Colère et préavis de grève de travailleurs de l’ORTM les22 et 23 décembre prochains : « Ça, ce n’est pas une télévision, M. Le Ministre ! »

12

«Nous ne sommes pas une agence de transmission d’images… Arrêtons l’autosatisfaction. Personne n’est fier ici… Le programme bas de gamme de l’Ortm ne peut pas être compétitif… ». Les travailleurs de Bozola n’ont décidemment pas été tendre avec leur ministre de tutelle le 02 Décembre dernier.

Lors d’une rencontre avec le ministre Choguel Kokala Maiga à la date indiquée, les membres du comité syndical de l’office de radiodiffusion télévision du Mali ne sont, en effet, pas allés  mains mortes. Ils ont craché sur le visage du ministre et du DG de l’ORTM. Les échanges ont porté sur les conditions de vie et de travail et l’avenir de l’office qui tend vers un changement de statut.

Ce changement d’EPA en EPIC n’arrange pas le personnel qui exprime son ras-le bol et envisage une cessation de travail à partir du 22 Décembre prochain. Ils déplorent n’avoir été associés à aucun moment au projet.  Et ce n’est pas seulement le statut de la boîte qui les effarouche. Il y a plus grave et les travailleurs  n’ont pas manqué de tout déballer en présence du Ministre et du DG. Ils sont câbleurs, monteurs, chauffeurs, journalistes, animateurs, techniciens, cadreurs… Morceaux choisis.

Les intervenants s’adressent directement au DG et Ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dr. Choguel Kokalla Maïga, tous deux présent dans la salle.

  • « Vous venez de féliciter des journalistes qui ont eu l’initiative pendant l’état d’urgence de faire une animation qui sied à la situation. Quand on responsabilise les gens, voilà le résultat qu’on obtient. Aujourd’hui, l’Ortm est géré au téléphone entre le ministre et le directeur général. Cela est inacceptable. Nous ne pouvons pas continuer dans ce sens. Il faut que l’on sache que nous sommes des journalistes, nous avons étudié pour exercer ce métier. Nous avons la technicité et la compétence intellectuelle pour faire ce travail correctement, pour servir l’Etat…»
  • «Le DG (Ballyq) ne peut pas prendre d’initiative sans se référer au ministre. Ce qui freine la bonne marche de la boîte. Aujourd’hui, nous sommes dans le pluralisme médiatique. Nous avons les réseaux sociaux qui nous envahissent. Quand l’information de l’Etat arrive, ça a déjà été dispatché à travers le monde. Le communiqué du gouvernement qui arrive, ceux qui en ont besoin, l’ont déjà su, pendant que nous nous sommes là…».
  • «Nous ne sommes pas une agence de transmission d’images. Nous sommes une télévision. Une télévision se doit d’informer la population. Nous avons fait quelques flashs pendant que des pays qui sont à 6000Km d’ici ont fait du direct. Si le directeur général de l’Ortm avait l’assurance qu’il pouvait prendre des initiatives, on aurait fait des émissions spéciales ici, pour parler et traiter l’information de manière professionnelle. Cela n’a pas été le cas. Il n’y a pas un seul journaliste ici dans la salle qui soit fier du traitement que nous avons fait de l’attentat. Arrêtons l’autosatisfaction. Personne n’est fier…».
  • «Qu’on nous laisse la liberté de faire ce travail. Vous avez toujours les moyens de sanctions. Si le travail n’est pas bien fait, faites recours aux sanctions. Mais qu’on laisse la liberté aux gens de faire ce qu’ils ont envie de faire, ce pour quoi ils sont allés à l’école, ce pour quoi ils se sont engagés à l’Ortm».
  • «Nous sommes pétris de compétences. Nous avons soif de transmettre nos savoirs, nos compétences. Mais nous en sommes empêchés. Aujourd’hui, ceux qui font le reportage, ce sont ceux qui sont corvéables et malléables à souhait par le DG. Tout le reste croise les bras, parce qu’on ne peut accepter d’aller souffrir sur le terrain et que cela soit transformé, dénaturé. Vous voyez votre reportage à la télé, vous ne vous reconnaissez pas là-dans. Ça, ce n’est pas une télévision».
  • «Alors que notre directeur peut donner 2 millions de FCFA au ministre chaque mois ; alors que l’Etat ne nous paye pas. L’Etat nous exploite. On ne veut pas qu’on nous dépouille des maigres ressources qui nous permettent de fonctionner un peu… Cela est inadmissible, monsieur le ministre ! Si nous voulons aller à la transition numérique, qu’on nous mette sur le même pied d’égalité avec les autres, qu’on aille à armes égales vers cette concurrence-là. Elle est inévitable, nous en sommes conscients. Mais on ne peut pas créer une structure pour que celle-ci se taille la part du lion sur ce que l’Ortm génère comme fonds propre. On ne va pas se contenter des maigres ‘sous’ que l’Etat donne, qui ne viennent d’ailleurs plus. Avec quoi, nous allons produire. C’est inadmissible !»
  • «Le programme bas-de-gamme de l’Ortm ne peut pas être compétitif. L’Ortm ne peut pas proposer un espace publicitaire à un commerçant sachant que juste après le journal télévisé, il y a l’intégralité du discours du président de la République ou du ministre de la communication. Ce n’est pas ça, la télévision, monsieur ministre… C’est autre chose ! ».

