Face aux dérives de la plateforme de lutte contre la corruption au Mali… La Police et la Douane s’insurgent !

12

Si tous les citoyens Maliens sont d’avis de la nécessité de lutter contre la corruption et la délinquance financière, les opinions divergent quant aux différentes approches et méthodes ? Celles de la Plateforme de Clément Dembélé laissent planer de sérieux doutes quant à leur efficacité. Deux réactions appropriées émanant de la Police et des Services de la Douane attestent des gros risques voire des périls qui pèsent désormais sur le processus et même sur certains acteurs de ce mouvement. La preuve !

On peut dire sans risque de se tromper que les actes de dénonciations entrepris par les associations de la société civile, en l’occurrence, la Plateforme de lutte contre la Corruption, la délinquance financière et l’enrichissement illicite, ont donné des résultats. Ce, au regard des procédures judiciaires désormais en cours contre certaines personnes.

Aussi, l’engagement des responsables de la société civiles et l’ouverture des premières enquêtes sont de nature à décourager le phénomène puisque susceptibles de dissuader d’éventuels corrupteurs et corrompus. A ce stade, l’on ne peut donc qu’encourager les acteurs. Pour autant…

Oui à la dénonciation. Non à la délation, à l’humiliation, aux actes de persécution !

Il importe, dans ce combat de faire preuve de discernement et surtout, d’éviter les aprioris et les préjugés au risque de s’exposer à de graves discrédits. Faut-il, de facto, conclure que certaines catégories de fonctionnaires sont naturellement corrompues ou que les opérateurs économiques sont indubitablement des corrupteurs ? Hélas, selon toute évidence, nombreux sont ceux qui n’ont de référence que ces préjugés pour fonder leur religion ! Trop simpliste !

Une accusation infondée s’appelle la délation. Et l’auteur s’expose à un retour de boomerang puisque susceptible de se retrouver à la place de l’accusé, c’est-à-dire derrière les barreaux.  Dans tous les cas, le mal serait fait de part et d’autre en cas de délation et de poursuites judiciaires y afférentes.   C’est justement le risque auquel s’expose le professeur Clément Dembélé suite à certaines accusations pour le moins très légères et la menace de faire publier les photos de maisons censées appartenir à de présumés riches et «corrompus douaniers». Mais un Douanier riche est-il forcement corrompu ?

Dans une correspondance qui nous est parvenue, un inspecteur des Douanes démonte cette allégation, pièce par pièce. A l’en croire, un Douanier a tout pour s’enrichir de manière licite et propre. La preuve ici.

La réaction d’un Douanier 

«Je viens aujourd’hui pour répondre aux mensonges d’un soi-disant lutteur contre la corruption qui sera probablement poursuivi les jours à venir par la justice pour complicité de conclusion d’un contrat illégal.

 Je suis un inspecteur des Douanes,  Chef de division à la Direction Générale des Douanes,  j’ai une prime mensuelle de 990.000 Francs  CFA minimum  comme travail supplémentaire,   j’ai plus de 1.200.000 Francs CFA  par mois comme prime de saisie car j’interviens dans toutes les affaires contentieuses. Ma prime sur les recettes s’élève à plus de 500.000 Francs par mois.

Et je ne parle pas de mon salaire ni mes indemnités de responsabilité en tant que Chef de division.

Cela fait un montant dépassant les trois millions (3.000.000) de francs CFA.

Donc, je pose la question à ce futur habitant de Bamako-Courra près la Brigade Territoriale de la Gendarmerie.

Combien de temps me faut-il pour construire une VILLA ?

Pas deux cents (200) ans mais deux (02) ans seulement. Je peux vous montrer les différents arrêtés qui régissent ces primes et indemnités.

Et je vous fais comprendre que tous ces sous viennent du Trésor public et non de la Douane. Renseignez-vous.

Par ailleurs, pour ceux qui s’attaquent aux anciens DG des Douanes à cause de leur fortune, sachent que l’administration des Douanes exerce son action fiscale par l’intermédiaire du Directeur Général des Douanes.

À ce titre il reçoit presque 80.000.000 de Francs CFA par an quand il atteint les objectifs budgétaires et cela, c’est encore un arrêté qui le donne comme prime d’encouragement.

