3ème congrès ordinaire du RPM : Badjè, une valeur sûre

0

Un parti politique, dit-on, est fait pour prendre le pouvoir. Si l’occasion m’était donnée de décerner des prix à des membres du Rassemblement Pour le Mali (RPM) qui ont contribué à étendre le parti, je le décernerais à Gaoussou Badjè Soukouna, conseiller domanial à la mairie de la commune I. Il milite au Rassemblement Pour le Mali depuis sa création en 2001.

Natif de Banconi, l’un des quartiers le plus vaste de la commune (6 secteurs) avec une population qui frôle le million, Gaoussou Soukouna dit Badjè est un jeune courageux, qui avec l’aide de ses amis, la jeunesse, a pu décrocher six (6) conseillers municipaux en commune I pour le RPM.

Le troisième congrès ordinaire du parti des Tisserands est l’occasion de montrer du doigt les hommes et les femmes qui œuvrent pour son installation. Il a successivement occupé le poste de trésorier général à la sous section RPM de Banconi puis secrétaire aux Finances de la section, élu conseiller municipal en 2004, candidat malheureux à la députation en 2007.

Depuis 2009, il a repris ses pénates à mairie  de Korofina. A l’heure où le Rassemblement Pour le Mali cherche une bonne place et veut ratisser large pour les échéances à venir, le président des Tisserands doit se mettre au travail avec ceux qui savent galvaniser les foules, conquérir les électeurs enfin d’ouvrir la porte à la jeunesse.

Une jeunesse pressée de retrouver sa place au sein des instances des partis politiques. Pour cela, les Tisserands seront mis à rude épreuve par leur président. Un concours sélectif les départagera ensuite.
Le président du Rassemblement Pour le Mali a été de tous les temps trahi. Mais Badjè, comme l’appelle affectueusement ses amis, est une valeur sûre pour le RPM.

FATOU

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER