Colline du savoir : Des tirs et des blessés dus à un affrontement entre étudiants

0

Dans l’après-midi de ce lundi 12 octobre, il faisait encore chaud sur la colline du savoir. Il s’agit précisément d’un affrontement entre étudiants de l’IUG, institut universitaire de gestion sis sur la colline de Badalabougou, un quartier de Bamako. Se fiant aux indiscrétions, tout est parti d’une bagarre, dont nous ignorons la cause, entre étudiants. Ce qui est sûr, « des étudiants munis d’armes et de coupe-coupe se sont blessés », confient nos sources, affirmant que le bilan communiqué fait état d’au moins 5 blessés.

Bourem: lancement de  la campagne de chimio-prévention du paludisme

Mardi  06  octobre 2020, la campagne de chimio prévention contre le paludisme saisonnier (CPS) a commencé   dans le cercle de Goundam. Une initiative pour lutter contre le paludisme sachant que  plus de 70 % des enfants de 0 à 59 mois souffrent de paludisme chronique selon des sources sanitaires. La cérémonie s’est tenue au Centre de santé de référence de Bourem.

Période transitoire : Le chef de la MINUSMA appelle le conseil de sécurité des Nations Unies à accompagner le Mali

Après la nomination d’un président et d’un Premier ministre, tous deux civils, le Mali a, depuis le lundi 05 octobre dernier, un gouvernement de transition. A cet effet, le Chef de la mission onusienne au Mali Mohamed Saleh Annadif a appelé, le jeudi 08 octobre dernier, le -Conseil de sécurité des Nations Unies à accompagner le Mali dans cette période de transition pour une sortie de crise rapide.

À noter que, suite à la mutinerie du 18 aout dernier qui a occasionné la démission de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, la communauté internationale, dans son ensemble, a décidé de sanctionner le Mali jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel. Ce qui a été fait. La CEDEAO a déjà levé ses sanctions et a invité les autres organisations à le faire.

Après la mise en place d’un gouvernement de transition au Mali : L’Union africaine lève les sanctions

Suite aux évènements du 18 aout 2020, qui ont occasionné la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, l’Union africaine avait suspendu le Mali dans tous ces travaux. En effet, après la mise en place d’un gouvernement de transition le lundi 05 octobre dernier, l’instance africaine a décidé de lever toutes ses sanctions à l’encontre du Mali. « La République du Mali est autorisée à participer pleinement à toutes les activités de l’Union africaine », informe l’organisme sur son compte Tweeter.

Niono : le village de Farabougou victime d’une attaque terroriste

Le vendredi 9 octobre 2020, le village Farabougou situé à 34 kilomètres de la ville de Niono, a été victime d’une attaque terroriste. Au cours de cette attaque, il y a eu un affrontement entre les hommes armés identifiés comme des djihadistes et les donzos. Le bilan de cette attaque fait état de neuf (9) morts du côté des donzos et trois blessés graves évacués à l’hôpital régional de Ségou. Selon nos informations, 22 villageois sont portés disparus. Ils ont été enlevés par les assaillants.

122 kilogrammes de cannabis saisis par le commissariat du 12e arrondissement

Le commissariat du 12e Arrondissement avec  à sa tête le commissaire divisionnaire Hamadou AG Elmihdi a saisi le  mardi 06 octobre dernier, une quantité considérable de cannabis dissimulée dans les pneus d’un camion remorque à Titibougou sur la route de Koulikoro. Aussitôt informé par une personne désirant garder l’anonymat, le commissaire en charge du 12e Arrondissement a dépêché une équipe qui a saisie, au total, 122 kilogrammes de cannabis et les deux personnes conduisant le camion-remorque. À noter qu’après son interrogatoire, le chauffeur a donné le nom de son fournisseur qui a été, lui aussi, appréhendé par les hommes du commissaire Elmihdi.

L’ex-otage Soumaila Cissé en visite dans la famille de son garde du corps feu Mohamed Cissé

Soumaila Cissé faisant des bénédictions sur la tombe de son garde du corps

Après six mois de détention par les groupes armés terroriste, Soumaila Cissé s’est rendu ce lundi 12 octobre 2020 dans la famille de son garde du corps feu Mohamed Cissé tué lors de l’enlèvement en pleine campagne législative, une attaque survenue le 25 mars dernier. Cette visite avait pour but de montrer sa reconnaissance envers la famille du défunt en vue du respect des valeurs humaines. Nous prions pour le repos éternel de son âme. La visite s’est clôturée par la lecture du Coran pour le pays et pour le défunt garde du corps feu Mohamed Cissé.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here