Cinéma: “Le blues de Ma Rainey” vaudra-t-il un Oscar posthume à Chadwick Boseman ?

0

Sa mort en août dernier avait stupéfié le monde entier : Chadwick Boseman, inoubliable interprète du super-héros noir Black Panther, est de nouveau à l’affiche d’un film ce vendredi. Intitulé « Le blues de Ma Rainey », ce film est mis en ligne par la plateforme de streaming Netflix. Chadwick Boseman y interprète un jeune musicien révolté qui veut prendre sa revanche sur le racisme dont il a été victime. Les médias américains estiment que cette performance pourrait lui valoir un oscar. L’actrice américaine Viola Davis, elle aussi saluée par les critiques, campe la pionnière du blues Ma Rainey.

Elle était scandaleuse, talentueuse, bisexuelle et tenait tête aux Blancs. C’était surtout une chanteuse d’exception, surnommée la « mère du Blues » : Ma Rainey.

Adapté d’une pièce de théâtre d’August Wilson, le film capte l’atmosphère d’une journée de 1927. La diva noire du sud des États-Unis est attendue par ses musiciens pour enregistrer un disque à Chicago. Entre cupidité des industriels blancs et résignation des musiciens noirs, puis apparition charismatique de la chanteuse incarnée par Viola Davis, le Blues de Ma Rainey synthétise avec maestria les souffrances de la condition afro-américaine : le passé esclavagiste, le racisme systémique, la tentation de la soumission.

Un personnage résume ces aspirations d’émancipation, de fortune et de nécessaire soumission : Levee, jeune trompettiste ambitieux qui tente, en vain, de convaincre Ma Rainey d’adopter sa vision musicale des chansons.

Chadwick Boseman, mort peu de temps après le tournage, y est extraordinaire d’intensité et de charisme. Son personnage de musicien, volontiers obséquieux avec les décideurs blancs, apparaît comme un anti Black Panther, son rôle iconique. Et cette performance pourrait lui valoir un Oscar posthume.

RFI

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here