Résolution des Nations Unies sur le Mali : -L’ONU autorise la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat

110
Nord du Mali: huit à dix personnes tuées dans de nouvelles violences
Des véhicules de la Minusma sécurisent l'aéroport de Kidal, dans le nord du Mali. © RFI / David Baché

– Elle demande à la MINUSMA d’adopter une position déterminée et ferme pour mener à bien son mandat

Mandat de la MINUSMA

  1. Décide de proroger le mandat de la MINUSMA jusqu’au 30 juin 2017:
  2. Décide également de porter l’effectif de la MINUSMA à un maximum de 13 289 militaires et 1 920 policiers, et prie le Secrétaire général de prendre les mesures nécessaires pour procéder rapidement à la constitution de forces et de matériel, ainsi qu’à leur déploiement, notamment comme il est énoncé au paragraphe 41 ci-dessous.
  3. Décide que la priorité stratégique de la Mission consiste à appuyer la mise en œuvre par le Gouvernement, les groupes armes des coalitions Plateforme et Coordination, ainsi que par d’autres parties prenantes maliennes, de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, en particulier ses dispositions relatives au rétablissement et à l’extension progressifs de l’autorité de l’Etat;
  4. Autorise la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat, dans les limites de ses capacités et dans ses zones de déploiement;
  5. 18. Demande à la MINUSMA d’adopter une position déterminée et ferme pour mener à bien son mandat;
  6. Décide que le mandat de la MINUSMA comportera les tâches prioritaires, ci-après:
  7. a) Appui à l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali
  8. i) Appuyer la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles prévues par l’Accord, en particulier dans son titre II, et surtout appuyer les efforts que le Gouvernement fait pour rétablir et étendre effectivement et progressivement l’autorité de l’Etat et l’Etat de droit sur tout le territoire, notamment en apportant un soutien à la mise en place effective des administrations provisoires dans le nord du Mali selon les conditions énoncées dans l’Accord;
  9. ii) Appuyer l’application des mesures de défense et de sécurité prévues par l’Accord, en particulier dans son titre III et à l’annexe 2, notamment:

– Appuyer, surveiller et superviser le cessez-le-feu et lui rendre compte des violations de celui-ci;

– Soutenir le redéploiement progressif des Forces de défense et de sécurité maliennes réformées et reconstituées, en particulier dans le centre et le nord du Mali;

-Soutenir le cantonnement, le désarmement, la démobilisation et la réintégration des groupes armés, notamment grâce à l’intégration rapide dans les Forces de défense et de sécurité maliennes des éléments des groupes armés signataires, ce qui constitue une mesure provisoire, dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité, et sans préjudice des plans de la Commission nationale pour le désarmement, démobilisation, réintégration et réinsertion;

-Veiller à la cohérence des efforts internationaux, en étroite collaboration avec les autres partenaires bilatéraux, les donateurs et les organismes internationaux œuvrant dans ces domaines, y compris l’Union européenne, afin de reconstruire le secteur malien de la sécurité dans le cadre défini par l’Accord;

iii) Appuyer l’application des mesures de réconciliation et de justice énoncées dans l’Accord, en particulier dans son titre V, notamment en ce qui concerne la création d’une commission d’enquête internationale, en consultation avec les parties, et l’appui à apporter à l’opérationnalisation de la Commission vérité, justice et réconciliation;

  1. iv) Concourir dans les limites de ses moyens et dans ses zones de déploiement, à l’organisation d’élections locales transparentes, régulières, libres et ouvertes à tous, ainsi qu’à la tenue d’un référendum constitutionnel, en apportant notamment l’aide logistique voulue et en mettant en place des mesures de sécurité, conformément aux dispositions de l’Accord;
  2. v) Prendre en considération les besoins qui sont propres aux femmes associées aux groupes armés et faire en sorte qu’elles aient pleinement accès aux programmes de désarmement, de démobilisation et de réintégration, notamment grâce à des consultations avec des associations de femmes;
  3. b) Bons offices et réconciliation

User de ses bons offices et de mesures de confiance, et d’encouragement aux niveaux national et local pour appuyer un dialogue axé sur la réconciliation et la cohésion sociale avec toutes les parties prenantes et entre elles, encourager les initiatives visant a atténuer les tensions intercommunautaires, en ayant à l’esprit la responsabilité première des autorités maliennes, et encourager et soutenir la pleine mise en œuvre de l’Accord par le Gouvernement malien et les groupes armés des coalitions Plateforme et Coordination, notamment en favorisant la participation de la société civile, y compris des associations de femmes et de jeunes;

  1. c) Protection des civils et stabilisation, notamment face aux menaces asymétriques
  2. i) Assurer, sans préjudice de la responsabilité première des autorités maliennes, la protection des civils immédiatement menacés de violences physiques;
  3. ii) Pour appuyer les autorités maliennes, stabiliser les principales agglomérations et les autres zones où les civils sont en danger, notamment dans le nord et le centre du Mali, et, à cet égard, renforcer les moyens d’alerte rapide, anticiper et écarter les menaces et les contrer, notamment les menaces asymétriques, et prendre activement des dispositions musclées pour protéger les civils, y compris en effectuant activement et efficacement des patrouilles dans les zones où civils sont en danger, et empêcher le retour d’éléments armés dans ces zones en ne menant d’opérations directes qu’en cas de menaces graves et crédibles;

iii) Assurer une protection particulière aux femmes et aux enfants touches par le conflit armé, notamment en déployant des conseillers pour la protection des enfants et des conseillers pour la protection des femmes, et répondre aux besoins des victimes de violences sexuelles et sexistes commises en période de conflit armé;

  1. IV) Mesures à prendre pour lutter contre les attaques asymétriques afin de défendre activement le mandat de la MINUSMA

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses priorités et de la défense active de son mandat, anticiper et écarter les menaces et prendre activement des dispositions musclées pour contrer les attaques asymétriques dirigées contre des civils, veiller à ce qu’il y ait des interventions rapides et efficaces lorsqu’il existe des menaces de violence contre des civils et empêcher le retour d’éléments armés dans ces zones, en ne menant d’opérations directes qu’en cas de menaces graves et crédibles;

  1. e) Protection, direct et sécurité du personnel des Nations Unies

Protéger le personnel, notamment le personnel en tenue, les installations et le matériel des Nations Unies et assurer la sûreté, la sécurité et la liberté de circulation du personnel des Nations Unies et du personnel associé;

  1. f) Promotion et protection des droits de l’homme
  2. i) Aider les autorités maliennes dans leur entreprise de promotion et de défense des droits de l’homme, en particulier en ce qui concerne la justice et la réconciliation, notamment en concourant, dans la mesure du possible et du nécessaire et sans préjudice des responsabilités de celles-ci, à l’action qu’elles mènent en vue de traduire en justice ceux qui ont commis au Mali des violations graves des droits de l’homme ou des atteintes graves à ces droits, ou des violations graves du droit international humanitaire, notamment des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en tenant Compte du fait que les autorités maliennes de transition ont saisi la Cour pénale internationale de la situation qui règne dans leur pays depuis janvier 2012;
  3. ii) Surveiller, sur le territoire national, les violations du droit international humanitaire et les violations des droits de l’homme et atteintes à ces droits, notamment toutes les formes de violence sexuelle et sexiste et de violations et atteintes commises contre les femmes et sur la personne d’enfants sur tout le territoire du Mali, concourir aux enquêtes et lui faire rapport à ce sujet, de même que publiquement, selon qu’il convient, et contribuer aux activités de prévention de ces violations et atteintes;
  4. g) Aide humanitaire

Pour appuyer les autorités maliennes, contribuer à créer les conditions de sécurité indispensables à l’acheminement sûr de l’aide humanitaire sous la direction de civils, conformément aux principes humanitaires, et au retour volontaire, en toute sécurité et dans la dignité ou à l’intégration locale ou à la réinstallation des déplacés et des réfugiés, en coordination étroite avec les acteurs humanitaires;

  1. Autorise d’autre part la MINUSMA à utiliser ses capacités existantes afin de concourir à faire ce qui suit:
  2. a) Projets en faveur de la stabilisation

A l’appui des autorités maliennes, contribuer à la création d’un environnement sûr pour les projets visant à stabiliser le nord du Mali, y compris les projets à effet rapide;

