Barkhane, Wagner… Le ton monte entre la France et le Mali

20

Déjà irritée par les discussions entre Bamako et la société russe Wagner, Paris n’a pas apprécié les dernières déclarations de Choguel Kokalla Maïga, qui l’accuse d’abandonner le Mali.

Rien ne va plus sur la ligne Paris-Bamako. Alors que les sujets de dissension se multiplient entre les deux pays, le Premier ministre malien a publiquement accusé la France de tourner le dos au Mali. À la tribune des Nations Unies, à New York, le 25 septembre, Choguel Kokalla Maïga a qualifié d’« abandon en plein vol » la décision de Paris de réorganiser son dispositif militaire au Sahel. Des « contre-vérités », des déclarations « inacceptables » et « indécentes », qui reviennent à « s’essuyer les pieds sur le sang des soldats français », a immédiatement réagi la ministre française des Armées, Florence Parly.

S’appuyant sur les propos d’Emmanuel Macron, qui a annoncé en juin fermer certaines bases de l’armée française et réduire les effectifs militaires déployés dans la région, le chef du gouvernement malien a défendu la nécessité d’ouvrir des canaux de discussions avec d’autres partenaires.

Alors que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a confirmé l’existence d’échanges entre Bamako et des sociétés de sécurité privées russes, la possibilité d’un accord de coopération avec une entreprise de la nébuleuse Wagner a déclenché une véritable levée de boucliers parmi les chancelleries occidentales, au premier rang desquelles la France.

Remontrances

………LIRE LA SUITE SUR https://www.jeuneafrique.com/

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. La Corée du Nord a annoncé, mercredi 29 septembre 2021, avoir testé la veille un nouveau missile hypersonique Hwasong-8 depuis Toyang-Ni, dans la province de Chagang dans le Nord du Pays.

    Le renseignement militaire de la Corée du Sud n’a pas annoncé l’altitude maximale ou la distance parcourue par ce projectile glissant aux caractéristiques inconnues mais une source nipponne anonyme affirme que l’ogive du missile hypersonique nord-coréen testé mardi aurait volé à plus de Mach 5,2 en suivant une trajectoire totalement imprévisible et très difficile à intercepter.

    Selon l’agence Yonhap, le missile aurait parcouru moins de 200 km et atteint une altitude de 30 km.

    En Corée du Sud, le président Moon Jae-In a demandé une enquête exhaustive sur cet événement.

    L’agence officielle nord-coréenne KCNA a évoqué pour sa part un essai d’une grande importance stratégique et la « multiplication par mille » des capacités de défense du pays. La même source a qualifié ce nouveau système d’arme d’un des cinq systèmes prioritaires du plan de renforcement stratégique.

    Ce test du Hwasong-8 est le troisième en septembre 2021 après le tir d’un missile de croisière de longue portée depuis un train en marche quelques secondes avant qu’il ne s’engouffre dans un tunnel de montagne et un autre tir de missile balistique.

    La Corée du Nord pourrait révéler au monde avant la fin de l’année un nouveau missile balistique de portée continentale à propergol solide, des drones d’attaque (pour pallier à la faiblesse de son aviation militaire) et fort probablement une nouvelle bombe à hydrogène d’une puissance équivalente ou supérieure à celle des plus puissantes bombes thermonucléaires testées par les États-Unis et l’ex-Union soviétique.

  2. @Kassin merci de ta réponse … tu te faisais rare sinon je ne manque jamais de lire attentivement tout ce qui vient de toi.

    “Je crains que tu confonds opinion publique et peuple.
    La différence? L’opinion publique change tout temps mais le peuple ne change pas.” D’accord avec toi les deux sont différents. Mais dans le cas du Mali les variables sont constates dans l’alimentation de l’opinion dans un sens de fureur soutenue… rien ne change en positif depuis 2013.

    ” Mais il faut savoir que le jour où le peuple serait privé de nourriture ou même de carburant ou de guichet bancaire de la BCEAO pour cause de sanctions ou de suspension de la coopération française…… le malien ….Son opinion va changer radicalement sur la France et sur les autorités de cette transition”

    En ce moment l’opinion ne servira plus a rien… c’est les conséquences qui compteront: l’émigration massive de millions de maliens vers l’Europe, accroissement de la criminalité, crise humanitaire, trafic de tout genre etc.. , pertes en business pour les multinationales étrangères au Mali.

    J’espère que tu vois combien on ne peut pas naïvement croire que le peuple paiera quoi que ce soit pour sa position radicale actuelle…. l’on ne peut pas extirper les autres de problemes du peuple malien…le monde est interdépendant.

    • Effectivement si la souffrance du peuple malien s’intensifie il y aurait des conséquences sur d’autres pays (migrations, réfugiés, etc).
      Mais le plus perdant resterait le peuple malien. Et pour cela le peuple malien ne va pas le pardonner aux dirigeants actuels de la transition.
      Exemple : la guerre et la crise d’aujourd’hui qui sévissent depuis 2012 ne seraient pas probablement vécues par les maliens si ATT ne s’était pas braqué contre la politique de Sarkozy contre Kadhafi en 2011.
      Il faut savoir éviter des affrontements inutiles si ça nous apporte pas grand chose pour ainsi éviter des ennuis inutiles mais réels et durables.

      Porte toi mon frère!

    • Effectivement si la souffrance du peuple malien s’intensifie il y aurait des conséquences sur d’autres pays (migrations, réfugiés, etc).
      Mais le plus perdant resterait le peuple malien. Et pour cela le peuple malien ne va pas le pardonner aux dirigeants actuels de la transition.
      Exemple : la guerre et la crise d’aujourd’hui qui sévissent depuis 2012 ne seraient pas probablement vécues par les maliens si ATT ne s’était pas braqué contre la politique de Sarkozy contre Kadhafi en 2011.
      Il faut savoir éviter des affrontements inutiles si ça nous apporte pas grand chose pour ainsi éviter des ennuis inutiles mais réels et durables.

      Porte toi bien mon frère!

  3. @Kassin merci de ta réponse … tu faisais rare sinon je ne manque jamais de lire attentivement tout ce qui vient toi.

    “Je crains que tu confonds opinion publique et peuple.
    La différence? L’opinion publique change tout temps mais le peuple ne change pas.” D’accord avec toi les deux sont différent. Mais dans le cas du Mali les variables sont constates dans l’alimentation de l’opinion dans un sens de fureur soutenue… rien ne change en positif depuis 2013.

    ” Mais il faut savoir que le jour où le peuple serait privé de nourriture ou même de carburant ou de guichet bancaire de la BCEAO pour cause de sanctions ou de suspension de la coopération française…… le malien ….Son opinion va changer radicalement sur la France et sur les autorités de cette transition”

    En ce moment l’opinion ne servira plus a rien… c’est les conséquences qui compteront: l’émigration massive de millions de maliens vers l’Europe, accroissement de la criminalité, crise humanitaire, trafic de tout genre etc.. , pertes en business pour les multinationales étrangères au Mali.

    J’espère que tu vois combien on ne peut pas naïvement croire que le peuple paiera quoi que ce soit pour sa position radicale actuelle…. l’on ne peut pas extirper les autres de problemes du peuple malien…le monde est interdépendant.

  4. Merci KASSIN pour ton intervention intelligente qui renvoie l’imagination sur une perspective historique. Cependant, l’erreur grave que beaucoup d’intellectuels comme toi font sur le cas du Mali est de ne pas saisir que la France n’agit pas avec nos pays comme un pays normal. Donc du coup, chercher a proposer une solution normale revient a l’ absurde. C’est pour te dire que c’est toi qui serais alors fou car tout ce que tu propose aux autorités maliennes actuelle de faire en 2021 serait déjà dans la responsabilité militaro- diplomatique de la France (depuis 2013) censee être un partenaire humaniste et sincère avec une vision d’avenir d’intérêts win win . Mais désolé ce n’est pas en 2021.. après une faillite humanitaire, politico-securitaire grave que l’on viendra faire raisonner la France a travers une “lettre écrite”…. soyons serieux! Ce genre de solutions sont non seulement bidon mais aussi absurdes au vu de la méthode géostratégique Old France pratiquée dans notre pays.

    L’autre erreur persistante est de toujours focaliser l’œil (positivement ou négativement) sur seules des autorités qui se succèdent est dangereusement oublier la veritable dynamique anti- exploitation et anti- recolonisation du peuple qui de plus en plus se reveuille et se radicalise contre ce qu’il voit comme un jeu géostratégique inhumain qui piétine sa vie et sa dignité humaine. Ce peuple sera toujours la et sa dialectique ne prendra pas un sens régressive vers sa libération et sa dignité. Le Drian 2012 -2017 est une terrible gaffe militaire irréparable … le double jeu aux portes de Kidal est “une erreur” selon Mr Nicolas Normand.

    Kassin, ne demandons pas alors aux seules nos autorités de trouver une solution a cette hémorragie politico- diplomatique -médiatique … elles ne sont pas les seules responsables; c’est a la France aussi d’être proactive en terme de recherche de solution .. a commencer par se débarrasser de la méthode Old France (de forcing, de chantage, menaces et d’insultes Parlyennes).. employer un sens d’humanisme et d’amitié sincère afin de pouvoir convaincre le peuple malien qui croit désormais que Paris serait dans le complot contre le Mali… accepter de réviser l’accorde de défense colonialiste etc.. pour un début de dénouement. Par contre, un bras de fer avec le peuple ne sera non seulement pas soutenable mais aussi dangereux avec beaucoup de conséquences “blind spots” dans les années avenir!

    CONCLUSION

    Les agissements actuels (lutte anti-corruption, recherche de partenaires fiables pour l’amélioration de la securite nationale) de nos autorités de la transition sont tout a fait logiques et patriotiques qui ne suivent que la dynamique de la volonté du peuple… qui a chassé IBK qui contrariait cette dynamique et qui ne tolérera plus une autorité soumise a l’impunité ou au dicta extérieur. Il ne faut donc pas trop en vouloir a nos autorités actuelles. C’est a la France de voir et accepter la réalité et donc choisir la voie qui lui évitera de confronter la jeunesse malienne et , de ce fait, la jeunesse africaine, dans les années a venir…une bataille qu’elle ne gagnera sur aucun plan.

    • Pkagame
      Il ya longtemps que à Bamako des défilés réguliers avaient lieu pour réclamer la venue de Wagner.
      Ces groupuscules ont été inspirés par Oumar Mariko .
      Le verrou de Kidal n’a jamais existé, mais les militaires français qui connaissaient la situation ont conseillé au gouvernement Malien d’être prudent ..
      Conseil avisé car en 2014 IBK qui avait son idée a attaqué Kidal militairement (malgré un accord)
      L’armée malienne a été mise en pièce hélas ..perdant du même coup des hommes , du matériel et le moral
      Bizarrement quelques temps après la mise en place des réunions pour la RECONCILIATION NATIONALE
      Le Nord Mali a accepté et ETONNEMENT les troupes maliennes ont pu revenir à Kidal qui était parait-il fermée
      IBK n’a jamais tapé du poing pour interdire les défilés anti France
      Les autorités maliennes auraient pu mettre en place des discutions avec les français ..
      Une bonne partie de l’Afrique et tous les pays qui s’intéressent à l’Afrique savent que la France est venue très rapidement au Mali permettant à celui çi d’échapper en 2013 à l’occupation BAMAKO , en libérant TOMBOUCTOU ..
      En 2021 le Mali est toujours là ..NON occupé avec toutes ses institutions
      La France a assuré financièrement et l’AFD a certainement continué à fonctionner
      La conclusion c’est que si un pays est militairement faible ce genre de trahison est possible ..

      Quand on pense que la france a été accusée d’aider les Djihadistes

      Autre question vitale : Que va faire le Mali pour régler le problème Touareg ?
      Les mater avec l’aide des Wagner ? Tirer dans le tas …Le Mali pourrait l’accepter ?

      TOUT CECI N’EXISTERAIT PAS SANS CETTE CASSURE PROFONDE

  5. Merci KASSIN pour ton intervention intelligente qui renvoie l’imagination sur une perspective historique. Cependant, l’erreur grave que beaucoup d’intellectuels comme toi font sur le cas du Mali est de ne pas saisir que la France n’agit pas avec nos pays comme un pays normal. Donc du coup, chercher a proposer une solution normale revient a l’ absurde. C’est pour te dire que c’est toi qui serais alors fou car tout ce que tu propose aux autorités maliennes actuelle de faire en 2021 serait déjà dans responsabilité militaro- diplomatique de la France depuis 2013 en tant partenaire humaniste et sincère avec vision d’avenir d’intérêts win win . Ce n’est pas en 2021.. après une faillite humanitaire, politico-securitaire grave que l’on viendra faire raisonner la France a travers une “lettre écrite”…. soyons serieux! Ce genre de solutions sont non seulement bidon mais aussi absurdes au vu de la méthode géostratégique Old France pratiquée dans notre pays.

    L’autre erreur persistante est de toujours focaliser l’œil (positivement ou négativement) sur seules des autorités qui se succèdent est dangereusement oublier la veritable dynamique anti- exploitation et anti- recolonisation du peuple qui de plus en plus se reveuille et se radicalise contre ce qu’il voit comme un jeu géostratégique inhumain qui piétine sa vie et sa dignité humaine. Ce peuple sera toujours la et sa dialectique ne prendra pas un sens régressive vers sa libération et sa dignité. Le Drian 2012 -2017 est une terrible gaffe militaire irréparable … le double jeu aux portes de Kidal est “une erreur” selon Mr Nicolas Normand.

    Kassin, ne demandons pas alors aux seules nos autorités de trouver une solution a cette hémorragie politico- diplomatique -médiatique … elles ne sont pas les seules responsables; c’est a la France aussi d’être proactive en terme de recherche de solution .. a commencer par se débarrasser de la méthode Old France (de forcing, de chantage, menaces et d’insultes Parlyennes).. employer un sens d’humanisme et d’amitié sincère afin de pouvoir convaincre le peuple malien qui croit désormais que Paris serait dans le complot contre le Mali… accepter de réviser l’accorde de défense colonialiste etc.. pour un début de dénouement. Par contre, un bras de fer avec le peuple ne sera non seulement pas soutenable mais aussi dangereux avec beaucoup de conséquences “blind spots” dans les années avenir!

