Portrait : Modibo Sidibé

5

Né le 7 novembre 1952 à Bamako est le frère cadet de l’ancien Premier ministre Mandé Sidibé et de l’ancienne ministre de la Santé Sy Oumou Louise Sidibé. Il a suivi des études supérieures pendant lesquelles il a obtenu un brevet de parachutiste en 1977, un brevet d’arme en 1978, une maîtrise en droit public en 1976Perpignan (France), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences pénales et criminologie en 1979 à Aix-en-Provence (France), un DEA en théorie politique en 1983 à Reims (France), un doctorat en sciences pénales et criminologie en 1983 à Aix-en-Provence, un diplôme de l’École nationale de police du Mali (1977), et un certificat de droit des conflits armés en 1985 à Sanremo (Italie).

Fonctionnaire de police, il a également travaillé pour le ministère de la Défense. En 1991, Modibo Sidibé, directeur de cabinet du ministre délégué à la Sécurité intérieure, est nommé directeur de cabinet d’Amadou Toumani Touré, président du Comité de transition pour le salut du peuple (CTSP), après la chute du régime de Moussa Traoré. En avril 1993, il entre au gouvernement en tant que ministre de la Santé, de la Solidarité et des Personnes âgées. Il est reconduit à ce poste dans les gouvernements successifs jusqu’au 16 septembre 1997 quand il devient ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le 9 juin 2002, après l’élection du président de la République Amadou Toumani Touré, Modibo Sidibé est nommé secrétaire général de la présidence de la République. Il exerce cette fonction jusqu’au 9 septembre 2007. Il est alors nommé Premier ministre.

Le candidat Modibo Sidibé vote lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2018.

Candidat à l’élection présidentielle d’avril 2013, il est arrêté le 22 mars 2012 lors d’un coup d’État mené par le Capitaine Amadou Haya Sanogo contre le président Amadou Toumani Touré puis libéré le 27 mars. Il est candidat à l’élection présidentielle malienne de 2018 et obtient 1,42 % des suffrages exprimés.

Oumou SISSOKO

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Un petit capitaine, et policier de surcroit, qui veut devenir président, notre pays vas vraiment mal.
    People like him should be judged and hung.

  2. Sissoko Muso, je ne sais pas quand tu vas arrêter ce journalisme sans ethique, stp aretes de nous chanter l’histoire des criminels au col blanc ceux qui ont detruit notre Nation Malienne, des fils ont eu la chance de faire avancer ce pays mais l’ont mis dans le gouffre. Modibo Sidbe sera confondu avec l’ OPERATION-RIZ ou il a englouti des milliards de FCFA de notre trésor national.

    • Opération BLA-BLA-BLA.
      Shut up f****p
      Toi là, tu es vraiment un con …debile.
      Laissez MS en paix: un intellectuel qui m’a enseigné la criminologie à l’ex ENA(1986) quand il était u “fresh “ Lieutenant de Police.

      Have a nice day buddy.

      • Modibo Sidibe sera confondu avec l’ OPERATION-RIZ ou il a englouti des milliards de FCFA de notre trésor national. Mr Nobody tu as appris a voler en lieu et place de la criminologie!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!