Assimi Goïta à propos des Assises nationales de la Refondation (ANR) : « C’est l’occasion rêvée de suspendre les clivages politiques, sociaux et idéologiques… »

0

A la veille des travaux des Assises nationales de la Refondation (ANR), Assimi Goita, le président de la Transition, a appelé les Maliens à une « suspension des clivages politiques, sociaux et idéologiques » afin de participer à ces assises qui sont « l’opportunité, de focaliser toutes nos énergies et nos intelligences sur le devenir du Mali.»

Dans le cadre du lancement des travaux des Assises nationales de la Refondation (ANR), Assimi Goïta, le président de la Transition, s’est adressé, le jeudi 9 décembre 2021, à la Nation.

Selon le président de la transition, ces assises « constitueront un moment privilégié d’examen collectif de conscience et de prospective, un événement précurseur du processus de renaissance de notre Pays. » Pour Assimi Goïta, c’est l’occasion rêvée de suspendre les clivages politiques, sociaux et idéologiques, pour créer une dynamique novatrice de mobilisation sociale autour des idéaux historiques de la nation malienne. C’est également l’opportunité, ajoutera-t-il, de focaliser toutes nos énergies et nos intelligences sur le devenir de notre chère Patrie qui en a vraiment besoin. « Les Assises nationales de la Refondation, qui s’engagent ce samedi 11 décembre et se terminent le jeudi 30 décembre 2021, sont une aubaine pour instaurer entre toutes les filles et tous les fils de ce pays un dialogue franc, direct et fécond, afin d’atténuer les querelles infécondes qui tendent à miner le processus de Transition en cours et nuire à l’espoir de renaissance du peuple malien, pourtant épris de paix et de justice, mais particulièrement attaché à ses valeurs. »

Le président de la transition a aussi déclaré que c’est dans cette logique que les autorités de la transition ont initié, en prélude aux Assises nationales de la Refondation, des consultations avec les acteurs sociaux et politiques en mesure de décrisper le climat sociopolitique. Pour Assimi Goïta, la même dynamique a été « soutenue par le Panel des hautes personnalités en charge de l’organisation des Assises nationales de la Refondation.» Selon le président de la transition, « cette démarche inclusive aura indiscutablement eu le mérite de fédérer plus d’énergies positives autour du processus historique que constituent ces Assises, porteuses du flambeau d’un lendemain meilleur pour notre pays. »

« Les Assises nationales de la Refondation de l’État sont, par vocation, ouvertes au Peuple malien, donc au Mali profond, le Mali des paysans, des bergers, des artisans, des ouvriers, des ménagères, des personnes âgées, dépositaires de notre sagesse, des communicateurs traditionnels, gardiens de notre patrimoine culturel, des personnes déplacées ou réfugiées. Bref, le Mali de ceux qui souffrent le martyr en silence, le Mali des sans voix », a-t-il indiqué.

Selon le président de la transition, il s’agira pour le peuple, de s’exprimer en toute liberté, sans tabou et sans exclusive, suivant les règles sacrosaintes du dialogue et qui sous-tendent l’écoute mutuelle. Il y va de la légitimité des recommandations qui sortiront de ce débat national, mais aussi de la nécessaire adhésion du peuple tout entier pour assumer, accompagner, entreprendre par la suite pour l’avènement du nouveau visage de l’État malien. Assimi Goïta a particulièrement insisté sur la réussite de cet évènement hautement important pour le devenir du Mali qui se mesurera, à son avis, à l’aune des propositions fortes et pertinentes qui en sortiront et qui aideront à la conduite stratégique de la gouvernance globale de notre pays, en harmonie avec le voisinage immédiat et l’environnement international.

M. K. D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here