Signalons qu’à la suite de cette rencontre, le syndicat a déposé un préavis de grève de 48 heures, initialement prévue pour les 22 et 23 Décembre prochains. L’on nous signale que les négociations sont désormais ouvertes.

Coulou

 

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Le pays a besoin a besoin des vraies reformes digne de ce nom par exemple qu a la sortie de chaque election presidentielle que la direction de la tele publique soit confier au choix du partie de l opposition.

  2. Je l ai toujours dis k l ortm n a pas sa raison d etre,c est une boite poubelle avec des agents payer par le contribuable malien par nos impots ,vraiment une chaine poubelle qui doit etre fermer ou vendue aux chinois ou a Youssou ndour car c est une chaine k Fait honte a tout malien qui a pour soucie la qualitee de l image,de son,sourtout de programme televisif,la formation des journalistes,leur niveau,leurs habillement bref l ortm c est de n importe quoi,ils sont forts seulement a se marabouter,a sommater(somma),se djougouyater chez les soma,c est n importe quoi,ca Fait honte.

  3. Tout le monde s’en fou de l’ortm
    … S’ils veulent qu’ils la dynamite… On s’en tape !!!

  4. La passion du service public en grève !!! avant ou apres le ” jack-pot ” ( soirée miss ORTM ) ou serait ce une forme de pression pour eviter tout blocage a la diffusion de la fameuse soirée L’ORTM a tjrs été trimballé par le pouvoir en place donc ns parler de recuperation de votre outil de travail comme motif de grève est un peu leger

    • Mon cher Djanfa, si l’ORTM a tjrs été trimballée par le pouvoir en place, elle a été tjrs aussi critiquée par ses auditeurs pour non professionnalisme. Aujourd’hui si elle veut être compétitive en diffusant l’information vraie et à temps réel alors c’est salutaire. Qui n’a pas critiqué cette boite après l’attaque de l’Hôtel Radisson ? Encourageons les gens à aller vers l’excellence mon cher. Merci de ta compréhension.

  5. Je suis parfaitement d'accord avec les agents de l'Office. De grâce si on pouvait respecter un peu le talent des uns et des autres ce beau pays va bien marché.

  6. Je suis parfaitement d'accord avec les agents de l'Office. De grâce si on pouvait respecter un peu le talent des uns et des autres ce beau pays va bien marché.

  7. Choguel Kokala'( MAIGA OU COULIBALY) littéralement le lièvre de Kokala est un politicien voleur qui s’est retrouvé dans toutes les sauces ,avec ATT et aujourd’hui avec IBK demain il sera avec le président élu oh mon dieu quel homme?
    On le dit ressortissant de Anssongo de quel famille ?Son pére nous n’avons jamais entendu parler de lui ! ouf ………un garçon courageux qui s’est battu sans son pére qu’il n’a jamais vu mais qui est vivant quelque part au sud du Mali
    Peut il être députe d’Asongo après son éjection du gouvernement ,ha ha ha NON CAR IL EST VOMIS PAR LES VRAIS SONRAI. MERCI CHOGUEL KOKALA COULIBALY

  8. Honte à toi choguel tu ne changé jamais après tout ce que tu as volé à l'Etat malien ça ne te suffit pas tu veux encore et encore vraiement tu es malhonnête choguel et inconscient à la fois mais sache quelque chose hier et aujourd'hui font deux et c'est pas pareille donc on te tiens à l'oeil et fait attention sinon gare à toi.Quand à bally DG ORTM ne soit pas complexé on dirait que si c'est ORTM tu n'auras pas un autre job honte à toi aussi être DG n'est pas donné à tout le monde c'est dû à ton caractère que les gens te font confiance donc ne te laisse pas aveuglé par le poste pour ne pas dire la vérité à ton ministre à bon enetendeur salut

  9. Honte à toi choguel tu ne changé jamais après tout ce que tu as volé à l'Etat malien ça ne te suffit pas tu veux encore et encore vraiement tu es malhonnête choguel et inconscient à la fois mais sache quelque chose hier et aujourd'hui font deux et c'est pas pareille donc on te tiens à l'oeil et fait attention sinon gare à toi malhonnête et quand à bally DG ORTM ne soit pas complexé on dirait que si c'est ORTM tu n'auras pas un autre job honte à toi aussi être DG n'est pas donné à tout le monde c'est dû à ton caractère que les gens te font confiance donc ne te laisse pas aveuglé par le poste pour ne pas dire la vérité à ton ministre à bon enetendeur salut

  10. Colère et préavis de grève de travailleurs de l’ORTM les22 et 23 décembre prochains : « Ça, ce n’est pas une télévision, M. Le Ministre ! »

    -Qu´eux nous foutes la Paix!
    – Un service public superflux, avec de longs JT!
    – Un service public á sens et pensée unique, monotone!
    – Un service public avec de trés bas niveau des présentateurs!
    – Un service public miné d´égo…

    • Mon cher, ce sont ces maux qui sont dénoncés par les agents eux-mêmes. Aidons-les donc à aller vers l’excellence en les soutenant dans leurs revendications afin que le slogan passion du service public soit une réalité.

Comments are closed.