Déclaration du CNID- YT sur la révision de la constitution du 25 février 1992 Le Comité Directeur du CNID – FYT ;

5

– Soucieux de la préservation du climat social dans un contexte particulièrement difficile pour notre pays ;

– Convaincu que le projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992 comporte des avancées considérables pour l’approfondissement de la démocratie au Mali ;

– Constatant aussi que certaines autres dispositions sont fortement contestées par une partie de la classe politique et de la société civile ;

– Rappelant que l’un des objectifs majeurs recherchés par la révision constitutionnelle est de permettre la mise en œuvre de mesures favorisant la paix et la réconciliation entre les Maliens ;

– Constatant cependant que la révision ouvre de nouveaux points de fracture qui risquent de s’approfondir et d’approfondir les clivages entre Maliens au moment où la quête de l’unité nationale est une impérieuse nécessité ;

– Constatant en outre qu’une erreur matérielle porte sur la formule du serment que doit prononcer le Président de la République avant sa prise de fonction ;

– Estimant qu’une telle erreur doit être corrigés par l’Assemblée nationale a travers une deuxième lecture de la loi ;

– Convaincu que cette relecture pourrait offrir l’opportunité de débats plus approfondis, plus inclusifs avec des concessions mutuelles sur les principaux points de divergence ;

– Convaincu qu’un texte consensuel pourrait sortir de tels échanges et que ceux qui refuseraient les concessions indispensables s’auto-marginaliseraient ;

– Estimant enfin que le temps n’est pas à se compter mais plutôt à se rassembler ;

– invite respectueusement monsieur le président de la République à demander à l’Assemblée nationale une deuxième lecture du projet de loi portant révision de la constitution du 25 février 1992.

– invite les Maliennes et Maliens, la société civile et la classe politique, dans cette hypotypose, à rechercher et trouver un compromis dynamique dans l’intérêt supérieur de notre pays.

 Fait à Bamako le 17 juin 2017

 Le Comité Directeur

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Kinguiranke toi tu es pitoyable voilà une position très sage et vraiment qui peut nous sortir dans l’impasse parce quoi qu’on dise tous n’est aussi mauvais dans cette constitution vraiment merci au Cnid et à Me Tall le Mali à vraiment besoin de vous chapeau

  2. Kinguiranke, vous, vous ne pouvez pas parler sans offenser des pauvres citoyens? Par dessus un vieux sage qui est déjà mort? Vous ne pouvez pas avoir un minimum de respect pour les ancêtres? Vraiment honte à vous Kinguiranke. Honte à vous!
    Quant-à vous Mountaga, alignez-vous bien sur le cheval comme on le dit en bambara pour ne pas y tomber. Soit vous dites la vérité à ce vieux IBK, soit vous vous taisez. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Tout le Mali sait que cette réforme est insensée et idiote.

  3. Bof une position pas tres tranchée en fait! un non aligné quoi? Sacré Mountaga…

  4. Mountaga Garanke Mamou Tall Sylla, nous voudrions une reponse Claire de toi, si tu es d’accord ou contre la revision de notre Constitution? Tu as identifie des erreurs graves dans la nouvelle loi-mere d’IBK alors dis simplement a IBK de les corriger et vite afin que nous nous unissons pour un meilleur Mali.

Comments are closed.