Classe politique malienne : L’éternelle quête des profits personnels

105
Partis politique  lors d'une rencontre avec le ministère de l'Administration territoriale (Photo archives)
Partis politique lors d’une rencontre avec le ministère de l’Administration territoriale (Photo archives)

Depuis bientôt des mois, des acteurs de la vie nationale sont mis à contribution pour le Mali. Ils ont été approchés afin qu’il y ait une convergence de vue entre les acteurs de la vie politique nationale. La confirmation est venue du président de la République lors de son interview bilan de ses deux ans à Koulouba. Il a demandé à l’opposition constructive de venir avec lui pour le Mali. De quoi peut-on s’attendre dans les prochains jours ?

L’état auquel le président IBK a trouvé le Mali devait l’obliger à faire une ouverture politique. Il a plutôt pensé à son cercle infernal d’amis, de famille même s’il a choisi des PM ne venant pas de son parti.

Depuis bientôt des mois, des acteurs de la vie nationale sont mis à contribution pour le Mali. Ils ont été approchés afin qu’il y ait une convergence de vue entre les acteurs de la vie politique nationale. La confirmation est venue du président de la République lors de son interview bilan de ses deux ans à Koulouba. Il a demandé à l’opposition constructive de venir avec lui pour le Mali.

Ainsi, IBK de dire ceci : “Je vais essayer, plus que par le passé, d’être le plus disponible possible vis-à-vis des uns et des autres pour que dans l’échange nous fassions en sorte d’améliorer l’existence de ce pays. Nous avons aujourd’hui des défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte…Si dans le parcours, des erreurs sont commises, ce serait mauvais que je n’ouvre pas les oreilles, que je n’écoute pas. Je serai ouvert et fraternel à tous”. Enfin, déclare le président IBK : “Je tends la main à mes frères de l’opposition. Il n’y a pas d’opposition contre IBK…Peut-être contre le RPM, mais pas contre moi…Il faut que chacun soit disponible à m’accompagner dans la mission nationale. Moi je suis disponible, je n’ai d’ailleurs pas le choix, pour qu’ensemble nous fassions de ce pays, un pays envié.”

En effet, il n’est jamais trop tard de bien faire. Le président IBK s’est rendu compte, au fil des temps, que la situation du pays demande une synergie d’actions de tous les acteurs politiques et de la société civile. A cet effet, contre la volonté de son parti, il entend aller avec l’opposition au sein de laquelle il y a de nombreux hauts cadres capables de répondre à ses attentes. Que dit l’opposition de cette main tendue ?

Gardant l’anonymat, un membre influent de l’opposition indique ceci : “Je pense que le Mali est notre patrie commune et tout doit être mis en œuvre pour le sauver. Mais, pensez-vous que le moment est propice ?

            Cependant, le président a vivement invité l’opposition à l’accompagner, je pense que nous le faisons en critiquant et en proposant. Maintenant, s’il veut notre entrée dans le gouvernement, c’est pas la bonne manière. Sinon, depuis un certain temps nous sommes démarchés par plusieurs acteurs de la vie sociale. A ceux-ci, nous avons fait des propositions et nous attendons le feedback.

            En tout état de cause, je pense que ce n’est pas au moment où l’échec est consommé qu’il faut faire une ouverture. Est-ce ce n’est pas une fuite en avant ?”

Pour cet autre membre de l’opposition : “Je pense qu’IBK a toujours été de bonne foi. Il a eu conscience depuis ses 100 jours qu’il ne peut pas relever les défis sans nous. Son problème réside dans son parti, je dis quelques individus qui pensent et agissent seulement Rpm. La preuve, dans leur département, ils ont relevé tous ceux qui ne sont pas du Rpm même des gens de l’Adéma. Aujourd’hui, eux-mêmes ont de sérieux problèmes. Je pense enfin qu’il est important que l’on s’asseye pour se dire certaines vérités. Alors, si on doit cheminer ensemble, nous le ferons. Sinon, je pense que notre position est claire, nous sommes de l’opposition. Mais, rien n’est au-dessus du Mali et il est possible de renoncer à toute intention politique pour le Mali.”

En tout état de cause, l’heure est grave. Chacun doit enlever sa camisole de fierté pour le Mali. Afin que le peuple qui souffre énormément, sur tous les plans, puisse respirer, se refaire une nouvelle santé. Sinon, la situation est plus que dramatique.

Boubacar DABO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

105 COMMENTAIRES

  1. Nous n’avons jamais douter qu’IBK était de bonne foi. Pour lui tout ce qui importe est le bonheur du Mali et celui des maliens. IBK fait notre fierté aujourd’hui. Depuis qu’il est au pouvoir IBK s’est montré patriotique et la preuve est qu’il a choisi ses PM hors de son parti le RPM. Sinon s’il était quelqu’un qui voulait le monopole du Mali, il n’allait jamais choisir un PM ne faisant pas parti du RPM.

