Des proches d’ATT répondent à IBK : « On ne saurait condamner ATT par une simple déclaration ! »

97
Amadou Toumani Touré

Interviewé dans le dernier numéro de l’hebdomadaire Jeune Afrique sur son bilan qu’il ne dit douter en un seul instant, le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a fini par susciter des réactions des proches de l’ancien Président dont d’anciens ministres et mêmes d’actuels responsables civils et militaires. « On ne saurait condamner ATT par la bouche », s’est confié lundi, l’un d’entre eux au Soft.

Lundi, plusieurs affidés de l’ancien président Amadou Toumani Touré ont tenu une réunion dans un quartier du centre de Bamako. Objectif, s’organiser de nouveau pour dénoncer ce qu’ils ont appelé « la condamnation par la bouche » que le Président IBK a prononcé dans  ladite interview.

Toutefois, si le Président IBK affirme n’avoir rien été dans les évènements ayant poussé ATT à démissionner, «une relation de fraternité subsiste entre nous et il arrive qu’on se parle, ne serait-ce que pour évoquer nos souvenirs réciproques», a-t-il attesté. Or, « ce n’est pas exact », répond un proche d’ATT à Bamako, avant de préciser, « depuis qu’ATT est parti, ils ne se sont plus parlé,».

Mais c’est surtout la réponse du Chef de l’Etat qui commente que le Président ATT est «effectivement inculpé devant la haute cour de Justice » qui irrite le plus ses partisans qui projettent déjà de marcher bientôt à Bamako.

Même si les frondeurs du lundi pour la cause d’ATT eux, disent comprendre du fait que l’expression « être inculpé » pourrait également paraphraser « être suspecté tout court », « on voit le Président IBK venir et ATT n’est pas à battre, nous le lui avons dit depuis mars dernier lors de nos meetings à Bamako, Gao et Mopti », fulmine le jeune porte-parole de la coalition des Associations en faveur du retour de l’ancien locateur de Koulouba.

En tout état de cause, c’est Sous la demande expresse du Gouvernement malien, le 18 décembre 2013, que le Procureur Général près la Cour suprême a transmis au Président de l’Assemblée nationale sa lettre dénonçant des faits susceptibles d’être retenus contre l’ancien Président de la République Amadou Toumani TOURE pour « haute trahison » supposée. C’est ainsi que l’Assemblée nationale, après examen, a mis en place une Commission Ad hoc le 1er  juillet 2014 devant produire un rapport d’enquêtes. Lequel rapport est longtemps public par fuite, et entièrement vide d’arguments susceptibles d’accabler ATT.

Au niveau de l’Assemblée nationale, siège de la Haute Cour de Justice où une plénière du rapport est jusqu’ici repoussée de session en session, rien de légale n’a notifié de manière officielle « une inculpation d’ATT».  Reste à savoir le réel sens que le Président a donné à ses déclarations qui font déjà du bruit.

IMT    

PARTAGER

97 COMMENTAIRES

  1. Les 3 dames ( Mauritanie, Algérie, France) ont déstabilisé le Mali en complicité avec le GMS (Groupement Des Maliens Sagouin );
    Mais tôt ou tard, ils paieront même s’il faut pour cela déterrer leurs os à Sebenikoro et le brûler vif sur la place de l’indépendance!
    LA RÉPUBLIQUE VAINCRA

  2. « Lundi, plusieurs affidés de l’ancien président Amadou Toumani Touré ont tenu une réunion dans un quartier du centre de Bamako.
    Mais c’est surtout la réponse du Chef de l’Etat qui commente que le Président ATT est «effectivement inculpé devant la haute cour de Justice » qui irrite le plus ses partisans qui projettent déjà de marcher bientôt à Bamako. » 😳 😳 😳 😳 😳 😳 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😳 👿 👿 👿
    Il y a des personnes qui n’ont encore rien compris dans ce pays. Il faut qu’on se mette quelques chose l’épisode ATT est bel et bien TERMINE.
    Donc si nous sommes autant naïf pour mettre à mal notre quotidien pendant que lui se la coule douce dans son exil ; on n’aura que nos yeux pour pleurer et il n’aura que faire de ça car lui et sa famille nous regarderons avec un œil indifférent quand nous aurons tout perdu.
    Alors faisons gaffe car nous n’avons que le Mali SEUL !

