IBK-RPM : le cas Tréta

65
IBK-RPM : le cas Tréta :
Ibrahim Boubacar Kéita et l'ex ministre du développement rural, Bocary Tréta

Avec la sortie du Secrétaire Général du RPM, Dr Bocary Tréta, du gouvernement, l’évidence pour la formation présidentielle de garder sa cohésion intacte reste à prouver.

Dans un communiqué, le Rassemblement Pour le Mali (RPM) déclare avoir pris acte de la reconduction du Premier ministre, Modibo Kéïta. Par ailleurs, le parti remercie le Ministre Dr Bocary Tréta pour avoir été à la hauteur de la mission à lui confiée par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Ce communiqué n’est ni plus ni moins qu’une désapprobation du choix du chef de l’Etat sur lequel le parti n’aurait pas été consulté. Il faut donc s’attendre à une véritable bataille au sein du directoire du RPM. L’évidence pour la formation présidentielle de garder sa cohésion intacte reste à prouver dans la mesure où les partisans du Secrétaire Général limogé, semblent être déterminés à en imposer au chef de l’Etat.

L’éventualité pour Dr Tréta et ses partisans de créer une nouvelle formation politique au cas où ils échoueront à se faire une place au sein du RPM n’est pas non plus à écarter. Si cela se produit, c’est l’opposition qui se frottera les mains. Car, Dr Tréta et ses partisans iront sans doute renforcer l’opposition contre le camarade Ibrahim Boubacar Kéïta avec qui ils partagent beaucoup de choses. Ou Tréta accepte de rentrer dans les rangs, ou il quitte le parti avec toutes les conséquences.

Privé de son portefeuille ministériel, Dr Tréta n’aura plus cette manne financière pour fidéliser les cadres et autres militants dans un pays où l’argent et la distribution des postes au sein de l’administration jouent un rôle important dans le recrutement des responsables politiques. S’il décide de quitter, il n’est pas évident que Dr Tréta soit suivi par les cadres qui lorgnent les postes juteux au sein de l’administration plutôt que de défendre une quelconque conviction politique, sa sortie du gouvernement le prive de précieux outils dans la conquête du contrôle du parti dont le congrès est annoncé pour le mois de mars prochain.

L’ex-ministre du développement rural est certes un grand manœuvrier politique mais ne dispose pas d’un fief électoral digne d’un homme politique de son rang. Le contexte dans lequel se trouve le pays encore fragilisé joue en défaveur du Dr Tréta et tous ces cadres mécontents de l’attitude du Chef de l’Etat.

Dans la perspective d’un second mandat, le Chef de l’Etat ne va pas laisser prospérer une rébellion interne qui lui fait perdre le contrôle du parti. Déjà fragilisé par des fissures au sein de la majorité présidentielle, le Président IBK commettra une grosse erreur en laissant le contrôle du parti lui échapper.

En Afrique, les Présidents sont puissants et très puissants. IBK dispose donc de tous les leviers pour mater la rébellion interne que certains cadres du parti seront tentés de mener contre lui.

B Siby

PARTAGER

65 COMMENTAIRES

  1. Je pense bien qu'il faut arrêter avec ces conflits de personne à la tète de la hiérarchie nationale. Les maliens méritent mieux que ça. Ceux qui quittent valent-ils mieux que ceux qui rentrent ou ceux qui sont pas appelés? Est-ce au niveau du gouvernement seulement qu'un bon malien pourrait aider son pays? Que le RPM se plaigne que le Président ne respecte pas le programme du parti, je peux être d'accord mais dire que Treta a été écarté, n'est pas une cause nationale pour que le RPM mette encore en mal l'avenir déjà sombre de notre Maliba. Le linge sale se lave en famille et ils doivent revoir les séquelles sur les partis des différentes scissions depuis le CNID, l'ADEMA et autres. Tout était orchestré pour des problèmes de leadership. Chers politiciens, pensez à votre pays, le linceul n'a pas de poche et vous laisserez tout ce que vous avez volé derrière vous, créant la division dans vos familles.

  2. C’est vraiment regrettable de voir une telle situation car des personnes qui sont des compagnons de lutte en arrive à cette extrême. Le président IBK a donné plusieurs avertissements pour que cette situation n’en arrive pas là mais hélas les faits sont là et on doit bien l’analyser afin de ne pas nous tromper dans nos choix car le président IBK ne veut que le bien du Malien et on doit le soutenir dans ses décisions même si elles ne plaisent pas à tous. Avec le temps nous en verront le bien fondé.

