Billet : Non, le DNI n’est pas un échec !

11

A peine que les rideaux sont tombés sur le dialogue national inclusif (DNI) que ses détracteurs parlent déjà d’échec. Echec, disent-ils, en ce sens que les recommandations qui en sont sorties sont toutes déjà connues et évoquées avant le DNI. C’est limiter le dialogue à la seule question de savoir si le dialogue initié permet-il de résoudre immédiatement la crise multidimensionnelle au Mali. Non ! Le DNI n’est pas une solution miracle qui va mettre fin à la crise multidimensionnelle que le Mali connait en ce moment. Pas, en tout cas, immédiatement. Son objectif, était de rassembler les Maliens sous l’arbre à palabres et leur donner la parole. Et la parole a été donnée à tout un chacun et chacun a pu s’exprimer librement. Et c’est l’essentiel. Se parler, c’est se découvrir de nouveau ; c’est apprendre à connaitre quelqu’un ; à connaitre ce qu’il pense et de lever certains préjugés. C’est aussi le contact humain qui rapproche les individus même ceux qui sont divisés ; c’est éviter les on-dit. Bref ! Le DNI est une réussite au regard de tout ce qu’on vient d’évoquer. Rien qu’à écouter ceux qui y étaient, on ne peut que s’en réjouir et noter avec satisfaction que des lignes ont été bougées. Pour le reste, chacun est libre de ses appréciations.

El Hadj Tiémoko Traoré

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Il ne faut surtout pas abandonner le dni, ecoutons le president qui a un peu plus d’experience et de sagesse que quiconque. Force a vous president batisseur, la voie de l’emergence cest vous

  2. Le dialogue national est une initiative exceptionnel et tres intelligente. J’espere qu’il continuera encore pour quelques temps par ce que ca permet de stabliser la situation politique au Mali !

  3. Je suis vraiment fiere du President qui a eu raison d’insister pour le deroulement de ce dialogue national. Il a montre a tout le monde qu’il a eu raison, comme d’habitude je devrais dire..

  4. Pour l’instant le DNI repond a toues les attentes. Il permet un dialogue saint et coherent entre tous les visages de la politiques malienne, c’est une excellente nouvelle

  5. Mia sbien sur ce n’est pas un echec, le President avait promis que ca serai une reussite et il a accompli sa promesse. BRAVO PRESIDENT !

  6. Mais Tiemoko TRAORE , a raison de défendre la position d’IBK . Vous savez au Mali, les gouvernants payent des gens pour qu’ils parlent bien d’eux. Ceci est différent de la réalité vécue par les maliens. Le Dialogue National Non Inclusif , ne va rien apporté dans la vie quotidienne des maliens. Les organisateurs savent bien que tout était maquillé , y compris la fameuse participation de la CMA. Le souhait des maliens est de voir la paix s’installer définitivement et durablement sur l’ensemble du territoire national . Si le Dialogue arrive a le faire , nous n’hésiterons pas le lui tirer le chapeau .

  7. “Billet : Non, le DNI n’est pas un échec !” titre Le Pouce du 30 Déc 2019; prosaïquement et humoristiquement, je vais verrouiller le clavier de mon “pays” (parent touareg, de Djebok/Inchawadj/Gao), le Dr Anasser Ag Rhissa, qui écrit, noir sur blanc, qu’il est “‘l’Expert Emblématique Et Vrai Instigateur du Dialogue National Inclusif au Mali”!

    En tout état de cause de “pax malianacus”, je recommande à IBK, le Mandé Mansa coincé au lieu dit “Kouroukanfouga” (au Mandé) d’adjoindre le rêveur Dr Anasser Ag Rhissa au généralissime ATT pour faire cesser les tueries dans le Macina, le Plateau dogon et les Séno Bnakass et Koro.