  1. h) Gestion des armes et munitions

Aider les autorités maliennes à procéder au retrait et à la destruction des mines et autres engins explosifs et  gérer les armes et munitions;

  1. c) Appui à la sauvegarde du patrimoine culturel

Aider les autorités maliennes, dans la mesure du possible et du nécessaire, à protéger les sites culturels et historiques du pays contre toutes attaques, en collaboration avec l’UNESCO;

  1. d) Coopération avec le Comité des sanctions contre l’EiI (Daech) et AI QAider,

Aider dans les limites de ses capacités, dans ses zones de déploiement et sans préjudice de son mandat, le Comité des sanctions contre I’EIIL (Daech) et Al-Qaida et l’équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions crée par la résolution 1526 (2004), notamment en leur communiquant tous éléments d’information sur la mise en œuvre des mesures visées au paragraphe 2 de la résolution 2253 (2015);

  1. Prie le Secrétaire général de tirer parti du personnel et du savoir-faire disponibles dans le cadre des ressources existantes de la MINUSMA, compte tenu de la hiérarchisation des tâches énoncées aux paragraphes 19 et 20 de la présente résolution, et d’en adapter constamment le déploiement en fonction des progrès accomplis dans ta mise en œuvre du mandat de la MINUSMA, conformément à la répartition des tâches demandées au paragraphe 13 de la présente résolution;
  2. Demande à la MINUSMA d’actualiser sa stratégie de protection des civils, conformément aux alinéas c) et d) du paragraphe 19 ci-dessus et, à cet égard, de déterminer les menaces qui pèsent sur les civils, de mettre en œuvre des plans de prévention et d’appliquer rapidement et de manière coordonnée les dispositions prévues concernant le suivi, l’analyse et la communication de l’information;
  3. Prie la MINUSMA d’améliorer encore ses rapports avec la population civile et la coopération avec les Forces de défense et de sécurité maliennes pour faire mieux connaître et comprendre son mandat et ses activités, notamment en élaborant une stratégie de communication efficace et en développant ses activités radiophoniques;
  4. Prie le Secrétaire général de renforcer la coopération entre la MINUSMA, le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel et les Etats Membres de la région ainsi que les initiatives de sécurité régionales, notamment celles du G5 Sahel et le Processus de Nouakchott, y compris grâce à la fourniture à la Mission de données de renseignement utiles et à des contacts avec les agents des Etats Membres du G5 Sahel, afin de permettre à la MINUSMA de mieux apprécier les conditions de sécurité dans la région et de faciliter l’exécution de son mandat;
  5. Demande à la MINUSMA de veiller à ce que tout appui fourni à des forces de sécurité autres que celles de I’ONU, dont les Forces de défense et de sécurité maliennes, soit strictement conforme à la Politique de diligence voulue en matière de droits de l’homme dans le contexte d’un appui de l’ONU à des forces de sécurité non onusiennes;
  6. Prie la MINUSMA de considérer la problématique hommes-femmes comme une question transversale touchant tous les aspects de son mandat et d’aider les autorités maliennes à garantir la participation pleine et entière et la représentation des femmes à tous les niveaux et à un stade précoce de la phase de stabilisation, y compris dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité et des Operations de désarmement, de démobilisation et de réintégration, ainsi que du processus de réconciliation et des élections, la prie également d’aider les parties à assurer la participation pleine et active des femmes à l’application de l’Accord, et la prie en outre de lui présenter des rapports plus détaillés sur cette question ;
  7. Prie le Secrétaire général de veiller à ce que la MINUSMA respecte à la lettre la politique de tolérance zéro de l’Organisation à l’égard de l’exploitation et des agressions sexuelles, et de le tenir informé de tous cas de conduite répréhensible au regard de cette politique, et prie instamment les pays fournisseurs de contingents ou de personnel de police de prendre des mesures de prévention appropriées, notamment l’organisation d’une formation de sensibilisation avant le déploiement, de faire en sorte que les membres de leurs contingents qui se rendraient coupables de tels actes aient à en répondre pleinement:
  8. Prie la MINUSMA de considérer la protection des enfants comme une question transversale touchant tous les aspects de son mandat et d’aider les autorités maliennes à veiller à ce que la protection des droits des enfants soit prise en compte, notamment dans le cadre des opérations de désarmement, de démobilisation et de réintégration et de la réforme du secteur de la sécurité, afin de faire cesser les violations et atteintes commises sur la personne d’enfants, et de les prévenir;

 

Capacité de la MINUSMA, et sûreté et sécurité du personnel de la Mission

 

  1. Prie le Secrétaire général de prendre toutes les dispositions voulues, en usant pleinement des pouvoirs existants, et à sa discrétion, pour permettre à la

MINUSMA d’atteindre sa pleine capacité opérationnelle sans plus tarder;

  1. Exhorte les pays qui fournissent des contingents et du personnel de police à la MINUSMA à accélérer les procédures d’achat et le déploiement de tout le matériel voulu appartenant aux contingents, engage vivement les Etats Membres à faire en sorte que les contingents et les effectifs de police disposent des capacités, des formations préalables au déploiement et, le cas échéant, des formations in situ ainsi que du matériel nécessaires, y compris les éléments habilitants voulus, en les adaptant au contexte opérationnel, pour que la Mission puisse s’acquitter de son mandat, et accueille favorablement l’aide que les Etats Membres apporteront à cet égard aux pays qui fournissent des contingents et des effectifs de police à la MINUSMA;
  2. Prie le Secrétaire général de prendre toutes les autres mesures supplémentaires qui s’imposent et, en consultation avec les pays fournisseurs de contingents, de définir des options, notamment demander l’appui des Etats Membres, pour renforcer la sûreté et la sécurité du personnel de la MINUSMA de sorte que la Mission puisse s’acquitter avec efficacité de son mandat dans des conditions de sécurité complexes marquées notamment par des menaces asymétriques, y compris par les moyens suivants:

-En renforçant les capacités de la Mission en matière de renseignement, y compris ses moyens de surveillance et d’observation, dans les limites de son mandat;

En fournissant des dispositifs de protection centre les engins explosifs et en assurant une formation dans ce domaine, notamment en aidant davantage les pays fournisseurs de contingents et déployer les blindes de transport de troupes qui ne le sent pas encore et d’autres véhicules résistants aux mines qui sont nécessaires aux besoins actuels de la mission:

– en dotant la mission de moyens militaires appropriés pour sécuriser ses voies d’approvisionnement logistique, y compris le déploiement de bataillons spécialisés en convois de combat, selon que de besoin,

-En améliorant les procédures d’évacuation des blessés et des malades, et en déployant davantage de capacités d’évacuation médicale;

– En prenant des mesures énergiques et efficaces pour améliorer la planification et le fonctionnement des installations et des dispositifs de sûreté et de sécurité de la MINUSMA;

  1. Prie le Secrétaire général de lui faire rapport sur les mesures visées au paragraphe 31 ci-dessus dans ses rapports périodiques sur la situation au Mali;
  2. Demande aux Etats Membres en particulier à ceux de la région, de garantir la libre circulation, sans entrave ni retard, à destination et en provenance du Mali, de l’ensemble du personnel, du matériel, des vivres et fournitures et autres biens destinés à l’usage exclusif et officiel de la MINUSMA, afin de faciliter l’acheminement de ses moyens logistiques en temps opportun et dans de bonnes conditions d’économie et d’efficacité et à cet égard, prie le Secrétaire général de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour faciliter l’approvisionnement logistique de la Mission et pour consolider les itinéraires d’approvisionnement, y compris grâce à l’utilisation d’itinéraires de rechange et au déménagement des plateformes logistiques de la M[NUSMA;
  3. Engage le Secrétaire général à garder à l’examen en permanence le concept stratégique de la Mission, afin de rentabiliser au mieux les ressources de celle-ci et de faire des ajustements opérationnels qui s’avèrent nécessaires, et le prie de le tenir informé de la situation au regard de la mise en œuvre;

 

