Bicéphalisme dans la section II du RPM : Les camps Mme Sissao Yakaré Tounkara et Mamadou Diallo se livrent en spectacle

41

Le samedi dernier, en commune II, les deux bureaux de sections qui se disputent la légitimité au niveau du Rassemblement Pour le Mali (RPM), se sont livrés  en spectacle. Pendant que la section dirigée par Mme Sissao Yakaré Tounkara organisait une rencontre avec les militantes du parti, l’autre camp dirigé par Mamadou Diallo, lui aussi a décidé d’organiser à son tour un autre évènement. Le comble est que les deux activités se passaient au même moment, dans la même rue et dans un rayon de 50 mètres de distance.

Depuis quelques mois, un bicéphalisme sans précédent s’est installé dans la section II du Rassemblement Pour le Mali, parti au pouvoir. Une crise que la direction du parti n’est jusque-là pas parvenue à gérer.

Face à cette situation, les deux bureaux continuent à se disputer la légitimité. Mais ce qui s’est passé le samedi dernier a dépassé l’entendement des témoins, surtout de la part d’un parti au pouvoir.

En effet, Mme Sissao Yakaré Tounkara est l’actuelle DFM du Ministère de l’Agriculture. Elle est la seule femme secrétaire générale de section au niveau du RPM depuis des années.  A chaque début d’année, sa section organise  une rencontre avec les militantes et militants du parti. Et dès l’annonce de cette rencontre, l’autre camp dirigé par Mamadou Diallo, un proche collaborateur du président de l’Assemblée nationale et ancien maire de la commune II a décidé lui aussi d’organiser une rencontre similaire.

Selon nos sources, l’objectif était de ‘’saboter’’ la manifestation de la section rivale. Selon notre interlocuteur, le camp Mamadou Diallo a décidé d’organiser cette rencontre dans la même rue, à la même heure pour disent-ils, mettre en place le bureau des jeunes et des femmes.

Cependant, poursuit notre source,  c’est le camp de Mme Sissao Yakaré Tounkara  qui est majoritaire car il est soutenu par huit(8) sous-sections sur les 12 que compte la commune II. Ainsi, l’autre camp qui compte en son sein Abba Niaré,  Paul Ismaël Boro et la ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba, n’est soutenu que par 4 sous-sections.

A noter que Sangaré Oumou Ba jouit seulement de son statut de ministre car selon nos sources, elle est militante dans la sous-section de Medina Coura où, elle n’occupe aucun poste. Une situation face laquelle, elle se bat pour faire partie du bureau de la section.

Cependant, selon nos sources, le camp Mamadou Diallo qui a organisé cette rencontre en réplique à celle organisée par le camp de Mme Sissao Yakaré Tounkara n’a pas pu faire de mobilisation car seulement quelques militants étaient présents à cette rencontre. Mieux, d’autres qu’ils avaient invités ont préféré rejoindre le camp de Mme Sissao Yakaré Tounkara dont la rencontre avait lieu dans la même rue à moins de 50 mètres.

Malgré cette situation, la direction du parti peine à prendre ses responsabilités. Celui qui est d’ailleurs accusé d’être à la base de ce bicéphalisme est le secrétaire politique du parti, Nancoman Keita. Car selon nos sources, c’est lui qui soutiendrait le camp de Mamadou Diallo et qui les renforcerait dans leur position.

Cette situation explique à quel point, la cohésion amnque au sein du parti présidentiel et à quel point, IBK doit faire attention pour ne pas aborder les prochaines échéances électorales avec un parti qui n’existe que de nom. Car, de l’avis de nombreux observateurs, les tisserands sont aujourd’hui plus intéressés par les querelles de leadership, de places que par la bonne santé de leur parti.

D.D

PARTAGER

41 COMMENTAIRES

  1. Je pense que les responsables de cette section doivent faire preuve de responsabilité afin de mettre fin à cette querelle. Les querelles intestinales sont à éviter car c’est étant unir qu’on arrive à défendre les idéaux du parti et non dans la division.

  2. A mon avis, le moment est mal choisi pour de telles querelles au sein d’une section du parti au pouvoir. Je pense que les hauts responsables doivent prendre cette affaire au sérieux pour mettre un terme à ces palabres inutiles qui n’honorent pas le RPM.

  3. L’heure n’est pas aux palabres inutiles mais plutôt à la solidarité pour défendre bec et ongle les idéaux du parti. Que la sagesse habite ces deux clans afin que une solution soit trouvée pour le bonheur de tous.

  4. Je pense que cette unième querelle au sein d’une section du RPM est le reflet d’un parti qui tend vers une dislocation si les hauts responsables n’y prennent pas garde. Je demande au secrétaire général du parti de se saisir de cette histoire afin de mettre un terme à ce conflit interne.

  5. C’est regrettable de voir toujours des querelles au sein du RPM à cause des intérêts personnels au détriment de ceux dudit parti et du pays. Il est grand temps que ces responsables se ressaisissent pour défendre les idéaux du parti et soutenir le président dans l’exercice de sa fonction. Car ne dit-on pas que l’union fait la force ?