  2. Il faut qu’on se mette en tête que notre pays ne se construira pas tant qu’on ne se donnera pas la main. Je suis certain que le Président l’a compris. Nous voyons tous tout l’effort qu’il fait pour faire adhérer tous les hommes politiques aux causes du Mali.

  3. L’opposition ne plus dire qu’IBK ne l’a jamais considéré pour faire preuves concernant la gestion du pays. Il est vrai que le président IBK est tenu responsable de tout se qui peut arriver aujourd’hui au Mali mais n’oublions pas que nous sommes tous aussi responsables que lui. Raison pour laquelle nous devons l’accompagner, partager avec lui nos expériences car il se trouve qu’un seul homme n’a pas le pouvoir de tout connaître.

  4. Etant fils du Mali nous devons tous (hommes politiques ou simples citoyens) apporter notre appui à Ibrahim Boubacar Keïta pour qu’il réussisse son mandat et comble aux attentes des uns et des autres.

  5. Le président IBK est cet homme le Mali attendait sur sa tête. Il est le Président qui a donné l’occasion à l’opposition de s’exprimer réellement. On peut dire de lui qu’il est un vrai démocrate vu tous les actes qu’il est en train de poser. Je ne doute pas de ses capacités à donner comme résultat ce que les maliens attendent de lui. Bon courage à IBK parce qu’en réalité il n’est pas aussi facile de digérer les maliens. Que Dieu veille sur lui !!!!!

  6. Pour l’amour de notre pays, donnons la main, réconcilions nous, bannissons les rancœurs de nous coeurs, aimons nous et offrons la possibilité à l’autre de nous faire confiance. C’est ce comportement de la part de tous les maliens que le Mali a grand besoin ce jour. Comme nous le savons tous, c’est l’union qui fait la force.

  7. IBK s’est engagé au près des maliens. Je sais qu’il fera tout pour honorer cet engagement. C’est un homme qui sait ce que vaut la parole d’un homme. Je dirai même qu’il ne voit pas les opposants en tant que tel mais plutôt ses amis avec qui il rêve tant de bâtir l’avenir de son pays. Comprenons le et agissons de la même manière que lui.

  8. Je félicite IBK pour son courage et sa bonté. Dieu te récompensera pour tout ce que tu fais pour ton pays. Ne prête pas attention à tout ce qui se dit autour de vous.

  9. Les opposants mais les critiques ne sont plus d’actualité, si vous êtes capable de changer la situation que vous dite être un désastre alors entré dans le gouvernement. Dans ce cas vous aurez vos mots à dire dans la gouvernance du pays.

  10. Démocratiquement, IBK a mis l’opposition malienne dans toutes les conditions possibles et maintenant l’opposition prend part à la gérance du pays. Mais les Maliens se plaignent toujours de l’opposition car ils estiment que l’opposition n’est pas à la hauteur car elle ne joue pas pleinement son rôle.

  11. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas que critiquer mais proposer des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  12. Je pense que le président n’a pas écarté les opposants dans la gestion pays, il s’est simplement entourer avec des personne auxquelles il juge compétent et de confiant.

  13. IBK a tendu la main au rebelle de la CMA et à la plateforme alors pourquoi pas l’opposition. Soyons sérieux, l’opposition a perdue toute la crédibilité et la confiance que tout le monde gardait en n’eux à cause de leurs incompétences, de leurs ambitions sataniques et de leurs irresponsabilité.

  14. Au Mali, les partis sont tous en train de courir derrière le bandit mais personne ne peut l’attraper. Ils veulent le report des élections mais ils ne veulent pas formuler de demande, c’est la procédure légale à ce que je sache. Tenir les élections communales, c’est ce qui changera la gestions calamiteuse des municipalités de notre pays

  15. Pour le bien n’être du pays, dans la gérance du pays l’opposition n’a pas besoin que le président leur tend main. Tant que parti politique, Il ne suffit pas d’être de la majorité présidentielle pour participer à la construction.

  16. VIVE LE MALI
    VIVE LA VOIE ENVERS L’UNION
    VIVE LA POLITIQUE MALIENNE
    VIVE IBK
    IBK LES MALIENS SONT FIER DE VOUS…

  17. Si l’opposition si qu’elle est capable de faire mieux que les critiques. La construction du pays est le devoir de nous tous. IBK a étant son pouvoir jusqu’à l’opposition pour que tout le monde puisse se retrouver dans l’édifice. L’opposition a montré depuis longtemps une mauvaise face à la population, elle peut changer la tendance si possible la chance leur est accordé.

  18. C’est la danse du singe des partis politiques, ils veulent une chose mais ne remplissent pas les conditions pour l’atteindre. Sinon, au lieu de crier partout, il leur suffit juste de faire une lettre de demande des élections

  19. On ne peut faire un Etat seul, il faut être présent pour tous les maliens. IBK veut impliqué chaque partie de la la politique malienne dans le processus de développement.
    A nous maliens de remplir nos responsabilité, IBK a fait son mieux et il continue de faire plus.

  20. C’est en tenant même de l’accord que les élections doivent se tenir au plutôt. Depuis quand on assiste à un interminable report de ces élections? Pour que le pays puisse avancer, il faut aussi changer les élus locaux qui sont en train de martyriser la population

  21. Je suis très content de voir notre président lancer un appel aussi vibratoire à l’opposition en particulier mais aussi et surtout à tous les maliens dans leur ensemble. Parce que moi j’ai compris qu’il ne s’agit point d’un appel qui s’adresse à telle ou telle personne seulement mais à l’ensemble de la population.

  22. L’opposition ne doit pas refuser de tendre sa main au président pour élaborer ensemble un plan de sortie de crise et de sous-développement. Cet appel est de nous tous. Personne ne doit être en marge de cette besogne.

  23. On vit dans un pays où les citoyens sont tous appelés à se donner les mains pour construire leur pays ce n’est pas que la majorité ou l’opposition seulement qui sont appelés à travailler pour construire le pays. Je pense que c’est un devoir qui incombe à nous tous.

  24. Lorsqu’on a pas la bonne volonté de rendre à une nation ce qu’elle à perdu, on ne fera jamais ce qu’IBK vient de faire,
    Pour IBK tous les moyens son bonnes pour faire revenir la Paix et développer ce pays.
    Il l’a dit: Le Mali d’abord…

  25. Cet appel est un appel de paix et de réconciliation ou en quelque sorte un appel de recul de conscience. Il a su que le soutien de tous est une nécessité pour que le Mali puisse être à l’attente de tous.

  26. Je sais que l’opposition du Mali est une force qui peut apporter un plus dans l’amélioration de notre quotidien si seulement si elle accepte de conjuguer son effort à celle de la majorité présidentielle le tout ajouté à l’effort du président de la république.

  27. On sent vraiment du patriotisme dans les gestes du président de la république. Il ne faut jamais se fier de lui et de sa compétence, car il a encore trois ans à faire au pouvoir. Grâce à tous les efforts qui seront fournis d’ici la fin du mandat ; le Mali peut bel et bien s’en sortir.

  28. Etre démocrate avec ses opportunistes, c’est envoyer le pays dans le népotisme direct. On a déjà vu l’ombre de la main de l’opposition, e, plus, les leaders du côté gauche ont fait leur apparition dans le temps au gouvernement et ils ont flashé sur toute la ligne. Donc pourquoi rappeler ces mêmes têtes? Qu’ils continuent dans leur guerre de critique et de dénigrement

  29. N’est-ce pas Soumaïla Cissé qui a vendu la CMDT avec la complicité du président en exercice de l’époque, ATT ? Pour quelle raison Ibrahim Boubacar Keïta fera-t-il appel à ce dernier? Je demande à notre chef de l’Etat de ne pas appeler les SOUMI, Tiébilé et consorts. 😛 😛 😛

  30. A mon avis IBK ne doit pas compter sur ces ignares qui ne veulent que profiter, d’ailleurs comme son entourage actuel. Il devrait procéder à un nettoyage complet et venir solliciter les jeunes expériences qui sont en surcroit dans le pays.
    Les deux grandes figures de l’opposition qui seront surement candidats, ont déjà montrés leurs preuves.
    Quand Soumaïla était ministre, on a assisté à la faillite des entreprises clés du pays, à l’anéantissement de l’économie du pays?
    Tièbilé n’en parlons pas, c’était encore pire parce qu’il a occupé un ministère flou et sans compétence appelé ministère des zones arides et semi-arides, jusqu’à présent un ministère qui n’a jamais été compris par les maliens et qui n’a jamais fait apparition dans les gouvernements récents.

  31. Soumaïla Cissé est un opposant malhonnête et sans vergogne. La gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta est sans reproches pour le moment. Sa gestion du pays est bien. Seulement la période en faveur de laquelle il est venu au pouvoir n’est pas favorable à une bonne appréciation de la part de la population. Si seulement des hommes politiques comme SOUMI et Tiébilé y rentrent, le pouvoir d’IBK ira en faillite. Ces gens ne feront rien de bon pour l’image du régime de leur ex-adversaire politique.

  32. Il fallait continuer à fermer les portes devant ces imbéciles de politiciens malfrats en dépit de tout ce qu’ils disent. L’opposition ne cherche qu’à profiter du pouvoir parce que ses membres se croient intouchables. Mais ce n’est pas grave, celui qui détournera l’argent du peuple verra son cul dans le violon.

