Les humeurs de Facoh : Danger politique

3

Le Mali est secoué depuis maintenant environ 4 semaines par une violente crise politique qui n’a pas encore livré tous ses contours. Si l’impopularité du régime actuel pour cause de manque de résultats et de corruption est avérée, il ne faudrait surtout pas laisser le pays aux mains des forces adverses qui veulent profiter probablement de la faiblesse de l’Etat pour se hisser à son sommet et instaurer un régime dont personne ne veut.

La crise en question provient de la mauvaise gouvernance installée dans le pays depuis le début de l’ère démocratique et de la démission de la classe politique plus portée sur les dividendes des affaires que sur les progrès du peuple. D’année en année, de régime en régime, la démocratie chez nous a abandonné les lignes qui faisaient sa force pour se fourvoyer dans des chemins hasardeux qui lui ont plombé les ailes au jour d’aujourd’hui. Si les religieux sont aux premières lignes de l’agitation politique aujourd’hui, c’est parce que les enfants inutiles de J.J. Rousseau et de Jules Ferry ont laissé la place vacante de la politique pour le mercantilisme et sûrement le narcotrafic et l’esclavage des femmes et des enfants, qui sait. Mais n’oublions pas dans ce désordre de tous les dangers que même au Moyen Orient et en Afrique du Nord où les régimes démocratiques ont failli, il fut impossible de les remplacer par des forces obscurantistes préconisées par Daesch.

Le Mali qui aujourd’hui est dans la tourmente du fait de ses propres enfants a toujours été un pays de tolérance religieuse et doit défendre sa laïcité jusqu’à la dernière goutte de sang de ses citoyens.

Le mouvement de la contestation politique est très disparate pour qu’on puisse lui faire confiance. C’est d’une véritable macédoine de forces sociales et politiques qu’il s’agit, allant d’anciens responsables politiques qui n’ont rien montré quand ils étaient aux affaires et qui maintenant promettent de l’or au peuple, aux leaders religieux qui estiment que les recettes de la mosquée ne leur suffisent plus pour mener grand train de vie. Derrière eux trainent des individus de tous bords : loubards qui cherchent à s’enrichir dans les casses, talibés qui attendent leur heure pour couper les jambes et les bras de gens de confession religieuse différente et chômeurs de longue durée qui revendiquent le droit au travail.

Le régime actuel doit changer non seulement les hommes mais également la gouvernance. IBK en 2013 croyait pouvoir déplacer des montagnes pour le Mali mais dans la réalité du pouvoir, il fut incapable de distinguer si le diable était noir ou blanc.

La classe politique issue des évènements de Mars 1991 est condamnable et pendable pour avoir conduit ce pays dans l’impasse actuelle ; quant aux leaders religieux, ils sont mal venus de parler de corruption et de mauvaise gouvernance pour avoir largement profité du régime démocratique entre 2002 et aujourd’hui car avant ce tournant, que représentait un imam de quartier ?

L’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré avait prédit à la suite des troubadours malinké, dans un de ses discours fleuve, que “le bateau Mali peut tanguer mais jamais ne chavirera”.

Facoh Donki Diarra

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. “…Le régime actuel doit changer non seulement les hommes mais également la gouvernance…
    La classe politique issue des évènements de Mars 1991 est condamnable et pendable pour avoir conduit ce pays dans l’impasse actuelle ; quant aux leaders religieux, ils sont mal venus de parler de corruption et de mauvaise gouvernance pour avoir largement profité du régime démocratique entre 2002…}”
    ARRETEZ AVEC VOS CONNERIES QUI CONSISTENT A BLAMER TOUT LE MONDE POUR LA CRISE QUE NOUS VIVONS. EN 2013, IBK POUVAIT COMPTER SUR LES 13 A 17 MILLIONS DE MALIENS EN CE TEMPS. COMME LE DIT LE DICTON , ” LES PINTADES REGARDENT (SUIVENT) LA NUQUE DE CELLE QUI EST DEVANT”. ALORS LES MALIENS ONT REGARDEE ET N’ONT VU QU’UN BON VIVANT QUI N’AVAIT AUCUN SOUCI DU PAYS, CAR PRENANT SES DÉSIRS COMME PRIMORDIALS AU BIEN ÊTRE ET L’HONNEUR SOUILLÉ DU PAYS.
    IBK EST RESPONSABLE ET FAUTIF. IL FAUT QU’IL PARTE…