  6. Ce genre de division n’est pas du tout digne d’un grand parti comme le RPM.
    Il faut noter que c’est ce qui permet à l’ennemi de trouver la faille pour semer la haine au sein d’un parti.
    Vivement que les différents protagonistes se comportent en responsables pour régler cette histoire pour le bien du parti.

  7. Un parti politique fort,c’est une base forte que prend sa racine dans une sous section unie pour le combat.
    Il est donc important que la présidence et le secrétariat général du RPM montent au créneau pour régler cette histoire pour de bon pour permettre au parti présidentiel de maintenir son électorat pour son second mandat.

  8. Nous avons toujours pour coutume de dire que c’est dans l’union que se trouve la force.
    Il faut donc que cette sous section du RPM comprenne cela et laisse tomber les considérations clanique pour permettre au parti de se préparer pour les élections municipales à venir.

  9. Avec cette histoire de Bocari Tréta qui cherche à nuire à ce parti,il est important que la base,à savoir les sections et sous sections,se battent en rang serré pour préserver les acquis du parti du président de la république.
    Une guerre de leadership de leur part n’entrainera que l’affaiblissement du parti.

  10. Je pense que les militants RPM de cette section doivent se mettre ensemble pour défendre les idéauxcdu parti.
    Une querelle interne n’est pas en ce moment la bienvenue car c’est l’union qui fait la force.

  11. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs intérêts de places qui les préoccupent et non la logique de faire partie d’un parti politique.

  12. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle.

  13. Certaines personnes sont dans la majorité présidentielle pour seulement la place dans le gouvernement et dans les autres Administrations. Sinon les partis d’une majorité présidentielle sont tous prêts à défendre leur numéro 1. 😀 😀 😀

  14. Nous savons réellement que le RPM est un parti soudé, harmonié, avec un suprême exceptionnel, peut-être que les acteurs de cette conférence sont des individus qui veulent seulement satisfaire leurs intérêts personnels.

  15. Les militants du RPM sont actuellement un grand problème pour le régime d’IBK. Ils ne pensent que leurs intérêts personnels, ils ont oublié même pourquoi ils sont à ce niveau.

  16. Ces militants doivent avoir honte de dire qu’ils sont militants du RPM. Ils commettent souvent des actes contre le régime d’IBK que même les opposants n’acceptent pas de faire. La preuve en est que chaque jour ce sont ces gens qui s’entre-déchirent à cause de place ou quoi.

  17. Le RPM se trouve dans une situation qui mérite réflexion. Aujourd’hui, ce parti est rempli des gens qui venus de nulle part pour s’y joindre par simple intérêt. La preuve en est que l’opposition alimente seul les débats politiques sans que personne ne lève le petit doigt.
    C’est dommage pour le parti…

  18. Vous ne voyez pas la solidarité des opposants malintentionnés?
    Ils sont solidaires dans le faux
    C’est poste ministériel qui vous intéresse. je pense que c’est le fauteuil présidentiel qui vous donnera

  19. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politiques adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandat du parti auquel ils se sont alliés. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques sous l’oeil indifférent de la majorité présidentielle.

  20. Le leadership est une très bonne chose dans toute société, dans toute organisation humaine mais quand celui-ci devient notoire au point qu’on oublie que nous avons une cause commune. Elle devient dangereuse au point de créer le divorce. Juste pour dire aux militants du RPM qu’ils ont le même but raison pour laquelle ils doivent éviter ce genre de cacophonie. Et comme indiqué le secrétaire du parti le Dr Tréta doit prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce désordre au sein du parti.

  21. Au sein de la même formation politique; il ne doit pas y avoir de bataille pour avoir le monopole de quoi que ce soit. Chacun y est parce qu’il croit aux idéaux de celui ci et donc doit contribuer de la façon la plus modeste possible. Mais s’il s’agit de mener des batailles ( idéologiques bien sur) c’est avec les autres partis et non à l’intérieur du même. C’est vraiment dommage pour un si grand parti.

  22. Je crois que cette situation est due au manque de responsabilité des hauts responsables du parti. Comment peut-il y avoir des tendances différentes dans le même partie qui n’a qu’une seule vision.
    Il faut arrêter les querelles intestines car cela nuit à l’image du parti. Il faut être soudé et batailler ensemble pour atteindre les objectifs que le parti veut atteindre pour lui même en tant que parti et pour le peuple en tant que parti de la majorité présidentielle.

  23. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels pourtant tout le monde devrait mettre en avant la vision du parti. S’il s’agit d’être dans un parti et avoir différents clans; autant ne pas y être. Un parti politique; c’est une famille et une famille est soudée, se soutien et travaille ensemble pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Le bureau national doit rapidement mettre fin à cette situation.

  24. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majorité présidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir les activités de ce parti.
    Il ne doit pas avoir de clan dans le même parti car tous sont censé défendre les mêmes idéaux.

  25. Le parti RPM n’est plus le même, ils ont perdu toutes ses valeurs, à cause d’histoire de place ils se déchirent jusqu’à perdre la raison de leurs union.
    En ce moment actuelle, le RPM doit avoir honte de n’est pas supporter et de soutenir le président IBK dans ses acte pour la nation, au lieu qu’à chaque instant il est critiqué par la minorité des opposants.

  26. Sincèrement, Le RPM est devenu de la débauche, ils ne sont plus pour défendre la vrais cause. Et d’autre croyant qu’en se ralliant au RPM se font une place dans le gouvernement, ce qu’ils disent à part dans la gâteau. Ces personnes doivent changer de stratégie, Ils doivent se dire que le Mali est plus importante que tout autre chose inutile.

  27. Les politiques de nos jours bafouillent la démocratie malienne. Au lieu de faire des parties politique une famille qui défend les intérêts de la population, ils utilisent cette partie politique comme moyen de se faire de l’argent.

    Le RPM est divisé depuis que ses partisans ont regardé plus le côté intérêt que l’objectif principal d’un parti politique.

  28. Le partie RPM se grandis de jours en jours. Beaucoup n’adhèrent pas pour le plaisir de servir le pays, mais pour se faire une opportunité de se faire une bonne place dans le gouvernement.
    IBK ne travaille pas avec des personnes de mauvaise intention, Il veut de travailleur sincère.

    Il faut comprendre qu’avec ou sans la participation du RPM, IBK allais être choisie comme président. IBK n’est pas devenu président pour le parti RPM, mais pour toute la nation.
    Une façon de dire à ceux qui se sont tourné vers le parti RPM pour des causes d’intérêts personnel de bien se chercher.

  29. Les deux tendances sont toutes deux des affamées de pouvoirs. Vraiment Ibrahim Boubacar Keïta ne mérite pas un parti présidentiel aussi rempli de cons comme le Rpm.

  30. Je savais que ces gens allaient finir par se trouver devant le juge. Ils ont trahi le chef de l’Etat. Et maintenant qu’ils sont en train de se traduire devant la justice.

  31. Le Rassemblement Pour le Mali est un parti politique rempli de flemmards et cons. Cette affaire ne devrait pas être portée devant la justice. Il pouvait procéder à un règlement à l’interne.

  32. Le président de la république ne mérite pas un parti sans ambition politique comme le RPM. Tout ce que ces gens savent faire c’est de se battre entre eux-mêmes. 😆 😆 💡 💡

  33. Depuis que le Mali a adopté le système du multipartisme, je n'avais jamais vu un parti politique aussi naïf de personnel que l'actuel parti présidentiel, le RPM. Cela fait des mois, maintenant que les militants du parti en question sont en conflit. Ce que je ne peux pas du tout comprendre. Avant qu'il ne soit trop tard, le secrétaire général, Bocari Treta, doit prendre sa responsabilité pour mettre un terme à cette situation.

  34. Depuis que le Mali a adopté le système du multipartisme, je n'avais jamais vu un parti politique aussi naïf de personnel que l'actuel parti présidentiel, le RPM. Cela fait des mois, maintenant que les militants du parti en question sont en conflit. Ce que je ne peux pas du tout comprendre. Avant qu'il ne soit trop tard, le secrétaire général, Bocari Treta, doit prendre sa responsabilité pour mettre un terme à cette situation.

  35. Le Mali n’avait jamais connu un parti présidentiel aussi naïf que le Rassemblement Pour le Mali. Je ne peux pas comprendre que les militants d’un même parti se traduisent devant le juge pour une affaire concernant le Parti.

  36. En tout cas, les militants du RPM ont intérêt à trouver un seul point d’entente. Sinon d’autres des étrangers pourront facilement bénéficier de tout ce qui leur est destinés. Donc, de grâce arrêter vos cacophonie et unissez-vous.

  37. Rien de tout ce qu’on dit sur ces militants du RPM n’est faux, ils font pression sur le chef de l’Etat enfin d’être représenté dans tous les institutions de l’Etat. Voilà la preuve tangible.

  38. 😉 😉 😉 😉 Franchement dit, les militants du RPM doivent changer d’apparence enfin de redonner une image acceptable en en eux même. Donc, vous pouvez dire tout ce que vous voulez mais nous connaissons tous la vérité dans cette histoire. 😳 😳 😳 😳

  39. Ça se voit bien que les militants du RPM sont dans la merde en ce moment. Je rappelle que c’est son parti, celui qui l’a aidé à grimper au sommet du pouvoir. Donc, il vous faut vous entendre sinon…..

  40. Au secours, mais comment est-ce possible, mais s’il n’y a pas une attente entre vous. Comment voulez-vous que les autres vous respectent. Or, on assiste à des tas d’insultes sur les sites d’informations à l’endroit de ce parti.

Comments are closed.