Autrement dit : Issoufou, notre malédiction !

13

Au moment où nous croyions que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation avançait, que se mettaient en place le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) et les autres instruments indispensables au retour de la paix dans le Nord-Mali et le reste du Sahel, il a décidé de «foutre le bordel».

C’est au moment où nous pensions que nous arrivions, finalement, petit à petit, à bout de ces récurrentes crises sur lesquelles il a décidé de se bâtir une popularité sous-régionale, à travers notamment «le dossier Kidal», au risque de relancer notre crise et remettre en cause les maigres acquis enregistrés sur le terrain depuis 2015. Que le président nigérien, Mamadou Issoufou, c’est de lui dont on parle, est comme atteint de «Kidalphobie».

Il croit que tous les terroristes qui agissent, attaquent et tuent sont à Kidal, y vivent et s’y retirent après leurs forfaits. D’ailleurs, il va plus loin. Il dit à qui veut l’entendre et à toutes les tribunes que «Kidal représente un danger pour le Niger».

Car, pense-t-il, ceux qui attaquent le Niger bénéficientde gîte et de couvert dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas, avant et après avoir fait des victimes sur le territoire nigérien.Il a tellement dit et redit ces propos, qu’il a fini par agacer tout le monde et relancer la crise malienne.

Conséquences : le Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation ne se réunit plus, sa session qui devait se tenir à Kidal a été annulée ; le président de la République s’est déplacé seul à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU ; la mise en œuvre de l’Accord est bloquée.

Depuis que, IBK, lui-même, se sentant pousser des ailes, à travers le soutien présidentiel nigérien, et comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, a osé dire (pour la première fois depuis cinq ans) que certains passages de l’Accord pourraient «faire l’objet de discussions».

Patatras !la Coordination des mouvements de l’Azawad, en plus de refuser de participer au CSA, suspend sa participation au Dialogue national inclusif dont il était membre du comité préparatoire.

À présent, parce que nous manquons de leader, le président d’un pays voisin s’ingère dans nos affaires internes et remet en cause des années de labeur et menace la stabilité chancelante de notre pays.

 

Makan Koné  

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Petit coulibaly, je ne parle plus , tu as tout dit Yacouba, c’est sans commentaire, les sikassois sont fiers de toi . Au moins tu maîtrises ton histoire , ceux qui vivent de ce boulot sanguinaire n’iront jamais dans la même direction que les maliens dignes et honnêtes.

  2. Mauvaise analyse encore de Makan Kone! Youssouf sait exactement ce qu’il dit. A mon avis, les dirigeants nigériens ont de loin plus de bonnes intuitions sur la crise malienne que les nôtres…. et surtout ils ont plus ce sens d’alerte sur la mafia qui se trame a Kidal … et j’ose dire qu’ils ont même plus de vision sur la vraie solution a sauver la souveraineté et l’intégrité territoriale du Mali. Le NIGER a toujours compris et s’est toujours soucié du terrorisme et notamment avec appréhension sur Kidal.

    VOILA ENTRE AUTRES DES VÉRITÉS DE MOHAMED BAZOUM, ANCIEN MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU NIGER:

    – BAZOUM NOV 2012 : « Amadou Toumani Touré était très fier de se présenter sur son perron avec des otages libérés. Il avait un deal avec Aqmi pour faire en sorte qu’ils aillent les enlever au Niger ou en Mauritanie, et ensuite les libérer au Mali par l’intermédiaire de Iyad Ag Ghali (ndlr, l’actuel chef d’Ansar Dine) »

    -BAZOUM NOV, 2012: « C’est depuis 2002 qu’Aqmi s’est installé dans le nord du Mali. Le gouvernement malien de l’époque a été particulièrement complaisant ….
    [Aqmi avait des] « relais arabes et touareg dans le circuit de l’administration malienne »

    -BAZOUM NOV 2012:
    « on peut discuter avec tous les acteurs maliens….. Pour le reste, Aqmi et les étrangers, on doit les combattre.Ils sont les plus influents car ce sont eux qui contrôlent le trafic de la drogue. Il faut les chasser des montagnes ….. Nous voulons faire les choses de façon propre pour que ne subsiste aucun germe du terrorisme dans cette région et ce n’est pas particulièrement difficile ».

    – BAZOUM NOV. 2013 :
    “le Mouvement National pour la Libération de l’Azaad (Mnla) avait totalement disparu, il n’existait plus comme force militaire, ni même politique, ni même morale, pratiquement. Et on l’a réinventé, on l’a reconstruit à la faveur de la libération du Mali et puis on lui a laissé ce territoire et les terroristes sont venus. Aujourd’hui vous avez déjà Ansar Dine qui a pignon sur rue dans Kidal. Le Mnla qu’est-ce que c’est ? On aurait dû faire les choses de façon propre et régler le problème du Mali, à Kidal aussi, comme on l’a fait ailleurs”.

