Observatoire : En HAUSSE : Habib Sissoko

0

On a voulu salir Habib Sissoko, le president du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Disons qu’on a voulu le charger négativement, comme on a tenté de le faire avec un autre cadre sportif du Mali, Hamane Niang, patron du basketball mondial. Mais pour le cas de Habib Sissoko, c’est un coup d’épée dans l’eau car il en sort grandi, au point de mériter davantage la confiance des hauts responsables de l’Olympisme mondial dont le président de l’Acnoa, venu spécialement au Mali pour confier à Habib Sissoko l’organisation des prochains Jeux Africains de la Zone II de l’Acnoa qui regrouperont, outre les pays membres de l’Acnoa, d’autres pays africains invités à cette grande fête international de la jeunesse. En un mot comme en mille, c’est un véritable pied de nez aux détracteurs !

 L’Alliance pour la République et le Progrès (ARP)

Une vue des cadres lors de la conférence (photo archives)

Pendant que les formations et regroupements politiques s’échinent à décrocher leur part du gâteau de Transition ou perdent du temps à critiquer le gouvernement de Transition mis en place par Choguel Maïga, l’Alliance pour la République et le Progrès (ARP) tout en déclarant officiellement et solennellement son soutien à la Transition, scrute les perspectives d’avenir. C’est ainsi que la mobilisation en vue des prochaines élections, commencée bien avant les deux coups d’Etat signés colonel Assimi Goïta, va crescendo et le rapprochement entre l’ARP et le Cofop (un autre regroupement de partis politiques) a fait ressortir des convergences de vue dès leur première rencontre. Ce rapprochement fait justement grincer des dents dans le landerneau politique qui craint que cela ne se transforme finalement en une grande alliance qui va peser lourd, très lourd, lors des prochaines élections au Mali.

 En baisse :

Plateforme Sauvons le Mali

Avant de penser à sauver le Mali, la plateforme présidée par le jeune Assane Sidibé doit d’abord penser à se sauver de la noyade. En effet, en rejoignant le parti de Moussa Mara, Yéléma, Assane Sidibé pensait le faire avec armes et bagages. Mais il semble partir seul parce que ses militants à la base, plus précisément ceux de la plateforme Sauvons le Mali,

Assane Sidibé

rechignent à le suivre dans cette aventure. Un malaise s’est alors installé au sein de cette plateforme devenue amorphe. Le siege est déserté et les membres ne savent plus à quel Assane Sidibé se vouer, puisqu’il les a quasiment abandonnés. Non seulement ils ne le voient plus, mais Assane les a laissés dans une dèche noire pour n’avoir pas délié le cordon de la bourse en tant que bailleur principal. Saura-t-il se ressaisir pendant qu’il est encore temps ?

 Cissé Technologie

Cissé Technologie , Mohamed Cissé

Cette entreprise a tellement fait du bruit suite à l’annulation du marché public de confection des cartes d’identité biométriques couplées à la carte Amo qu’on ne peut passer sous silence sa déconvenue devant la Cour de justice de la Cédéao où elle avait osé trainer l’Etat malien, pour lui réclamer des dommages et intérêts de près de 700 milliards de Fcfa. Eh bien, Cissé Technologies a tout simplement perdu ce procès et doit maintenant faire face à d’autres contentieux avec certains de ses fournisseurs qui l’attendaient de pied ferme parce qu’ayant marqué le pas, en attendant l’issue de cette affaire.

 

 

Jusqu’où :

Covid 19 et Africains

Jusqu’où iront les Etats européens qui profitent de la crise de Covid-19 pour fermer leurs frontières aux Africains? Nombreux sont nos compatriotes venus en vacances et qui ont du mal à rejoindre leur pays de résidence en Europe. De ce fait, ils ont perdu leur emploi.

Le Virus de la Covid survit au Froid

Comme si cela ne suffisait pas, on utilise insidieusement la problématique des vaccins pour interdire subtilement aux Africains l’accès en Europe, sous le prétexte que les vaccins qu’ils ont reçus ne seraient pas homologués. Pourtant, c’est en Afrique que la plupart des vaccins actuellement utilisés ont été expérimentés!

 Wanted :

Hadi Niangadou

Mais où est donc passé Hadi Niangadou? Le tonitruant vice-président de l’Assemblée nationale sous l’ère IBK, par ailleurs président d’un parti politique qui a connu une ascension très rapide, est dans une semi-clandestinité. Ni déclaration ni sortie publique.

Hady-Niangado

Il a tout simplement disparu des radars et cela fait quand-même bizarre pour cet homme connu comme n’ayant pas sa langue dans la poche et devrait, par conséquent, avoir son mot à dire sur les grandes questions de l’heure qui agitent la vie de la nation. Mais en lieu et place, c’est le silence de cimetière. Que prépare-t-il alors? Ou au contraire, que cherche-t-il à préserver?

 Mais pourquoi ?

Boubou Cissé

Boubou Cissé

Mais pourquoi l’adhésion à l’Urd de l’ex-Premier ministre Boubou Cissé devrait-elle être considérée comme une affaire de famille, comme veulent le faire croire certains pour taire les critiques? Même si sa famille est de l’Urd – ce qui reste d’ailleurs à vérifier- c’est maintenant que Boubou Cissé s’en rend compte, au moment où il cherche par tous les moyens à descendre dans l’arène politique par une fenêtre, à défaut de pouvoir passer par une grande porte? Qu’on le veuille ou non, les gens continueront à parler de cette adhésion à l’Urd qui est contre nature car l’Urd, rappelons-le, était le chef de file de l’opposition pendant que Boubou Cissé était le Premier ministre, chef du gouvernement soutenu par la Majorité présidentielle et avait fait allégeance à IBK jusqu’au dernier moment. Cette adhésion de Boubou Cissé à l’Urd, uniquement pour pouvoir se présenter à la prochaine présidentielle pose, une fois de plus, la question lancinante des convictions des dirigeants politiques au Mali où la plupart des alliances déclarées ne sont, en réalité, que des combines politiciennes sur le dos du peuple.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here