  3. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels et après deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’âme”; alors laissons les histoires de partis et misons sur les compétences.

  4. Au Mali, certains hommes politiques font de la politique du ventre. Ils vont là où ils ont leur intérêts. C’est le cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique adhérant à l’idéologie de son parti ne le trahira jamais quelques soit le motif.

  5. IBK est le président des maliens et non du RPM par conséquent s’il y a des citoyens compétents qui ne sont pas de son parti et qui peuvent travailler pour le pays, je cautionne qu’il travaille avec eux pour les intérêts du pays. LE MALI D’ABORD!

  6. Le RPM doit revenir sur terre, ses membres doivent réfléchir avant d’agir. IBK n’a jamais fait de la discrimination. Il l’a toujours dit qu’il veut travailler avec ceux qui sont prêt pour aider le Mali quelque soit son bord politique, chose que Tréta et certains membres du parti ne partage pas mais entre le bien du pays et les humeurs de certains individus; il faille bien choisir le pays.

  7. « Cette boutade du président IBK lors de la rencontre avec les leaders de la mouvance présidentielle à Ségou a été très significative »
    En effet, cet acte est salutaire car il fallait faire savoir aux brebis galeuses qu’elles ne sont pas intouchables et qu’elles sont là pour travailler pour le peuple alors ceux qui ne font pas convenablement leur travail seront inquiétés. Évidemment c’est ce qui a été fait.

  8. Je crois que si nous en sommes arrivé là c’est bien par la faute de Tréta car le président de la république n’a jamais jugé ces ministres et autres membres d’institutions sur les paroles. Il a toujours vérifié les faits et les faits ont condamnés cette fois ci le ministre Tréta.
    On peut être co-fondateur d’un parti politique et ne pas forcement occuper des hautes fonctions car la gestion des affaires du pays est une affaire de compétence et je crois que le premier ministre Modibo en a plus que Tréta.

  9. Le président IBK n’a pas limogé Tréta et Igor pour faire plaisir à qui que ce soit mais avec les dérives de Tréta la sanction s’imposait. Comment comprendre que des personnes veulent prendre en otages une institution aussi importante qu’est la primature pour une question de parti politique. Bien que le premier ministre Modibo n’est pas membre du rpm; il travaille pour ce pays et il est donc inadmissible que des personnes comme lui mettent les bâtons dans les roues fut-ils secrétaire général du parti au pouvoir. Toute personne qui a des compétences reconnus doit pouvoir les mettre au profil du pays sans distinction aucune.
    Le Mali n’appartient pas au rpm encore moins à tréta, de la même manière IBK n’est pas le président de rpm mais de tous les Maliens.

  10. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses (notamment Tréta) qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous.

  11. Le président de la république a une très bonne vision pour notre pays parce qu’ayant été responsables de plusieurs domaines.
    Cependant, il ne bénéficie plus depuis un certain moment de l’apport de certains collaborateurs avec lesquels il avait l’ambition de réaliser son ambition pour ce pays pour de simple questions de leadership au niveau du gouvernement. Il est acculé de toute part par des détracteurs prétendant qu’il n’a pas de vision pour le pays. Situation qui je penses à susciter ce recadrage gouvernemental afin que les choses puissent bouger pour le bien de la population. Chose à laquelle nous devons osez y croire et de notre modeste contribution y participer.

  12. C’est pour juste une bonne raison que IBK limoge ces ministre et sachez qu’avec le développement du Mali on ne joue pas avec ceux qui font des bêtises.Quand tu déconnes , on te change

  13. Heureusement, , IBK aime pas les gens qui travaillent, qui disent la vérité alors que cela soit et reste un avertissement pour ces nouveau ministre .

  14. Je ne sais pas du tout sur quoi compte Tréta dans ce pays mais je pense qu’il serait mieux qu’il ressaisisse car un individu ne peut absolument rien devant un État.
    C’est mieux pour lui de faire profil bas car il est d’avance perdant de tout bras de fer avec le président.

  15. C’est pas parce qu’on est Secrétaire Général du RPM qu’on doit être forcement nommé premier ministre.
    Si le président juge bon que d’autres personnes en dehors de sa famille politiques sont plus aptes à occuper ce poste,je vois pas du tout le problème.
    Il faut dire que c’est gourmandise qui a fait perdre Tréta.

