Le contrôleur général de Police Soulaimane Traoré, directeur général de la Police nationale : « La peur et l’insécurité doivent changer de camp »

8

Le directeur général de la Police nationale, le contrôleur général de Police, Soulaimane Traoré a fait de l’éradication de la criminalité et de la délinquance son objectif principal. Il estime que la peur et l’insécurité doivent changer de camp.

A la direction générale de la Police nationale, l’engagement de Soulaimane Traoré et son équipe de faire face aux défis immenses est sans faille dans un contexte assez difficile. Le directeur général de la Police nationale est un homme d’action qui se veut pragmatique dans la conduite de la mission à lui confiée par les plus hautes autorités.

Dès son arrivée au poste du directeur général de la Police, le contrôleur général de Police, Soulaimane Traoré, affirme et réaffirme que la peur et l’insécurité doivent changer de camp dans notre pays. Et d’ajouter que face à la criminalité et à la délinquance, les forces de sécurité ont l’obligation d’appliquer, sans faillir, la Tolérance Zéro. « Mon objectif principal, aujourd’hui encore, reste l’éradication de la criminalité et de la délinquance. Il conditionne le sens de mon engagement et celui que j’attends de mes subordonnés », a-t-il précisé. Et de poursuivre : « Il faut que les criminels et les délinquants sachent que la police est désormais leur pire cauchemar, ils ne connaîtront aucun répit, et nos cellules seront leur prochain logement. »

« Tolérance zéro » pour les malfrats

A en croire Soulaimane Traoré, les renforts en effectifs et les dotations d’équipements comme la remise, le 27 avril dernier,  de 220 véhicules types Pickup Toyota aux différentes forces de sécurité dont 105 à la Police nationale et celle, du 13 août, d’un important lots de pistolets automatiques (PA) de dernière génération aux forces de sécurité, illustrent la volonté politique clairement affichée des autorités de la transition de sécuriser les habitants de nos villes et d’endiguer la violence et l’insécurité.

Le patron des policiers veut être à l’écoute de ses hommes. C’est tout le sens de ses nombreuses visites effectuées à l’intérieur du pays. Comme par exemple, sa tournée dans les dix-sept commissariats de sécurité publique du District de Bamako. « Ces déplacements sur le terrain  m’ont permis de m’entretenir avec les hommes et les femmes qui composent nos forces de sécurité, d’être à leur écoute et de m’enquérir de leurs conditions de travail. J’en ai profité pour leur rappeler mes directives de fermeté et de Tolérance zéro pour les malfrats », a-t-il rappelé au cours d’un point de presse qu’il a institué afin de donner la vraie information via les médias aux populations. Ces descentes sur le terrain lui ont permis de constater l’insuffisance des moyens mis à la disposition de ses agents, notamment les équipements informatiques. « Il ya aussi urgence à rénover les locaux de certains de nos commissariats pour une meilleure sécurisation de nos personnels », a-t-il reconnu avant de faire la promesse de s’y employer. Au cours de ses différentes visites, il a pu vérifier personnellement que les policiers et les policières  font preuve d’une détermination sans faille à pourchasser les délinquants et à endiguer la criminalité dans le ressort de leur arrondissement. « C’est pour moi une grande satisfaction et cela doit être une fierté pour la population pour qui cet engagement des défenseurs de l’ordre public est un gage de tranquillité », s’est réjoui le directeur général Traoré.

Sur instruction du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le contrôleur général de Police, Soulaimane Traoré, a passé des directives fermes aux différentes unités placées sous son commandement.  Ainsi, il y a eu une intensification des patrouilles, pédestres et motorisées, de jour comme de nuit, qui quadrillent inlassablement Bamako et les grandes villes du pays. Les nombreuses actions d’éclat réalisées par les différentes unités de la police traduisent à suffisance que les directives de fermeté passées par le directeur général de la Police nationale, pour éradiquer la délinquance et la criminalité ont été entendues, comprises et mises en œuvre.

Soutien actif des plus hautes autorités à la Police face à la criminalité et au grand banditisme

Responsable avisé qui sait sanctionner les fautes et récompenser les mérites, il adresse ses félicitations et ses encouragements aux éléments. « Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour leur adresser mes félicitations et mes encouragements à poursuivre dans cette voie. Ce n’est qu’en agissant avec fermeté et sans relâche que nous maintiendrons le calme dans nos villes », a-t-il souligné au cours d’un point de presse.

Partout où il passe, le directeur général de la Police ne cesse de répéter que le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Daouda Aly Mohammedine attend des fonctionnaires de police un investissement total et un engagement sans faille dans la lutte contre la criminalité et la délinquance. « Le ministre a été très clair, notre mission consiste à protéger la population et ses biens, à être en liaison totale et permanentent avec elle, et à être à l’écoute de ses inquiétudes et de ses besoins », a fait savoir le premier responsable de la direction générale de la Police nationale. Il a remercié le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, pour son soutien actif qui permet à la direction générale de la police nationale de faire face, avec efficacité, à la criminalité et au grand banditisme.

Moussa Diarra

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. JE PENSE QU IL EST GRAND TEMPS QUE LES FORCES DE L ORDRE CREENT LEURS SERVICES DE PRESSES DES ARMEES EN NOUS EPARGNANT DES ARTICLES SOUS COMMANDES AVEC DES LOUANGES DE GENERAUX ET D’ AUTRES!

  2. We all should agree with Director General Traore fear plus insecurity must change sides. It is terrorists /jahadists/ violent criminals that should fear law abiding citizens plus law abiding citizens must unite plus support good police force. We must simultaneously attack this monster known as fear plus insecurity from all sides not allowing it to have lasting roots anywhere we are capable of destroying it. We should not stop at destroying it in our community or village unto it is destroyed in every community of Mali. Where we simultaneously attack monster from all sides all efforts in attack have value plus contribute to slaying monster. That is what we need.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Malheureusement il a oublié de parler de la délinquance de beaucoup de policiers qui sont complice avec les délinquants ordinaires et les criminels. Il doit monter une surveillance secrète pour surveiller aussi les policiers à moralité douteuse. Ceux qui seront pris doivent faire la prison à vie.

  4. Le Mali doit etre un etat ou’ les lois en vigueur sont respecte’es et applique’es. Il ne doit jamais etre un etat ou’ on installe la peur dans les coeurs et les esprits des citoyennes et des citoyens du Mali!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here