ASMA… la ruée vers l’or

0
Soumeylou Boubèye MAIGA
Soumeylou Boubèye MAIGA, président ASMA

Le parti du premier ministre Soumeylou B MAIGA devient la destination prisée des hommes politiques. Qu’ils s’agissent  des très fâchés, des victimes de  trahison, de naufragés   et des visionnaires, chacun y va de ses motivations pour justifier son ralliement à cette  formation montante à tout égard.

Le ton nous est venu du Tominian en fin du mois où l’ensemble des conseillers du PARENA ont déposé armes et bagages à ASMA. Le PARENA trainant une parésie depuis fort longtemps n’aurait plus d’avenir selon certaines indiscrétions car son chef Tiébilé DRAME aurait selon les mêmes sources réduit le parti à un simple outil de contestation   qui ne nourrit pas souvent son homme. A San c’est un autre député exclu de la liste RPM pour les futures  législatives qui y débarque avec son électorat.

Mais c’est surtout à Ségou que la ruée devient de plus en plus spectaculaire avec l’arrivée au parti de l’honorable Abdine ‘pele’. Ce dernier aurait    drainé dans son sillage des pans entiers de structure du parti RPM avec lesquelles il aurait pactisé durant les primaires. A ceux-ci s’ajouteraient des naufragés de l’Adema suite à la crise de section.

Selon beaucoup d’observateurs, la recomposition du cosmos politique malien favorise l’ASMA où le leader a su tirer les leçons des erreurs de la classe politique issues du mouvement démocratique des années 90.

Avec un objectif atteint pour le RPM dont la finalité était de porter IBK au pouvoir, une crise de sainteté au sein de la direction de l’ADEMA, et l’auto-sabordage en gestation en URD, l’ASMA devient le seul radeau où pourront s’agripper tous les naufragés, les orphelins et déçus de ces différentes formations. Reste à savoir comment le parti avec des structures peu rodées et souvent fébriles  pourra absorber et digérer ces flux exceptionnels de militants et d’opportunistes

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here