Adama konate, SG du Ben COSES à la rencontre de sa base : «Nous devons serrer nos rangs pour atteindre nos objectifs »

0

Le secrétaire général du Ben Coses, Adama Konaté, a, d’entrée de jeu, fait la présentation de la mémoire en défense du Ben Coses et survolé la situation des différents  accords de la non évaluation de militants Coses depuis le 10 décembre 2014. A l’issue des négociations, a-t-il indiqué, la situation générale des points de revendication se présente en trois parties. Comme désaccord, l’on dénombre 4 qui sont aux yeux du syndicat les points les plus importants de sa lutte, à savoir l’intégration effective de tous les enseignants à la Fonction publique de l’Etat; la réparation de la disparité de traitement provoqué par l’intégration dans les fonctions publiques de l’Etat et des collectivités; la création de passerelle entre le secondaire et le supérieur; le respect strict du caractère volontaire de l’Amo ; l’arrêt immédiat de prélèvement sur le salaire des non adhérents et le remboursement intégral des sommes indument prélevées.  Trois points ont fait l’objet d’ accord entre les deux parties: la régularisation de la situation administrative et financière des sortants de l’Ensup (nouvelle formule) au même titre que ceux de l’Eni et de l’Ipr-IFRA; la formation et la dotation des enseignants en kits pédagogiques conformément aux exigences de l’approche par compétence (Apc) ; la signature des arrêtés d’avancement des enseignants du secondaire de 2013 et de 2014. Par ailleurs, ajoute le secrétaire général Adama Konaté, il y a eu sept accords partiels parmi lesquels on cite entre autres, l’amélioration du statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, la hiérarchisation sur titre des professeurs de l’enseignement secondaire recrutés de 2003 à 2010. Le premier responsable de la Coses a salué ses militants pour avoir suivi à la lettre le mot d’ordre de la non évaluation, malgré la forte pression qui pèse sur eux chaque jour. « C’est le lieu de vous remercier de votre courage et votre degré de conviction», a-t-il dit. Au regard des points inscrits dans notre cahier de doléance qui demeurent jusque-là insatisfait, et des ambitions que nous nourrissons, a souligné Adama Konaté, les perspectives restent nombreuses et le chemin à parcourir est encore long et il nécessite que nous y allions ensemble, en serrant les rangs afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Les militants, à leur tour, ont salué l’initiative du Ben Coses d’informer sa base. Ils ont, par contre, fait des propositions au Ben Coses. L’on cite par exemple le retard accusé dans le paiement de leur salaire. Le Ben Coses a déclaré avoir pris bonne note de suggestion et s’est engagé à tout mettre en œuvre pour relever les défis.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER