Arcane politique : Le parti Yelema presque absorbé par la Codem

0

La Convergence pour le développement du Mali, Codem, a accueilli une vingtaine de nouveaux militants ce samedi 15 juin 2019 en son sein. C’est sous l’égide du président du parti des cols bleu, M. HousseyniAmionGuindo, que les nouveaux adhérents ont fait leur entrée au parti, au Grand Hôtel de Bamako.

Les rangs de la Codem ont été renforcés ce week-end par l’adhésion de nouveaux militants. Venus pour la plupart de la formation politique Yelema de l’ancien Premier ministre Moussa Mara, dont 10 membres du bureau exécutif dudit parti, les nouveaux militants ont été accueillis à bras ouvert par la Codem.

Kader Sidibé, secrétaire général de la Codem en commune III, a exprimé sa joie pour cette adhésion, « un honneur » pour son parti. Elle explique, selon lui, la crédibilité du parti, surtout dans le contexte politique actuel.

Les adhérents pour leur part n’ont pas caché leur joie et les raisons de ce choix. « Pour nous, aujourd’hui est une renaissance et une autre ascension », a laissé entendre Amadou Aya, désormais ex-secrétaire politique de Yelema.

Quant au porte-parole des nouveaux membres de la Codem, Abdoulaye Diarra, il affirme qu’ils ont choisi la Codem par conviction. «Nous avons fait le choix de la Codem parce que nous sommes convaincus de son offre politique. Nous croyons en elle, à son organisation et sa structuration», explique-t-il.

Cette rencontre signifie pour le président de la Codem que les Maliens se donnent la main pour regarder le Mali de demain. Elle donne un nouveau souffle à son parti et en même temps un nouveau départ, dit-il. A cet effet, M. Guindo a remercié ses nouveaux camarades pour leur choix qui, pour lui, est un choix pour le Mali. Car, il y a des horizons plus prometteurs que son parti.

S’adressant aux cadres du parti, le président Guindo les rappelle à la charge et qu’ils doivent faire en sorte que cette conviction des nouveaux venus soit respectée. Qu’ils ne regrettent pas leur choix.

Oumar SANOGO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here