Sotelma-Malitel : Cheick Oumar Maïga dit Gilbert, journaliste émérite, nommé président du conseil d’administration (PCA)

1

Précédemment secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Prospective, Cheick Oumar Maïga alias Gilbert, journaliste-réalisateur de classe exceptionnelle, a été nommé président du conseil d’administration de la Sotelma/Malitel, l’opérateur historique de téléphonie mobile, par le conseil des ministres de la semaine dernière. C’est le couronnement du parcours sans faute de cet homme qui, de simple reporter au quotidien national L’Essor, a gravi petit à petit tous les échelons de l’administration.

 Plusieurs fois conseiller technique, secrétaire général de département ministériel et fonctionnaire international dans le Système des Nations unies (UNFPA et OMS au Mali et au Cameroun), entre 1991 et 2020, l’homme qui préside désormais aux destinées du conseil d’administration de l’une des plus grandes entreprises publiques de la place est rompu aux arcanes de la haute administration, des négociations avec les partenaires bi et multilatéraux et des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Il devra apporter une nouvelle expertise rare à la Sotelma/Malitel et faire tâche d’huile dans un environnement fortement concurrentiel. Il remplace au poste de PCA de la Sotelma/Malitel l’ancien directeur général de la douane Modibo Kane Kéita en fin de mandat.

Le nouveau promu est titulaire, entre autres diplômes, d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication, obtenu en 1986 à l’Université de Paris IV Sorbonne-Celsa (Centre d’études littéraires et scientifiques appliquées), d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences de l’information et de la communication (1982, Université de Paris IV Sorbonne), du diplôme supérieur de l’Institut français de presse (IFP, 1981, Université de Paris Sorbonne II), du diplôme supérieur de journalisme du Cesti de Dakar (1980).

S’y ajoutent les certificats de management des programmes de développement de l’Université de Pittsburg (1982) et de gestion des programmes nationaux de lutte contre le Sida à Ouagadougou (OMS).

L’homme a des compétences reconnues et appréciées dans les domaines suivants :

Plans et stratégies de communication pour le développement ;

  • Communication/journalisme ;
  • Etudes et enquêtes d’opinions ;
  • Communication pour le changement de comportement (CCC) – information-éducation-communication (IEC) ;
  • Tics ;
  • Genre-promotion de la femme-PF ;
  • Management des programmes et projets de développement ;
  • Gouvernance démocratique ;
  • Encadrement d’ateliers sur la gouvernance, la communication ;
  • Régulation des médias, des télécommunications, poste et Tics ;
  • Planification stratégique.

Il serait simplement fastidieux d’énumérer toutes les qualités et hauts faits d’arme de Cheick Oumar Maïga dit Gilbert qui, malgré ses palmes académiques et les lauriers tressés partout où il est passé, reste toujours égal à lui-même : généreux dans l’effort, humble et d’une courtoisie exquise.

La Rédaction d’Aujourd’hui Mali lui souhaite bon vent et beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions au service du développement économique et social du Mali.

EL HADJ A. B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Koro barou est un bon parleur mais un communicateur mediocre……
    Tout en lui souhaitant bonne chance, je lui donne tout un conseil :
    diminuer son appétit glouton pour l’argent facile et travailler à améliorer la situation de l’entreprise…..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here