Et avant d’être DG, il a fait combien de postes de responsabilité où il a gagné des primes ?…».

 L’auteur de la Correspondance estime que le Syndicat de la Douane n’a, pour l’instant, jugé nécessaire, de réagir, mais le fera quand même et ce, conformément à l’article 44 du code des Douanes…

Au-delà de la douane, associer de facto le revenu d’un cadre, voire d’un citoyen Malien lambda à ses réalisations ou vice-versa, c’est faire preuve d’une grosse méconnaissance des réalités socioculturelles du pays et de ses différentes sociétés (lire article : «Attention à l’amalgame et à la dérive !).  En tout état de cause, la prudence doit être de mise.

B.S. Diarra

 

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Aucune ménace ni affolement car c’est de cela dont il sagit ne doit et ne ferra pas paniquer notre professeur et notre juge et notre ministre qui sont tous des envoyés de dieu pour venir sauver ce mali qui n’a que trop souffert.Nous sommes de coeur avec eux ,nous les soutenons et nous les encourageons.Nous leurs disont bon vent.
    Mais souhaitons le retour de la peine de mort,je veux parler de la réouverture du camp de taoudeni qui est sans doute le meileur endroit ou tout ce faut monde merite de vivre.J en profite pour dire chapeau au général Moussa traoré qui à son temps personne n’est foux pour détourner 10 millionc de franc cfa.

  2. Nous savons désormais à quel point un inspecteur des Douanes, Chef de division à la Direction Générale des Douanes, pourrait être riche par voies légales. Peut-on savoir combien d’inspecteurs des Douanes et combien de Chefs de division existent au niveau de la Direction Générale des douanes ? Que gagnent ses collègues et subalternes? Sont-ils tous bombardés avec des primes comme cet individu ? Si OUI, c’est qu’il ya un sérieux problème dans le fonctionnement de nos services de douane.
    Ailleurs, ce serait plus intéressant si notre ami inspecteur des douanes pouvait nous parler aussi de ses dépenses par mois pour que nous puissions finir le compte.
    Les agents de la douane sont parmi les plus corrompus au Mali. Je ne parle pas des préjugés, mais bien des faits vécus en personne à l’aéroport de Senou.
    Quoi de plus normal qu’un individu corrompu se sent offusqué par les actions d’une plateforme Anti-Corruption!

  3. La volonté de transparence de ce douanier est à saluer. Ce qui l’est moins, c’est cette folie qui permet à l’administration malienne d’accorder tant de privilèges à des douaniers qui font juste leur boulot comme tous les fonctionnaires. Rien ne justifie d’accorder cette cascade de primes aux douaniers dans un contexte de pauvreté extrême et de chômage aigu. Pendant ce temps, les recettes qu’ils mettent à la disposition du trésor public ne permettent pas à l’état malien de se suffire à lui-même. Quel paradoxe.
    Il faut de toute urgence instaurer un débat national sur tous les services de recettes et éventuellement les confondre tous en un service unique transparent et moins injuste pour le bonheur de tout le peuple du Mali.

  4. C’est normale qu’elles s’insurgent. Le contraire voudrait dire qu’il n’ya pas de corruption au Mali. Ce sont les 2 premiers voleurs racketteurs des maliens particuliers et de l’état maliens lui-même.

  5. Même dans les pays développés et surtout dans les Démocraties occidentales. On demande aux Personnes qui mènent un grand train de vie par rapport à leur Fonction, de justifier la source de leurs revenus.
    Quand la Police ou les voisins d’un Citoyen, constatent que ce dernier vit dans le Luxe, avec belle maison et des voitures de luxe, alors qu’il ne travaille pas ou qu’il est censé occuper un modeste Emploi…, la Police n’hésite pas à se renseigner sur lui…

    Si en plus c’est un Employé avec un petit salaire et qui donne l’impression de vivre au dessus de ses moyens…, la Police enquête… !

    Pourquoi des Chefs d’ETATS Africains et leurs entourages sont souvent visés par la Justice en France ou aux USA… ?
    C’est parce que des ONG portent plainte contre ces Chefs d’Etats pour des bien mal acquis… !