    Pour rappel :

    Gestion antérieure de l’Etat : Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé ont tué le Mali

    “Lorsque Soumaïla Cissé était Ministre des Finances, je citerai deux cas sociaux qu’il devait gérer :
    • Quand le Syndicat des Travailleurs a été sollicité auprès de lui, quelques augmentations de salaires, vu la conjoncture du moment, il parait que Soumaïla Cissé lui a répondu : « qu’il n’a pas d’argent à jeter par la fenêtre, ni plus, ni moins »
    • La BMCD était ma Banque, quand j’ai appris un jour que la BMCD voulait vendre son terrain (l’actuel emplacement de l’Hôtel Salam) pour se restructurer… on connait la suite pour la BMCD, qui n’existe plus, à cause de l’infime portion de la vente qui lui était revenue, et qui n’a pas fait son affaire.
    Quant aux cadres de la Banque, inquiets, ils sont partis voir le Ministre, pour connaître leur situation, je crois que les cadres de la BMCD, se souviennent encore, de la réponse cinglante, amère et suffisante de Soumaïla Cissé, à travers laquelle les cadres rabroués, ont compris, sans ambages, qu’ils n’étaient point concernés par cette vente (c’est nous qui avons fait la vente) qui est nous ? Expropriation de la Banque ?
    Son passage à l’UEMOA a-t-il été reluisant ?
    Il faut que tout cela soit remis sur tapis, maintenant, faisant fi de leurs boucans d’intimidations…
    Si le PARENA, un parti, dont on ne sait rien de positif, clame si haut que les membres du Gouvernement, partis, soient poursuivis, il doit avoir l’honnêteté morale, de pointer du doigt sur Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, pour être poursuivis eux-aussi, car personne n’est au-dessus de la loi…”

  33. Jamais nos journalistes ne pourront concourir avec ceux de la sous-région. A chaque fois que j’ouvre le site maliweb, je ne trouve que des critiques partielles. C’est-à-dire toujours les mêmes personnes sont assujetties à leurs critiques.
    Croyez-vous qu’Ibrahim Boubacar Keïta est fou pour amener Tiébilé Dramé et Soumaïla Cissé dans son gouvernement ? Non, je ne pense pas.

  34. Tiébilé est une bête sauvage. Il a des carafctères bestiaux comme le symbole de son parti politique qui est le bélier blanc. Ce dernier ne vaut plus rien dans ce pays et il cherche un ministère. Et il n’aura pas ce poste. Sauf si IBK le met à la présidence de la commission d’organisation du sommet France-Afrique. Mais il n’a pas de chance d’être placé à ce poste aussi. Car il a déjà eu à gérer ce poste dans le passé. Il n’a pas de succès. Arrêtez d’imaginer l’impossible M. l’éditeur. Jamais Tiébilé et Soumaïla ne rentreront pas dans le gouvernement IBK.

  35. Tiébilé Dramé et Soumaïla Cissé sont des politiciens de même plumage. Ils ont à peu près les mêmes histoires politiques et mêmes mauvaises réputations politiques. Ils sont tous deux en campagne d’acharnement contre le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta. Le gouvernement d’IBK leur sera un sens interdit.

  36. C’est un geste vraiment noble de la part du président de la république,
    ça s’appelle unir les maliens de tout bord pour faire un Mali fort,
    Quel Qu’en soit l’opposition ou la majorité, le Mali est de nous…

  37. Tiébilé est un ennemi du pays. Son parti n’a aucune réputation politique. Cela dû au fait qu’il n’a pas bien gérer les postes qu’il a eues a occupés dans ce pays. L’opposition politique malienne est remplie des partis comme le bélier blanc. Et le chef de l’Etat, SEM IBK n’a pas besoin de cette opposition dans son gouvernement.

  38. C’est un signe de respect, de grande considération et d’humilité de la part du président de la république vis-à-vis de l’opposition. C’est un acte de patriotisme qui ne dit pas son nom. Ibk vient une fois de montrer au malien que c’est le Mali qui compte pour lui et non lui seul ou sa famille et ses amis. Que chacun apporte sa pierre à l’édifice national.

  39. Tiébilé Dramé est un ex-ministre et l’un des hommes politiques ayant occupés plus de postes politiques dans ce pays. Il ne vaut pas une goutte d’eau pour le développement du pays. Il veut seulement un poste ministériel.Et il l’aura très bientôt. IBK ne veut épargner personne de la gouvernance. Il faut tout simplement que, lorsque son choix porte sur vous, le faire bien.