  16. Le Mali a en ce moment besoin d’un premier ministre d’expérience et travailleur car après le coup d’état il faut noter le Mali est revenu de loin avec le président IBK et tout le monde sait que Modibo Kéïta est la personne appropriée..
    On ne fera donc jamais plaisir aux caprices de Tréta en lui confiant un dossier qu’il ne maitrise pas du tout.
    Il aurait dû se contenter de son poste de ministre car c’est ce qui lui convenait.
    Mais hélas!!!

  17. Arrête de dire des choses inutiles car vos articles n’ont aucune importance en ce moment pareille, monsieur le journaliste, sachez que le remaniement est déjà fait et le peuple écoute simplement le choix de IBK

  18. Le limogeage de Tréta doit être compris sous plusieurs angles.
    D’abord,il faut dire que ce monsieur a été coupable de plusieurs scandales financiers qui ont mis à mal la crédibilité du président et de son parti.
    Ensuite,il est à la base d’une division de membres au sein du parti présidentiel pour juste faire de tort à IBK.
    Enfin,pour cette histoire de primature il a montré aux yeux de tout le monde que ce qui le préoccupe c’est sa petite personne et non le Mali.
    Son départ est donc salutaire car mon n’a que faire des égoïstes…

  19. Pauvre journaliste, vos idées ne sont pas le bienvenu en ce moment pareille, mais au lieu de critiquer le régime en place, il ferait mieux d’aller faire des recherches claire et nette concernant le mode de gestion du pouvoir.Sachez que si ces ministre ne travaille pas bien ceux ci doivent être démis de leurs fonctions.

  20. Le Mali n’est pas un gâteau dont chacun viendra se servir et partir.Si le RPM pense que c’était forcement son tour,moi je viens lui dire ce n’est le tour de personne.C’est plutôt le tour de celui qui peut être capable mettre notre pays sur les rails par son expérience et son dévouement.
    Que cessent alors les discours divisionnistes pour le bien être du pays.

  21. Les journalistes arrêtez de nous emmerdez avec vos discours à la con sur le limogeage des ministre .IBK ne va pas toujours vous dire les différentes raisons.Il n’a aucun compte à vous rendre
    Nous on avance.

  22. Appartenir au RPM seulement ne suffit pas pour prétendre au poste de premier ministre du mali en ce moment.
    On peut bien sûr être de la majorité présidentielle mais la qualité indispensable pour occuper ce poste est la capacité.
    Je pense que Tréta a mal compris cela et en a fait les frais.

  23. c’est étonnant et voir très surprenant de constater que ces ministre incapable de bon résultat après limogeage seulement font la une des journaux ils sont incapables

  24. La primature ou un poste ministériel ne sont pas forcement les seuls endroit où un citoyen peut servir son pays.
    Si Tréta n’a pas eu la primature pour une raison ou pour une autre,il peut effectivement attendre car il ne suffit pas d’être du RPM pour prétendre à la primature mais il faut aussi avoir les qualités requises.

  25. C’est grâce à l’arrivé d’IBK au pouvoir les conditions de vie des travailleurs sont devenus meilleur, car actuellement le Mali est en train grimper vers le sommet de la pyramide, c’est grâce à lui que la vie des populations sont devenus facile.
    Alors si’il limoge ces ministres ,c’est qu’il veut des résultats et les meilleurs alors que ces nouveaux ministres donnent le meilleurs d’eux même.

  26. Moi je pense que tous ceux qui sont à la majorité présidentielle pour profiter des faveurs du pouvoir en place doivent comprendre qu’avec IBK ça ne marche pas comme cela.En ce moment,c’est la qualité qui doit prévaloir au Mali d’aujourd’hui.Donc ne vous mettez pas à compter sur vos partis pour accéder à des postes dont vous n’avez pas le mérite.

  27. A mon humble avis, le RPM a intérêt à défendre bec et ongle non seulement les actions du président mais aussi les idéaux du parti pour la prospérité du pays et le bien-être du peuple. Que les intérêts mesquins ne leur font pas voiler ces idéaux.

  28. Il faut que les journalistes comprennent que pour servir une nation, ce n’est pas une question de préférence de personne. J’appelle le RPM à plus de solidarité autour du président pour que ce dernier puisse mener à bien sa mission. L’heure n’est pas à la division, mais au travail pour la bonne marche du pays.