    CONCLUSION

    Les agissements actuels (lutte anti-corruption, recherche de partenaires fiables pour l’amélioration de la securite nationale) de nos autorités de la transition sont tout a fait logiques et patriotiques qui ne suivent que la dynamique de la volonté du peuple… qui a chassé IBK qui contrariait cette dynamique et qui ne tolérera plus une autorité soumise a l’impunité ou au dicta extérieur. Il ne faut donc pas trop en vouloir a nos autorités actuelles. C’est a la France de voir et accepter la réalité et donc choisir la voie qui lui évitera de confronter la jeunesse malienne et , de ce fait, la jeunesse africaine, dans les années a venir…une bataille qu’elle ne gagnera sur aucun plan.

    • Mon frère Paul Kagame, merci de m’avoir donné l’occasion de débattre avec quelqu’un d’intellectuel et de manière civilisée car c’est rare sur maliweb.

      Je crains que tu confonds opinion publique et peuple.

      La différence?

      L’opinion publique change tout temps mais le peuple ne change pas.

      C’est l’erreur fondamentale que tu fais dans ton analyse.

      Peut être que es à Kigali maintenant mais nous on est au Mali (lol je te taquine).

      Mais il faut savoir que le jour où le peuple serait privé de nourriture ou même de carburant ou de guichet bancaire de la BCEAO pour cause de sanctions ou de suspension de la coopération française.

      C’est ce jour que tu connaîtras le malien.
      Son opinion va changer radicalement sur la France et sur les autorités de cette transition et tu risquerais d’être très déconcerté.

      Donc regarde plutôt le bien du peuple malien visible et invisible dans toutes ses dimensions et non pas seulement dans une seule direction et comme cela tu me comprendras.

      Salam!

  6. MALIEN HÔRÔN
    On fait quoi?on se tait? on ne fait rien? comme si CHOGUEL MAIGA a fait quelque chose.
    CHOGUEL MAIGA A FAIT QUOI????
    Kassim parle,à juste titre,de “pot de terre” et de “pot de fer” dans les relations entre le Mali et la France depuis 1960.
    Si après plusieurs décennies la France arrive à implanter son ARMÉE au NORD DU MALI,à imposer un accord de défense très défavorable à l’Etat du Mali,à soutenir au vu et au su de tout le monde les SÉPARATISTES à KIDAL,c’est que le Mali est toujours dans la posture de “pot de terre”non pas à cause de “la situation socio économique de notre pays” ou “à la myopie stratégique de nos dirigeants successifs”,mais à la BALKANISATION DE L’AFRIQUE puisque tous les pays africains subsahariens francophones sont dans la posture de “pot de terre”.
    La France a voulu que ça soit ainsi avant d’accorder les indépendances.
    Des africains sont morts pour avoir tenté de s’opposer à la BALKANISATION DE L’AFRIQUE.
    CHOGUEL MAIGA est indéniablement dans la posture de “pot de terre” en faisant cette déclaration.
    LA FRANCE A LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE AVEC ELLE TANT QUE LA DIPLOMATIE MALIENNE RESTE INEFFICACE.
    Le premier DIPLOMATIE est le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,pas le ministre des affaires étrangères.
    Au lieu de faire une DÉCLARATION POPULISTE à l’ONU,CHOGUEL MAIGA a intérêt à convaincre son patron ASSIMI GOITA à croiser le fer avec la France sur le terrain diplomatique en révélant le soutien de la France au mouvement jihadiste installé à KIDAL.
    C’est sur le terrain diplomatique que le Mali peut dévenir un “pot de fer” car il s’agit de sortir du carcan “balkaniste” du Mali pour obtenir une solidarité internationale obligeant la France à changer de stratégie jusqu’à présent défavorable à l’Etat du Mali au profit des SÉPARATISTES.
    CE N’EST PAS CETTE DÉCLARATION POPULISTE QUI VA CRÉER CETTE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE.
    Elle permet au contraire à la diplomatie française de tisser une solidarité contre le Mali dirigé par des putschistes.
    Ce qui est en cours.
    L’opposition d’une grande partie de la classe politique à la personne de CHOGUEL MAIGA associé aux putschistes est une arme pour la diplomatie française pour convaincre que le peuple n’est pas avec les tenants du pouvoir.
    On attend que le gouvernement proroge la durée de la transition pour déclencher la sanction internationale contre les tenants du pouvoir.
    Si on veut aider le MALI contre la France,on s’entoure des hommes de qualité à la présidence de la république,pas des camarades de promotion,des parents….afin d’avoir les moyens intellectuels permettant de défendre le Mali sur la scène internationale car la solution à la crise sécuritaire au Mali est plus diplomatique que militaire.
    Si Sarkozy n’avait pas le soutien de Barack Obama,il pourrait jamais chasser KADAFFI du pouvoir,manipuler certains TOUAREG à s’associer aux jihadistes pour dégager ATT du pouvoir.
    Les COLONELS et CHOGUEL MAIGA sont isolés sur la scène internationale.
    Ils doivent chercher à avoir le soutien international en choisissant leur camp.
    Le gouvernement libyen, face à hafter soutenu par les RUSSES représentés par la société privée russe WAGNER,les égyptiens et L’ARABIE SAOUDITE,a fait appel à la Turquie.
    Le rapport de force créé par la Turquie a stabilisé la situation libyenne permettant de former un gouvernement inclusif chargé d’organiser les élections.
    Les COLONELS accolés aux SÉPARATISTES soutenus par la France veulent convaincre les maliens qu’ils sont entrain de croiser le fer avec la France.
    S’ils choisissent leur camp comme l’a fait le gouvernement libyen,ils vont nécessairement chasser les SÉPARATISTES du gouvernement.
    On saura en ce moment que CHOGUEL MAIGA n’est pas dans la posture populiste.
    Pour le moment lui et les COLONELS sont entrain de berner les maliens pour leurs INTÉRÊTS POLITIQUES c’est à dire confisquer le pouvoir.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. En disant, je cite un débatteur sur un autre forum d’hier qui répète quelqu’un d’autre: “Donc en résumé: il n’ y a eu que retour à l’ envoyeur (français, par Choguel Kokala MAÏGA, le PM du GRM de la Transition, NDLR), même si d’ aucuns le qualifient de polémique. Macron, Parly et Le Drian ne sont pas moins polémiques.”, j’estime que si Choguel Kokala MAÏGA, le deuxième PM du GRM – éjectable par la France, soit dit en passant, LOLL/MDR! – de la Transition Militaire de 2021, est l’héritier politique assumé de feu GMT(l’ancien PR du Mali et du Parti unique MPR, 1968-1991), il aurait eu le courage et l’honnêteté de dire ses 10 vérités, les yeux dans les yeux, à Macron, à Madame Parly et à Le Drian à Paris, ou à La Baule ou à Bamako, au lieu de se “barricader” derrière un pupitre de la Tribune des NU pour les tirer dans le dos, comme un “tire-aux-flancs”!