  40. Il n’est même pas important de se poser cette question. On sent que ce journaliste veut simplement créer de la discussion sinon l’opposition a déjà fait son choix d’accepter la proposition du président. C’est pour ça que ses membres se battent non? Le problème sera plutôt dans le camp de l’opposition pour le choix des candidats

  41. Soumaïla Cissé est un minable opposant de l’opposition malienne. On voulait qu’il se prononce sur les réalités de notre pays. Mais à notre grande surprise, le monsieur n’a pas pu nous éclairer sur les sujets qui ont fait qu’il a fait l’objet de critiques de la part de la presse nationale. J’affirme même qu’il ne peut pas gérer la responsabilité qui lui a été confiée. Je lance un appel à son successeur par ordre décroissant. Dans quelques années, il va lui-même rendre démission. De ce fait IBK ne peut pas faire appel à ce dernier. Sinon il va provoquer sa propre mort.

  42. Je prie Allah pour qu’il règne la paix, la stabilité, le bonheur et le développement sur toutes ses formes dans notre pays et dans le monde entier. Mais en plus de cela je lui demande également qu’il règne l’entente et la solidarité entre nos autorités de toutes les colorations religieuses, politiques, ethniques et raciales.

  43. Et je parie que l’opposition ne va jamais décliner cette offre tant attendue. Par contre, ceci créera une très grande polémique à propos des choix pour les postes ministériels. Même si le reste de l’opposition soit réticent à l’idée, TIEBILE et Soumaila CISSE sont capables de tourner le dos aux siens car ils ne sont pas dans l’opposition par conviction

  44. Qui rira bien rira le dernier!!! On aura l’occasion de voir l’opposition aux commandes. Eux qui passent tout leur temps à nous embrouiller que la gestion du pays est calamiteuse ou décevante. Qu’ils s’en tiennent à leur propos parce que les maliens n’oublient pas.

  45. Quand Soumaïla était ministre, on a assisté à la faillite des entreprises clés du pays, à l’anéantissement de l’économie du pays? Tièbilé n’en parlons pas, c’était encore pire parce qu’il a occupé un ministère flou et sans compétence appelé ministère des zones arides et semi-arides, jusqu’à présent un ministère qui n’a jamais été compris par les maliens et qui n’a jamais fait apparition dans les gouvernements récents.

  46. Depuis que la presse a critiqué le pauvre chef de file de l’opposition politique de ne faire état d’un nouveau-né qui ne peut pas encore parler, le Monsieur ne sait plus quoi dire. Je ne sais pas pourquoi IBK veut ce mec dans son gouvernement? Oui, je le comprends, il veut que tous les fils de ce pays participe à la gestion à condition d’avoir un peu de compétence.

  47. IBK ne devait pas leur tendre la main, les membres de l’opposition n’ont aucunement montré leur volonté de participer à la bonne gestion du pays.

  48. Depuis qu’IBK est monté au pouvoir il est devenu le président de tous les maliens. Le moment à besoin de ce qu’on travail ensemble. ON doit renoncer à tout cause de partie politique pour penser à la république, le Mali est notre nation…

  49. IBK le sage 😀 😀 😀 lui seul avec ses guerriers peuvent diriger ce pays mais 😀 😀 😀 il a besoin de la participation de tous les fils du pays dans la gestion du pays 😀 😀 😀 parce que son patriotisme ne lui permet pas d’écarter les autres partis opposants 😀 😀 😀 Vive le Mali uni 😀 😀 😀

  50. Allez au diable!!! n’essayez pas de parler à la place de l’opposition. Comment un membre de l’opposition peut-il faire une déclaration sur une telle question brulante dans l’anonymat? Allez raconter votre bobard ailleurs

  51. Je n’aime pas du tout la présence de certains hommes politiques dans le gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta. Il s’agit principale du patron de l’Urd. Soumaïla Cissé est un opposant malhonnête. Au lieu qu’il se met à critiquer de la sorte, il est temps qu’il s’acquitte de son obligation vis-à-vis du peuple en tant que chef de file de l’opposition politique. Il n’est plus un simple député, si je peux me permettre de le dire.

  52. Il fallait continuer à fermer les portes devant ces imbéciles de politiciens malfrats en dépit de tout ce qu’ils disent. tu sais notre président veut se montrer démocrate, en plus cela ne sert a rien de garder les rancunes. Et comme le dit le Président nous sommes des frères.

  53. BK est un nationaliste et un bon patriotique 😀 😀 un président sage qui garde pas de rancune 😀 😀 😀 Il dit seulement le “MALI D’ABORD” que tu sois noir ou blanc 😀 😀 😀 ou bien que tu sois de la majorité ou de l’opposition 😀 😀 😀 Il travaille avec tous les maliens 😀 😀 😀 Vive Mali uni ❗ ❗ ❗

  54. Les hommes politiques du Mali 😀 😀 soyons conscients des problèmes que nous traversons actuellement 😥 😥 Le Mali c’est nous tous donc il ne faut que nous nous laissons emporter par le particularisme qui ne va aboutir à rien. C’est l’union qui fait la force 😀 😀 ensemble pour le Mali uni ❗ ❗ ❗

  55. Il ne faut ne pas dire que l’opposition va -t-elle accepter la main tendue d’IBK… mais plutôt est ce que le Président acceptera de faire communauté avec ses vauriens?