  2. À supposer qu’on laisse IBK terminé son mandat, est on sûr qu’une nouvelle mentalité de gestion de l’État sortira des urnes en 2023?
    LE MOUVEMENT POPULAIRE EN COURS NE CONCERNE PAS LES HOMMES POLITIQUES QUI ONT EXERCÉ LE POUVOIR,QU’APPAREMMENT ON PENSE QU’ILS SONT RESPONSABLES DES DÉFAILLANCES DE L’ÈRE DÉMOCRATIQUE,SANS VÉRITABLEMENT TENIR COMPTE DU SYSTÈME POLITIQUE.
    Si on ne comprend pas que les difficultés de l’ère démocratique sont liées au mimétisme du système politique de la cinquième république française, on aura encore mis la génération prochaine sur de mauvais chemin comme celle de 1991 l’a fait au détriment de l’épanouissement de la pratique politique.
    Si on ne comprends pas que le mouvement populaire en cours est au-dessus des politiques politiciennes,on est sans dans le camp du pouvoir en place.
    IL N’EST PAS DIT DE FAIRE CONFIANCE AU MOUVEMENT DE CONTESTATION POLITIQUE, MAIS DE LE COMPRENDRE CAR SON AMBITION N’EST PAS DE CONQUÉRIR LE POUVOIR.
    Il veut refonder l’État du Mali.
    Il s’agit de se demander pourquoi instantanément tous “ces mouvements disparates” se sont associés contre le régime.
    Refuser de se poser cette question, c’est jouer à l’hypocrisie afin d’empêcher le mouvement de réussir.
    C’est le système politique en vigueur qui favorise” la démission de la classe politique plus portée sur les dividendes des affaires que sur les progrès”
    “Les religieux sont aux premières lignes”,non pas que “les hommes politiques ont laissé la place vacante pour le mercantilisme..”,mais qu’un homme politique majeur a décidé de se servir d’eux pour accéder au pouvoir.
    La vérité d’Allah est qu’à partir 1994,quand IBK a pris la tête du parti au pouvoir, la pratique politique a basculé vers le mercantilisme.
    La parenthèse ATT l’a amplifié.
    Cela a été possible à cause du régime semi présidentiel.
    On serait dans un régime parlementaire, on ne connaîtrait certainement pas IBK puisqu’il faut être parmi les élus pour être chef de gouvernement alors qu’Ibk a été révélé.
    Il ne s’est pas fait connaître par ses IDÉES comme les ALPHA OUMAR KONARE, les MOUNTAGA TALL….
    Le système politique en vigueur a favorisé l’impunité, l’homme politique ayant trop de pouvoirs.
    Il a permis à ATT de revenir sans créer un parti politique.
    Avec le régime parlementaire, ATT serait obligé de s’affilier à un parti, en créer ou se mettre à côté.
    Avec le régime parlementaire, ce sont les IDÉES qui font révéler un homme politique, pas ses capacités financières.
    Qu’on décide de reconnaître que c’est notre système démocratique qui est en cause, non les hommes politiques, dont certains très brillants ont été pénalisés qui auraient connu un autre avenir avec le système parlementaire notamment MOUNTAGA TALL qui était un producteur d’idées pendant le premier quinquennat d’AOK,on comprendra que le M5-RFP est nécessaire à la modernisation de la démocratie malienne.
    Le mouvement populaire en cours est une occasion de remodeler le système politique en vigueur.
    S’y opposer, c’est penser à sauvegarder ses intérêts avec le pouvoir en place.
    Une transition démocratique est nécessaire car IBK a montré qu’il n’est pas intéressé par l’avenir du Mali, mais protéger un clan criminel.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. this gloom this article speaks of belong in this case to Negroid men who by their action show they saw themselves inferior to other men of world. Despite having on documentation developed a good system of governance failed to follow it as if they are children in need of adult supervision to do what they must do to save themselves plus their children
    I see these men as people who are descendants of people who were once most educated in this world but today do not know history of their two Kankan Malinke nor fact Julu religion once provided for them to be leaders at every level of Mongol empire wearing spiritual ” hunt would would you you” cover of their Kankan. Their education plus trade skill system was so great that conquerors with assistance of traitors destroyed that education system plus kidnapped or/ plus murdered all teachers thereof our history was systematically erased not to mention people left in backwardness to extent it is virtually unbelievable that our history is what it actually is except if you have key I was given by my father. It is to study history of wars of world. In studying Asian history very much like my father found himself in fighting in war in Asia I found our history plus what must be done to return us to perpetual world class modern living. Many claim our history plus our feats as theirs. Again we must higher educate in medicine, health care plus 200 different fields of engineering plus support workers. Thereof we will be all we should be.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here