Arcane politique : Le parti UM-RDA Faso Jigi rend hommage à son président décédé Ibrahim Boubacar Bah

1

L’Union Malienne Rassemblement Démocratique (UMRDA)  Africain pleure  la mort de son président Dr   Ibrahim Boubacar Bah. L’homme politique et homme d’Etat s’en est allé le dimanche 30 Août les armes à la main. Il est parti dans les cieux sans crier gare.

Rappelons que le Dr Ibrahim Boubacar Bah est revenu au Mali en 1971avec le diplôme d’études supérieures en sciences économiques obtenu à l’Université Paris (Panthéon Sorbonne)  pour servir dans la haute sphère de l’administration de la finance avant d’entamer une carrière internationale.

Assoiffé de connaissance, il poursuit ses études et obtient un doctorat d’Etat en sciences économiques avec mention très honorable   à l’Université Jean Moulin Lyon III avec comme sujet  de thèse : « perspectives du Mali dans l’accord de partenariat économique Union Européenne Afrique de l’Ouest ».

Sur le plan politique, il a d’abord dirigé le parti Bloc pour la démocratie et l’intégration africaine (BDIA) , de feu Mamadou Tioule Konaté . Avant de diriger le parti UM-RDA. Avec l’accord des camarades du bureau politique national, il décide de rallier la majorité présidentielle qui finira  par devenir  Ensemble Pour le Mali (EPM) . Pour son sens du devoir et pour sa franchise, il est nommé par le président de la république coordinateur de la Cellule Economique et Prospective de la Présidence de la République. Il a joué un grand rôle pour la réélection du président IBK à la tête de la magistrature suprême. Il a beaucoup contribué pour l’atteinte des objectifs de l’alliance  « Ensemble Pour le Mali ».  Il a laissé une carrière professionnelle très riche au plan international et national.  Au plan international  il a respectivement occupé les postes suivants : commissaire en charge des Politiques Macroéconomiques et de la recherche Economique de la CEDEAO à Abuja au Nigeria   de février 2012 à mars 2016. Durant son séjour à la CEDEAO, témoigne Madame Bah, il a été apprécié par tous ses collaborateurs    à cause de sa constante disponibilité et de sa capacité d’écoute. Homme de compromis, il parvenait à décanter toutes les situations même les plus délicates. Après la CEDEAO, il entame une carrière diplomatique qui le propulse comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Mali auprès de  l’Union européenne avec résidence à Bruxelles en Belgique. Il va y demeurer pendant 10 ans. Son sens  élevé de la diplomatie et son amour pour le Mali seront appréciés par la diplomatie européenne.

A cause de son sérieux dans le travail, il devient membre du conseil d’administration de la BCEAO de 1989 à 1991 et ensuite Directeur Général de la Caisse Autonome d’amortissement de 1988 à 1989 (dette publique), Directeur Général de la Banque de Développement du Mali (BDM S.A) de 1979 à 1987. Il a été  gouverneur suppléant de la Banque Africaine de Développement. Avant de devenir   gouverneur suppléant de la Banque Mondiale de 1980 à 1984. Il a été président du conseil d’administration de la Banque Centrale du Mali entre 1976 et 1977. Rappelons qu’il a été président de la commission ad hoc Franco-malienne pour le renouvellement des Accords Monétaires Franco Maliens en 1975. Il a été Gouverneur Suppléant du Fonds Monétaire  international en 1973.  Ibrahim Boubacar Bah  sa vie durant a travaillé pour son pays. Il a été le sauveur de la veuve et de l’orphelin. La patrie reconnaissante lui a rendu hommage. Dors en paix le Baobab de Diankabou.

Badou S. Koba

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “…Rappelons qu’il a été président de la commission ad hoc Franco-malienne pour le renouvellement des Accords Monétaires Franco Maliens en 1975….”

    DEJA ILS PREPARAIENT EN DOUCE L’ ENTREE DU MALI AU FRANC Criminalite Francaise en Afrique CFA…

    TANT DE TRAITRES A’ LA LANGUE FOURCHUE…!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here