Crise politique au Mali: la Cédéao à Bamako pour tenter de déminer le terrain

2

Une importante délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest est arrivée mercredi 15 juillet à Bamako pour aider à résoudre la crise malienne.

La délégation se compose de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, du ministre nigérien des Affaires étrangères dont le pays assure la présidence de la Cédéao ainsi que le président de la Commission et des juristes. Dès son arrivée à Bamako, la commission s’est mise au travail : à peine arrivés, après avoir déposé leurs valises, les émissaires de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest se sont dirigés vers le quartier Sébénikoro de Bamako. C’est là où réside le président malien Ibrahim Boubacar Keïta.

…….lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. KAAFAROHW! FAAROH FINW! QUE SAVONS NOUS REELEMENT DE NOS GRAND HOMMES PASSES IL N YA MEME PAS LONGTEMPS?

    ☺Daniel Ouezzin Coulibaly: Descartes Wasn’t Always Right, Diderot Maybe😊
    Authors
    Authors and affiliations
    Siba N. Grovogui

    Part of the Culture and Religion in International Relations book series (CRIR)
    😊Abstract
    Rumor has it that Henry Morton Stanley perplexed over a quandary facing colonialists: “we cannot justify our presence among “natives” if we do not educate them; but I suspect that we are not prepared for what they will say about us when and if we do teach them to write.”1 Stanley correctly predicted that “natives” would have different understandings of the colonial act and that what appeared to the colonizers as virtues and necessities may well appear to the former as weaknesses and acts of barbarism. Stanley’s ruminations also show that the colonial act was accompanied by anxieties over the eventual prise de parole by natives, that is their self-conscious expressions of thought on colonialism. The core of these anxieties has been whether postcolonial discourses can be aligned on the rationalizations of the colonial act by its agents.😊

    *Keywords
    Moral Discourse Marshall Plan Postcolonial Theorist French Authority Colonial Project
    These keywords were added by machine and not by the authors. This process is experimental and the keywords may be updated as the learning algorithm improves.
    The defenders of the double voter rolls abuse and exploit Montesquieu by going so far as to deny that the law of numbers is a fundamental element of democracy.

    —Ouezzin Coulibaly, Journal Officiel, April 1951

    These words of Diderot come to mind:

    😂😂There is something more odious than slavery: it is having slaves and calling them citizens. (Loud applause on the extreme left. Strong protestations at the center and the right. Prolonged noise).😂😂

    —Ouezzin Coulibaly, Journal Officiel, June 1949

    Descartes was not always right.

    —Alfred Bour, Annales de L’Assemblée de L’Union Française, July 1948

  2. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    ATTENTION MALIENS, PRO DICKO OU PRO IBK…! Á MON AVIS ILS SONT TOUS LES MEMES LARBINS FRANCISÉS ET/OU ARABISÉS PAR L’OUTIL DE L’ HUMILAITION BARBARE ESCLAVAGISTE-COLONIALISTE.

    DE LA CEDEAO :

    LES MALIENS N’ ONT JAMAIS ÉLU DE RÉPRESENTANTS Á LA CEDEAO.

    DONC CETTE CEDEAO NE SAURAIT ETRE AU DESSUS DE LA LÉGITIMITÉ POPULAIRE, CELLE DU PEUPLE EN SOL MALIEN.

    CHERCHEZ Á SAVOIR L’ ORIGINE DE LA CEDEAO….!!

    LA CEDEAO A LA MEME ORIGINE QUE LE FRANC CFA…!!

    LA CEDEAO EST LA MAIN CACHÉE POLITIQUE DE LA FRANCE.

    TANDIS QUE L’ UEMOA AVEC SON FRANC CFA, LA MAIN CACHÉE MONÉTAIRE DE LA FRANCE.

    VOLÁ CE QU’ EN DIT WIKIWAND.COM:

    La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) (en anglais : Economic Community of West African States, ECOWAS), est une organisation intergouvernementale ouest-africaine créée le 28 mai 1975.

    C’est la principale structure destinée ? coordonner les actions des pays de l’Afrique de l’Ouest.

    Son but principal est de promouvoir la coopération et l’intégration avec pour objectif de créer une union économique et monétaire ouest-africaine.

    ANTÉCÉDENTS:

    – L’union douani?re de l’ouest africain formée par les quatre États du “Conseil de l’Entente” et le Mali en mai 1959 est l’anc?tre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest

    – Le “Conseil de l’Entente” est une organisation de coopération régionale d’Afrique de l’Ouest, ? finalité principalement économique, créée le 29 mai 1959.

    Historique
    Les pays fondateurs sont le Dahomey (actuel Bénin), la Haute-Volta (actuel Burkina Faso), la Côte d’Ivoire et le Niger. Ils ont été rejoints par le Togo en 1966.

    Le Conseil est né de l’éphém?re Union Sahel-Bénin, elle-m?me créée par les quatre membre originels du Conseil en tant que successeur partiel ? la fédération régionale de colonies de l’Afrique-Occidentale française (AOF).
    L’union douani?re de l’ouest africain formé par ces 4 états et le Mali en mai 1959 est l’anc?tre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

    Depuis 1966, le Conseil s’est doté d’un secrétariat administratif permanent situé ? Abidjan, en Côte d’Ivoire. Un fonds d’entraide et de garantie des emprunts permet de soutenir les membres les plus défavorisés.

    VOILÁ, LA CEDEAO EST UNE CRÉATURE COLONIALE DE LA FRANCE, UN MONSTRE PRÉ-INDÉPENDANCE DESTINÉ Á MAINTENIR D’ UN MAIN INVISIBLE UN GROUPE D’ ÉTATS DANS UNE ORGANISATION NON DÉMOCRATIQUE ET SUPRA-NATIONAL TRES LOIN DU REGARD DES PEUPLES.

    PEU DE NOUS SAVENT QUE LE MONSTRE NÉO-COLONIAL CEDEAO A UN PARLEMENT…!!

    LA MAJEURE PARTIE DE LA SOUVERAINITÉ DE NOS ÉTATS EST TRANSFÉRÉE Á LA CEDEAO ANTI-DÉMOCRATIQUEMENT.

    EN PLUS AUCUN ÉLU DES PEUPLES N’ Y SIEGE POUR DÉFENDRE LEURS INTÉRETS.

    DES LARBINS CONGÉNITAUX ADEPTES DE LA FRANCAFRIQUE Y SONT ENTASSÉS…

    MALIENS, Á VOUS DE CHOISIR, METTRE OU NON LA CEDEAO AU COEUR DE NOS PROBLEMES ENDOGENES , ….!

    JE PENSE QUE LA SOLUTION NE POURRAIT ETRE QUE ENDOGENE.

    SÁANÉ ANI KONTRON…!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here