    Sincèrement

    • Bonjour, Merci AG AZAMANE pour votre contribution. Tout d’abord mes meilleurs voeux à vous ET à toutes/tous les Maliens, en particulier ceux qui n’étaient pas au DNI, que le bon Dieu nous fasse converger vers la concorde sur la base des conclusions du DNI, qui a réussi à rassembler et UNIR la diversité malienne autour des problèmes et défis qui assaillent le Mali et générer une excellente moisson à travers ses conclusions : résolutions et recommandations. ..
      Comme vous le dites, j’ai écrit, noir sur blanc, que je suis Expert Emblématique Et Vrai Instigateur du Dialogue National Inclusif au Mali, ET je le confirme. Les preuves ont été données, en partie, dans ma lettre ouverte, portant le même titre, publiée sur plusieurs médias, facebook, bamada, mali jet, mali-web, koulouba.
      Pour la paix au Mali, vous recommandez à IBK de m’associer à ATT pour la résolution de la crise au centre, en particulier à Mopti, je suis partant s’il le décide. Je suis partant aussi pour l’élargissement de cette mission à tout le Mali, en particulier pour rencontrer Iyad et Amadou Kouffa. J’avais depuis 2015, écrit une lettre ouverte dans ce sens, republiée plusieits fois après, afin de proposer une négociation avec eux, ne serait-ce qu’à cause de nos enfants enrôlés dans leurs groupes. Il serait judicieux d’associer Mahmoud Dicko et d’autres notabilités et religieux du Mali, comme indiquée dans ma lettre ouverte que j’avais écrite adressée, entre autres, à IBK, aux Maliens et aux partenaires. Bien cordialement. Par Dr Anasser Ag Rhissa, Expert TIC. Gouvernance et Sécurité TEL 78731461

  8. Le dialogue national inclusif a été le lieu pour qu’il y ait cohésion entre les maliens. Les inquiétudes ont été discutés, le Peule malien vit désormais à l’unisson.
    Les activités politiques ont repris de plus belles, pour un Mali meilleur et plus économiquement industrialisé.

  9. Les maliens sont des proies faciles de leurs politiques , le dialogue inclusif va permettre de régénérer la classe politique dans son intégralité , au moins de ce point de vue , c’est un exploit .

  10. Mr le supporteur inconditionnel d’IBK TIEMOKO TRAORÉ le pendant de TAKIOU TATIANA, si l’objectif c’est de se refouler, ne penses tu pas qu’on le fait régulièrement dans les médias?
    Si l’essentiel est de se parler, non de trouver la solution à la crise sociale inspirée de la crise institutionnelle, la CONFÉRENCE D’ENTENTE NATIONALE aurait largement suffi.
    Toutes les couches de la société ont participé à cette CONFÉRENCE D’ENTENTE NATIONALE qu’Ibk a contestée les résolutions dès la cérémonie de clôture.
    Le but d’un dialogue qu’on dit INCLUSIF, c’est de trouver la solution aux problèmes qui empêchent la population de retrouver la quietude.
    Les conclusions de ce dialogue INCLUSIF sont sensées ramener la sécurité.
    Par exemple pendant la CONFÉRENCE D’ENTENTE NATIONALE, on a exigé la négociation avec les jihadistes maliens.
    Ça n’a pas été réalisé expliquant qu’on est toujours dans une insécurité exponentielle.
    Étonnamment, le DNI n’a pas jugé nécessaire de remettre cette résolution.
    C’est là qu’on constate que c’est un débat ORIENTÉ.
    Ça veut dire qu’on a pris des dispositions pour que ceux qui sont contre la négociation avec les jihadistes maliens soient plus nombreux et bruillants que ceux qui sont pour.
    Aussi, on a pris des dispositions pour ne pas parler de la LÉGITIMITÉ même de l’accord d’Alger pour se cantonner à sa REÉLECTURE alors qu’il a été signé sans l’aval de la représentation nationale.
    LE PEUPLE A DROIT À DONNER SON AVIS SUR UN ACCORD QUI ENGAGE FORTEMENT L’AVENIR DE LA NATION.
    IBK a tout fait pour éviter que cela n’arrive pour pouvoir respecter un accord passé avec les SEPARATO-JIHADISTES sous la pression de la France.
    Le dialogue a été ORIENTÉ donnant raison à ceux qui n’ont pas participé, mettant ceux qui en ont participé parmi les traites de la nation.
    Mais ils ont l’occasion de se racheter à travers la révision constitutionnelle en empêchant son adaptation à l’accord d’Algér favorisant la partition du pays.
    TIEBILE DRAME et ses CAMARADES doivent insister pour modifier les parties de l’accord qui valident la partition du pays comme l’élection au suffrage universel du président du conseil régional, la RECONSTITION DE L’ARMEE MALIENNE reflétant la sociologie du Nord car notre constitution actuelle empêche la formation d’une armée sur une base ethnique.
    Face à un IBK décidé, ils doivent nous montrer qu’ils agissent pour le Mali, non pour se soumettre au MANDE MASSA.
    La défense des INTÉRÊTS SUPÉRIEURS DU MALI doit etre la ligne de mire, non l’application d’un accord imposé à IBK.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here