Mandat des forces françaises

  1. Autorise les forces françaises à user de tous moyens nécessaires, dans la limite de leurs capacités et de leurs zones de déploiement, jusqu’à la fin du mandat confié à la MINUSMA par la présente résolution, pour intervenir à l’appui d’éléments de la Mission en cas de menace grave et imminente, à la demande du Secrétaire général, et prie la France de lui rendre compte de l’application du présent mandat au Mali et de coordonner la présentation de cette information avec celle que communiquera le Secrétaire général en application du paragraphe 46 de la présente résolution;

 

Obligations découlant du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme

  1. Exhorte les autorités maliennes à intensifier leur lutte contre l’impunité et, à cet égard, à amener tous les auteurs de crimes impliquant des violations des droits de l’homme et atteintes à ces droits et de violations du droit international humanitaire, y compris de violences sexuelles, à répondre de leurs acres, notamment devant la justice, et les exhorte aussi à continuer de coopérer avec la Cour pénale internationale, en exécution des obligations souscrites par le Mali au titre du Statut de Rome;
  2. Exhorte toutes les parties à s’acquitter des obligations que leur impose le droit international humanitaire pour ce qui est de respecter et de protéger le personnel, les installations et les secours humanitaires, et de prendre routes les mesures nécessaires pour permettre et faciliter le libre passage des acteurs humanitaires, dans de bonnes conditions de sécurité et sans délai, afin que l’aide humanitaire puisse être apportée à tous ceux qui en ont besoin, tout en respectant les principes directeurs des Nations Unies concernant l’aide humanitaire et le droit international applicable;
  3. Réaffirme que c’est aux autorités maliennes qu’il incombe au premier chef de protéger les civils au Mali, rappelle ses résolutions 1265 (1999), 1296 (2000), 1674 (2006), 1738 (2006) et 1894 (2009), relatives à la protection des civils en période de conflit armé, ses résolutions 1612 (2005), 1882 (2009), 1998 (2011), 2068 (2012), 2143 (2014) et 2225 (2015), relatives au sort des enfants en temps de conflit armé, et ses résolutions 1325 (2000), 1820 (2008), 1888 (2009), 1889 (2009), 1960 (2010), 2106 (2013), 2122 (2013) et 2242 (2016), concernant les femmes et la paix et la sécurité, demande à la MINUSMA et à toutes les forces militaires présentes au Mali d’en tenir compte et de se conformer aux dispositions du droit international humanitaire, du droit des droits de l’homme et du droit des refugiés, rappelle l’importance que revêt la formation à cet égard, et engage instamment toutes les parties à donner suite aux conclusions sur les enfants en temps de conflit armé adoptées par son groupe de travail le 7 juillet 2014;

Effets des activités de la MINUSMA sur l’environnement

  1. Prie la MINUSMA d’être sensible aux effets qu’ont sur l’environnement les activités menées par elle en exécution des tâches qui lui sont confiées, de maitriser ces effets, selon qu’il convient et conformément aux résolutions de l’Assemblée générale et règles et règlements applicables de l’Organisation, et de conduire ses opérations précautionneusement dans le voisinage de sites culturels et historiques;

Coopération entre missions en Afrique de l’Ouest

  1. Autorise le Secrétaire général à prendre les mesures nécessaires pour assurer la coopération entre missions, notamment entre la MINUSMA, la Mission des Nations Unies au Liberia (MlNUL) et l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), et le transfert à la MINUSMA de contingents et de biens d’autres missions, sous réserve i) qu’il soit informé de ces transferts et en approuve notamment la composition et la durée, ii) que les pays fournisseurs de contingents donnent leur assentiment, et iii) que les conditions de sécurité dans les zones de déploiement des missions concernées autorisent ces transferts et que l’exécution du mandat de ces missions ne soit pas compromise, l’encourage à cet égard à adopter des mesures supplémentaires pour renforcer la coopération entre les missions en Afrique de l’Ouest, dans la mesure du possible et du nécessaire, et le prie de lui faire rapport à ce sujet selon qu’il conviendra;
  2. Souscrit à la proposition faite par le Secrétaire général dans ses rapports des 31 mars 2016 et 31 mai 2016 (S/2016/498) de transférer la force d’intervention rapide crée par la résolution 2162 (2014), ainsi que l’unité aérienne qui la soutient, de I’ONUCI à la MINUSMA, à la suite de son retrait de I’ONUCI au plus tard le 31 mars 2017, afin de renforcer les activités menées par la MINUSMA en exécution de son mandat, et aussi d’intervenir au Libéria, en tant de besoins, en cas de grave détérioration des conditions de sécurité, et prie le Secrétaire général de l’informer, dans ses prochains rapports sur la MINUSMA et la MINUL, des modalités qu’il est proposé de mettre en place en vue de transférer cette unité;

Coopération internationale concernant le Sahel

  1. Demande à tous les Etats Membres, en particulier aux Etats du Sahel, de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb, ainsi qu’aux partenaires régionaux, bilatéraux et multilatéraux, de se coordonner davantage, notamment par l’intermédiaire du G5 Sahel et du Processus de Nouakchott de l’Union africaine, aux fins de la mise au point de stratégie sans exclusive et efficaces devant permettre de mener une tutte globale et intégrer contre les activités des groupes terroristes qui traversent les frontières et cherchent à se refugier dans la région du Sahel, notamment AQMI, le MUJAO, Ansar Eddine el Ai-Mourabitoun, et de prévenir leur expansion, ainsi que de contenir la prolifération de routes urines, les formes de criminalité transnationale organisée et les autres activités illicites, dont le trafic de stupéfiants, le trafic de migrants et la traite d’4tres humains;
  2. Demande d’assurer, en consultation avec les Etats Membres de la région du Sahel, les partenaires bilatéraux et les organisations multilatérales, la mise en œuvre rapide et effective des stratégies régionales qui englobent la sécurité, la gouvernance, le développement des droits de l’homme et les questions humanitaires telle que la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, et engage à cet égard, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel à continuer d’appuyer les Etats Membres de la région et les organisations régionales et internationales, notamment le G5 Sahel, pour s’attaquer aux difficultés auxquelles la région fait face en matière de paix, de sécurité et de développement, et

à leurs causes profondes;

Contribution de l’Union européenne

  1. Invite l’Union européenne, en particulier son Représentant spécial pour le Sahel et ses missions EUTM Mali et EUCAP Sahel-Mali, à se coordonner étroitement avec la MINUSMA et les autres partenaires bilatéraux du Mali qui aident les autorités maliennes à réformer le secteur de la sécurité, comme prévu dans l’Accord et conformément au sous-alinéa ii) de l’alinéa c) du paragraphe 9 de la présente résolution:

Armes légères et de petit calibre

  1. Demande aux autorités maliennes, aidées en cela par la MINUSMA, conformément au paragraphe 14 de la présente résolution, et par les partenaires internationaux, de s’attaquer au problème de la prolifération et du trafic illicite d’armes légères et de petit calibre conformément à la Convention de la CEDEAO sur les armes légères et de petit calibre, leurs munitions et autres matériels connexes et au Programme d’action en vue de prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères sous tous ses aspects, de sorte à assurer de façon sûre et efficace la gestion, l’entreposage et la sécurité de leurs stocks d’armes légères et de petit calibre, ainsi que la collecte et éventuellement la destruction des stocks excédentaires et des armes saisies, non marquées ou détenues illicitement, et souligne qu’il importe que ses résolutions 2017 (2011), 2117 (2013) et 2220 (2015) soient intégralement appliquées;

Rapports du Secrétaire général

  1. Prie le Secrétaire général de lui faire rapport tous les trois mois après l’adoption de la présente résolution sur la suite donnée à celle-ci, en particulier sur les progrès accomplis dans l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et l’action menée par la MINUSMA pour l’appuyer, et lui demande, à cet égard, de faire figurer dans son rapport de décembre les critères et les échéances visés au paragraphe 12 et ensuite de lui faire rapport sur le respect de ces critères dans ses rapports périodiques
  2. Décide de rester activement saisi de la question.

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

110 COMMENTAIRES

  1. Très bonne decision de l’ONU, mieux vaut tard que jamais. Maintenant il faudra que la Minusma et nos Fama travaillent ensemble pour qu’enfin la paix et la securité soient imposées au septentrion et que la tête de iyad soit……..

