2ème congrès des jeunes et des femmes du parti Yelema : Le mérite de Diakaridia Diakité reconnu à travers sa réélection

0

Le samedi 9 août, le CICB a abrité la cérémonie d’ouverture du congrès des jeunes et des femmes du parti YELEMA(le changement). Avec comme thème « échéances électorales de 2022, comment mobiliser les femmes et les jeunes du Mali autour du parti YELEMA ? », cette cérémonie était placée sous la présidence du président du parti YELEMA, Dr Youssouf Diawara. A la fin des travaux ce sont Diakaridia Diakité (président du bureau des jeunes) et Mme Coulibaly Korotoumou Ballo (présidente du bureau des femmes) qui ont été réélus pour un nouveau mandat.

Créé en 2010, le parti YELEMA (le changement) a su se rehausser au niveau des grands partis politiques du Mali. Ce, grâce au dévouement et l’engagement des jeunes et des femmes du parti. Ils constituent (les jeunes et les femmes) la force motrice de ce grand parti. Compte tenu de leur importance, la direction du YELEMA a pris l’initiative de coupler leur congrès,  à la suite duquel les résolutions pertinentes qui en sortiront, constitueront la ligne directrice du parti pour une grande mobilisation lors des échéances électorales à venir. Après la première édition de 2018, ce 2ème  congrès statutaire des jeunes et des femmes de YELEMA a rassemblé des délégués venus de tous les démembrements du parti de l’intérieur comme de l’extérieur.

Dans son discours, la Présidente du bureau du Comité Exécutif Central  des Femmes du parti YELEMA, Mme Coulibaly Korotoumou Ballo a mis l’accent sur l’ascension  fulgurante du parti YELEMA  depuis sa création il y a 11 ans de cela et qui est tout proche d’un de ses objectifs majeurs,  c’est-à-dire assumer la Présidence de la République du Mali. D’après elle, au moment du premier congrès des femmes en 2018 le Comité Exécutif Central des Femmes du parti YELEMA ne comptait que quelques cellules reparties entre les communes du District de Bamako. Or aujourd’hui, il compte plus d’une centaine de cellules reparties entre les régions, les cercles, les communes rurales, les communes du District de Bamako, les quartiers et la diaspora. Elle n’a pas manqué de remercier et encourager ces braves femmes qui sont mobilisées jusqu’ici pour l’atteinte des objectifs du bureau des femmes dans l’union.   S’adressant aux militants et militantes de son parti, Mme Coulibaly Korotoumou Ballo a fait savoir que l’année 2022 constitue une année électorale. «  Des élections seront organisées, nous les femmes, voulons présenter un maximum de candidatures féminines afin de gagner un grand nombre de conseillères municipales et de députées à l’Assemblée nationale  et de faire gagner le candidat de YELEMA à l’élection présidentielle , pour enfin sortir le Mali de cette crise politico-sécuritaire qui envenime notre pays depuis près d’une décennie », a-t-elle dit.

Pour Diakaridia Diakité, Président du bureau du Comité Exécutif Central des jeunes du parti YELEMA, son parti doit à l’engagement commun de ses militants (jeunes, femmes et hommes) et surtout à leur résilience. « Notre attachement au parti YELEMA ainsi que l’amour que nous lui consacrons ont constitué un corps solide qui lui aura garanti une stabilité remarquable pour assurer son évolution constante durant les 11 années de son existence », a-t-il confié. Occasion pour lui de souligner qu’après le congrès des jeunes de 2018, la tâche qui leur avait été assignée au cours de ce mandat a été de faire la promotion du leadership des jeunes exemplaires, basée sur la formation civique et citoyenne, la structuration du bureau national des jeunes afin d’aller à la conquête du pouvoir. Toute chose, dit-il, qui a été tentée sinon réussie avec brio comme en témoigne les dernières élections législatives passées dans notre pays ou les jeunes qui sont des véritables forces du changement ont livré un combat politique implacable pour le renouveau au nom et au profit de la jeunesse malienne.

Avant d’ordonner l’ouverture officielle de ces deux congrès, le Président du parti YELEMA, Dr Youssouf Diawara, a félicité l’ensemble des congressistes pour leur mobilisation massive à l’appel du parti. « Vous avez témoigné de la plus belle des manières votre engagement aux principes du parti à travers la prise en charge totale et entière des dépenses liées à l’organisation de ce congrès. Comme pour dire, que nous ne pourrions parler de progrès, de stabilité et d’indépendance, que si nous sommes à mesure d’imaginer notre propre développement endogène et de trouver les ressources pour réaliser nos ambitions » se réjouit-il.

Par la suite, il a profité de cette tribune pour exposer la position de son parti par rapport à la conduite de la transition. « Nous avons décidé de soutenir la réussite de la transition sans contrainte, sans condition et suivant nos convictions. Nous soutenons et soutiendrons la transition dans la vérité et dans la transparence. La transition n’est la propriété de personne. Elle appartient et doit appartenir aux Maliens ».

A noter qu’à l’issue des travaux, des recommandations pertinentes ont été formulées pour permettre au parti du changement d’amorcer avec succès les prochaines échéances électorales. Aussi bien au niveau du bureau des jeunes que celui des femmes, les présidents sortants ont été réélus avec acclamation. C’est surtout celui du président des jeunes, Diakaridia Diakité qui a retenu toutes les attentions. Cela au regard de son dévouement pour la cause du parti et ses actions citoyennes et de développement au niveau de sa commune, conformément à la vision du Yelema. De ce fait sa réélection pour un nouveau mandat est la traduction parfaite de la reconnaissance de son mérite politique.

Adama Tounkara (stagiaire)

 

 

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here