Affaire Ras Bath : les députés de la VRD invités à interpeller le gouvernement

10
Mali: l'opposition claque la porte des négociations sur les prochaines élections
De G à D : Daouda Touré et Boubacar Karamogo Coulibaly (au milieu), et Djiguiba Keita du parti Parena, pendant la conférence de presse commune des partis maliens d'opposition le 13 avril à Bamako. © RFI/David Baché

Le groupe parlementaire de l’opposition, Vigilance républicaine et démocratique (VRD) veut interpeller le gouvernement sur les manifestations patriotiques du 12 juillet à Gao et du 17 août à Bamako, qui ont occasionné des pertes et en vies humaines et plusieurs blessés. L’annonce a été faite à la faveur d’une réunion extraordinaire le jeudi 18 août, au siège de l’URD.

 Le collectif des 11 partis politiques de l’opposition réunis en séance extraordinaire le jeudi 18 août 2016, au siège de l’Union pour la République et démocratie (URD) a analysé les événements survenus le mercredi 17 août, suite à l’interpellation de l’animateur Mohamed Youssouf Bathily. Selon l’opposition, ces événements ont fait au moins un mort et plusieurs blessés.

Présentant leurs condoléances à la famille de la victime tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, l’opposition a exprimé sa préoccupation sur la dégradation de la situation socio-politique et sécuritaire et le déroulement malheureux des manifestations du 17 août à Bamako.

“Les partis de l’opposition condamnent la banalisation et l’utilisation disproportionnée de la force notamment des balles réelles qui entraînent des pertes en vies humaines et blessés, la mise en cause de la liberté d’expression et de manifestation consacrée par la Constitution”, indique un communiqué.

Par ailleurs les partis de l’opposition exigent l’ouverture d’une enquête indépendante avec la participation des organisations de droits de l’Homme pour rechercher et punir, selon la loi, les responsables de ces violences. Aussi, la levée de la suspension des réseaux sociaux.

Les partis de l’opposition demandent à leurs députés regroupés au sein du groupe parlementaire VRD d’interpeller le gouvernement sur les événements du 12 juillet à Gao et du 17 aout à Bamako.

“Le collectif des 11 partis réaffirment leur attachement à des libertés démocratiques consacrées par la Constitution notamment la liberté d’expression et de manifestation pacifique ; des valeurs cardinales sur lesquelles reposent notre société ; à savoir : le respect de la dignité de l’honneur des citoyens”.

Bréhima Sogoba

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Cela est le droit de l’opposition politique soi-disant républicaine d’interpeller le gouvernement mais force restera à la loi.

  2. Encore une récupération politicienne, aaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh l’opposition malienne!!!!!!!

  3. Le Procureur Général a fait une grosse erreur en arrêtant RAST BATH pour des futilités, c’est lui qui endosse toutes ces tueries et blessés et mêmes ces dégâts qui coutent à l’État Malien des millions FCFA (Véhicules, tribunal saccagés), il faut dédommage toutes ces victimes du tribunal, par la faute d’une seule personne “LE Procureur Général”. Juste pour empêcher son émission “CARTE SUR TABLE” sur l’armée. Nos autorités doivent vraiment changé s’ils viennent pour le bien être de la population. S’ils ne veulent pas la critique il faut qu’on fasse les choses de façon “claire” Vive la République

  4. Notre pays n’a connu malheureusement qu’un seul opposant véritable mais qui a fini par abdiquer et de se rallier au pouvoir après à peu près dix ans de lutte à l’opposition. Donc la culture de l’opposition ne s’est jamais installée dans notre démocratie. Quand tu es de l’opposition, tu n’as droit à rien et c’est le sevrage total et le parti au pouvoir te coupes toutes activités capables de te soulager dans la recherche de ton bien être. Ici au Mali opposition est égale à ennemi à abattre. Avec de telle pensée comment voulez-vous que l’opposition soit bien structurée? Il faut donner à César ce qui appartient à César et au peuple ce qui appartient au peuple.
    NB: Il faut savoir que l’opposition n’ai pas un ennemi du pouvoir mais une partie intégrante de la démocratie.

  5. Qu’est devenu Mr TIEBILE DRAME ? Son silence est très inquiétant .C’est le seul qui fait vibrer IBK et son gouvernement .Et c’est le seul qui fait EXISTER L’OPPOSITION plus que jamais INEXISTENTE . Cette opposition qui n’est même pas capable de faire sortir son électorat pour manifester suite aux récents événements survenus au lieu de se limiter à des condamnations sur les médias . Cette opposition qui était sensée faire le contrepoids du pouvoir est moribonde sans Mr DRAME et pourtant vous bénéficiez d’un VRAI STATUT . On n’interpelle pas un gouvernement dans des bureaux climatisés mais dans la rue eu égard à la gravité de la situation que connait notre pays . Merci

  6. OÙ EST TIÉBILÉ ????

    OÙ EST TIÉBILÉ ????

    OÙ EST TIÉBILÉ NATIONAL ??

    OÙ EST PASSÉ DRAMÉ ??? 😯 😮 😮 😮

    Le peuple Malien a plus que jamais besoin de quelqu’un qui fait pleurer le Président. Quand IBK ne pleure pas c’est lui qui fait pleurer le peuple. Depuis que TIÉBILÉ a cessé de le faire pleurer il ne fait que couler des larmes partout.

    Avant-hier on détruisait nos maisons à Solomanibougou, puis on a tiré sur frères de Gao pour qu’ils aillent apprendre, depuis leurs tombes à aimer leurs bourreaux. Hier c’était nos maigres commerces de survie au nom de la propreté des rues que la mairie n’a jamais balayées. Aujourd’hui on tire sur nos frères de Bamako à cause d’un déréglé comme Ras BATRAMOGO.

    VIVEMENT UN HOMME QUI FAIT PLEURER LADJI POUR QUE LE PEUPLE AYE UN PEU DE RÉPIT !!

  7. Ibk a ete mal conseillé par son fils de couper les réseaux sociaux cela prouve l’incapacité de Ibk de maîtrise une situation chaude

    • c’est les méthodes des dictatures, soyons sur, on lui laisserai pas nous imposés cela, le peuple malien est mature et vigilant malgré les mensonges de certains politiques

    • il y a des sites pour contourner les censures il faut aller sur internet même plusieurs sites. il y a aussi des hakers qui peuvent sauter le verrou de sécurité.

Comments are closed.