  2. VOILA, COMME TOUJOURS ON COMPTE SUR LES AUTRES POUR NOUS SAUVER. Decidement nous meritons ce qui nous arrive. “fou goto”.

  3. Cette autorisation est vraiment une bonne chose car elle permettra à la MINUSMA d’aider nos vaillants soldats à combattre les terroristes qui veulent mettre en mal le processus de pais et de réconciliation.
    Vraiment merci aux Nations Unies pour cette décision…

  4. 1)Nous disons et rappelons « il n’a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre il n’y a plus idiot que celui qui ne veut rien comprendre »

    *Nous disons et rappelons les responsables des soldats sous mandat de renouvellement en renouvellement de mandats ont Dit et Répété Dans Plusieurs Langues de l’ONU Allemand Anglais Arabes chinois Français russe etc qu’Ils Ne Sont Point au Mali Pour Combattre les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djiahadistes Faux Islamistes Et qu’Ils ne le Feront jamais Mais qu’Ils Sont au Mali Uniquement Pour S’interposer à l’Avancé des Forces de Défense et du Sécurité du Mali vers le Pays Kidal Pour Prendre Position aux Frontières Nord du Mali Jusqu’à la Kidalisation Effective du Mali de Renouvellement en Renouvellement de Mandats Tels Ils l’ont Fait en Yougoslavie avec Sa Balkanisation au Soudan avec Sa Soudanisation etc de Renouvellement en Renouvellement de mandats

    *Nous disons et rappelons la présence des soldats sous mandat entraine toujours 1chaos indescriptible de renouvellement en renouvellement de mandats tels en Somalie en Afghanistan en Irak etc Ainsi

    *Nous disons bien et rappelons Nous assistons et assisterons à l’Azawadisation du Mali et l’installation d’1chaos indescriptible de renouvellement en renouvellement de mandats si les maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali n’y veillent pas car les Enfants Ingrats Egoïstes Impénitents des lettrés mutants maliens politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux et des Collabos de rebelles MNLA et consorts et des Voyous de Fameux Terroristes Faux Islamistes Faux Djihadistes de touaregs d’Ansaedine et consorts Ennemis Internes de leur Mali de part leurs ingratitudes et Egoïsmes notoires s’en foutent éperdument de ce qu’adviendra leur Mali Et ils sont à l’origine de la déliquescence de leur Mali

    2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali d’exiger de confier le front des combats contre ces Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes aux soldats et officiers prototypes des maliens antiques fiers honnêtes courageux intrépides sans peur préférant la mort à la honte dotés de matériels armes avions hélicos de combats adaptés modernes qui assumeront leur mission régalienne en usant de la guerre classique si les ennemis en usent et la guerre asymétrique si les ennemis en usent car ils ont 1amour profond pour leur Mali pour bouter tous ces Ramassis de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes qui ne sont point des Foudres de guerre et qui sont «aux bons soins» des soit disant amis ennemis les Autres et Organisations de leur Mali Seuls sont éliminés les Incontrôlés lors d’opérations soi disant Antiterroristes

    *Nous disons et rappelons en son temps Paul Kagamé du Rwanda avait bien compris cela et refusé la présence des soldats sous mandats de renouvellement de mandats Il a fait confiance aux Rwandais et Rwandaises fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Rwanda et les avait doté d’armes et de matériels de combats modernes et adaptés Ainsi la sécurité y règne pas de rebelles interahamwe ni de présence de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes ni de « Rwandisation du Rwanda »

    *Nous disons et rappelons nous sommes dans 1compétition mondiale économico politico-militaire religieuse où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme

    • IDIOTE, 800 000 RWANDAIS ONT ETE MASSACRE’S PAR LA GUERRE CIVILE!
      COUMBA SACKO, TU ES TOUJOURS IDIOTE!

      RAMADAN MOUBARAK!!!
      IL FAUT CESSER D’INSULTER!!!

  5. Je pense que cette autorisation donnée à la MINUSMA est un message envoyé aux groupes armés.
    En effet,si ces groupes trainent encore plus les pas,ils se verront chassés du Nord par l’armée malienne aidée par la MINUSMA.
    Alors,la balle est dans leur camp…

    • Faites attention car nous avons probablement un couteau a’ double TRANCHANT!!! La mission est la meme!!! Si les soldats de notre faso font une erreur et se retrouvent dans la position de la partie qui viole, les soldats onusiens meneront la bataille contre lesdits soldats. IL FAUT DONC ETRE TRES PRUDENT ET AVOIR DES OFFICIERS DE TERRAINS QUI MAITRISENT BIEN LA SITUATION ET QUI CONNAISSENT LES REGLES DU JEU!!!!

  6. cette résolution sent la main; présente du conseil de la France. le mali est laissé en rade pour les régions du nord.
    à titre de comparaison; le Libéria dont le mandat de la minul prend ce jour est de 15.000 hommes pour une superficie de 111 370 km2, pour une population de 4.092.310 habitant, recensement de 2014.
    le mali, nombre de casques bleus à ne pas dépasser 13.289 hommes pour une superficie de 1.204.000 km2, pour une population de plus de 15 000 000 habitants. prenons seulement le nord du mali; 2!3 du mali, soit plus de 802 700 km2.
    juste pour dire le traitement partiel de cette institution.
    pour le Libéria, les usa sont par là, et pour le mali, la France, en déclin, est passée par là.
    la France qui n’a plus les moyens pour sa population continue de se comporter en maître en Afrique francophone.
    quand ce matin, j’ai lu des extraits le rapport de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du sénat sur l’aide publique, je me dis que hypocrie n’a pas de limite.
    ces 300 à 500 millions d’aide bilatérale aux 6 pays par an sans compter l’aide multilatérale, que cette commission feint d’oublier que plus de la moitié retourne en France, me donne la conviction que l’Afrique de France est la partie du monde qui n’a pas encore quitté sa période coloniale. quand on entend cet excité de sarkozie dire sur une chaine publique, F24, qu’il ne faut pas donner la monnaie à ses colonies, je dis c’est de trop.
    j’apprends à sarko, que si le président sénégalais macky sall est revenu sur le visa, qu’il soit sûr que des générations viendront qui s’imposeront à la France et autres les mêmes restrictions qui ils nous imposent.
    qu’il tient pour irréversible la prédiction de poutine de la Russie; un jour, les anciennes colonies coloniseront la France. le monde est dynamique et non statique comme il le pense.
    le mali doit prendre son destin en mains, sinon, avec cette onu qui voit suivant les intérêts de puissances, le mali ne sera pas sorti du trou.

  7. Cest une decision a feliciter. Mieux vaut toujours tard que jamais. On verra les resultats de la MINUSMA a la fin son mandat.

    • Si au moins , çà pouvait se terminer par des arrestations de gens qui ont , comme à l’accoutumée vendu des renseignements à l’adversaire , ce serait une bonne chose , 🙂 🙂 🙂 Ami le jour et ennemi la nuit …….on connait !
      🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

      • Coco, tu veux des problemes!!!! Tout est a’ vendre sous nos tropiques. IL SUFFIT DE LEUR MONTRER QUELQUES BILLETS DE BANQUE!!!
        Apres, ils te diront qu’ils n’ont rien vendu, qu’ils sont seulement ami de tel ou tel pays!!!
        Comment proteger les renseignements cruciaux pour qu’ils ne tombent pas dans la main de l’ennemi? Si tu peux repondre a’ cette question, tu es plus intelligent que moi!!!! LES FUITES NE VIENNENT NI DES CITOYENS ORDINAIRES NI DES MEMBRES DES FAMAs. ELLES VIENNENT DIRECTEMENT DE CERTAINS MEMBRES DU GOUVERNEMENT!! LES GRANDES INFORMATIONS SENSE’ES ETRE TRES CONFIDENTIELLES, SONT DISCUTE’ES AUTOUR D’UN THE’ AVEC LA PETITE COPINE QUI A’ SON TOUR DIT TOUT POUR DEMONTRER A’ SES COPINES QU’ELLE EST LE DEUXIEME BUREAU DU MINISTRE. C’EST AINSI QUE L’INFORMATION FAIT LE TOUR DE BAMAKO!!!

        RAMADAN MOUBARAK!!!

