Mairie de Kalabancoro : Deux adjoints au maire disparaissent avec les clefs de deux Pick-up

5

Après avoir refusé de remettre les clefs de deux pick-up Hillux et disparaitre dans la nature, Hamala Sidibé, 1er adjoint et le 2e adjoint Mahamadou Keita sont recherchés par les forces de sécurité.

 Les 1er et 2e adjoints au maire de la Commune rurale de Kalabancoro, Hamala Sidibé et Mahamadou Keita ont refusé de remettre les clefs de deux véhicules de service de la mairie et ont disparu dans la nature. Il s’agit des véhicules réservés aux services de Recensement-Planification et au Recouvrement. Selon nos informations, nul ne sait où se trouvent les deux conseillers municipaux.

A l’absence du maire Hamadoun Tiécoura Diarra, Hamala Sidibé a occupé le poste de maire par intérim et Mahamadou Keita celui des Affaires domaniales. A ce titre, les deux complices ont fait des véhicules un bien personnel.

Lundi 15 juin, le maire titulaire a repris service. De facto, il doit rentrer en possession de tous ses pouvoirs. C’est ainsi qu’il a demandé aux deux récalcitrants de remettre les clefs des pick-up, mis à la disposition des seuls services de Recensement et Recouvrement. En vain. Le maire Diarra a ainsi délégué des émissaires afin qu’ils comprennent le bien fondé de son message. Là aussi rien à faire. Ne voulant rien entendre, l’édile communal leur a adressé une mise en demeure. Dans ladite correspondance, Tiécoura Diarra leur rappelle que les véhicules manquent beaucoup aux deux services qui n’arrivent plus à mener les missions qui leur sont assignées. Et qu’ils sont tenus de remettre les clefs au secrétaire général de la mairie sans délai.

Les forces de sécurité sont désormais informées pour mettre la main sur les deux véhicules disparus.

Ibrahim Diallo

(Correspondance particulière)

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Daouda vous parlez de Keita ou vous le confondez avec Diarra qui a morcelé le titre foncier des Coulibaly. Diallo doit parler de l’incarcération à la maison d’arrêt de Bamako du maire Diarra et non d’une absence comme s’il avait voyagé, quel dommage pour un journaliste de faire une confusion délibérée, donc un mensonge aussi grossier pour cacher la vérité. Quelle déontologie a-t-il appris à l’école. Diarra et Sidibé sont bien présents à Bamako et à la mairie, ils doivent faire deux actions immédiatement: 1. se plaindre de Diallo au tribunal pour diffamation et au niveau de l’organisation de régulation des médias ou l’association des journalistes, 2. écrire au juge qui l’a mis en liberté conditionnelle pour connaitre les limites de cette libération e Diarra

  2. Daouda vous parlez de Keita ou vous le confondez avec Diarra qui a morcelé le titre foncier des Coulibaly. Diallo doit parler de l’incarcération à la maison d’arrêt de Bamako du maire Diarra et non d’une absence comme s’il avait voyagé, quel dommage pour un journaliste de faire une confusion délibérée, donc un mensonge aussi grossier pour cacher la vérité. Quelle déontologie a-t-il appris à l’école. Diarra et Sidibé sont bien présents à Bamako et à la mairie, ils doivent faire deux actions immédiatement: 1. se plaindre de Diallo au tribunal pour diffamation et au niveau de l’organisation de régulation des médias ou l’association des journalistes, 2. écrire au juge qui l’a mis en liberté conditionnelle pour connaitre les limites de cette libération e Diarra

  3. Ces deux conseillers sont connus pour leur banditisme. Après avoir morcellé les espaces publics, les places reservé pour la construction d’ecole et médersa, ces deux bandits Hamala Sidibé et Mahamadou Keita en trois mois d’absence du maire principal, fait le retrait de plusieurs maisons à usage d’habitations. Ils ont aussi procedé à la passation de plusieurs marché gré à gré en violation des textes. Aujourd’hui, le sieur Keita semble etre le plus grand recalcitrant dans cette affaire. C’est lui continue a se pavaner avec la voiture de la mairie. lES JOURS A VENIR SERONT CHAUD POUR LUI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here