  56. C’est cela la vraie démocratie, la participation de toutes couches politiques dans la gestions des affaires publiques 😀 😀 😀 Mais je sais que beaucoup d’idiot comprendront cela contrairement 😆 😆 😆 ce n’est pas la faiblesse mais preuve de patriotisme et de nationalisme.

  57. Quand les djihadistes ont frappé CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apporté leurs soutiens au président de la république française, plus précisément NIKOLA SARKOZY, il a été reçu à l’Élysée par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide à cette crise qui était un problème de tous les français. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bâtir notre pays.

  58. Ce que les maliens oublient le Slogan Mali d’abord n’est pas un simple slogan. Le Mali a besoin de tous ses fils réunis autour d’une même table et c’est cela notre fierté.

  59. Nous avons ici au Mali des opposants qui ne songent pas à l’intérêt du pays et qui changent à tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problème de l’autorité légale comme de l’opposition. Comme Soumaïla l’a dit «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat». Ensemble pour bâtir notre pays.

  60. L’opposition n’est pour rien dans la gestion des affaires publiques de l’Etat. Elle a un statut juridique pour jouer pleinement son rôle de l’opposition. Elle doit le jouer dans l’intérêt général du pays et accompagner des propositions de sortir de crise.

  61. cours d’histoire depuis la primaire ce que nos maîtres nous ont dit lorsque les blancs rentraient dans notre territoire ou du moins de la manière ils ont occupé notre pays c’est parce que nos guerriers n’étaient pas soudés, si il y’avait l’union entre eux on allait pas être à la merci des blancs. je ne suis pas de la majorité ni de l’opposition mais je soutiens mon pays et je veux le bonheur de tout les maliens.

  62. Le président IBK a toujours été de bonne foi avec tous les gens susceptibles d’apporter quelque chose à ce pays 😀 😀 😀 Ce n’est pas parce qu’il se sent incapable ou quoi d’autre non 😆 😆 😆 Les MARA 😀 OUMAR TATAM LY 😀 OUMOU SECK 😀 OUSMANE OUMAOU 😀 SOUMAÏLA CISSE 😀 😀 😀 Tous ceux-ci ne sont pas du RPM 😀 😀 Mais le président veut la participation de tous les maliens à la gestions des affaires publiques. IBK le sage ❗ ❗ ❗

  63. JE SUIS MALIEN ET JE SOUTIENS MON PAYS### ALORS FUCK A CEUX QUI VEULENT SEMER AUTRES CHOSES QUE LA PAIX.

  64. IBK est un président vraiment différent des autres, il sait quand il est nécessaire de faire quoi. Le moment est d’impliquer tous les acteurs politiques de tous bords dans la gestion du peuple.

  65. Bienvenu à l’opposition malienne, il est temps que nous participons tous à la construction du Mali. Les maliens ne sont pas trompé du choix en choisissant IBK comme chef de l’Etat. A ce rythme le Mali progressera de jour en jour.

  66. Seule l’union fait la force, heureusement que le président IBK a bien compris cela. Il faut la participation de tous les fils du Mali pour que redonner une nouvelle image pour ce Mali.

  67. L’opposition a intérêt à accepter cette proposition d’IBK, c’est une première qu’un président malien met un accent fort sur l’opposition. C’est à eu au retour de montrer leur amour pour le Mali en aidant le gouvernement actuel à mieux gouverner le Mali.

  68. VIVE LE PRESIDENT IBK
    VIVE LA PAIX ET LA RECONCILIATION
    VIVE LE PATRIOTISME
    VIBVE LA GESTION DU PAYS
    VIVE LE MALI RECONSTRUIRE
    VIVE LE MALI DEVELOPPER

  69. On demande à l’opposition de jouer pleinement son rôle dans la situation actuel du pays, on leur demande aussi de ne pas faire des reproches inutiles, car le régime d’IBK est la meilleur et c’est du jamais vu, c’est grâce à lui que le a tourné la page de 20 ans de corruption, du vol, de la tricherie, du détournement du dernier public.

  70. Le gouvernement précédant était un gouvernement incapable dont TIEBILE faisait partis et pourquoi aujourd’hui ce même TIEBILE continu de critiquer le régime en place, alors le président voulait qu’il contribue à la gestion de l’Etat, quel pauvre, quel honte, TIEBILE doit avoir un esprit clair concernant la gestion du pays par le régime actuel.

  71. Concernant le cas de SOUMAILA CISSE, il faut qu’il contribue à la gestion de l’Etat, le président IBK souhaite la contribution de tout chacun, car nous sommes en circonstance exceptionnelle, alors pour une gestion équitable du pays, il faut que tout le monde participe, comme dit les BAMBARAS KONOKOULOU DJELEN DE BE BI FÖ.