  29. A mon avis, l’heure n’est pas aux polémiques suite au limogeage de certains ministres dont nombreuses voies trouvent qu’ils ont été parfait dans l’accomplissement de leur mission, mais au travail. Je pense que s’ils sont partis, c’est qu’il y a une raison valable. Ceux qui sont partis ne valent pas mieux que leurs successeurs. L’avenir nous en dira plus. Pour le moment que le RPM garde toujours la patience qui la caractérise au nom de la nation.

  30. Franchement, nous finirons jamais d’être servis par ces journaleux. Il y a quelques jours que ceux-ci publiaient par ci et par là le remaniement. Aujourd’hui, le nouveau gouvernement a été formé. Voici qu’on cris pourquoi d’autres sont partis au détriment d’autres ? Que voulez-vous mon cher journaliste ? Est-ce des personnes indispensables pour la cause du pays ? Je dis Non. Des personnes compétentes comme ces deux, notre en possède autant. Il s’agit de leur donner leur chance. Et c’est ce que le président a fait.

  31. Je pense que les résultats de ce ministre à la tête de son département sont bons. Mais cela ne fait pas de lui une personne indispensable. Donc, arrêtez mon cher journaliste de dramatiser les choses. Il y a des personnes aussi compétentes que lui.

  32. Je pense qu’on a pas à crier au scandale parce que tel ou tel ministre est parti au détriment de l’autre. Pourquoi c’est pas tel ? Si ces deux ministres sont pas partis c’est qu’il y a de bonnes raisons. Evitez mes chers journalistes d’alimenter les polémiques pour des histoires des hommes alors que de nombreux défis nous attendent.

  33. Mais le president peut défier indéfiniment son parti?il fait du théâtre !!
    Il veut être 1ATT qui accéda au pouvoir sans avoir un parti?
    Que ce que ça coûte de consulter son parti avant d’évincer ses représentants au sein du gouvernement?
    Le RPM n’est pas une propriété privée d’IBK qui d’ailleurs est a la base du désordre au sein du parti a travers son gabelous ministre Abdoulaye Idris.si non comment comprendre son indifférence devant la decripitude du RPM par tout au Mali?On sait qu’il ne compte pas se représenter mais pour au tant ne détruit pas ton parti.
    IBK sais ce qu’il a fait à AOKonaré donc il a peur q1 élément du RPM devienne puissant a la prématuré!!!

  34. Monsieur le journaliste, épargnez nous de vos sentiments personnels. Il s’agit de l’avenir du pays et non d’une famille. Le ministre Tréta a fait ce qui devrait faire et nous lui en savons gré. Cependant, il faut aller de l’avant au lieu d’alimenter des polémiques.

  35. Si les journalistes peuvent se doter d’un minimum d’objectivité et de responsabilité en arrêtant de nous pomper l’air avec les histoires de limogeage de Tréta et Igor. Ce sont de vaillants et loyaux fils de la nation qui sont venus servir celle-ci et qu’aujourd’hui la force des choses ont fait qu’ils ne sont plus dans la nouvelle équipe. C’est un poste nominatif, chacun vient apporter sa part dans l’édification de la nation et s’en va.
    Donc qu’on arrête de nous faire croire le contraire.

  36. J’aimerais éclaircir certaines opinions surtout ces journaleux qui veulent tout faire pour mettre le feu au sein du RPM. Il faut que vous ( Journaleux) compreniez une chose que la Nation Malienne ne repose pas sur la seule tête de Tréta. Si, son employeur a jugé mieux de le congédier, qu’on ne fasse de cela un scandale ?
    D’ailleurs, des compétents comme Tréta, il y en a autant. De grâce foutez nous la paix !

  37. Sincèrement, je ne comprend pas ces journalistes. Lorsque le président décide de travailler avec les compétences peu importe le bord de celui-ci, ces journaleux s’en plaignent car il n’a pas favorisé ces frères de main. Si jamais le président commence à faire face à ces frères de lutte, on qualifierait d’autre mot. Que voulez-vous franchement mes chers journaleux ? On se doit de vous le demander.

  38. Le problème pour vous les journalistes maliens, est que vous manquez de formation de journalisme à proprement dit. Vous avez tant clamé ce remaniement, il est fait pourquoi nous fatiguer avec de tels articles à la con.
    Ils ont tous failli à leur mission sinon ils resteraient à leur poste. Ils ont volé l’argent du contribuable malien et ils ne peuvent pas ainsi demeurer à leur poste.

