Congrès du Parti citoyen pour le renouveau ce week-end : Forum libéral et remobilisation des troupes au menu

0

Le Parti citoyen pour le renouveau (PCR) tient ce samedi 18 et dimanche 19 octobre, son 2ème congrès ordinaire couplé avec son forum libéral autour du thème : la réforme des institutions, cas du parlement dans le jeu des institutions du Mali.

 

M. Ousmane Ben Fana
M. Ousmane Ben Fana

Pour le président du PCR, Ousmane Ben Fana Traoré, le forum libéral est une rencontre de haut niveau, qui va regrouper plus de 200 participants. Parmi les invités, on signale le Sénégalais Doudou Wade (neveu d’Abdoulaye Wade) du PDS, le Congolais Olivier Kamitatu, le président du Réseau libéral africain, l’Ivoirien Yves Yao Konan du RDR d’Alassane Dramane Ouattara. S’y ajoutent des représentants du président Macky Sall de l’APR, d’Idrissa Seck, El Moctar Gambou du Maroc. Sans compter les délégations des libéraux allemands, espagnols, du Burkina Faso et de plusieurs autres pays du continent.

 

Le forum sera meublé de communications d’experts maliens et étrangers, dont Daba Diawara, Baba Berthé, Mme Camara Saoudatou Dembélé, qui vont porter sur l’architecture institutionnelle du Mali. Le modérateur des débats est l’ancien Premier ministre Diango Sissoko ou son représentant, un constitutionnaliste bien connu. Cette rencontre va adopter des recommandations pouvant servir d’outil de travail aux futures réformes institutionnelles. Le cadre sera aussi indiqué pour mieux expliquer l’option politique libérale aux invités.

 

Par ailleurs, sous la présidence de leur leader, les militants du PCR vont tenir au CICB, leur 2ème congrès ordinaire dont les temps forts seront la relecture des textes du parti, la mise en place d’un nouveau bureau, la mise en place d’une Commission d’implantation du mouvement des femmes et celle des jeunes. A cette occasion, le président du PCR, Ousmane Ben Fana Traoré fera un discours très attendu sur les sujets brûlants de l’actualité nationale. Quand on sait que ce jeune leader politique ne mâche pas ses mots, on peut s’attendre aux quatre vérités du parti des libéraux maliens sur la gouvernance IBK. Même si le PCR est membre de la majorité présidentielle, son président n’hésitera certainement pas à dénoncer les cas de mauvaise gouvernance et les tâtonnements qui caractérisent cette première année d’IBK à la tête du pays.

 

A en croire un cadre du parti, Ousmane Ben Fana Traoré ne portera pas de gants pour souligner les frustrations qui sont ressenties par les militants du PCR, un parti a été écarté (avec d’autres formations politiques du groupe des jeunes candidats à la présidentielle 2013) dans la mise en place du Secrétariat exécutif de la majorité présidentielle.

 

Comme on le voit, le PCR va vivre ce week-end des moments de remobilisation des militants, avec des délégations qui viendront de l’intérieur et de l’extérieur du Mali pour s’imprégner davantage de l’idéologie libérale. Ce sera certainement pour Ousmane Ben Fana Traoré et ses collaborateurs du bureau politique national du parti une revue générale des troupes dans la perspective des prochaines élections communales et régionales de l’année prochaine.

Bruno D. SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER