Examen du projet de Loi électorale : De belles empoignades en perspective ce jeudi à l’Assemblée nationale

1
Assemblée Nationale

Sauf changement de programme, c’est ce jeudi que doit être adopté par l’Assemblée nationale le projet de Loi électorale soumis à examen par le Gouvernement. Ce projet de texte fait l’objet de vives contestations par les partis politiques membres de l’opposition. Ce qui annonce aujourd’hui de possibles débats houleux Place de la République entre les députés de l’opposition et ceux de la majorité.

Le projet de Loi électorale soumis à l’examen de l’Assemblée nationale comporte des innovations dont un grand nombre est contesté par une partie de la classe politique. Il s’agit notamment des partis déclarés dans l’opposition qui ont, au cours d’une conférence de presse la semaine dernière, demandé le retrait pur et simple de ce texte de loi.

Ils ont déjà entrepris plusieurs démarches dans ce sens et projettent même de tenir un sit-in le jour de l’adoption de ce projet de loi. C’est dire toute la pression qui entoure ce texte. Ils ne sont pas les seuls partis à rejeter ce projet de Loi. D’autres partis non encore déclarés dans l’opposition, comme SADI d’Oumar Mariko, l’ADP Maliba, récemment démissionnaire de la mouvance présidentielle, et la CNAS du Dr Soumana Sako sont également dans le lot des contestataires du texte.

Si la CNAS n’a pas de représentants à l’Assemblée nationale pour défendre ses positions, nul doute que l’Honorable Mariko et ses collègues de l’ADP Maliba, avec ceux l’opposition de républicaine et démocratique (VRD) ne manqueront pas de croiser le fer avec les députés des groupes parlementaires de la majorité présidentielle.

Il s’agit du RPM en tête, de l’ADEMA – ASMA et de l’APM. Ce qui augure ce jeudi de belles empoignades en perspective à l’Hémicycle. En effet, le Président de l’Intergroupe parlementaire de la majorité présidentielle, Moussa Timbiné, et ses camarades vont devoir s’armer pour faire face à l’adversité qui se profile à l’horizon aujourd’hui pour que ce projet de Loi soit adopté.

Parmi les nouvelles mesures inscrites dans le projet de Loi électorale, il y a l’augmentation de la caution pour l’élection du Président de la République, laquelle passe de 10 millions à 30 millions de francs CFA. Y figure également l’augmentation du nombre de députés pour le parrainage des candidats à l’élection présidentielle, qui passe de 10 à 15 parlementaires.

La nouvelle Loi électorale, si elle est adoptée, redistribue les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) entre la majorité et l’opposition proportionnellement au nombre de députés. Elle autorisera aussi l’organisation d’élections communales décalées au cas où l’impossibilité de la tenue de ces élections au même moment serait constatée sur l’ensemble du territoire national.

La future Loi électorale introduira aussi de nouvelles dispositions relatives à la prise en charge de la Loi sur la promotion du Genre. Elle introduit également le vote par anticipation des forces armées et de sécurité et le suffrage universel direct comme mode d’élection des élus locaux.

Voici, entre autres, les dispositions nouvelles qui sont querellées par une partie de la classe politique, ce qui a alimenté la presse la semaine dernière et continuera de la faire cette semaine. Rendez-vous donc ce jeudi à Bagadadji pour de cha           udes empoignades en perspective entre les députés de la majorité présidentielle, le Gouvernement, l’opposition et les autres.

Youssouf Diallo  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali SI LE NOUVEAU CODE ELCTORAL EST MAUVAIS ET CONSTITUE 1DANGER POUR LEUR MALI et que le lettré mutant président et son gouvernement de fidèles klebars et doungourous de lettrés mutants VEULENT FAIRE 1PASSAGE EN FORCEavec la complicité des soit disant amis ennemis les Autres

    Nous leur disons et rappelons ILLEUR REVIENT DE DROIT AUSSI D’AVOIR 1REACTION DE FORCE EN LES DESTITUANT ET EN LES TRADUISANT DEVANT 1JURIDICTION SPECIALE POUR HAUTE TRAHISON COMPLICITE ET ASSOCIATION AVEC LES COLLABOS ET ENNEMIS DE LEUR MALI POUR KIDALISATION AWAZADISATION ET DELIQUESCENCE TOTALE DE LEUR MALI

    Nous leur disons rappelons et insistons sinon « ALLAH DIEU MAANGALA YAHWEH Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux Le Très Miséricordieux Le Grand Juge Le Grand Scientifique Le Grand Démocrate Le Grand Juste Le Grand Architecte et leur Mali multiséculaire multiraciale multiethnique multiculturel multi religieux Leur En Voudront à Jamais Et Pour Toujours d’Avoir été des Complices Tacites de la Déliquescence Totale de leur Mali

Comments are closed.