  3. Je pense que l’affaire ATT est antérieur à la venue d’IBK au pouvoir. En effet, lorsque le président dit que je cite ” la condamnation par la bouche “, c’est pour dire qu’aucun verdict l’a condamné. On ne doit pas faire de ce passage un sujet à polémique.

  4. « Mais c’est surtout la réponse du Chef de l’Etat qui commente que le Président ATT est «effectivement inculpé devant la haute cour de Justice » qui irrite le plus ses partisans qui projettent déjà de marcher bientôt à Bamako. »
    IBK n’a pas lancé ses poursuites contre l’ancien président ATT il ne fait que dire ce qui est.
    ATT est accusé de violation du serment prêté ; facilitation de la pénétration et l’installation des forces étrangères sur le territoire national ; destruction d’outil de défense nationale ; démoralisation l’armée ; destruction, soustraction et ou l’enlèvement des objets, matériels, documents ou renseignements relatifs au secret de la défense nationale.
    Qu’il apporte les preuves de son innocence et on verra.

  5. Toutefois, si le Président IBK affirme n’avoir rien été dans les évènements ayant poussé ATT à démissionner, «une relation de fraternité subsiste entre nous et il arrive qu’on se parle, ne serait-ce que pour évoquer nos souvenirs réciproques», a-t-il attesté. Or, « ce n’est pas exact », répond un proche d’ATT à Bamako, avant de préciser, « depuis qu’ATT est parti, ils ne se sont plus parlé,».
    Je ne sais pas pourquoi IBK mentirais sur ces rapports avec l’ex-président ATT ?
    S’il dit qu’ils arrivent souvent à se parler cela doit être fondé. Chez nous on dit qu’on ne ment que sur les morts. Alors ATT pourra très bien confirmé ou infirmé cela…

  6. « On ne saurait condamner ATT par la bouche »
    Ce qui est normal ! Mais moi je ne comprends pas notre acharnement contre le président car il n’est pas l’instigateur de cette poursuite donc laissons la justice faire son travail et on verra bien si des poursuites seront engagées ou pas.

  7. Je demande aux pintades de Koulouba de se démêler du débat car ils ne savent rien avancer de concret à part des messages insensés.

    Sankingba si tu es allé en prison c est par ce que tu as volé./

    • N’empêche, la colère de SANKINGBA est légitime ! Si ATT dit qu’il ne peut pas humilier un père de famille notre ami ne devrait pas faire exception…. 😆 💡 😆 😆 😆 :mrgreen: 😆 😆 😆 :mrgreen: 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Père de famille =Père de famille ! 💡 💡

    • Pauvre fabuliste!!!!!!! ATT t’a bien dit qu’il n’enverra pas un chef de famille en prison pour des détournements de deniers publics qu’il,considéré comme de pécadille et toi,tu parles encore de prison.
      Ton ATT avait-il le cran d’incarcérer un financier? Mais tu l’auréole de rameau d’Olivier alors qu’il ne mérite même pas de feuilles de figuier. Au lieu de t’occuper de ta commune rurale de naissance qui,n’a même pas de réseau téléphonique et qui est calfeutrée dans la forêt de Yiridougou. Rends toi utile au lieu de t’infeoder à des gènes sans dignité.

      VIVE LA REPUBLIQUE

  8. IBK est un homme de paix et il ne peut s’ingérer dans les décisions de la justice sinon ATT est reconnu coupable. Les partisans doivent savoir que nul est au dessus de la loi et aucun crime ne sera impuni

  9. L’ancien président ATT a été impliqué pour haute trahison.
    Il sera jugé par la haute cour de justice et nous verrons si sa culpabilité est prouvée,il aura droit à une peine d’emprisonnement conformément à son acte.

