Coalition des Associations de Jeunes pour un Mali nouveau : En ordre de bataille pour le soutien aux réformes initiées par ATT

0

Les membres de la Coalition des Associations de Jeunes pour un Mali nouveau (CAJ-Mali) étaient face aux journalistes le samedi 22 octobre dernier à la Maison de la Presse, pour expliquer les raisons de leur soutien au projet de réformes institutionnelles.

La CAJ-Mali est un regroupement de 160 associations, toutes détentrices de récépissés, qui a pour objectif global de mobiliser, selon son président Mohamed Salia Touré, la jeunesse malienne pour qu’elle participe davantage à la construction nationale et prenne son propre destin en main. Pour le président de la CAJ-Mali, cette conférence visait des objectifs précis : informer l’opinion en ce qui concerne les raisons de l’adhésion de ladite coalition au projet de réformes institutionnelles en cours au Mali ; instaurer un débat public autour de la réforme ; créer un cadre d’échanges entre les médias et les acteurs de la coalition ; lancer un appel aux leaders d’associations de jeunes pour rejoindre ledit projet et les textes subséquents ; informer et sensibiliser toutes les couches de la société malienne pour un « oui » massif au prochain référendum. Répondant aux questions des confrères, Mohamed Salia Touré a fait savoir que « la bonne volonté du président ATT est à saluer d’autant plus qu’il ne sera pas le bénéficiaire de la réforme ».

 

Au cours de cette conférence de presse, le jeune Baba Dakono de la plateforme de soutien aux réformes politiques s’est fait remarquer par son audace. En effet, il n’a pas manqué de défier qui que ce soit en ces termes : « Je défie notamment les soi-disant experts en droit constitutionnel d’apporter la preuve que la future Constitution créera un régime autre que celui en cours. En clair, ça sera le même régime semi-présidentiel, contrairement à ceux qui disent que le président de la République sera un roi en ayant tous les pouvoirs ».Il est à noter que la CAJ-Mali sera officiellement lancée dans les jours à venir.                                        

 

 

 Lanfia Sinaba


Commentaires via Facebook :