    En tout état de cause, vu “l’envenimissement-pourriture” des rapports de la France et du Mali – ce dernier “république bananière”, pas dirigé par un PR élu-, j’estime que si Choguel doit être encouragé par les maliens dans sa “stérile-timorée-puérile” altercation avec les autorités de la France démocratique du moment, il devrait aller vers la “coupure” des relations diplomatiques avec la France; s’il fait cela, je vais l’applaudir des deux mains et …. des deux pieds!

    Sincèrement,

  8. Kassin et Biton sont ici incroyablement décevants. 1) vous justifiez les injures de Parly en affirmant qu’il ne s’agit pas du peuple malien mais de Choguel, 2) vous avez peur pour l’avenir parce que la France joue un grand rôle dans les décaissements.
    Donc on doit baisser éternellement la culotte.
    Choguel est qui ? C’est le PM actuel du Mali. Qu’a-t-il dit d’indécent ? ” La France abandonne le Mali.” Où est l’indécence. La France elle-même affirme avoir quitté toutes les bases du Nord. On fait quoi ? On se tait ? On ne fait rien ? C’est comme une femme qui te quitte et qui s’inquiète de la qualité de celle qui doit la remplacer.
    Parly peut-elle s’adresser ainsi à Castex ? Non. Comme elle est en territoire conquis elle peut le faire au Mali face à notre PM. L’insulter et tracer une ligne rouge, alors que leurs forces sont là depuis plus de huit ans sans résultats tangibles malgré toute leur capacité technique et technologique, leur drone, leur satellite, leurs hélicoptères de combat, leurs avions de guerre. Pas de résultats. Ils sont même incapables de voir la colonne de motos traversant le pays de part en part, ces motos qui s’approvisionnent en carburant où ? Qui communiquent comment ?
    Non seulement la France empêche nos avions de décoller, elle nous empêche d’aller à Kidal.
    On fait Quoi ? On se tait dans l’indignité parce que la France décaisse et on oublie ce qu’elle vole. De grâce, su vous avez peur, taisez-vous. Une nouvelle génération de patriotes est prête à mourir pour ce peuple qui a honte, ce peuple qui souffre.
    Taisez-vous. Nous sommes prêts à nous battre avec qui on veut en toute INDÉPENDANCE. Nous ne sommes pas pas la propriété de la France. Nous ne sommes pas des esclaves. Nous disons NON.

  9. Stratégie et défense nationale, Choguel et la transition Militaire sont-ils en train de perdre une occasion en or pour sécuriser le Mali?

    I. Rapport de forces et références historiques

    1. A l’international
    On ne peut pas parler de stratégie dans un conflit armé sans évoquer l’épisode de la crise des missiles de Cuba en octobre 1962.

