Mali-Météo : Plusieurs activités météorologiques réalisées, malgré les difficultés financières

0

Les administrateurs de l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo), ont tenu le jeudi 12 août dernier, au siège de l’agence sur la route de l’Aéroport, la 17ème session ordinaire de leur Conseil d’administration, sous la présidence de Madame le ministre des Transports et des Infrastructures, Dembélé Madina Sissoko. C’était en présence du Directeur général de Mali-Météo, Djibrilla A. Maiga et de l’ensemble des administrateurs.
Au cours de cette session les administrateurs ont passé au peigne fin, les points soumis à leur approbation. Il s’agit notamment du procès-verbal de la 16ème session ; l’état d’exécution des activités et du budget 2020 rectifiés au 31 décembre ; le rapport du Commissaire au compte sur la gestion financière 2020 ainsi que les recommandations du contrôle interne ; l’état d’exécution du programme d’activités de fonctionnement et d’investissement ainsi que du budget y afférent au titre du premier semestre de l’année 2021.
Cette 17ème session ordinaire de Mali-Météo se tient dans un contexte sociopolitique et sanitaire particulier, caractérisé par la crise multidimensionnelle qui secoue le Mali et la pandémie de la Covid 19 qui éprouve toute l’humanité. Selon le Directeur général (DG) de Mali-Météo, Djibrilla A. Maiga, cette pandémie de Covid-19 a fortement impacté les activités d’une manière générale l’économique et sociale partout dans le monde. En ce qui concerne la météorologie, il a fait savoir que les ressources de Mali-Météo, dépendent en grande partie des ressources des trafics commerciaux de l’aviation. Donc la restriction des voyages a fortement impacté sur les activités de Mali-Météo. Cependant, l’activité primaire d’un service météorologique, c’est de l’observation, c’est-à-dire que les différentes stations à travers le pays observent nuit et jour la surveillance du temps, du climat, a-t-il rappelé. Malgré ces difficultés, Mali-Météo, selon son DG, Maiga, a pu poursuivre ses activités. Ce qui a permis à l’Agence de fourni régulièrement les prévisions météorologiques, des alertes pour permettre aux autorités chargées de la prévention des risques et catastrophes de prendre des décisions pour minimiser les dégâts.
Concernant les ressources financières en 2020, pour une prévision rectifiée de 4 277 057 788 FCFA, le montant des recouvrements s’est élevé à 3 249 761 335 FCFA au 31 décembre, soit un taux de 76% par rapport à la prévision, tandis que les dépenses engagées au 31 décembre 2020 se chiffrent à 3 613 303 248 FCFA, soit un taux de 84,48% par rapport à la prévision. Les dépenses liquidées ont été de 3 490 065 762 FCFA, pour un ratio de 96,59% par rapport aux crédits engagés.
En 2021, pour une prévision de 4 830 289 508 FCFA, les émissions de recettes au 30 juin 2021 se chiffrent à 1 387 322 425 FCFA, soit un taux de 28,72% et les recouvrements au 30 juin s’élèvent à 1 364 834 536 FCFA, soit un taux de 98,38% des émissions. Les dépenses engagées au 30 juin 2021 se chiffrent à 1 345 606 738 FCFA, soit un taux de 23,71% par rapport à la prévision et 85,12% des crédits engagés.
Toutes ces actions, selon la ministre des Transports et des Infrastructures, Dembélé Madina Sissoko, s’inscrivent dans la mise en œuvre du plan d’actions 2018-2022 du plan stratégique de développement de la météorologie à l’horizon 2027 pour faire de Mali-Météo un service capable de satisfaire les besoins spécifiques des utilisateurs des différents secteurs de développement et des décideurs partout où ils se trouvent sur le territoire national.
Au regard des résultats atteints, elle a félicité la Direction générale et tout le personnel de Mali-Météo et de les a exhortés à la persévérance et à l’imagination pour faire face aux nombreux défis de développement liés aux conditions climatiques extrêmes de plus en plus fréquentes et intenses.
AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here