    On leur reproche de vider les caisses de leurs pays pour aller acheter des Immeubles et déposer des fortunes dans les banques occidentales… !

    On sait que c’est pas leur argent, mais l’argent du Contribuable de leur pays respectif… !

    Vous voyez, ce n’est pas propre aux Maliens de demander à leurs Gouvernants de justifier la source de leurs revenus, quant ceux là sortent de l’ordinaire.

    Je suis d’accord que cela ne devrait pas être non plus une sorte de délit de sale gueule ou un délit de paraître.
    Toutes les Personnes ” bien soignées ” et soucieuses de leur apparence ne sont pas des voleurs et des escrocs…
    Il y a des Gens qui sont d’un naturel bien organisé dans leur vie, dans leur façon d’être et de paraître, sans pour autant rien prendre à personne ni à l’ETAT.
    Donc oui, attention à l’amalgame et à la dérive. En tout état de cause, la prudence doit être de mise.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. Un journaliste qui n’a certainement pas beaucoup de jugeote ! Ce douanier gagne bien pour son boulot ! Mais est-ce vraiment normal qu’on donne autant d’argent à un seul individu du fait de sa fonction dans un pays dont le budget national est complété par des apports financiers internationaux ? Quelle bêtise !

  7. Monsieur l’inspecteur des Douanes,
    Avec plus de 3 millions de salaire mensuel, chapeau à vous.Le Mali doit effectivement récompenser les bons bosseurs.
    En même temps, vous êtes dans la droite ligne de la PCC qui ne demande qu’à lever le délit d’apparence par une justification des revenus comme vous le faites.
    Vous conviendrez avec la PCC ce principe d’un bon père de famille :
    Si un jour vous retrouviez un objet de valeur avec votre enfant, votre première réaction serait celle-ci :où et comment as-tu eu ça ?
    Cette réaction est normale parceque vous vous préoccupez de votre enfant et voudrez vous assurer qu’il n’en court pas des risques.

  8. ” … Je suis un inspecteur des Douanes, Chef de division à la Direction Générale des Douanes, j’ai une prime mensuelle de 990.000 Francs CFA minimum comme travail supplémentaire, j’ai plus de 1.200.000 Francs CFA par mois comme prime de saisie car j’interviens dans toutes les affaires contentieuses. Ma prime sur les recettes s’élève à plus de 500.000 Francs par mois.

    Et je ne parle pas de mon salaire ni mes indemnités de responsabilité en tant que Chef de division.

    Cela fait un montant dépassant les trois millions (3.000.000) de francs CFA… ” … /// …

    :
    On nous dit que le Salaire minimum au Mali est de 40 000 F Cfa, soit 60,96 € ( euros )…

    Cet Inspecteur gagne nettement bien sa vie, comparé aux travailleurs qui sont payés au SMIC Malien, “SMIC” ( Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Je pense qu’avec 3 000 000 de francs Cfa par mois, soit 4573,47 € ( euros ), il n’est pas dans le besoin pour se laisser corrompre… !

    Quand on voit la différence traitement entre ces deux Salariés, on comprend que tout Parent Malien ait envie que ses Enfants puissent étudier, pour mieux gagner leur vie plus tard… !

    Cet Inspecteur n’a aucune raison de voler. Et il n’hésite pas à montrer ses revenus. On lui fait confiance volontiers…
    Qu’un Fonctionnaire soit bien payé c’est normal, c’est même ce qu’il faudrait, car, ça les met à l’abri du besoin et de la tentation de corruption…
    Là où les Gens s’interrogent…, c’est quand ils constatent que des Fonctionnaires en plus de leur Salaire, font des Affaires pour s’enrichir… !
    S’ils s’interrogent, c’est pas parce qu’ils seraient envieux, non… Mais c’est parce qu’ils se demandent si c’est légal… ?
    Si c’est légal et que ça ne contredit pas la loi dans le pays, ça va tout va bien. Et c’est tant mieux… !