  39. Le RPM doit comprendre que le président sait ce qu’il veut. Ce parti doit savoir qu’il n’a pas porté le président IBK pour venir se remplir les poches mais pour travailler.
    Si Tréta est parti c’est qu’il ya une belle raison et il peut être appelé pour d’autre mission. Ce n’est pas seulement étant ministre qu’on peut servir son pays

  40. Le président IBK doit son élection à l’ensemble du peuple malien. C’est vrai qu’il est issu du RPM mais cela ne doit l’obliger à forcément prendre des gens qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel. Mr Tréta se prenait pour le président de la république au point d’en vouloir aux personnes nommées par IBK.

  41. Le président a bien prévenu que tout ceux qui seront cité dans un quelconque scandale partira du gouvernement. Alors que Tréta nous prouve le contraire qu’il ne sait rien des scandales dont il est accusé Monsieur le journaliste

  42. Il faut que les journalistes comprennent que pour servir son pays, on na pas besoin d’être ministre. S’ils étaient autant reconnu de tous pour leur travail, ils auraient servi tous les présidents qui sont succedés à la tête du Mali

  43. Le RPM est rempli d’opportunistes et d’incompétents. IBK veut le développement du pays et donc il ne saurait travaillé avec de telles personnes de peur de mettre notre pays en retard.

  44. Tréta et Igor ont fait leur travail et il est temps de partir. Ce sont des postes nominatifs pas un royaume mon cher journaleux sans formation. Ils ont remplacé d’autres donc si à leur tour s’ils sont remplacés cela fait quoi. Ils ne sont pas les seuls à servir ce pays

  45. IBK a une belle raison de les écarter donc arrêter de nous faire croire autre chose. Nous savons tous ce qu’on vous a donné. Je porte à ta connaissance que c’est l’argent volé à l’état malien.
    Vous êtes tous des journalistes pourris

  46. Tréta est à la tête de la commission de l’agriculture à l’assemblée nationale donc il peut continuer son travail.Il faut savoir que s’il s’avère qu’ils sont meilleurs ils reviendront pour continuer leur mission

  47. Mugabe t’es idiot IBK le traître il a trahi le Rpm c’est un soûlard incompétent corrompus et mafia c’est pas Treta qui est mafia ? Treta va parler bientôt comme boubeye Maiga avait faire à Paris IBK va tomber comme un fruit mûr 🙄 😈

    • Je me pose souvent la question que vous voulez vraiment. Vous avez passé votre temps à décrier le laxisme du vieux face aux agissements des membres du parti dans les scandales. Mais le vieux se libère d’eux et vous trouvez autre idiotie à raconter.
      Vous vous êtes faits payer par l’argent volés pour venir leur défendre mais les faits sont là donc c’est une perte de temps mon Idiot de caméléon. 😀 😀 😀
      Chien de chasse 😆 😆 😆 😆

  48. Les fausses victimes, les trompeurs du peuple.

    TRETA : en son temps, il est l’auteur du plus gros scandale sous IBK. Le ministre frelaté de l’agriculture n’a jamais convaincu les élus du peuple sur ce dossier. Son manque d’efficacité à laisser du champ aux adversaires du président IBK. Ce n’est pas en politique, quand une personne n’apporte plus rien, elle devient un problème et peut servir à un plus moins inférieur. TRETA sur le Banc, c’est tous ce que le régime pouvait faire pour sauver sa tête, n’en déplaisent aux plaisantins qui se disent ne pas être content.

    IGOR DIARRA : Si les terroristes étaient jusqu’ici des hommes dangereux, IGOR une nouvelle sorte de danger. Il avait la confiance du vieux. Mais il se dit que le monsieur a été pris la main dans le sac avec Ben Barkha pour malversation financier, c’est pourquoi, il n’est plus affaires. Il n’a été victime de personne, IGOR n’est pas un enfant de cœur, IGOR est un Voyou. Qu’il nous dise le contraire.

    Gaousso : J’ai lu quelque part qu’il avait lui-même quitté son poste parce qu’il est honnête et qu’il ne se retrouvait plus. C’est tellement faux, que j’ai envie de croire que ces messieurs ont des liens communs. Affaire à suivre…

    NB : Les trois ministres ont été évincés pour incompétence et malversation. Qu’ils arrêtent de payer les journalistes pour arranger leurs images.