  10. ATT doit présenter ses excuses à toute la nation entière car il a vraiment trahi notre pays en le laissant dans la main de nos ennemis. Il est à la base du coup d’état avorté qui a fait tuer les bérets rouges.

  11. Le bilan à mi-parcours du président IBK est dans l’ensemble satisfaisant mais il reste encore des choses pour nous combler. Mais en deux avec les résultats qui ont été fournis je pense que qu’il y a du travail qui a été fait et que d’ici la fin du mandat d’IBK les populations seront globalement satisfaites.

  12. Avec ATT on ne s’asseyait pas pour raconter l’histoire du monde aux rebelles, on se battait. Les crétins qui l’ont chassé parce qu’il est laxiste n’ont pas encore tiré leur premier coup de feu en direction du Nord, ils ont préféré le faire en direction du Grand Marché et de l’ORTM.
    IBK qui nous tympannait que seule la fermeté pourra résoudre ce problème est là depuis plus de 2 ans. Il n’a de fermeté que les sanglots réguliers qu’ilnous sert.

    VIVE LE MALI, VIVE L’ELEPHANT DU KKUNARI !!!!

    VIVEMENT UN PROCÈS POUR QUE LE PEUPLE MALIEN PUISSE TIRER LES LEÇONS QUI S’IMPOSENT !!!!

    ASSEZ DE CALOMNIES !!
    ASSEZ DE MENSONGES ……

    • L’idiotie c’est ton pain quotidien c’est pourquoi plus personne ne fait attention à tes âneries. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
      Cette accusation que tu fais là est très grave mais puisque c’est en cachette que tu le fais, seuls, tes enfants seront gavés de tes bêtises. 😳 😳 😳 😳 😳 😳
      IBK n’a jamais fais partir ATT ouvre les yeux car tu baignes carrément dans le faux 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

      • Ah bon ? Ce n’est plus IBK qui criait partout que seule la fermeté permettra de résoudre ce problème ? Est-ce que c’est encore lui IBK qui pleure devant les obstacles comme une Madeleine ? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

    • Cher Yugubané,l’histoire récente de notre pays nous apprend que votre champion ATT a reçu en 2010 les rebelles dont tu parles à KOULOUBA.
      Que sont ils venus y faire?
      Sachez que dans ce pays c’est ATT qui est allé passer un accord avec ces rebelles du nord dans le but de se maintenir au pouvoir avec des soulèvement de ces derniers.
      Mais le peuple malien étant malin il est lui même tombé dans son propre piège.

    • Si jamais tu parles d’éléphant du Kounari à un vrai habitant de Goundaga, tu te feras dévorer par les gnomes. Comparer un félon à un éléphant? 😆

      VIVE LA RÉPUBLIQUE

  13. Je ne suis pas juriste mais je vais m’efforcer de les imiter en disant que toutes personnes est
    Présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été prouvée.
    Pourquoi donc tout ce brouhaha ? IBK n’est pas Abdramane Niang alors laissez-le en-dehors de cette histoire car il n’a fait que donner son avis. Si la haute cour de justice montre sa culpabilité; il sera inculpé dans le cas contraire elle le relaxera.

  14. ATT ne peut pas bénéficier d’une grâce présidentielle pour ce qu’il a fait. Le pays souffre encore des affres de ces erreurs. Les faits qui l’accablent sont nombreux et il ne pourra pas éviter la prison, j’en suis sur !!!

  15. Cette cour de justice a en possession des dossiers très sensibles donc elle a besoin de réunir toutes les preuves pour trancher. Mais jusque-là, il est encore innocents et nous attendons les résultats de l’enquête chers partisans

  16. C’est à la haute cour de justice de trancher si ATT doit être condamner ou pas. Sinon, ces partisans doit savoir qu’il n’est pas à l’abri d’une imminente poursuite. Les faits cités l’accablent énormément.