  8. Ces derniers jours, les analyses des grandes personnalités maliennes comme étrangères ont permis à notre pays de bénéficier de ce renouvellement du mandat de la MINUSMA avec renforcement de son dispositif. Contrairement à l’ancien mandat, ce mandat permet à la MINUSMA d’utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir sa mission.

  9. Sans aucun problème, ce renforcement du mandat de la MINUSMA permettra à notre armée, soutenue et accompagnée par cette force onusienne d’accomplir sa mission régalienne et lutter contre le terrorisme. Nous sommes pour cette décision. 😈 😈 😈 😈

  10. On peut constater que le mandat de la force onusienne au Mali vient d’être renforcé. Nous sommes pour le nouveau mandat de cette force pour lutter contre le terrorisme et pour un retour très rapide de la paix et de la sécurité dans tout le pays.

  11. On peut constater que le mandat de la force onusienne au Mali vient d’être renforcé. Nous sommes pour le nouveau mandat de cette force pour lutter contre le terrorisme et pour un retour très rapide de la paix et de la sécurité dans tout le pays.

  12. C’est avec le nouveau mandat que la force onusienne peut lutter contre le terrorisme et aider l’armée malienne à sécuriser toute l’étendue du territoire nation et protéger les personnes et leurs biens. C’est vraiment une bonne chose.

  13. C’est une décision déjà prise, la MINUSMA est là jusqu’au 30 juin 2017. Il faut reconnaitre aussi que le mandat de cette mission a été renforcé par son effectif et son contenu avec de nouvelles stratégies d’attaques et autoriser à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir sa mission.

  14. L’ONU vient de prendre une décision que tout le Mali attendait de lui. C’est avec plaisir que nous avons appris cette nouvelle. Sinon avec son ancien mandat, cette force ne pouvait pas atteindre son objectif et sa mission allait sans doute échouée.

  15. Sans aucun un autre objectif que visera sûrement l’ONU, le renouvellement du mandat en le renforçant est une bonne décision pour sauver cette nation. La MINUSMA peut maintenant, avec cette décision, accomplir sa mission. 😈 😈 😈

  16. L’ONU a pris du temps avec cette décision. Le Mali ne et ne connaitra pas de paix avec l’ancien mandat de la MINUSMA. Le peuple malien sera content de mandat et va espérer à la paix pour de bon, si seulement cette nouvelle n’est pas entachée officieusement.

  17. L’Onu vient d’autoriser sa force présente dans notre pays d’utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir sa mission. Mas espérons que cette mission ne soit pas celle officieuse qui consiste à protéger les rebelles contre l’armée régulière et maintenir notre pays dans cette crise. Je ne le souhaite mais le craint.

  18. Un mandat d’intervention, c’est ce que ce pays avait besoin depuis fort longtemps pour cette MINUSMA. Nous remercions le Secrétaire Général de l’ONU, le premier ministre malien et tous ceux qui ont plaidé pour le renforcement du Mandat de la MINUSMA. C’est grâce à leurs voix que nous avons obtenu un tel mandat.

  19. C’est une mission onusienne doté d’un tel mandat que notre pays avait besoin depuis longtemps. Si seulement la MINUSMA avait un tel mandat depuis son arrivée dans notre, la paix allait être déjà de retour. Vive le retour de la paix et de la réconciliation nationale.

  20. Ibrahim Boubacar Keïta a tout mis en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir.

  21. Général Hervé Gomart Chef d’état major de la force Minusma : « Ce qui nous manque, c’est le renseignement et l’information sur l’adversaire » 😉 😉 😉 😉 😉
    😕 😕 😕 😕 😕 Tout ceci est mauvais souvenir avec la nouvelle posture adoptée par l’Onu, nous pouvons dire que certaines choses vont prendre fin.

  22. Le bilan de la Minusma doit nous interpeller et nous inviter à réfléchir sur la nécessité de prendre en compte l’environnement et le contexte de déploiement des opérations de maintien de la paix pour permettre aux casques bleus de s’acquitter au mieux de leur mission qui consiste à sauver des vies, à restaurer et à stabiliser la paix.

  23. L’efficacité de la MINUSMA est à rechercher plutôt dans le renforcement de ses capacités opérationnelles. Aujourd’hui c’est chose faite. Elle ne doit plus assister aux exactions de nos enfants sans répliquer.

  24. Chacun doit jouer sa partition et comme l’a toujours fait le gouvernement. La Minusma est chargée d’accompagner le processus de paix dans son intégralité. Donc la Cma doit se conformer aux prescriptions de l’ONU et éviter de mettre en retard le processus avec leur exigence.

  25. Je pense que cette nouvelle résolution de la MINUSMA pour soutenir le redéploiement progressif des Forces de défense et de sécurité maliennes réformées et reconstituées, en particulier dans le centre et le nord du Mali permettra de mettre fin aux attaques terroristes au Nord et au Centre du pays car c’est dans cette zone que la MINUSMA a perdu plus d’homme. Pour moi ce renforcement du mandat de la MINUSMA fera en sorte que les choses passent normalement sans blocage.

  26. C est parce que les forces de Munisma est en manque d’effectif que les groupes armés essaient de leur attaquer mais avec le renforcement de leur effectif la sécurité sera garantir au Nord du pays.

  27. C’est que l’Onu donne les moyens conséquents à la Minusma pour faire face aux ennemis de la paix. C’est une lutte gagnée par le premier ministre et son président qui ont su convaincre le conseil de sécurité par les propos justes. Il faut le reconnaître que la Minusma a payé le lourd tribu depuis le déclenchement de cette crise.

  28. Nous savons tous qu’avec le renouvellement du mandat de la Minusma qui donne l’autorisation à cette force présente sur notre sol de soutenir le cantonnement et le DDR des groupes armés, notamment grâce à l’intégration rapide dans les Forces de défense et de sécurité maliennes des éléments des groupes armés signataires. Il faut dire que tout ira sur des rails maintenant pour la mise en place des accords de paix afin que nous ayons définitivement la paix.

  29. La lutte contre ces terroristes est notre majeur souci en ce moment.En effet nous sommes sûr et certain que la présence des forces de la minusma au Mali est vraiment nécessaire pour lutter contre ces gens là.

  30. après des années sur le sol malien entrain de pilier les ressources de notre pays, c’est maintenant que la MINUSMA décide de travailler. il faut que rien n’est tard si nous avons la volonté de réussir notre mission. je me demande pourquoi tout ce temps avant de renforcer le mandat de la MINUSMA? une chose est sûre c’est que c’est maintenant nous verrons si nous aurons la paix ou pas.

  31. Nous ne sommes vraiment pas sûr si le renouvellement du mandat de la Minusma est une bonne idée parce qu’enfin de compte nous ne savons pas pour quelle raison elles sont là au nord ce pays pour rien jusqu’à ce qu’ils se fassent attaquer par surprise.

  32. Tout est clair maintenant finir la passivité de la Minusma face aux nombreuses tueries. Nous sommes contents que l’Onu ait prise cette décision aussi capitale pour le dénouement de la crise du nord. C’est une nouvelle interpellation pour les groupes armés de faire preuves de bonne foi en arrêtant de s’associer aux djihadistes dans les attaques.

  33. Cette résolution est vraiment complète car elle prends en compte les plus grandes aspirations de nos autorités mais aussi et surtout des populations civiles victimes des exactions de terroristes, de la crise humanitaire etc…
    Cependant, partageant les inquiétudes de certains internautes; fasse que tout ça ne soit pas de la poudre aux yeux et que cela soit concrétisé pour le bien même de la minusma et des populations de ce pays pour qui cette force est présente dans notre pays.

  34. Monsieur Banki-moon nous vous remercions d’augmenter les effectifs et le mandat de la Minusma.Car cela apportera plus de sécurité dans le nord pays.Et facilitera aussi la collaboration entre le gouvernement et ses groupes armés.

  35. Merci au conseil de sécurité de l’ONU pour le renforcement du mandat de la mission onusienne dans notre pays. Cette résolution qui a été préparé de main de maitre par la France répondra bien sur en cas d’application à des besoins aussi divers qu’importants.
    Il ne faut pas donc que cette même qui a été l’initiatrice de cette résolution ne soit pas celle qui va être le premier obstacle à sa mise en application.
    Il faut aussi que nos FAMAs continuent leur lutte acharnée contre le terrorisme car avant que l’extérieur ne s’y mette, que nous mêmes soyons dévoués à la tâche. Bon courage à nos FAMAs qui nous montrent malgré les attaques multiples que nous pouvons compter sur eux.