    Le président Kennedy était face à un choix cornélien quand l’union soviétique de Nikita Khrouchtchev décida après l’échec du débarquement de la baie des cochons contre le régime de Fidel Castro, d’installer des missiles nucléaires sur l’île de Cuba à 200 km seulement des côtes de la Floride aux USA.

    Face à cette menace grave sur la sécurité des États-Unis, Kennedy devrait choisir entre l’affrontement (donc prendre le risque de la responsabilité d’une guerre nucléaire qui serait probablement la 3ème guerre mondiale entre le bloc soviétique et le monde occidental) ou procéder à un blocus autour de l’île de Cuba pour empêcher les navires de guerre soviétique d’approvisionner l’île en engins nucléaires (et de ce fait obliger Khrouchtchev à déclencher la guerre nucléaire et en prendre la responsabilité devant l’histoire ou renoncer à approvisionner l’île et se faire ridiculiser).

    La suite est connue, Khrouchtchev demanda, in extremis, à ses navires de faire demi tour contre la promesse américaine de ne pas envahir cuba.
    Mais l’épilogue de cette crise a été un grand succès pour le jeune président Kennedy face au vieux Khrouchtchev.

    2. Le cas d’espèce du Mali

    Dans les rapports de forces entre les pays africains indépendants et la France, la balance a très souvent été du côté de la France depuis 1960.

    Quand le président Modibo Keïta a fait sa réforme monétaire en 1962 pour sortir de la zone franc et du francs CFA, il fut contraint en 1967 de renégocier en position de faiblesse (avec à la clé une dévaluation de 50% du franc malien face au franc cfa) pour réintégrer la zone franc.
    Et en novembre 1968, il fut renversé par une junte militaire dirigée par Lieutenant Moussa Traoré, formé en France.
    En 1984 le régime du Général d’armée Moussa Traoré, a finalement abandonné le franc malien au profit du franc cfa.
    Le président Moussa Traoré a dit à Mitterrand en 1990 que “la démocratie n’est pas une camisole de force” et qu’il va “mettre le Mali à l’école du Japon ».
    En mars 1991 il a été renversé par un coup d’état par ATT qui rentrait d’une formation en France.

    Alpha Oumar Konaré a dit qu’il n’ira pas accueillir Jacques Chirac, président français à Dakar.
    Selon lui Chirac doit venir à Bamako s’il veut parler aux dirigeants Maliens.
    Cela fut perçu comme un affront à l’Élysée et Alpha a été obligé de louer les bons offices d’Oumar Bongo, le président du Gabon pour se réconcilier avec Chirac.

    En 2011, ATT a refusé vertement de soutenir la croisade de Nicolas Sarkozy contre Kadhafi contrairement au sénégalais Abdoulaye Wade. En janvier 2012, la rébellion Mnla éclata au nord du Mali et en mars 2012, ATT fut renversé par la junte militaire du capitaine Amadou Aya Sanogo.

    Le président Macron a décidé de visiter les troupes françaises à Gao sans passer par bamako et obliger IBK d’aller l’accueillir sur le tarmac de l’aéroport de Gao à plus de 1000 km de Bamako.

    Le déroulé de l’histoire montre clairement qu’entre les dirigeants maliens et les dirigeants français c’est une affaire du pot de terre contre le port de fer et c’est visiblement les dirigeants maliens qui sont le pot de terre du à la situation socio économique de notre pays mais aussi à la myopie stratégique de nos dirigeants successifs.

    II. Pourquoi Assimi et Choguel avaient une chance de renverser la vapeur face à Macron?

    1. Les objectifs affichés du Mali : Le Mali veut juste vivre en paix dans un état unique et indivisible de Kayes à Kidal.
    Depuis la punition de Sarkozy contre ATT, cet Objectif simple au prime abord, est devenu le serpent de mer des dirigeants maliens.

    2. L’inefficacité apparente de Barkhane et de la Minusma dans la sécurisation du Mali: L’insécurité s’étend chaque jour du nord au sud du pays en passant par le centre en dépits de 5000 soldats de Barkhane et 13000 de l’ONU au point qu’aucune localité du Mali ne connaît actuellement une sécurité totale. Ça n’existe plus.

    3. Les moyens mis en œuvre par les gouvernements successifs du Mali pour remettre l’armée malienne d’aplomb peinent à reconstruire une vraie armée combattante. L’armée malienne est plutôt sur la défensive dans la plupart des situations de combat et se fait régulièrement surprendre par des mines anti personnelles et des embuscades voir des attaques frontales de ces positions avancées ou isolées.

    4. Un manque criard de renseignement sur les terroristes et leurs tanières (base arrière, circuit d’approvisionnement en vivres, en carburant et en armes, camps d’entraînement, réseaux de recrutement, aires ou entrepôts de stockage ou zone de caches d’armes et de logistique divers, etc.

