Crise sociopolitique au Mali : IBK fixe un cap et une méthode au nouveau gouvernement

0

Au cours du premier conseil des ministres restreint qu’il a dirigé jeudi, 6 aout 2020, à Koulouba, le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, a donné des orientations au Premier ministre Dr. Boubou Cissé et aux 6 membres du Gouvernement, en vue de « travailler au retour de la normalité, de la concorde et de la paix sociale, de créer les conditions propices à la formation d’un gouvernement d’union nationale» au moment où les contestataires du régime s’apprêtent à manifester ce mardi 11 aout 2020.

Le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a demandé, dans sa lettre de mission, au Premier ministre et à son mini gouvernement de travailler de manière volontariste et dans la plus grande solidarité. Aussi, les membres du Gouvernement ont-ils  été instruits de : travailler au retour de la normalité, de la concorde et de la paix sociale et créer, ce faisant, les conditions propices à la formation d’un gouvernement d’union nationale ; diligenter une enquête minutieuse et crédible sur les pertes en vies humaines ainsi que sur les atteintes aux biens publics et privés tant à Bamako les 10, 11 et 12 juillet que précédemment lors des manifestations qui ont eu lieu à Kayes et Sikasso notamment. « Toutes les responsabilités devront être situées pour que des mesures soient prises et des sanctions efficaces sur la base du droit », a souligné Ibrahim Boubacar Kéïta. Il a, ensuite, demandé au gouvernement d’accélérer l’opérationnalisation des mécanismes de suivi de la mise en œuvre des recommandations du Dialogue National Inclusif et d’étudier les voies et moyens pour la mise en place d’un fonds d’indemnisation des victimes desdites manifestations ou de leurs ayant droit. Il est également demandé à l’exécutif restreint de « mobiliser toutes les énergies et les ressources requises pour l’application immédiate et complète de l’article 39 du Statut des Enseignants, en dépit du coût financier important pour la mise en œuvre de cette mesure.» «Ce gouvernement ne connaîtra donc aucun répit. Il n’en connaîtra aucun», a indiqué le Président.

Le M5-RFP ne désarme toujours pas

Après la trêve pour permettre aux fidèles musulmans de fêter la tabaski, la deuxième phase de la désobéissance civile a été animée par les jeunes du M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques) un peu partout dans la capitale malienne (Bamako). Les jeunes ont ainsi fermé plusieurs services le lundi, mardi et mercredi derniers. Au cours de ces opérations, une dizaine de jeunes ont été arrêtés et présentés aux juges. Le M5-RFP prévoit un nouveau grand rassemblement le mardi 11 août 2020. «Nous avons décidé de convoquer pour le mardi 11 août 2020 un grand rassemblement patriotique sur l’ensemble du territoire national dans l’après-midi. Ce grand rassemblement doit être le plus grand qui n’ait jamais été organisé en République du Mali. L’objectif c’est de montrer à la communauté internationale, au peuple malien dans toutes ses composantes que le combat du M5-RFP est juste et que le M5-RFP obtiendra la victoire du peuple malien. Parce que ce combat, c’est pour l’intérêt supérieur du peuple malien, c’est pour sauver la nation malienne, c’est pour sauver l’État malien », a déclaré, le 4 aout 2020, Dr. Choguel Kokalla Maïga, un des leaders du M5-RFP.

M.K.Diakité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here