  36. je pense que le Général Hervé Gomart Chef d’état major de la force Minusma ne viendra pas nous empoisonner encore qu’il ne dispose pas de moyen pour le maintien de la paix et de la sécurité de la population car le conseil de sécurité de l’ONU vient de lui donner le feu vert d’utiliser tous les moyens nécessaires afin d’accomplir sa mission.

  37. Nous sommes satisfaits du renforcement des capacités de la Minusma. Cela met fin aux nombres attaques et massacres de nos populations. Elle doit s’impliquer davantage dans la résolution de cette crise afin de trouver une issue rapide pour notre bien être.

  38. Il était tout à fait Claire que si la Minusma ne changeait pas son mandat pour lutter contre ces vendeurs de mort; elle ferait toujours les frais de ces derniers. On ne peut pas fermer les yeux et laisser les enfants des gens se tuer prétendant que le mandat ne permet pas de lutter contre le terrorisme dans un pays où cette menace est réelle. Il faut saluer ce renforcement du mandat de la Minusma et demander sa mise en application rapide.

  39. Nous reconnaissons tous ce que la Minusma apporte aux peuples malien dans la gestion de cette crise.Sans eux il sera très difficile d’avancer dans la gestion de la paix et la réconciliation nationale.

  40. La Minusma a toujours calmé de nombreux tentions qui ont dégénéré entre les parties signataires. Dans le cadre de bonne mise en œuvre de l’accord de paix que la Minusma fait tout cela. Elle joue un rôle très important dans la crise malienne.

  41. Très fréquemment, les soldats de l’ONU sont victimes d’attaques et/ou d’engins explosifs des groupes terroristes actifs au nord et au centre du pays. Face à un tel développement politique et sécuritaire sur un terrain devenu aujourd’hui très hostile pour les soldats de la mission onusienne, il tout à fait normal que la Minusma renforce ses effectifs.

  42. tout est enfin clair maintenant le mandat de la munisma est bel et bien renforcer. nous saluons le travail accompli du premier ministre Modibo Keïta qui a sûre défendre le dossier malien. gare à celui qui veut semer le désordre il aura pour son compte car la minusma est désormais prête à répondre aux actes terroristes.

  43. La seule condition d’une lutte efficace contre l’insécurité et le terrorisme qui demeurent le défi majeure de la crise de notre pays est le redéploiement des forces de défenses sur toute l’étendue du territoire national avec la mise en place d’une stratégie efficace de lutte.
    Sinon au delà des beaux discours la Minusma et sa tutelle l’ONU ne feront absolument rien.

  44. Le travail de la Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) n’est pas facile. Elle est aujourd’hui confrontée à une menace qui a pour nom : attaques des groupes terroristes.

  45. Je ne pense que le déploiement des effectifs militaires et civils de la MINUSMA ne soit la solution. La MINUSMA n’est venu pour s’éterniser au Mali. Depuis l’arrivée de la MINUSMA la crise malienne ralentie d’avantage.

  46. Renforcer l’effectif de la Minusma est une bonne idée car elle a un role important a jouer dans la gestion de cette crise malienne avec cette mise en place de l’autorite interimaire,le cantonnement,désarmement, démobilisation, réintégration et réinsertion.

  47. En tant que citoyen malien, je ne suis pas d’avis avec Ban Ki-Moon. Le plus important est que la MINUSMA joue vraiment son rôle dans la crise malienne. Le gouvernement et la population malienne sont déçus du fonctionnement de la MINUSMA.

  48. Ce nouveau mandat de la Minusma prends en compte parfaitement la situation sécuritaire notamment la lutte contre le terrorisme, la mise en œuvre des accords de paix, des questions des droits de l’homme et des autres points saillants de la crise malienne. Ce qu’il faut souhaiter c’est que cette résolution ne soit pas lettre morte et que celle-ci puisse réellement permettre de résoudre les problèmes qui ont suscités sa demande.

  49. Les recommandations ci-dessus mentionnées théoriquement permettront de faire de la MINUSMA une force vraiment opérationnelle et efficace dans cette lutte contre l’insécurité partant des terroristes.
    La question à se poser après ce que nous pouvons remarquer de part et d’autres; c’est: est ce que toutes ses recommandations seront traduites en actions? ➡ ➡ ➡ ➡

  50. Je trouve salutaire que L’ONU autorise la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat. C’est les intérêts primordiale de notre pays et celui de la Minusma, ce droit donner à la Minusma devrait lui permet de bien mettre en œuvre son travail dans la crise malienne.

  51. Je trouve salutaire que L’ONU autorise la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat. C’est les intérêts primordiale de notre pays et celui de la Minusma, ce droit donner à la Minusma devrait lui permet de bien mettre en œuvre son travail dans la crise malienne.

  52. La Minusma a besoin d’augmenter leur effectif comme l’a dit le secrétaire générale de l’ONU pour pouvoir utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir leur rôle dans la gestion de cette crise malienne.

  53. Nous sommes très contents de cette résolution des nations unies. On pense que cela contribuera de façon significative à l’application de l’accord de paix. Elle mettra fin également aux attaques terroristes au nord de notre pays. Vivement que cette résolution soit appliquée pour mettre fin à la crise du nord Mali.

  54. Avec son nouveau mandat qui l’autorise à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat, la MINUSMA vient d’avoir le soutien de la base en cas d’incident de faire ce qu’elle veut. Pour le maintien de la paix et la sécurisation des populations pour les moyens sont bon pour arriver à ses fins.

  55. Cette résolution de l’ONU va permettre une sortie rapide de la crise contrairement a sa position précédente celle-ci est engager et ferme si elle est exécuté a la lettre

  56. La Minusma ne faisait que balader dans les rue de Bamako même quand il y’a émeute c’est la forces malienne qui intervienne s’ils veulent réellement résoudre la crise du nord elle doit suivre cette résolution a la lettre pour une mission digne de ce nom

  57. La minusma devait s’installent là-bas au nord et non dans la capitale qu’il change sa aussi le premier ministre a tenue vraiment a sa mission d’exposer la condition sécuritaire du mali c’est le tour de ban ki moon et c’est ce qui a abouti a cette résolution qui a fait la mission est plus engagé et ferme

  58. il faut que le mandat de la Minusma soit modifié pour en faire une mission d’intervention et d’interposition à la fois. Il n’y a aucune information à donner à cette mission onusienne sur son adversaire. Elle doit agir conformément à son mandat, c’est tout.

  59. Je pense que Banki-Moon a échoué surtout les plans dans le dispositifs des forces onusiennes qui sont au Mali, primo, elle ne connait pas leur rôle, sécondo, elle n’est très bien informer sur leurs adversaires, tertio elles sont majoritairement au centre, dans Bamako comme par hasard, Bamako est leur mission. Cette fois ci, il faut bien voir le mandat sinon nous sommes fatiguer avec votre histoire de minusma qui ne vaut d’ailleurs rien. ➡ ➡ ➡

  60. Ce renouvellement du mandat et la nouvelle résolution pris par le conseil de sécurité primo ces dispositifs vont pas tarder à venir secundo il y’a plus de 2 ans que la force onusienne jouait au neutre mais cette nouvelle résolution va changer la situation sécuritaire on compte sur IBK yes he can

  61. je pense qu’avec l’effectif de la MINUSMA dont on veut un maximum de 13 289 militaires et 1 920 policiers permettra à la MINUSMA d’être présente partout sur le territoire malien afin de réduire les attaques. il faut dire que le prolongement du mandat est bien car c’est maintenant que les accords seront mis en place et il faut s’attendre à tout.

