La presse malienne en deuil : Chouaïdou Traoré a tiré sa révérence

4
Chouaïdou Traoré, Dirpub Nouvel Horizon, Soir de Bamako
Chouaïdou Traoré, Dirpub Nouvel Horizon, Soir de Bamako

Notre chef, notre formateur, notre confrère, le grand éditorialiste Chouaïdou Traoré n’est plus ! La mort, implacable, qui nous attend tous, l’a arraché hier jeudi de notre affection. C’est lui qui a conduit nos premiers pas dans le professionnalisme. A l’époque, nous quittions le journal de l’Association des Jeunes pour la Démocratie et le Progrès, La Patrie, en notre qualité de Rédacteur en chef, pour l’accompagner à lancer son hebdomadaire « Nouvel Horizon » en 1992. Et quatre ans plus tard, avec lui nous avons créé le quotidien « Le Soir de Bamako », alors que « Nouvel Horizon » était devenu le premier quotidien privé malien depuis 1994. C’est en 2001 que nos chemins se sont séparés alors que nous étions Directeur des deux rédactions (Nouvel Horizon et Le Soir de Bamako) dont il était Directeur de publication.
Mais Chouaïdou Traoré est d’abord un des précurseurs de la presse privée au Mali, car il fut journaliste, rédacteur en chef et directeur de ” L’Aurore ” de 1990 à 1992. Chouaïdou Traoré est également propriétaire d’une entreprise de communication, Cicom Group SARL, qu’il a créée en 2004. Il est aussi propriétaire d’une imprimerie, Cicom Imprimerie,  qui a été installée en 2012.
Né à Sikasso en 1967, Chouaïdou Traoré a obtenu son baccalauréat au lycée de Sikasso en 1986, après des études primaires et secondaires à l’école Tiéba de Sikasso. Titulaire d’un diplôme de reporter-journaliste et d’un BA en sciences politiques, Chouaïdou Traoré a suivi plusieurs stages de formation aux USA financés par le gouvernement américain à travers l’Usaid et/ou l’Ambassade des USA à Bamako. A ce titre, il a bénéficié des programmes suivants : US International Visitors ; Young African Leaders Project ; Séminaire de formation en Management à Pittsburg University ; plusieurs voyages d’études sur des thèmes variés (le système électoral américain ; la presse américaine ; les minorités aux USA ; les musulmans aux USA après le 11 Septembre, etc…)
De 1994 à 1996, Chouaïdou Traoré a été correspondant de presse à Washington DC, où il était accrédité auprès du National Press Club.
De 2003 à 2010, Chouaïdou Traoré a occupé les fonctions de Consul général du Mali en Arabie saoudite.
Gros travailleur, méthodique, intelligent et plein d’esprit d’initiative, Chouaïdou Traoré est aussi un homme de foi, un musulman modéré et tolérant qui a fait le pèlerinage à la Mecque (Hadj) au moins huit (8) fois.
L’icône Chouaïdou Traoré, l’ex-consul du Mali à Djeddah, le promoteur de l’éphémère journal islamique ” Achoura “, celui-là qui avait réalisé une publication également éphémère même aux Etats-Unis, ce formateur d’un grand nombre de journalistes maliens s’en est allé hier, à l’hôpital du Point G, des suites d’une maladie qui le rongeait depuis quelques temps. Ses obsèques auront lieu à l’heure de la prière du vendredi à Quinzambougou chez son frère.
Chouaïdou laisse derrière lui une épouse et cinq enfants dont trois filles inconsolables.
A sa famille durement éplorée et à l’ensemble de la presse malienne, la direction et le personnel de « Le Zénith-Balé » adressent leurs condoléances attristées.

Dors en paix El Hadj Chouaïdou Traoré!

Que la terre te soit légère !

Amen !

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Dors en paix , seigneur accueille-le au sein de ta miséricorde car le dernier mot t’appartient , amina yarabi .

  2. nous qui sommes depuis 5ans dans nos Agences de voyages et de Tourismes vous souhaitent un bon séjour, que le tout puissant Allah vous accueille dans dans son paradis. Nous espérons que l’abonnement a votre quotidien sera continuel après votre départ. nous vous quittons avec des larmes qui ne cesseront de couler. Dors en paix El hadji Traore.

  3. Chouaïdou Traoré, était un journaliste qui avait le courage de ses idées. S’il a passé neuf années comme consul général du Mali à Djeddah, ce n’est nullement un hasard qui l’a amené à ce service diplomatique. Son épouse Anène petite sœur de Zeineb Keita est issue d’une famille respectueuse des vertus de l’Islam. D’une maman égyptienne et d’un père presque érudit, elle a toujours été au côté de son brave mari. Le beau père de Chouadou (le rspecté Salia dit Baba Lamine Keita) fut l’un des premiers Imans du centre islamique libyen d’Hamdalaye. Il a toujours respecté sa belle famille surtout son beau frère Al Mahmoud Keïta, ancien Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères et de l’Intégration Africaine.

    A l’instar de son frère ainé Kassa TRAORE (ancien Directeur de l’IPR de Katibougou et membre fondateur du parti MIRIA), il fut humble comme tout sikassois original et même donnait l’impression d’être un homme effacé tant l’homme était discret et respectait la déontologie du journalisme.
    Sankingba lisait l’homme sur le quotidien Nouvelle Horizon et Soir de Bamako.
    Que son âme repose en paix. Dors en paix mon cher “barbu” comme Sankingba aimait l’appeler affectueusement. Merci pour ton combat pour l’avènement de la démocratie.

Comments are closed.