  17. Trancher en justice est un processus qui prend du temps donc nous devons garder raison et attend le verdict de la commission.
    Il faut plus d’éléments dans ces dossiers. Comment mener les enquêtes etc…

  18. Ce journaliste cherche à créer des polémiques ou accuser à tord le pouvoir. Sinon IBK a fait l’essentiel comme on le dit le berger a le devoir d’attacher le mouton dans la broussaille mais ne peut pas lui demander de brouter

  19. ATT a été trop irresponsable ce qui a conduit notre pays dans les bras de ces terroristes car il savait le risque qui guettait notre pays. Mais il n’a pas pris de précaution et à plutôt faire des arrangements avec nos ennemis qui venaient nous assiéger. Il doit être condamner à perpétuité

  20. Les partisans d’ATT sont tous des ennemis du Mali comment penser qu’il est innocent sachant bien à pousser les enfants des gens à l’abattoir.

    • Toi tu es l’ami du Mali si tu crois que defendre sa patrie c’est partir à l’abattoir. Avec tous les moyens que l’armée Americaine a, elle compte des dizaines de milliers de victimes en Iraq et en Afghanistan mais vous vous voulez que ATT puisse mener une guerre sans faire de victimes. Bande de vauriens, pareille guerre n’existe que dans les jeux videos !! 💡 💡 💡 💡

  21. Je suis aminé d’un sentiment de hâte pour attendre le jour où ATT passera devant la justice pour «haute trahison». Il doit encourir une peine de prison à perpétuité. Je suis convaincu que le rapport de la commission ad hoc retiendra des preuves concrètes contre lui. L’un des faits pouvant donner lieu à une éventuelle accusation de l’ancien chef de l’Etat. En 2012, après la chute de Kadhafi, il a laissé les anciens combattants de ce dernier, rentrent dans notre pays sans passer à un désarmement de ceux-ci. 😯 😯 😯 😯

    • Qui avait-il pour désarmer ces combattants ? Les soldats qui abandonnent leurs chars aux automobilistes et aux motocyclistes pour se sauver ? Oubien la lâcheté de l’homme malien aussi est la faute à ATT ? :mrgreen: 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

      Il est temps qu’on se dise la vérité, ceux qui lui ont chassé n’ont jusque-là tiré le moindre coup de feu vers le Nord, ce sont d’autres qui sont venus le faire à leur place. 8) 8) 8) 8)

  22. ATT tout comme Amadou Haya peuvent être pardonnés. Mais dire qu’on veut juger ATT par la bouche est une question de partie prise. Mais je comprends aussi que ces gens sont tous des pro-ATT. On ne peut pas les écouter. 🙄 🙄 🙄 🙄

  23. Tous les maux dont souffre ce beau pays sont dus à la médiocrité de ce dirigeant malhonnête qu’est ATT. Un traitre n’a autre place que de faufiler entre les cellules de prison. ATT n’a plus de place au Mali. 😯 😯 😯 😯

    • Si tu trouves ATT plus traitre que ceux qui lui ont précédé ou succédé, alors tu as besoin d’un psychiatre. 💡 💡 💡 💡 💡 💡

      • Comme toi d’ailleurs parce que tu es amnésique pour ne pas savoir la vraie cause de la crise du nord. Si tu ne sais rien alors tu fous quoi sur la toile. Rien que dénigrer ceux qui cherchent à sauver le pays de ce qui reste à cause son irresponsabilité.
        Idiot de macaque

  24. S’il nous faut laisser tomber ATT au nom de la réconciliation nationale et au motif qu’on ne peut pas le juger par la bouche, on serait obliger non seulement de libérer Amadou Haya Sanogo mais aussi de pardonner tous les criminels a commencé par le GMT et les bandits armés du septentrion. Hors question que son dossier soit abandonné. 💡 💡 💡 😆 😆

  25. Personne ne sera jugée par la bouche dans ce pays. Nous sommes un Etat de droit. L’ancien président, Amadou Toumani Touré est à l’exil. depuis bien avant l’arrivée d’IBK aux affaires, il y avait une plainte contre ATT. Donc épargnons IBK de cette histoire. 😛 😛 😛

  26. De toutes les façons nous sommes conscient que l’actuel président n’a rien contre son prédécesseur, se sont les actes commise par son prédécesseur qui pourront faire que cet homme soit juger ou pas…

  27. C’est fini le rêve, mieux vaut ses affidés remettent ces 200 milles et 5000 milles francs ques ses personnes ont prise pour tenter de faire la promotion de cet homme aux maliens…

  28. Le peuple ne veut même pas voir la tête de ce type. Les journalistes créent tant de polémique à ce sujet. Allez faire du thé mes chères, si vous n’avez pas d’autre boulot.