    5. Inadaptation de l’armée malienne à la guerre asymétrique: Insuffisance logistique de l’armée surtout dans le redéploiement aérien et l’assistance aérienne aux combats et au renseignement

    6. Forte corruption dans la chaîne de commandement et gestion financière et matériel et des ressources humaines très approximative de l’armée malienne

    7. Absence d’appuis des forces étrangères (Barkhane, Takouba, Minusma) pour neutraliser les terroristes du centre et du sud du Mali notamment dans la zone du pays dogon, la zone de Tenekou et Djenné, la zone Office du Niger (niono, Dogofry, Farabougou, kolongo, macina, etc)

    Au vu des 7 points ci-dessus, le gouvernement transitoire de Choguel pouvait mettre dans la balance la possibilité de faire intervenir d’autres partenaires ETATIQUES comme la Chine; l’Afrique du sud; la Russie et la Turquie pour renforcer son front sud et central face à la flambée de l’insécurité dans le pays et le faire savoir clairement par écrit dans une lettre officielle motivée au gouvernement français et au conseil de sécurité de l’ONU.

    En procédant ainsi, Assimi et Choguel pouvaient contraindre Macron de faire son choix entre quitter le Mali ou s’engager vraiment à apporter plus d’appuis aux forces armées maliennes au centre et au sud pays soit par du renseignement indispensable sur les territoires et leurs agissements soit par l’assistance aérienne pour les traquer qui font défaut à l’armée malienne à bien des égards.

    A l’état actuel des enjeux sécuritaires du Sahel, Macron n’allait pas choisir de partir sauf à prendre le risque de donner la possibilité à d’autres pays d’avoir plus d’influence que la France au Mali et se prendre la mouche ensuite aux élections présidentielles françaises d’avril et Mai 2022.

    Ce qui le mettrait devant un choix cornélien et dans une posture comparable à celui de Nikita Khrouchtchev en octobre 1962.

    Donc il serait obligé de se plier pour apporter plus de soutien légitime à l’armée malienne là où elle est actuellement en grande difficultés sur le terrain.

    III. Pourquoi Assimi et Choguel sont en train de perdre cette chance inouïe qu’ils avaient de faire plier stratégiquement Macron?

    D’abord il se sont mis naïvement dans une posture de réactionnaires de la rue qui font d’eux des sortes de rebelles récalcitrants voulant flirter dangereusement avec des groupes privés paramilitaires assez nébuleux et énigmatiques.

    Ensuite, les joutes verbales inopportunes à l’ONU « abandon en plein vol » alors que les soldats français ne sont pas encore partis du territoire malien: ne constitue pas un argument crédible et valable au yeux des observateurs internationaux sérieux.

    Ensuite la surenchère à Bamako « le peuple malien jamais été ingrat » en réponse aux déclarations fortes de la ministre française des armées Florence Parly au sénat français « inacceptable » ; « indécent» pour qualifier les propos de Choguel à l’ONU.
    Florence Parly n’a pas parlé du «peuple malien » au sénat français, comme Choguel veut nous faire croire.
    Elle a commenté les propos de Choguel à l’ONU. C’est différent.
    Voilà ce qu’elle a dit:
    https://youtu.be/0LPbRBijZRM

    Ces faits montrent clairement qu’on est rentré dans une logique d’affrontement diplomatique avec ceux-là mêmes qui sont censés nous aider pour obtenir notre objectif de vivre en paix dans notre pays, sécurisé un et indivisible.

    Le risque pour nous maliens dans cette logique d’affrontement diplomatique avec la France est une fâcheuse exacerbation du cafouillage sécuritaire sur notre sol et surtout un discrédit international et un isolement sur la scène internationale car nous sommes en position historique de faiblesse face cette France qui a plus de moyens diplomatiques et financiers et militaires pour nous mettre en posture du pot de terre dans beaucoup de domaines vitaux pour notre cher pays.

    Et après près de 10 de crises aigüe qui a eu raison de tous les fondements de notre pays et de sa nation, notre enclavement au sein de l’Afrique occidentale sans accès à la mer, nous met une pression supplémentaire dans cette posture du pot de terre contre le pot de fer.

    Soyons plus astucieux, calmons le jeu et rabattons les cartes de la stratégie et sortons de la posture réactionnaire pour nous assurer une position plus confortable face à Macron et aux autres partenaires internationaux et faisons tout pour fédérer toutes les synergies autour du Mali et pour le Mali mais jamais contre le Mali.

    Que Dieu veille!