  72. Je pense que TIEBILE DRAME, a été une foi ministre au temps d’ATT, et ce dernier n’a rien fait durant sa gestion de ce ministère, alors qu’il soit impliqué ou pas cela n’apporte rien au Mali, on lui demande seulement d’arrêter des critiques inutiles pour que pays puisse avoir ce qu’il mérite.

  73. Je crois que NIKITA a tout dit, en se référant ce qui a été dit par lui, nous verrons tout simplement que l’opposition doit obligatoirement participer à la gestion des affaires du pays pour le développement.

  74. IBK est un chef responsable qui connait la valeur de l’opposition, et compte tenu de cela, il fait appel à l’opposition qui devrait participer à la gestion des affaires publiques.
    Il faut que l’opposition accepte les propositions du chef d’Etat.

  75. Lorsqu’on a un président comme IBK, on ne pourra que se jouir des bonne fonctionnalités du pays, tendre la mains à celui qui n’arrête pas de te critiquer pour l’invité de travaillé avec vous.
    Dans ce régime IBK rien que du Bonheur…
    😀 😀 😀 😀 😀 😀

  76. Entant que vrai patriote et fils digne de ce pays, les opposants devraient collaborés avec le président IBK pour le bonheur des Maliens. Compte tenu des objectifs de l’opposition, il devrait participer à la gestion des affaires de l’Etat.

  77. Vraiment je trouve cette idée géniale, il était temps que tous les partis politiques du Mali se donnent la main pour sauver notre pays qui est actuellement confronté à des tas de problème.

  78. Le président de la république voulait la participation de tout un chacun concernant la gestion des affaires publiques, l’opposition doit tout faire pour aider le gouvernement pour le bonheur des Maliens, car le pays actuel a besoin la contribution de tous, c’est pourquoi le président IBK fait appel à l’opposition de collaborer ensemble.

  79. A présent c’est à l’opposition de penser à évaluer son patriotisme, sinon sans quoi le président IBK a fait tout son possible pour qu’elle puisse contribuer à la réhabilitations de l’édifice nationale.

  80. Oui il n’est jamais trop tard de bien faire. L’opposition et la majorité présidentielle doivent se réunir pour sauver notre pays.

  81. Tout parti politique de l’Opposition peut participer au gouvernement ou soutenir l’action gouvernementale. De ce fait, selon l’esprit de la Loi, tout parti politique qui décide de participer au Gouvernement devient un parti de la majorité présidentiel et perd ainsi le droit de militer dans l’Opposition. Les partis politiques de l’opposition peuvent être consultés sur les grandes préoccupations nationales sur lesquelles ils se prononcent. Dans le respect strict de la souveraineté nationale, des lois et règlements, les partis politiques de l’opposition peuvent établir et entretenir des relations de coopération avec des partis politiques étrangers ou associations politiques internationales. L’accès aux médias publics et privés est garanti. Le devoir des partis politiques de l’opposition est d’agir dans le respect de la Constitution, des lois et des règlements de la République en tous lieux et en toutes circonstances. Dans le sens du renforcement de l’idéal démocratique et du progrès, l’Opposition politique a le devoir de suivre l’action gouvernementale, de la critiquer de façon objective et constructive.

  82. Je pense qu’il est temps que les politiciens mettent de côté leurs indifférences et savoir que rien n’est au-dessus du Mali et il est possible de renoncer à toute intention politique pour le Mali.

  83. Vraiment il est temps de mettre de côté l’affaire de l’opposition et de parti majoritaire, et se donner la main pour penser à l’avenir de notre pays. L’opposition ou parti majoritaire, ils sont tous là pour le pays. Alors qu’ils se rassemblent pour ce même pays.

  84. Il n’est jamais trop tard, et il n’y’à pas de moment propice pour sauver son pays. Si vraiment cette phrase de l’opposition est vrai « je pense que le Mali est notre patrie commune et tout doit être mis en œuvre pour le sauver » Ils doivent accepter sans faire de discute.

  85. En ce moment, il est plus nécessaire de se donner les mains pour faire du Mali notre premier cause. IBK ayant compris ça, fait appelle tout les corps politique pour que l’histoire soit fier de chaque maliens de son temps.
    Vive le Mali
    Vive IBK…

  86. Le Mali a eu la chance de tomber sur un homme comme IBK, il est vraiment l’homme qu’il faut pour ce pays. Avec l’Etat actuel du Mali, il faut l’implication massive de toutes les classes politiques dans la gestion du pouvoir enfin de relever les nombreux défis qui s’opposent. Bravo à vous IBK !!!

  87. IBK a de bonne foi, son unique objectif est notre pays trouve son ancien identité. Et c’est pour cette raison qu’il a fait cette demande à l’opposition. Si vraiment l’opposition tient au bonheur de la population, ils ne doivent pas refusé cette demande.

