Minusm actu : Tombouctou : la MINUSMA explique son Mandat aux femmes de Kabara

0

Le Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique (PIO), en collaboration avec l’Association des Femmes de Kabara a organisé, le 21 mars 2019, une séance d’information et de sensibilisation sur le Mandat de la MINUSMA, et le rôle des Casques bleus dans la protection des civils. La rencontre s’est déroulée au Centre de Développement Communautaire (CDC).

Y ont pris part plus d’une centaine de femmes, le Chef de quartier de Kabara, une dizaine de leaders des Associations des Jeunes, ainsi que des représentants des Sections Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion/Réintégration (RSS-DDR), de la section des Affaires judicaires et pénitentiaires, et de la Division des Affaires civiles, ainsi que de la Police des Nations Unies (UNPOL), des observateurs militaires (MILOBs) et des activités civilo-militaires (CIMIC).

Au cœur des  échanges : la participation de la femme dans la consolidation de la paix, le rôle de la Mission onusienne dans le processus de paix au Mali et celui du personnel en uniforme quant à la protection des civils. L’assistance a soulevé des préoccupations relatives à l’insécurité, au processus du DDR-Intégration accélérés et aux droits des femmes et jeunes filles victimes du conflit armé. Le personnel onusien a apporté des éclaircissements sur ces préoccupations. Il a aussi donné suffisamment d’informations par rapport aux activités et réalisations de la Mission de l’ONU au Mali, pour soutenir la paix et la stabilité dans ce pays, particulièrement dans les régions de Tombouctou et Taoudéni.

Taoudéni : la MINUSMA promeut la gouvernance locale

Le Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, à travers sa Division des Affaires civiles, a organisé les 19 et 20 mars, un atelier sur la gouvernance locale, au profit des acteurs de la région de Taoudéni.

La rencontre s’est déroulée dans les locaux du collège transitoire, réunissant une quarantaine de participants. Parmi eux, des membres dudit collège, de la société civile ainsi que des représentants de l’État (préfets et sous-préfets). Cette action vise à outiller les participants en matière de bonne gouvernance et de planification participative pour le développement de leurs collectivités.

Taoudéni est une nouvelle région ; il y a donc des défis à relever. Si les autorités n’ont pas les compétences pour pouvoir amorcer un bon développement de cette région, cela risque de compliquer son opérationnalisation. «Cet accompagnement de la MINUSMA doit vous inciter à vous intéresser davantage à la vie de votre collectivité pour son développement effectif. Je vous encourage à plus d’assiduité à cet atelier, qui vous donnera les compétences nécessaires afin de vous permettre de relever ce défi de développement », a laissé entendre Alpha Mahamane Touré, formateur.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here