Situation de l’école malienne : Une marche de protestation prévue le 22 mars 2019

0

Le Collectif des associations musulmanes du Mali, avec à sa tête Mohamed Kimbiri organisera une grande de protestation contre la crise de l’Ecole malienne, le vendredi 22 mars prochain, à partir de 16 heures. Selon leur communiqué rendu public, l’objet de cette marche est d’interpeller les pouvoirs publics et les syndicats des enseignants sur leurs responsabilités dans la dévalorisation  de l’enseignement au Mali dont les élèves et les parents d’élèves sont les seuls perdants. Et par ailleurs, les informer que la société civile prendra bientôt ses responsabilités si cette crise perdure.

Ladite marche débutera devant la Bourse du Travail pour aboutir au Monument de l’Indépendance et sera sanctionnée par une déclaration de la Société civile responsable.

Hôpital Gabriel Touré : Les blocs opératoires fermés

Les activités sont suspendues dans les blocs opératoires de l’hôpital Gabriel Touré depuis le 4 mars dernier. Seuls les cas d’urgence sont pris en charge. Selon les responsables du comité syndical, la fermeture de ces blocs s’explique par « une mauvaise gestion des responsables de cet hôpital ». Un préavis de grève, prévue les 27 et 28 mars prochains, a d’ailleurs été déposé. Cet arrêt d’activités entraine des «conséquences énormes» sur le fonctionnement de l’hôpital, selon certains médecins.

Insécurité à Mopti : un garde tué par un homme non identifié

 Un garde à été tué le jeudi dernier soir vers 20h près du rond-point central de Sevaré par un homme non identifié. La victime était en poste devant une banque de la place lorsque l’auteur du crime a tiré à bout portant sur lui. Il a ensuite emporté l’arme du garde. Les enquêtes sont en cours pour traquer l’auteur de ce crime crapuleux

SIKASSO: Journée dédiée aux agents de santé communautaire

La journée  jeudi  14 mars 2019 a été dédiée aux agents de santé communautaire du district sanitaire de Sikasso. Leurs efforts dans la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile ont été reconnus. L’activité a été financée par la Croix rouge. Les porteurs de la blouse blanche  ont mis à profit de cette journée  pour remercier  les autorités locales et nationales pour leur engagement pour la santé communautaire. Les partenaires techniques et financiers qui appuient  notre pays de la mise en œuvre de sa politique sanitaire ont pris part à cette cérémonie.

Démission du PM : Une fausse information

Le mercredi dernier, une information faisant état d’une démission du Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaiga a fait tour de la toile et les réseaux sociaux. Il a fallu que la cellule de communication de l’intéressé fasse un démenti pour éclairer la lanterne des maliens, pendant que le Premier ministre revenait d’une visite qui l’avait conduit successivement dans les localités de Mopti, Djenné, Kona, Gourma-Rharous, Tombouctou et Taoudéni. La question qu’on peut se poser est « qui est derrière cette fausse alerte ? ».

Depuis un certain temps, on assiste à une prolifération des publications des documents confidentiels sur les réseaux sociaux au Mali. Il est temps que le ministère de l’Economie numérique et de la Communication prenne des mesures afin de stopper  ces tentatives de désinformation.

 

Dans la nuit du 13 au 14 mars 2019, le village de Bougou situé à environ 7 km de la ville de Bandiagara à été attaqué par des hommes armés non identifiés. Selon une source locale le bilan fait état d’un mort, des maisons et greniers incendiés et des animaux emportés.

13ème congrès du « SYNACOME » : A l’heure du renouvellement

Les membres du Syndicat national des constructions civiles, des mines et de l’énergie (SYNACOME), ont tenu le samedi 16 mars dernier, à l’ex-Cres de Badalabougou, leur 13ème congrès ordinaire, sous la présidence du secrétaire général adjoint sortant dudit syndicat, Baba Daou. L’ouverture des travaux de ce 13ème congrès du SYNACOME, était présidée par le représentant du secrétaire général de l’UNTM, Modibo Bah.

A cette occasion, les délégués du congrès ont passé au peigne fin le rapport d’activités et financier de bureau sortant et procédé au renouvellement du bureau.

Selon le secrétaire général adjoint, le présent congrès du SYNACOME, est un moment important dans le fonctionnement de leur syndicat. Il se tient dans un contexte difficile mais ouvre de véritables de défis pour un avenir promoteur. Les débats seront sans doute houleux, mais cette fois-ci nous allons approfondir les analyses sur la situation actuelle du pays, dans la convivialité, dans la courtoisie et le respect de l’autre pour sortir satisfaits de ce congrès, a insisté Baba Daou.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here