Le barreau malien en deuil, Me Mamadou Gakou tire sa révérence

4

Me Mamadou Gakou est décédé cet après-midi à l’hôpital Gabriel Touré.

C’est à Banamba où le jeune Gakou a passé une bonne partie de son adolescence,

Il décroche le bac en 1973 en série philo-lettres classiques. La même année, il bénéficie d’une bourse pour des études de droit, d’économie, finances et marketing dans les universités de Toulouse, Besançon et Sciences Pô.

Après deux ans de stage au cabinet de Me Jacques Vergès (1982-1984), Gakou retourne au Mali. Il enseigne le droit civil à l’Ecole nationale d’administration (Ena) et ambitionne d’exercer la profession qui lui tient à cœur : avocat.

Me Gakou a également fait un saut dans le marigot politique. D’abord avec la Convention Parti du Peuple, une association qu’il pilotait avec l’ancien premier ministre Soumana Sako. Suite à des incompréhensions, il prend son indépendance et crée la COPP, parti politique. Une expérience qui lui a permis de faire le tour du pays, d’être candidat aux élections présidentielles de 2002, d’être député à l’Assemblée nationale.

 

Dors en paix Maître

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Un homme investi à la piété de son père Imam, célèbre par sa foi en Allah, une icone dans son sacerdoce d’avocat, un brillant intellectuel sans exclusive dans sa constance et son équité envers ses relations familiales et amicales. Repose en paix mon ami, mn beau frère. Amen

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here