La directrice d’Ocha Mali, Ute Kollies, lors du lancement du plan de réponse humanitaire : « Investir dans l’Humanitaire est une façon d’investir dans la sécurité »

0

Mercredi 27 février 2019, Azalaï hôtel Salam de Bamako a abrité la cérémonie de lancement du plan de réponse humanitaire 2019 du Mali. Cette cérémonie a servi d’occasion pour Ocha Mali de faire savoir les priorités pour la satisfaction des besoins humanitaires en 2019. Le ministre de la Solidarité et action humanitaire, le ministre de la Santé, et la ministre de l’élevage et de la Pêche ont pris part au lancement de ce plan humanitaire 2019.

Les  priorités pour la satisfaction des besoins humanitaires causés par la crise multiforme à laquelle le Mali se trouve confronté ont été au centre des discussions de la communauté humanitaire ce mercredi 27 février 2019.  À l’en croire, les conflits dans le centre ont touché environ 7,2 millions de personnes. Ce qui équivaut selon elle à plus de 35% de la population malienne vivant dans la région de Mopti, Tombouctou, Taoudénit, Gao, Ménaka, Kidal et Ségou notamment Niono et Macina. Aux dires de la directrice d’Ocha Mali, 40% des personnes en besoins humanitaires vivent dans la région de Mopti. Les plus vulnérables, au nord aussi bien qu’au centre, constituent d’après leur statistique 51% de femmes, 19% d’enfants de moins de 5 ans et 3,5% de personnes âgées de 60 ans et plus. Les femmes et les enfants constituent alors les plus vulnérables au nord aussi bien qu’au centre.

Parlant de l’insécurité alimentaire, la communauté humanitaire d’Ocha Mali estime qu’un Malien sur cinq est victime de ce fléau.  Cela, parce qu’aussi la campagne agricole 2018-2019 a été plus ou moins bonne. La  stratégie humanitaire pour pallier à ces drames se focalise sur  trois objectifs stratégiques qui sont entre autres: « l’assistance d’urgence pour sauver des vies, la protection des moyens d’existence et le renforcement de la résilience et la protection holistique des groupes de populations les plus vulnérables. », précise Ocha Mali.  Pour parvenir à la réalisation de ces objectifs en 2019, la communauté humanitaire compte sur une mobilisation de 296,5 millions de dollars afin d’assister 2,3 millions de personnes.  Les secteurs concernés par cette réponse humanitaire sont : sécurité alimentaire (40%), nutrition (17%), EHA (12%), protection (11%), éducation (11%), urgences sanitaires (4%), Coordination et services communs (4%) et abris/BNA (1%), note Ocha Mali.

Cette organisation humanitaire recommande également l’intensification du retour du  personnel  des services de base afin que les droits à l’éducation et à la santé soient une réalité pour les populations dans les zones affectées. « Les enfants hors de l’école et les jeunes sans moyens de subsistance pourraient devenir des proies pour les acteurs armés, aggravant ainsi l’instabilité en Afrique de l’Ouest. Investir dans l’Humanitaire est une façon d’investir dans la sécurité », indique la directrice d’Ocha Mali, Ute Kollies.

Fousseni TOGOLA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here