Visite présidentielle à Ségou : L’ORTM a crevé l’écran !

0

Média d’Etat, l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), pour une fois, a bien mérité son statut. C’était lors de la visite présidentielle à Ségou effectuée du 24 au 26 avril. Cela à travers un plan de couverture adéquat, permettant aux Maliens de toutes parts de vivre cet événement au même titre que ceux qui étaient à Ségou. Même si cela a suscité des réactions de protestation de l’opposition, le mérite revient à l’actuel ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré d’avoir pris à bras le corps cette visite du président IBK avec des instructions fermes, respectées à la lettre par le Directeur Général, Sidiki N’fa Konaté qui a mobilisé un grand nombre d’agents sur le terrain.

Contrairement à ce qui se dit, à Ségou il s’agissait d’une visite d’Etat du chef d’Etat. Quel média mieux que le média d’Etat devrait et pouvait couvrir cet événement ?

Voilà tout le sens que le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré a donné à ce périple. C’est pourquoi en synergie totale avec la direction générale de l’ORTM (qui relève de son département) il s’est donné comme mission de gagner le pari de la communication. Ce qui fut un succès sur toute la ligne. En illustre, le bon plan de couverture concocté de main de maître par Sidiki N’Fa Konaté, DG de l’ORTM

A noter qu’au cours de cette visite, du 24 au 26 avril, le président IBK a inauguré plusieurs infrastructures de développement. Au nombre desquelles on peut citer : l’échangeur de Ségou, l’avenue deux fois deux voies de Pélengana ainsi que la route de Diamanranbougou-Kirango dans la commune de Markala, la renovation du pont de Markala et une usine de production d’engrais.  Toutes choses qui sont de nature à booster le développement de la cité des Balazans et améliorer le cadre de vie de des populations de la 4ème région et par ricochet toute la nation malienne.

C’est conscient de cet état de fait que l’ORTM a mis en place un plan costaud de couverture médiatique dont la mise en œuvre a mobilisé des moyens techniques importants afin de faire de la cité des Balanzans la plaque tournante de ses programmes durant 72heures. Le déplacement de la chaine nationale sur une région du pays se fait dans tous nos pays voisins, sans susciter autant de réaction. D’ailleurs certains observateurs estiment que les réactions de protestation se justifient par le simple fait que la couverture fut un cinglant succès.

Pour preuve, pendant toute la période de la visite d’IBK, les différentes chaines de télévisions et de radios de l’ORTM ont fait un focus sur la cité des Balazan. Cela avec plusieurs éditions de journal parlé et télévisé consacrées sur la 4ème région administrative du Mali.

Ce plan de bonne couverture de la visite présidentielle à Ségou, aura permis à l’ORTM d’informer une semaine durant les Maliens sur les multiples facettes des potentialités socio-économiques de Ségou, tout en mettant l’accent sur la promotion des diversités culturelles locales. Mais seulement, les prétendants au pouvoir ont estimé que cela à porter profit au président de la République en cette veille de l’élection présidentielle. D’où leur action de protestation à travers un communiqué signé du chef de file de l’opposition. Entre la passion du pouvoir et la passion du service public, l’ORTM est destiné pour la deuxième. Son erreur peut être, d’avoir crevé l’écran.

Par Moïse Keïta, envoyé spécial à Ségou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here