    – BAZOUM NOV. 2013:
    “tant qu’il y aura une situation de non-droit quelque part au Mali, cela va générer une situation comparable à celle contre laquelle nous nous sommes mobilisés en début de l’année 2013”.

  3. Je pensais que tu faisait parti des rares bonnes graines du journalisme au Mali, mais de plus en plus tu déçoit, au même titre que IBK. Heureusement le président Nigérien est un visionnaire qui sait prévoit ce que vous ne verrez jamais même avec évidence. C’EST DECEVANT Mr KONE

    • Bani”Je pensais que tu faisais parti des rares bonnes graines du journalisme au Mali”!Mais tu n’y es pas; ce journaleu est un soûlard!Il picole comme c’est pas possible!Répondre à cet énergumène c’est se rabaisser!

    • Je vous estimais pensant que vous a la hauteur,tel n est pas le cas.
      Vous etes comme la plupart des maliens.ignorant.au lieu de faire face a un probleme crée de l.incompetance des dirigeants maliens depuis alfa et agravé sous ATT.le mali ira a sa perte parceque des leaders de votre trempe.ignorants,incompetants et ne pensant qu en soi meme.si le mali avait des dirigeants comme issoufou et roc du burkina il est claire qu on en serait pas la ou nous sommes aujourdh ui.

  4. Ce monsieur me surprend de plus en plus, car lors de sa première sortie de ce genre sur le Président Nigérien, je me suis dis que les réactions négatives à son article vont lui faire comprendre qu’il a tort. Mais je vois qu’il persiste et signe et dit du n’importe quoi :
    “il a décidé de «foutre le bordel».”
    “D’ailleurs, il va plus loin. Il dit à qui veut l’entendre et à toutes les tribunes que «Kidal représente un danger pour le Niger».
    “Il a tellement dit et redit ces propos, qu’il a fini par agacer tout le monde et relancer la crise malienne”
    ” que certains passages de l’Accord pourraient «faire l’objet de discussions».”
    Donc si je te suis
    – Kidal en l’état actuel des choses n’est pas un danger ni pour le Mali à plus forte raison le Niger
    – Reparler de la relecture de certains passages de l’accord est un crime de lèse majesté alors que l’immense majorité des maliens est contre sa mise en application et demande son rejet pur et simple.
    – Là ou je suis parfaitement d’accord avec toi c’est quand tu dis “À présent, parce que nous manquons de leader”. Point barre, nous manquons de leader et un Président digne de ce nom ‘Mahamadou ISSOUFOU a le droit de s’inquiéter pour sa population et le devoir de prendre les devants pour circonscrire à temps la situation.
    Réellement qu’est ce que tu veux, monsieur Koné? Honnêtement. Tu fais une fixation sur cette sortie du Président Nigérien qui n’a dit que la vérité n’en déplaise aux constipés intellectuels comme toi, qui se prévalent du titre de journaliste ou d’analyses politique. Vas te faire voir ailleurs stp et fiche nous la paix.

  5. MAKAN, SI TU TE SENS MORVEUX, VA TE MOUCHER AILLEURS. TU COMMENCE A M’AGACER AVEC TES IDIOTIES ET INERTIES A PROPOS DE KIDAL.
    SI CE QUE DIT LE PRESIDENT ISSOUFOU TE MET MAL A L’AISE, VA DIRE A TES PARENTS DE KIDAL DE CESSER DE FORMENTER DES REBELLIONS, DE SE CROIRE SUPERIEUR AU AUTRES MALIENS DU NORD ET D’AILLEURS. TU N’ES PAS LE SEUL A AVOIR UN PARENT TAMASHECK, DONC VA LEUR DIRE QUE CA NE VA PLUS ETRE COMME AVANT ET QUE CA SUFFIT….