    Ce que les Gens veulent, je suppose, c’est d’abord de comprendre… Et ensuite ils posent des questions. C’est sain de leur donner les bonnes réponses qu’ils attendent… !
    Pourquoi Untel en dépit de sa position avantageuse a le droit de faire ceci ou cela… ?
    Je pense que c’est normal et c’est sain…!
    Donc, oui attention à l’amalgame et à la dérive. En tout état de cause, la prudence doit être de mise.
    Très bon conseil… !
    Mais les Citoyens, surtout les moins nantis ont droit de poser des questions quant à l’origine de la fortune de nos Gouvernants et des nos Élites. Vous trouvez pas… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. Monsieur l’inspecteur des Douanes,
    Avec plus de 3 millions de salaire mensuel, chapeau à vous.e Mali doit effectivement récompensé les bons bosseurs.
    En même temps, vous êtes dans la droite ligne de la PCC qui ne demande qu’à lever le délit d’apparence par une justification des revenus comme vous le faites.
    Vous conviendrez avec la PCC ce principe d’un bon père de famille :
    Si un jour vous retrouviez un objet de valeur avec votre enfant, votre première réaction serait celle-ci :où et comment as-tu eu ça ?
    Cette réaction est normale parceque vous vous préoccupez de votre enfant et voudrez vous assurer qu’il n’en court pas des risques.

  10. ” … Je suis un inspecteur des Douanes, Chef de division à la Direction Générale des Douanes, j’ai une prime mensuelle de 990.000 Francs CFA minimum comme travail supplémentaire, j’ai plus de 1.200.000 Francs CFA par mois comme prime de saisie car j’interviens dans toutes les affaires contentieuses. Ma prime sur les recettes s’élève à plus de 500.000 Francs par mois.

    Et je ne parle pas de mon salaire ni mes indemnités de responsabilité en tant que Chef de division.

    Cela fait un montant dépassant les trois millions (3.000.000) de francs CFA… ” … /// …

    :
    On nous dit que le Salaire minimum au Mali est de 40 000 F Cfa, soit 60,96 € ( euros )…

    Cet Inspecteur gagne nettement bien sa vie, comparé aux travailleurs qui sont payés au SMIC Malien, “SMIC” ( Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Je pense qu’avec 3 000 000 de francs Cfa par mois, soit 4573,47 € ( euros ).

    Quand on voit la différence traitement entre ces deux Salariés, on comprend que tout Parent Malien ait envie que ses Enfants puissent étudier, pour mieux gagner leur vie plus tard… !

    Cet Inspecteur n’a aucune raison de voler. Et il n’hésite pas à montrer ses revenus. On lui fait confiance volontiers…
    Qu’un Fonctionnaire soit bien payé c’est normal, c’est même ce qu’il faudrait, car, ça les met à l’abri du besoin et de la tentation de corruption…
    Là où les Gens s’interrogent…, c’est quand ils constatent que des Fonctionnaires en plus de leur Salaire, font des Affaires pour s’enrichir… !
    S’ils s’interrogent, c’est pas parce qu’ils seraient envieux, non… Mais c’est parce qu’ils se demandent si c’est légal… ?
    Si c’est légal et que ça ne contredit pas la loi dans le pays, ça va tout va bien. Et c’est tant mieux… !

    Ce que les Gens veulent, je suppose, c’est d’abord de comprendre… Et ensuite ils posent des questions. C’est sain de leur donner les bonnes réponses qu’ils attendent… !
    Pourquoi Untel en dépit de sa position avantageuse a le droit de faire ceci ou cela… ?
    Je pense que c’est normal et c’est sain…!
    Donc, oui attention à l’amalgame et à la dérive. En tout état de cause, la prudence doit être de mise.
    Très bon conseil… !
    Mais les Citoyens, surtout les moins nantis ont droit de poser des questions quant à l’origine de la fortune de nos Gouvernants et des nos Élites. Vous trouvez pas… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  11. Monsieur , le juge anti corruption est un homme averti ainsi que son Ministre, ils sont jeunes mais très expérimentés en plus ils sont avec nous tous les jours , ils connaissent très bien la réalité socioculturelle et économique des maliens. Laissons la justice faire son travail tranquillement et bien , c’est le début du commencement. Ces juges sont soutenus aujourd’hui par la population malienne à 100% et à cause de la misère que nous traversons actuellement, trop d’impunité , le mali est très malade de ses cadres.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here