Prix PGLR décerne a la commune rurale de Ouenkoro : Honte à l’ONG SNV

0

Décidemment le ridicule ne semble plus tuer au Mali face aux agissements honteux et fallacieux de certaines organisations non-gouvernementales. Parmi celles-ci figure celle de l’ONG SNV qui vient de décerner un prix honteux à la commune rurale de Ouenkoro située dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Un prix dit- elle portant sur la transparence du programme-gouvernance locale redevable (SIT-PGLR) d’une valeur de 30 millions de francs. La question qui se pose c’est de savoir comment une commune qui n’a ni de route digne de ce nom, ni d’eau, ni d’électricité, ni de marché digne de ce nom, une commune où les employés de la mairie font trois mois pour avoir un salaire, une commune où il n’y a l’absence totale de l’administration depuis l’assassinat du gendarme Issa Traoré en 2015 et suivi du saccage de la Douane en 2017 (sous- préfet, gendarmerie, Douane ), une commune livrée aux fidèles de Amadou Koufa et de Ibrahim Malam Dicko du Burkina-Faso, une commune dont le maire principal réside à Bamako et ne se rend qu’une à trois fois dans l’année, peut se classer première au soit disant concours sur la transparence du programme-gouvernance locale redevable. En réalité ce prix n’est ni moins ni plus qu’une pure publicité gratuite pour le maire Harouna Sankaré pour tromper la vigilance des Bamakois et faire croire aux maliens que sa commune se porte bien. Certes le maire- marabout est très connu à Bamako pour sa générosité et ses soit disant actions pour la paix et l’unité nationale à travers son mouvement. Ce qui lui valu d’ailleurs le titre de l’ambassadeur de la paix qui lui a été décerné par le gouvernement malien à travers le ministère de la réconciliation nationale. Vu les liens du Directeur de SNV au Mali, Jean de Matha Ouédraogo  et le maire Sankaré, ce prix  décerné à la commune rurale de Ouenkoro n’est ni moins ni plus qu’une insulte aux populations locales qui continuent de vivre le calvaire et par ricochet une publicité gratuite au maire-marabout.

Sadou Bocoum    

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here