  6. Très Cher Makan, si tu ne peux pas dire la vérité en tout lieu et en tout temps, donnes ta langue aux griots, L’hymne de l’empire du woassoulou proclame: (i) Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes plus valeureux; (ii) Si tu ne peux dire la vérité en tout lieu et en tout temps fais appel aux hommes plus courageux; (iii) Si tu ne peux être impartial cède le trône aux hommes justes; (iv) Si tu ne peux protéger le faible pour braver l’ennemi donnes ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiquerons le chemin de l’honneur; (v) Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donnes la parole aux griots, Oh ! FAMA le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.
    Mamadou Issoufou, le Président Nigérien a dit tout haut ce que tous les maliens et sahéliens disent tout bas depuis très longtemps.
    Ce comportement du Président Nigérien aboutira à d’autres postures de ces Touareg séparatistes au nom de la France, ils ont parcourus l’Europe et le monde en mentant que le peuple malien veut les faire disparaitre et c’est à ce titre que la MINUSMA s’est installée là bas à Kidal avec une troupe d’interposition entre ces deux groupes pro et anti séparatistes. Il faut que les maliens sachent que la MINUSMA est au Mali pour s’interposer et non pour combattre les terroristes, il faut que cela soit claire dans la tête des maliens. Ce que ces séparatistes doivent comprendre, c’est que toutes les bêtises du monde ici bas ont une fin et la fin de leurs bêtises tend vers sa fin, car en 2023, IBK ne serait plus là d’autres maliens plus courageux prendrons le relai et ces jours la peur va changer de camp.

  7. C’est vrai que nous manquons de leader au sommet de l’État, mais pas à raison de l’implication d’un pays voisin, mais à cause d’avoir osé signé un accord qui ne respecte pas l’esprit de la constitution malienne .
    NOTRE CONSTITUTION PRÔNE LA DÉCENTRALISATION.
    CET ACCORD VA AU DELÀ.
    En réalité, c’est ça qui inquiète le président du Niger.
    Ce qui sera bon chez le voisin va être exigé chez-soi.
    QUE LE PRÉSIDENT DU NIGER MANIPULE POUR REMETTRE EN CAUSE L’ACCORD D’ALGER RENTRE DANS LE CADRE DE LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS SUPÉRIEURS DE SON PAYS.
    L’accord, en l’état, appliqué au Mali va donner des IDÉES aux touaregs du Niger.
    IL FAUT RAPPELER QUE SELON L’ACCORD D’ALGER, LES MILITAIRES PRÉSENTS AU NORD SERONT COMPOSÉS À QUATRE VINGT POUR CENT DE LEURS RESSORTISSANTS, QUE LE PRÉSIDENT DU CONSEIL SERA ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL.
    Aucun pays au monde n’a accepté ça.
    Quand le président du Niger parle du statut de kidal ,ce n’est pas pour fustiger réellement les terroristes.
    Il parle en creux de ce que va devenir kidal après l’application de l’accord.
    Il faut dire que les autorités du Niger se sont rendues compte du danger après des attaques sur leur territoire appuyées par des touaregs du Mali sous le manteau des terroristes.
    LA BASE ARRIÈRE DE LA FUTURE RÉBELLION AU NIGER SE MET EN PLACE.
    Qu’on accuse pas le président du Niger d’anticiper les événements chez lui.
    ON SE RAPPELLE DES PROTESTATIONS DES AUTORITÉS ALGÉRIENNES, DE LA PRESSE MÊME DE CE PAYS QUAND ATT A COMMENCÉ À ENTRETENIR LEURS TERRORISTES PAR DES LIBÉRATIONS D’OTAGES OCCIDENTAUX.
    Eux ont pris des dispositions pour anticiper ce qui se préparait au Mali.
    ON DIT MÊME QUE C’EST JACQUES CHIRAC QUI ENCOURAGEAIT ATT À RÉARMER LES TERRORISTES ALGÉRIENS.
    ATT n’a pas su anticiper les événements, IBK se soumet aux français,qu’on soit heureux qu’un africain se montre digne des africains en s’opposant à un plan géopolitique de la France.
    Qu’on place la situation du Nord du Mali dans le cadre plus large de la CEDEAO permet d’impliquer les anglophones et les lusophones.
    Ces pays comprendrons que ce qui est entrain d’être fait au Mali peut concerner leurs pays.
    IL NE S’AGIT PAS SEULEMENT DE LUTTER CONTRE LE TERRORISME, MAIS DE FAIRE ÉCHOUER LE PLAN DE LA FRANCE.
    Qu’Ibk ose prononcer cette phrase dans son discours est un signe qu’il a accepté de quitter la ligne tracée par la France.
    Que la solidarité s’exerce autour du Mali pour empêcher d’appliquer l’accord d’Alger en l’état est une reconnaissance que le peuple malien doit nourrir envers ISSOUFOU MAMADOU.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  8. La malédiction du Mali, c’est le fait que les maliens soient des autruches. La fuite en avant est la solution à tous les problèmes. Quand à la fierté mal placée qui masque les tares n’en parlons même pas. Au lieu d’en vouloir au président Nigérien, demandez donc au Bouffon qui sert de président ce qu’il fait pour diriger son pays.

  9. Monsieur, je pense qu’on se tait quand on a rien a dire. Comment voulez-vous que Youssoufou se taise sur des actes de vagabons sur son territoire…???

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here