Défection à l’EPM : Le Coream démissionne

0

Le Parti Convention de réflexion et d’action pour le Mali (Coream) dont la devise est ‘’ Un grand Mali-Une Afrique intégrée-Un monde meilleur’’, s’est retiré de l’Ensemble pour le Mali (EPM), le groupement de partis politiques qui a contribué à élire le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita pour son second mandat en août 2018.

Dans une lettre en date du mercredi 24 juin 2020, le président du Coream, monsieur Bamba Kiabou a adressé la démission du parti au président de l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM). « Notre parti Coream, réuni en conférence des cadres ce lundi 22 juin 2020 et désireux de passer à d’autres choses incompatibles avec son maintien au sein du groupement Ensemble pour le Mali (EPM), a décidé de cesser ses activités et de démissionner du dit regroupement à compter de ce jour », relève-t-on dans la correspondance.

*******

Déclaration des Etats-Unis sur la crise au Mali

 

L’Ambassade des États-Unis à Bamako suit de près les manifestations appelant le président Keita à démissionner. Les États-Unis se joignent à l’ONU, à l’UE et à l’UA pour appeler tous les acteurs au dialogue et à la retenue, et  réaffirmer le droit de manifester pacifiquement. La CEDEAO a envoyé une délégation de haut niveau, conduite par le Ministre nigérien des Affaires Étrangères Kalla Ankourao, à Bamako pour résoudre la crise. Ils ont rencontré des responsables du gouvernement du Mali, les principaux leaders des manifestations, des femmes parlementaires et des membres du corps diplomatique, notamment l’Ambassade des États-Unis à Bamako. Nous soutenons l’appel de la délégation de la CEDEAO à reconsidérer les résultats des élections législatives dans les circonscriptions électorales ayant fait l’objet de révision par l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here