  29. La manipulation de l’opinion publique devient une habitude chez certains journalistes. Dans le seul but de créer la confusion, c’est un délire grave.
    Cet article ne mérite même pas d’être lu…

  30. La condamnation de l’ex président ATT, ne va rien apporté à IBK. Comprenez que ce propos du chef de l’Etat ne signifie pas qu’il est contre son prédécesseur. De toutes les façons, nous savons qu’ATT ne sera pas condamné seulement à la bouche.

  31. Mr. Le journaliste, la liberté de la presse ne veut surtout pas dire la liberté de mentir, non. Donc faites attention ne donnez pas de la crédibilité aux articles qui n’en vaut pas la peine. ATT a commis plus qu’un crime, pour ce fait il doit être jugé.

  32. C’est facile pour d’autres d’accuser IBK. Sinon tout malien honnête savent parfaitement qui doit être accusé ou pas.
    Des ignorant ne peuvent que tenir IBK coupable de cette crise et de ses complications que connais le pays, pendant que c’est commencé bien avant son arriver au pouvoir. ATT a mélangé le pays avant de partir,
    Et c’est IBK qui ramasse les peaux cassé, et Apha qui faisais croire aux maliens que tout allait bien tan disque c’était le contraire. Alors s’il vous plait soyez des maliens honnêtes.

  33. Tout d’abord laissez-moi vous dire que vous vous trompez sur toutes les lignes. Ce n’est point IBK qui a condamner ATT. Mais c’est plutôt ses propres faits qui l’ont entrainé dans cette merde.

  34. Soyons réaliste, ayons le courage de voir la réalité en face, le président IBK n’a pas fait de gaffe en balançant cette phrase. Il se réfère sur la justice en appuyant ce propos, puisque cette affaire demeure dans la main de la justice et non IBK.

  35. Tôt ou tard vous finirez par comprendre que ce n’est pas IBK qui est à la base de ce qui arrive à son prédécesseur. Vous ne pouvez tout de même pas nier les faits atroces de ce monsieur vis-à-vis de notre pays.

  36. Il me semble que l’ancien président ATT fut accusé bien avant l’élection d’IBK à la tête de la magistrature suprême. Alors, pourquoi tenir IBK coupable de son malheur ? Vous devez au moins savoir que cette situation dépasse le président actuel, il s’agit de la haute trahison.

  37. Le président Ibrahim Boubacar Keita n’y ait pour rien dans cette histoire d’ATT. Il faut juste reconnaitre que l’ancien président est en train de subir les conséquences de ses faits.

  38. Ces affidés de l’Ex président ATT doivent comprendre que l’actuel régime n’a rien à avoir avec cette histoire. Si je me souviens bien, c’est Amadou Haya Sanogo qui accusé ATT de haute trahison.

  39. « On ne saurait condamner ATT par la bouche », à mon avis, le président IBK n’a rien fait de mal. Il a juste été réaliste sur ce sujet, de toutes les façons, on n’est pas censé nié la réalité.

  40. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Cette phrase du président Ibrahim Boubacar Keita ne peut guère susciter une telle réaction des fans de l’ancien président. Ils attendaient juste une excuse pour balancer tout ce qu’ils ont sur le cœur. Or, si on essaie de voir, ce n’est point IBK qui a mis son prédécesseur dans cette situation. 😆 😆 😆 😆 😆

  41. Les militaires maliens ont été traités de tous sortes sous le régime d’ATT, le fameux garant de la paix. Des militaires ont été égorgés d’autres torturés…… L’insécurité régnait dans le nord Mali. La circulation des armes, drogues, alcool étaient devenu indispensable. Les civiles vivaient dans l’insécurité totale.