  88. Je valide cette idée « Chacun doit enlever sa camisole de fierté pour le Mali. Afin que le peuple qui souffre énormément, sur tous les plans, puisse respirer, se refaire une nouvelle santé. Sinon, la situation est plus que dramatique »

  89. Ces deux grands opportunistes et criminels qui sont Soumaila et TIEBILE doivent à présent prendre conscience et se battre au côté du Président pour le retour de la paix.

  90. A mon avis, l’opposition ne doit pas refusé cette proposition du président de la république. Surtout en ce cette période de crise, si le président a eu le courage de faire cette demande vraiment l’opposition doit accepter.

  91. IBK est le Président qui est venu sorti le Mali du gouffre dans lequel ils l’ont plongé. IBK est venu sauver l’honneur et la dignité des maliens, que eux, ils ont bafoué. Le Président IBK est le Président qui est en train de reconstruire notre Mali, car les régimes auxquels il a succédé, ont juste prit leurs parts du gâteau et ont plongé le pays dans le noir.
    IBK est en train de réparer leurs dégâts et il est en train de refaire l’image du Mali.

  92. Tous les maliens conscients sont de cœur avec IBK, leurs cœurs vibrent de confiance pour lui. Il est l’homme qu’il faut, à la place qu’il faut. Il est en train de conduire le Mali vers la gloire et la prospérité.

  93. Tous les maliens savent qu’IBK les porte à cœur. Cher journaliste vos critiques ne changeront rien en cela. Les maliens ont confiance en IBK, et savent qu’il est le seul homme de la situation malienne.

  94. IBK est un grand homme, responsable, soucieux du bienêtre des maliens. Par cet acte, il a prouvé qu’il n’est pas de mauvaise foi, qu’il est à l’écoute de tous les maliens.

  95. IBK a posé un acte responsable, si l’opposition malienne est vraiment responsable, ce changement ne jouera sur aucun de leurs convictions, si cela arrivait, il serait donc clair que les opposants ne sont en réalité que des opportunistes.

  96. Il faut à présent que ces deux candidats malheureux oublient leurs haines et leurs vengeances. Ils doivent tous, comme IBK, se battre pour la paix, pour la stabilité du pays.

  97. C’est sous IBK, que l’opposition a eu un statut. Il a d’abord fait de reconnu politiquement et juridiquement l’opposition et a nommé Soumaila CISSE comme chef de fil de l’opposition, il a ensuite nommé Oumarou SIDIBE de l’opposition, comme président La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), après il a nommé Oumou Sall Seck , membre du secrétariat général du Haut Représentant du Président de la République pour le dialogue inclusif inter malien. Et Soumaila étant chef de file de l’opposition, il est informé par l’entremise de ces deux personnes sur tout ce qui concerne le processus d’Alger. » Pour dire qu’IBK gouverne dans la transparence totale. Il a associé tous à la gouvernance.

  98. L’opposition va accepter la proposition d’IBK, car ce qu’elle désire depuis longtemps. Dès l’investiture d’IBK, Soumaila et TIEBILE ont demandé à le rencontrer, lors de la rencontre, ils ont fait savoir à IBK qu’ils sont à son entière disposition pour quoi que ce soit. Mais la réponse d’IBK qui a semblé à un refus ne les a pas plus, c’est pour cela qu’ils faisaient tous pour nuire sa gouvernance, donc si maintenant l’occasion se présente, ils vont courir j’en suis sure, car ces bandes d’opportuniste qui font semblant devant la population.
    IBK veut que l’opposition aussi, qui se dit « éclaireur de la population » soit associée à toutes les étapes de la gouvernance. Mais il faut qu’il fasse très attention à ces deux dangereux criminels.

  99. L’opposition malienne ne doit pas refusé cette offre du président IBK. Après tout c’est pour la construction du Maliba. A mon avis c’est le moment où jamais pour elle de contribuer solennellement dans la réhabilitation de l’édifice nationale.

  100. A l’heure où nous sommes il est nécessaire que tous les fils du Mali s’unissent pour rebâtir un Mali nouveau. Heureusement que le président IBK a compris cela depuis bien longtemps raison pour laquelle il a créé le Cabinet du Chef de Fil de l’opposition.

  101. L’implication de l’opposition dans la gestion du pouvoir est un geste salutaire. Le président IBK est vraiment l’homme qu’il faut pour la relance d’un nouveau Mali unis et prospère.

  102. Ibk na ni programme ni projet de développement pour le Mali la meilleure solution est de changer la constitution pour devenir une république parlementaire comme dans tout les pays développé allemangne Angleterre Australie Suède Norvège Suisse Canada etc etc.meme les français qu’ont imitent y pensent car un seul homme ne peut pas décider pour 15millons de citoyens

Comments are closed.