irréversible.
    -Le président intérimaire et/ou le Premier ministre de transition doivent se désolidariser de façon prompte et officielle de cette position de l’ex-junte afin de lever tout équivoque.

    -La Cédéao y est malheureusement pour quelque chose dans cette insubordination des militaires maliens au pouvoir civil.
    -Sanogo et ses compagnons d’armes ont toujours bénéficié depuis leur coup de force d’un ménagement auquel ils ont pris goût et s’attendent à ce qu’on leur accorde une certaine légitimité et une importance non négociables.
    -Il faut rompre avec les mesures complaisantes qui permettent à des terroristes de la République d’interrompre un processus électoral et de continuer impunément à imposer leur rythme et leur stratégie.
    – L’institution ouest-africaine doit éviter de transiger dans ses décisions en restant constante dans sa fermeté si elle ne veut pas que des égarés se servent de leurs kalachnikovs pour saper les efforts de démocratisation et la narguer ensuite.
    -Tout en privilégiant la médiation et le dialogue dans la mesure où ceux-ci sont opérants, elle ne doit surtout pas commettre la grave erreur de reculer face aux mises en garde des putschistes maliens.
    -Ces derniers font sans doute dans le bluff car, eux qui n’ont pas pu tenir tête à la rébellion du Nord, n’oseront certainement pas s’en prendre à une unité militaire de la Cédéao.
    -Et ils ne perdent rien pour attendre avec l’entrée en jeu très probable du Nigeria dans le cercle des médiateurs, sans doute pour adjoindre à la carotte qu’on leur a toujours tendue, l’indispensable bâton pour les faire marcher au pas.
    Source Slate

    • sankaratom, je comprends,tu n’est pas en afrique ni au nord mali c’est pour cela tu te donnes à ecrire tes coneries. tu as la félonie des blanc

Comments are closed.