    ATT a manquer du respect aux maliens…

  42. L’Ex président Amadou Toumani Touré est accusé de haute trahison, et en plus cela fut bien été conclu avant l’élection d’IBK au pouvoir. Vous ferrez mieux de vous en prendre à Haya, au lieu de pointer IBK.

  43. Pourquoi avoir donné le privilège a des individus mal intentionnés de s’installer sur notre territoire en plus de cela s’ajoute la prétentieuse somme qu’ATT a offerte à ceux-ci. Cette somme ne pouvait-elle pas payé les heures supplémentaires des professeurs d’université, secondaire et primaire
    ATT a tuer les maliens avant de fuir…

    • Ecoute “Dollard” —- Tu as droit à la réflexion avant d’avancer dans le noir.
      Ouvre yes ptis yeux

      Le président Amadou Toumani Touré n’a ni facilité la pénétration et l’installation des forces étrangères sur le territoire national, ni donné à des rebelles des millions, encore moins trahi le peuple malien. Le chemin le plus court de s’en convaincre, c’est de mettre en place une commission d’enquêtes nationale ou même internationale avec la présence des forces onusiennes dans notre pays. Nous y reviendrons.
      Le retour des déserteurs
      Le débat au sujet de rebelles bombardés de millions est parti de la crise libyenne, avec le retour d’un fort contingent de soldats touaregs maliens et/où originaires du Mali qui ont pris une part active dans les combats au déclenchement de la rébellion libyenne aidée par les forces de l’OTAN. En plus de ces soldats déserteurs (qui ont tout simplement trahi Kadhafi), il y avait des civils dans le lot des revenants. Aucune statistique officielle n’avait pu être établie pour déterminer le nombre exact de civils et de soldats libyens qui avaient regagné le pays, à partir d’octobre 2011. Dans les régions de Kidal et de Tombouctou, des commissions ont été installées par les autorités de l’époque afin de les accueillir, les installer sur des sites et procéder à leur recensement. Mais, il y a eu des difficultés.
      En effet, les « Libyens » sont revenus par vagues successives. A leur arrivée, certains d’entre eux ont directement pris attache avec les autorités pour signaler leur présence afin d’être pris en charge. D’autres, par contre, ont préféré la voie de la clandestinité. Ils sont rentrés à Tombouctou sur la pointe des pieds et se sont confondus aux populations.
      Heureusement, c’étaient essentiellement des civils dont des enfants et des femmes.
      A Kidal, la situation se présentait différemment. Les soldats « libyens » y sont arrivés par groupes et souvent lourdement armés. Pendant que certains sont venus de la Libye en traversant le vaste territoire algérien, d’autres sont passés par le Niger. Ils ont été accueillis aux frontières d’avec ces deux pays voisins. Dès leur arrivée, ces soldats ont été installés à une trentaine de kilomètres de Kidal. Là, un site d’accueil avait préalablement été identifié par les autorités.
      Au niveau de ce site, près de 600 soldats se sont installés sous la supervision du colonel-major El Hadj Gamou, chef d’Etat-major adjoint de la présidence de la République. Il avait été dépêché à Kidal par le chef de l’Etat, lui-même. Pour plusieurs raisons : il a été commandant de zone à Gao et Kidal, il a servi dans l’armée libyenne et gardé des contacts avec nombre d’officiers et de soldats touaregs de l’armée libyenne, et Gamou a toujours voué sa fidélité à l’armée et au drapeau malien. C’est donc cet officier émérite qui a eu la responsabilité de conduire la mission chargée d’accueillir et d’installer les soldats libyens de la région de Kidal.
      Le geste financier
      Mais, dès leur arrivée, les premières difficultés sont apparues. En effet, depuis la Libye, ces soldats d’origine malienne s’étaient regroupés sur la base d’appartenance tribale. Les Ifoghas et les chamanamass d’un côté, de l’autre les Imghad.
