Poissons morts dans le fleuve Niger : Le ministère de la santé déconseille leur consommation

0

L’affaire des poissons morts dans le fleuve Niger suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur Bamako et ses environs le jeudi 16 mai 2019 continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Après le communiqué du ministère de l’élevage et de la pêche, le ministère de la santé et des affaires sociales a lui aussi fait un communiqué le mardi 21 Mai 2019 conseillant les populations de ne pas consommer les poissons morts jusqu’à la proclamation des résultats des analyses effectuées sur un échantillon des poissons prélevés. Ceux qui pratiquent le dragage dans le lit du fleuve avec son lot de produit toxiques utilisés sont pointés du doigt par le ministère de la santé.

 

Hier, le mardi 21 mai 2019, Moussa Yattara, conseiller technique au ministère de la santé, a livré le contenu du communiqué rédigé par le ministre de la santé. Le ministère de la santé et des affaires sociales informe la population que suite à la grande pluie qui s’est abattue sur Bamako et ses environs le jeudi 16 mai, une quantité importante de poissons morts a été observée dans certaines localités riveraines du fleuve Niger, a-t-il dit. Il expliquera qu’afin de préserver la santé des populations, le ministre de la santé et des affaires sociales a instruit à ses services techniques d’investiguer les cas des poissons morts dans certaines localités touchées comme Moribabougou, N’Gabacoro Droit, Tienfala, Manabougou et Masala dans la région de Koulikoro.

Selon Yattara, l’équipe d’investigation a procédé à des échanges d’informations avec les maires, les vendeurs de poissons, les pêcheurs et le personnel de santé. Au terme des échanges, ajoute-t-il,  il ressort que ce phénomène est habituel en début d’hivernage après chaque grande pluie dans les localités respectives. Cependant, la forte mortalité de poissons observée cette année serait probablement due au drainage par la pluie d’une quantité importante de déchets dans le fleuve provoquant l’asphyxie des espèces de poissons très sensibles au manque d’oxygène à l’impact de l’utilisation des produits chimiques par les chercheurs d’or par dragage,  informe Yattara.

Selon lui, des prélèvements d’échantillons de poissons morts et d’eau du fleuve ont été réalisés et envoyés au laboratoire pour analyse et qu’au regard des informations reçues auprès des structures sanitaires qu’aucun cas d’intoxication n’a été signalé,  révèle-t-il. « Le ministère de la santé et des affaires sociales informe la population d’observer les mesures ci-après : d’éviter de consommer des poissons morts suite à la grande pluie en attendant les résultats de laboratoire ; d’informer le centre de santé le plus proche devant tout cas de vomissements, de diarrhées, de douleurs abdominales ou d’autres malaises suite à la consommation des poissons morts. Le ministère rassure les populations que toutes les dispositions sont prises par ses services techniques pour préserver leur santé » conclu-t-il.

Le Directeur général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire des Aliments Gaoussou Keita  a fait savoir qu’ils n’ont pas dit que les poissons sont contaminés mais que pour plus de prudence, ils déconseillent de les consommer car pour lui l’effet des produits chimiques est cumulatif. Il a annoncé que c’est plus de 140 personnes qui ont consommé ces poissons morts mais que leur vie n’est pas en danger et qu’aucun cas d’intoxication n’a été signalé. Les résultats des analyses nous édifierons davantage sur les poissons morts mais en attendant il serait mieux de se priver de les consommer.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here