  62. Je suis d’avis du renouvellement du mandat de la minusma, parce que l’accord signé entre le Mali et les groupes armés tant vers sa mise en œuvre, il faut que des dispositifs soient prises pour stopper la dégradation de la situation avec ces attaques, la guerre devient de plus en plus une guerre asymétrique. 😛 ➡ ➡

  63. L’ONU veut envoyer tous ces contingent au mali maintenant que nos soldats ont péril suite a leur passivité et complicité avec les bandits du nord et banki moon pense qu’on va attendre jusqu’à 2017 pour qu’enfin les forces onusiennes viennent je pense que c’est un coup tordu qu’ils veulent monter contre le pays avant cette date je sais que le gouvernement lui-même prendra les choses en main

  64. Sans la Minusma dans la gestion de cette crise malienne,certes les choses auront mal tourner entre le gouvernement et ses groupes armés du nord.Mais leurs nombreuses interventions ont permis d’apaiser la tension.

  65. Affaire de minusma Banki Moon, le problème n’est pas au renouvellement de son mandat, la minusma ne sait même pas son rôle, la minusma nous disait que leur rôle ce n’est pas tuer les rebelles, que c’est de s’interposer pour que la paix règne au nord et c’est cette minusma qui se tue.

  66. Il était tout à fait claire que si la Minusma ne changeait pas son mandat pour lutter contre ces vendeurs de mort; elle ferait toujours les frais de ces derniers. On ne peut pas fermer les yeux et laisser les enfants des gens se tuer prétendant que le mandat ne permet pas de lutter contre le terrorisme dans un pays où cette menace est réelle. Il faut saluer ce renforcement du mandat de la Minusma et demander sa mise en application rapide.

  67. Je rappelle la gravité de la situation sécuritaire au Mali et dans la région. La détérioration de cette situation constitue, sans nul doute, une menace pour l’ensemble de nos Etats. Nous saluons vivement la résolution que le Conseil de sécurité a pris les mesures nécessaires pour faire face à cette situation

  68. Je crois que le mieux dans tout ça c’est de donner à la minusma tous les moyens qu’il faut pour botter ces bandits sans loi ni foi. Sinon tout ceci a été dit dans les résolutions précédentes, tout ça je trouve que des discours, il faut passer à l’action.

  69. La minusma ne fait pas son travail sinon, il était très clairement que la minusma doit soutenir le redéploiement progressif des Forces de défense et de sécurité maliennes réformées et reconstituées, en particulier dans le centre et le nord du Mali. :hangman: :hangman: :hangman: :hangman: :223love: :223love:

  70. Je me rappel du discours de MODIBO KEITA a l’ONU le PM modibo keita a tenu un discours franc devant les chefs du conseil de sécurité a l’ONU affirme-t-il :Le renouvellement du mandat de la MINUSMA vous offre, Mesdames et Messieurs, l’occasion historique de prendre les mesures qui s’imposent en dotant la MINUSMA de tous les moyens nécessaires dont elle aura besoin, dans un environnement hostile, pour réussir son mandat de stabilisation du Mali et son inquiétude a été pris en compte par le conseil de sécurité avec cette résolution beau boulot au gouvernement :223love: :223love: :223love:

  71. Je pense que cette nouvelle résolution des nations unies sur le Mali, autorise la minusma à utiliser tous les moyens de bord pour arriver à leur fin, espérons que ça soit la solution de cette crise, il y a eu trop de perte de vie humaine de part le laxisme de la minusma.

  72. Le renforcement des personnels de la Munisma est très important, car en ces dernier temps, la Minusma est devenu une cible parfaite pour les terroristes. La Minusma fait l’objet maintenant de plusieurs attaques revendiqué par les terroristes.

  73. Si le renforcement des effectifs de la minusma reste la solution pour permettre mettre à la Minusma de de bien mener sa tâche, je pense qu’il n’a pas de problème à cela. La Mission onusienne doit évidemment renforcer son effectif en rang et en personnel.

  74. La minusma doit soutenir le cantonnement, le désarmement, la démobilisation et la réintégration des groupes armés, notamment grâce à l’intégration rapide dans les Forces de défense et de sécurité maliennes des éléments des groupes armés signataires, ce qui constitue une mesure provisoire, dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité, et sans préjudice des plans de la Commission nationale pour le désarmement, démobilisation, réintégration et réinsertion.

  75. Mieux vaut tard que jamais, enfin une décision a été prise en ce qui concerne la minusma, sinon on avait plus quoi dire sur le rôle de la minusma, pour que cet accord soit un succès pour nous tous il faut que la minusma arrête de collaborer avec ses bandits armés. Il faut aller droit au but afin de mener bien leur travail.

  76. Il faut renforcer les services de renseignement de la minusma, parce que bien avant aujourd’hui le chef de la minusma nous a dit des conneries comme quoi que la minusma n’a pas de bonne information sur l’adversaire.

  77. Fallait-il attendre que la situation sécuritaire se dégrade avant de décider de prendre des mesures plus drastiques?
    Cependant, attendons même de voir si après ce discours il y ait des actions concrètes sur le terrain dans cette lutte contre le terrorisme car la Minusma a toujours été inactive sur le terrain.

  78. C’est là la preuve que la démarche de Modibo kéita a porté ses fruits et que maintenant la Minusma a un mandat plus efficace pour protéger les populations civiles et de lutter contre les menaces asymétriques donc le terrorisme.

    • Son action a vraiment porté ses fruits .Merci Modibo pour tous les services rendus et sinon que tu continues de rendre à la nation malienne à travers les différentes fonctions que tu as occupées.
      Le peuple malien te le revaudra à jamais !
      Nous sommes fiers de toi!

  79. Il faut qu’on se dise aussi une chose, le fait d’augmenter l’effectif de la minusma n’est rien, pas question d’effectif, mais de volonté de décision, la minusma doit faire son travail et arrêter de courir derrière nos filles dans Bamako.

  80. L’apport de la Minusma dans la gestion de cette crise malienne est d’une importance capitale.Nous les maliens,nous sommes conscient de cela, la prolongation de leur mandat fut une bonne idée.

  81. Je pense que cette nouvelle résolution des nations unies sur le Mali, autorise la minusma à utiliser tous les moyens de bord pour arriver à leur fin, espérons que ça soit la solution de cette crise, il y a eu trop de perte de vie humaine de part le laxisme de la minusma.

  82. La mission de la MINUSMA est un fiasco total.Elle n’a rien fait du tout face aux attaques qui ont fait plusieurs victimes dont des agents de la MINUSMA.Mais la MINUSMA est restée la même en assistant avec une passivité complice aux morts de ses soldats.Ce renouvellement de mission doit être axé sur l’offensive de la MINUSMA.C’est la seule manière de mettre fin à ces attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes.

  83. L’heure n’est plus aux beaux discours et aux recommandations mais à l’action sur le terrain car c’est ça qu’il s’agit. Cette situation n’a que trop duré et trop de discours ont été tenues. Il faut que ces organisations montrent leurs réelles volontés d’aider notre pays à sortir de cette crise. Il faut poser des actions pour cela. Les vaines condamnations des comportements des groupes armées et les vaines résolutions; on en a assez vu et entendues. On veut du concret maintenant.

  84. Je pense que l’ONU doit songer à élargir la mission assignée à ces soldats pour être plus efficace dans la lutte antiterroriste.La MINUSMA avec ce mandat de protection de population n’est pas à mesure de lutter contre le terrorisme.Le nouveau mandat doit donc être plus offensif et combattre les terroristes.

  85. Étant donné que le mandat de la MINUSMA n’est pas de lutter contre les terroristes mais plutôt de protéger les populations civiles,ce mandat ne peut pas être suffisant pour combattre les terroristes.Le renouvellement de la mission de la MINUSMA doit prendre en compte cet état de fait là.

  86. Le travail de la Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) n’est pas facile. Elle est aujourd’hui confrontée à une menace qui a pour nom : attaques des groupes terroristes. Très fréquemment, les soldats de l’ONU sont victimes d’attaques et/ou d’engins explosifs des groupes terroristes actifs au nord et au centre du pays. Face à un tel développement politique et sécuritaire sur un terrain devenu aujourd’hui très hostile pour les soldats de la mission onusienne, il tout à fait normal que la Minusma renforce ses effectifs.

  87. Ce mandat de la MINUSMA est insuffisant pour éradiquer le terrorisme.Cette passivité de l’ONU partout où elle a été pour maintenir la paix à coûter la vie à plusieurs soldats onusiens.Je pense donc que le mandat de la MINUSMA afin d’être efficace doit être également offensif.Ce renouvellement de la mission de la MINUSMA est l’occasion pour redéfinir le mandat de la MINUSMA en lui donnant l’ordre de combattre les terroristes.