    Salute

  10. Je comprends mieux maintenant pourquoi le Col Assimi Goita avait des problemes avec Mr Bah N’Daw et son 1er ministre Moctar Ouane. Eux avaient le sourire et la naiveté devant la France.
    Pas Assimi et Choguel Maiga.
    Je ne comprends pas pourquoi la France et la cedeao s’accrochent a ces foutues elections comme un morpion sur le poil du cu-uul, alors que le pays n’est pas securisé

  11. Mes freres et soeures, ce que beaucoup ignorent jusque la, la France et la MINUSMA ne se sont jamais donnes au combat contre le terrorisme. Comme Choguel disait c etait la mission initiale mais ils ont change en cours de route leur aganda ou contenue de la mission. Tout cela, fut a cause des manigances, de malversations de la France.
    Les 1000 soldats de Wagner plus leur appuie a l’armee malienne en surveillance et geolocalisation va suffire pour combattre les terrorisme au Mali.
    Le pays est surmilitarise, et rien ne bouge. Nos parents sont violes, raquettes et meme tues en longeur de journee devant ces forces qui se sont converties en forces d’interposition, sans la moindre reaction de leur part. Aller demander les populations du nord, si cela est vaie ou faux.
    Debarrasons nous de l’ONU et Barkhane aussitot que possible, ils ne foutent rien d’ailleurs.
    Le moment est opportun pour cette decision, car Choguel a devoile leur secret, ce ne sont que des demaguogues. Si jamais on recule face a cette pression de la France et la CEDEAO, on est foutu.

  12. Assimi, quand on a le sort de 20 millions de personnes, on evite certaines choses!
    LE MALI EST TRES LIMITE’! IL FAUT PENSER AU SORT DE NOTRE PEUPLE! QU’ARRIVERA T-IL AUX MALIENNES ET AUX MALIENS SI LES 13 000 CASQUES BLEUS ET LES SOLDATS FRANCAIS QUITTENT? AVEC QUI ALLEZ VOUS COMBLER LE VIDE QUI SERA CREE’? D’OU’ VIENDRONT VOS FINANCEMENTS? NE PERDEZ JAMAIS DE VUE QUE LA FRANCE JOUE UN IMPORTANT ROLE DANS CERTAINS DECAISSEMENTS DES CERTAINES INSTITUTIONS FINANCIERES EN FAVEUR DU MALI! NOTRE FASO A BESOIN DES PAYS FRERES ET AMIS ET DES PARTENAIRES STRATEGIQUES COMME LA FRANCE, LES USA ET L’ALLEMAGNE! EVITEZ LA FUITE EN AVANT ET NE SOYEZ PAS SUICIDAIRE!

  13. Europe have not changed its inhumane ways after centuries of dealing with Negroids of Africa. Whenever we Negroids take action truly in our best interest Europe find whatever we do no matter circumstance insult to Europe. Here is true insult fuck Europe plus faggot leaders they pass off as humans.
    Macron have election upcoming plus like most politicians take as acknowledged here plausible position with plausible being seemingly truthful. Being truthful in this condition of war having Mali against terrorists/ jahadists /violent criminals when total important circumstances are revealed is not what Macron have been but he framed issue for debate where he will label Mali ungrateful for intentional incompetent military service where competent military service should have been readily available. To start like a security firm Europe have been richly rewarded for incompetent military service it have given Mali when it could have easily given Mali war victory military service Mali paid for with lucrative mining contracts of various sorts that have made so much money that Europe hide more billions in Euros profit as oppose to what it report for taxing. Victory should have been achieved within two years while terrorists/ jahadists /violent criminals were poorly armed, poorly trained plus lack adequate manpower. Europe military presence in excess generous time allotment of two years it should have taken well armed plus trained European army with Malians front line soldiers to annihilate terrorists/ jahadists/ violent criminals is of Europe doing for sake of obligating Mali to give it more lucrative mining contracts. That is Despicable action we come to expect from homosexual or/plus bisexual mind set Europe like to employ when making agreements with Negroids.
    With foregoing being true blood of European soldiers post first two years of war is clearly, result of European greed. Too which there appear to be no end. Even worse there appear to be no remorse by Europe for clearly causing those deaths to satisfy greed. That is disposition of hardcore killer that dehumanize all so that killing become easy to it.
    You in light Europe . In kind.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • Do you really think that it is in the best interest of Mali to give up 13 thousands blue helmets from the U.N. and over four thousands soldiers from France in order to have one thousand Russian mercenaries? The 17 thousands soldiers mentioned previously, do not cost Mali a penny. Paris is paying the bill for the presence of its soldiers in Mali. The U.N. has a yearly budget of one billion dollars for the MINUSMA. IT IS NOT WISE TO THROW BY THE WINDOWALL THIS GREAT HELP THAT MALI IS GETTING IN ORDER TO HAVE 0NE THOUSAND MERCENARIE FOM RUSSIA THAT MALI WILL BE PAYING TO THE TUNE OF 1 000 DOLLARS PER MONTH PER MERCENARY! I strongly advise Assimi and his team to make a U Turn!!!! Did I forget to mention that Wagner is also famous for its violations of human rights?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here