    • Mugabe’, IBOLO DA IDOUSSOUKAN!
      Il y a une gerre froide entre des personnes qui appartiennent toutes au camp presidentiel! J’espere qu’on trouve une solution rapide a’ la situation!!!!
      Mr Treta doit garder le silence et rester serein!!!!
      PM Modibo Keita doit continuer tranquillement sa mission!!!!

  49. Le cas Treta etait un cas de plus a’ traiter. IBK TRAITA LE CAS TRETA A’ LA MANIERE KEITA!
    QUE FAIRE ? TRETA ****’!!!!!

  50. Les membres du parti RPM ne doivent pas prendre le limogeage de Bocari Treta comme une déclaration de guerre entre eux et le président de la république, non loin de là. C'est Bocari Treta en personne qui n'a pu fait de bon résultat. Le RPM doit essayer de comme prendre l'action du gouvernement et le soutenir car elle dans l’intérêt générale.

  51. Les membres du parti RPM ne doivent pas prendre le limogeage de Bocari Treta comme une déclaration de guerre entre eux et le président de la république, non loin de là. C'est Bocari Treta en personne qui n'a pu fait de bon résultat. Le RPM doit essayer de comme prendre l'action du gouvernement et le soutenir car elle dans l’intérêt générale.

  52. Ce remaniement est un remaniement d’union nationale, le RPM ne doit pas considérer comme un remaniement qui leur est tant attendue. Le pays n’est point un gâteau dont tout le monde doit prendre sa part. Aucune personne de choix du RPM ne remplacera le PM Modibo Keïta.

  53. Pour le bien du gouvernement Bocari Treta ne pouvait pas rester dans le nouveau gouvernement. Treta lorsqu’il était ministre n’a pas pu faire preuve de satisfaction. De scandale en scandale, ainsi se résume son séjour dans le fauteuil de ministre.

  54. Je pense que le limogeage de Treta est tout à fait normal, la rentabilité de son travail était de plus en plus minime. Treta ne peut pas diriger le gouvernement malien, il ne dispose pas de la responsabilité pour la faire. Les membres du RPM pensent que le gouvernement sera un gâteau ou chacun pourra se servir.

  55. Le RPM aura quoi de droit, mais ce n’est point en mettant la pression sur le président IBK qu’ils auront gains de cause. RPM est le parti au pouvoir donc il dispose d’une marge de faveur plus ou moins vis-à-vis de leur semblable mais le problème est qu’il n’arrive point à faire bon usage de cet avantage.

  56. Le parti politique présidentielle est le parti politique qui cause le plus de tort au régime de leur leaders au pouvoir, le rpm doit tout d’abord sous tenir le régime au pouvoir avant d’aspirer pour quoi que ce soit. La course pour le fauteuil du premier ministre Modibo Keïta est une course qui prime la mauvaise foi du RPM, vis-à-vis d’IBK et de la population malienne.

  57. Je pense que nous ne devrions pas créer de polémique autour du limogeage pure et simple de Bocari Treta, vue ses résultats en tant que ministre, il le méritait se limogeage. Le plus important doit rester l’intérêt général du pays.

  58. Avec Treta Bocari ou sans lui, avec le RPM ou sans RPM, le gouvernement d’IBK sera toujours fonctionnel. Treta n’a pas pu faire preuve de responsabilité de confiance. De nombreux scandale ont été remarqués dans son secteur. L’irresponsabilité a marqué le secteur de Treta Bocari de son emprunte.

  59. Je pense qu’une chose doit être claire pour les partisans de Treta Bocari, Treta Bocari ne sera jamais premier ministre de ce pays. il l’a déjà démontré étant dans le gouvernement qu’il n’est pas capable de le faire. Si Treta devenais premier ministre de ce gouvernement la population allait immédiatement perde toute sa confiance au régime d’IBK.

  60. Les membres du RPM doivent savoir qu’il n’est point obligatoire que le gouvernement d’IBK soit remplit des membres du RPM, cela porte atteinte à la démocratie du pays. Les membres du RPM doivent faire preuve de bonne foi et patriotisme.

  61. Si le RPM veut aller loin, il doit impérativement procéder au ménage en son seing. Treta constitue le véritable problème du RPM, même s’il est vrai qu’il fut l’un des membres fondateurs. De la à penser que le parti est sa propriété privée, il mélange les pédales. IL est grandement temps que les autres membres du BPN-RPM mettent fin à ce chienlit au risque de perdre leur camarade Président. Treta fut-il membre fondateur du RPM ne peut pas continuer à défier Président de la République.

Comments are closed.