  88. La mission de la MINUSMA n’est pas de lutter contre le terrorisme mais plutôt de protéger les populations selon la première mission.Je pense donc que la nouvelle mission qui sera assignée à la MINUSMA doit consister à combattre le terrorisme.

  89. Je pense que le mandat de la MINUSMA qui se résume au maintien de la paix et à la protection des populations bien qu’il contribue à freiner un temps soit peu le terrorisme est insuffisant d’éradiquer ce fléau.La nouvelle mission doit être plus offensive.

  90. La Minusma a toujours calmé de nombreux tentions qui ont dégénéré entre les parties signataires. Dans le cadre de bonne mise en œuvre de l’accord de paix que la Minusma fait tout cela. Elle joue un rôle très importante dans la crise malienne.

  91. Je pense que la Minusma ne change pas de stratégie elle continuera toujours d’enregistré les morts et les attaques contre ses positions. Le mandat de la Minusma doit être révisé pour qu’ensemble c’est-à-dire la Minusma et la FAMA lutte contre les différentes maux dont traverse la Minusma dans le nord Mali.

  92. Le mandat de la MINUSMA ne peut pas lutter efficacement contre le terrorisme car il est essentiellement basé sur le maintient de la paix et de la protection des populations civiles.Certes ce mandat peu être dissuasif mais je pense que pour être à même de finir avec ce problème au nord Mali il faut que le mandat de la MINUSMA soit élargi et qu’il soit plus offensif.

  93. Le bilan de plus de 80 Casques bleus tués en seulement trois ans d’exercice fait de la MINUSMA, malheureusement l’opération de maintien de la paix la plus meurtrière.C’est pourquoi je pense qu’il faut la nouvelle mission de la MINUSMA soit plus offensif et combatte les terroristes.
    😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  94. La Minusma doit changer de mode de fonctionnement, sinon les attaques de contre ses positions qui continueront de s’alourdir. La Minusma doit lutter contre toute forme d’insécurité en particulier contre le terrorisme car ceux sont les terroristes qui sont à la base des attaques.

  95. Il faut dire que le renouvellement du mandat de la Minusma est le bienvenu car cela permettra aux forces Onusiennes de riposter à toutes attaques terroristes dont ils sont les cibles et aussi permettra de bien sécuriser la population malienne.

  96. Je ne pense que le déploiement des effectifs militaires et civils de la MINUSMA ne soit la solution. La MINUSMA n’est venu pour s’éterniser au Mali. Depuis l’arrivée de la MINUSMA la crise malienne ralentie d’avantage.

  97. En tant que citoyen malien, je ne suis pas d’avis avec Ban Ki-Moon. Le plus important est que la MINUSMA joue vraiment son rôle dans la crise malienne. Le gouvernement et la population malienne sont déçus du fonctionnement de la MINUSMA.

  98. Même si la MINUSMA renforçait d’avantage son effectif, les résultats resteront toujours les même. Le seul problème est que le MINUSMA ne joue pas franc jeu dans la crise malienne

  99. cette résolution de l’ONU va permettre une sorti rapide de la crise contrairement a sa position précédente celle ci est engager et ferme si elle est exécute a la lettre

  100. je pense qu’avant de prendre une décision le conseil de sécurité de l’ONU a bien réfléchi en donnant le plein pouvoir à la MINUSMA. cette décision est salutaire, tout ceci est bien si cela va permettre d’accélérer les choses.

  101. La MINUSMA a été au centre de la crise de notre pays.Le mandat qui lui était assigné était très restreint pour permettre de combattre les terroristes.Je pense que celle résolution est donc très bien arrivée.Désormais la MINUSMA pourra usé de la force si nécessaire pour accomplir sa mission.

  102. Nous sommes très content de cette résolution des nations unies.On pense que cela contribuera de façon significative à l’application de l’accord de paix.Elle mettra fin également aux attaques terroristes au nord de notre pays.Vivement que cette résolution soit appliquée pour mettre fin à la crise du nord Mali.

  103. L'ONU autorise la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir sa mission.Autrement dit utiliser la force quand elle est attaquée.C'est une très bonne chose car la passivité dont la MINUSMA observait encourageait ces bandits à faire du n'importe quoi.La décision est prise.Il reste à savoir si elle sera appliquée sur le terrain.

  104. Voici ce qui attend le Mali: Deux pays naitront du Mali actuel, ensuite un de ces deux donnera deux autres états, dit l’Eternel.
    Je ne sais plus en quelle langue parler à mes propres concitoyens. Sont-ils devenus sourds mes compatriotes, au coeur endurci?
    Cherchez l’Eternel avant qu’il ne soit tard.

    M. Guindeba, serviteur du Seigneur Jésus Christ, Québec, Canada.
    [email protected]

    Copier et gardez ce texte pour mémo, jusqu’à accomplissement de la prophétie. Ainsi vous saurez que Dieu existe et qu’il n’est pas celui adoré par la soit disant 90% des maliens

  105. 1)Nous disons et rappelons « il n’a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre il n’y a plus idiot que celui qui ne veut rien comprendre »

    *Nous disons et rappelons les responsables des soldats sous mandat de renouvellement en renouvellement de mandats ont Dit et Répété Dans Plusieurs Langues de l’ONU Allemand Anglais Arabes chinois Français russe etc qu’Ils Ne Sont Point au Mali Pour Combattre les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djiahadistes Faux Islamistes Et qu’Ils ne le Feront jamais Mais qu’Ils Sont au Mali Uniquement Pour S’interposer à l’Avancé des Forces de Défense et du Sécurité du Mali vers le Pays Kidal Pour Prendre Position aux Frontières Nord du Mali Jusqu’à la Kidalisation Effective du Mali de Renouvellement en Renouvellement de Mandats Tels Ils l’ont Fait en Yougoslavie avec Sa Balkanisation au Soudan avec Sa Soudanisation etc de Renouvellement en Renouvellement de mandats

    *Nous disons et rappelons la présence des soldats sous mandat entraine toujours 1chaos indescriptible de renouvellement en renouvellement de mandats tels en Somalie en Afghanistan en Irak etc Ainsi

    *Nous disons bien et rappelons Nous assistons et assisterons à l’Azawadisation du Mali et l’installation d’1chaos indescriptible de renouvellement en renouvellement de mandats si les maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali n’y veillent pas car les Enfants Ingrats Egoïstes Impénitents des lettrés mutants maliens politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux et des Collabos de rebelles MNLA et consorts et des Voyous de Fameux Terroristes Faux Islamistes Faux Djihadistes de touaregs d’Ansaedine et consorts Ennemis Internes de leur Mali de part leurs ingratitudes et Egoïsmes notoires s’en foutent éperdument de ce qu’adviendra leur Mali Et ils sont à l’origine de la déliquescence de leur Mali

    2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali d’exiger de confier le front des combats contre ces Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes aux soldats et officiers prototypes des maliens antiques fiers honnêtes courageux intrépides sans peur préférant la mort à la honte dotés de matériels armes avions hélicos de combats adaptés modernes qui assumeront leur mission régalienne en usant de la guerre classique si les ennemis en usent et la guerre asymétrique si les ennemis en usent car ils ont 1amour profond pour leur Mali pour bouter tous ces Ramassis de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes qui ne sont point des Foudres de guerre et qui sont «aux bons soins» des soit disant amis ennemis les Autres et Organisations de leur Mali Seuls sont éliminés les Incontrôlés lors d’opérations soi disant Antiterroristes

    *Nous disons et rappelons en son temps Paul Kagamé du Rwanda avait bien compris cela et refusé la présence des soldats sous mandats de renouvellement de mandats Il a fait confiance aux Rwandais et Rwandaises fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Rwanda et les avait doté d’armes et de matériels de combats modernes et adaptés Ainsi la sécurité y règne pas de rebelles interahamwe ni de présence de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes ni de « Rwandisation du Rwanda »

    *Nous leur disons et rappelons nous sommes dans 1compétition mondiale économico politico-militaire religieuse où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme

Comments are closed.