      Les Imghad, sous l’autorité de Mohamed Ag Bachir, un certain colonel de l’armée libyenne, ont automatiquement remis leur arsenal aux autorités. Ils ont par ailleurs inscrit leur retour dans le cadre du respect strict de la légalité et de celui de la République. Par la suite, ils ont combattu aux côtés de l’armée malienne. Ils ont vaillamment défendu Kidal jusqu’au bout…
      Par contre, d’autres soldats ont préféré se retrancher dans les montagnes. Ce sont majoritairement des éléments appartenant aux tribus Ifoghas et chamanamass.
      Les autorités du pays ont multiplié les gestes de bonne volonté à l’adresse de l’ensemble des soldats loyalistes et des civils qui avaient fui la Libye.
      Le geste financier du président Amadou Toumani Touré, qui suivait personnellement l’évolution de la situation dans les régions de Kidal et de Tombouctou, rentrait justement dans ce cadre.
      Pour le cas précis des 50 millions de FCFA, ce sont le colonel-major Gamou, le colonel Meydou et Abdramane Ag Gala, vice consul à Tamanrasset, qui ont demandé expressément au chef de l’Etat une assistance en faveur des soldats loyalistes, désarmés et cantonnés à Kidal, sur trois sites de cantonnement. Ces soldats étaient dans un état de dénuement total.
      C’est ainsi que le président ATT a débloqué une somme de 50 millions et dépêché sur le nord une mission interministérielle composée de Général Kafougouna Koné, ministre de l’administration territoriale, Natié Pléa, ministre de la défense, Général Sadio Gassama, ministre de la sécurité intérieure et Harouna Cissé, ministre du développement social et de la solidarité.
      L’enveloppe des 50 millions en question a été remise aux gouverneurs des trois régions du nord : colonel (à l’époque) Salif Koné de Kidal, colonel Mamadou Diallo de Gao et Mamadou Mangara de Tombouctou. L’enveloppe était destinée aussi bien aux soldats loyalistes qu’aux populations civiles identifiées revenues de Libye.
      Comme on le voit, ATT fait sienne une politique qu’il a toujours adoptée dans la gestion de la crise du nord, la voie pacifique pour éviter l’embrasement du septentrion.
      Loyalistes jusqu’au bout
      Les soldats qui ont bénéficié de la manne sociale d’ATT sont au nombre de 300 soldats. Ils avaient remis leurs armes, accepté d’être cantonnées et s’étaient dit prêts à servir le Mali. Ils l’ont fait, en combattant aux côtés de Gamou dès leur insertion, pendant l’occupation, après la libération, et aujourd’hui encore, ils sont toujours avec Gamou et au service de l’armée malienne.
      D’ailleurs, ces soldats de la communauté Imghad avaient été reçus officiellement par le président ATT à Koulouba pour réaffirmer solennellement leur attachement aux idéaux de la République et leur désir de se mettre à la disposition des autorités.
      La délégation des Imghad comprenait, entre autres, le colonel Waqqi Ag Ossad, ancien commandant de zone militaire en Libye ; le commandant Inackly Ag Back et Mohamed Youssouf, président du Conseil de cercle de Gourma-Rharouss.
      Ce jour là, le colonel Waqqi, après avoir remercié le Président ATT pour sa constante disponibilité et ses efforts à l’égard des Maliens revenus de la Libye, a clairement indiqué : « Nous sommes des officiers et des soldats, nous n’avons appris que le métier des armes…Nous sommes à la tête de 300 éléments…nous nous mettons à la disposition de l’Etat…Notre séjour prolongé en Libye nous a mis en retard ; certains s’imaginent même que la Libye était leur pays ».
      Abondant dans le même sens, le président du conseil de cercle de Rharouss avait rassuré : « Les Imghad sont une communauté pacifique. Ceux qui sont revenus de Libye sont entrés dans cette logique de paix ».
      En s’adressant à ses hôtes, le chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, avait renouvelé ses remerciements aux leaders de la communauté Imghad. « La paix et la sécurité du Mali incombent à nous tous, fils du Mali, ayant les mêmes droits et les mêmes devoirs », avait laissé entendre ATT.
      Précision : la communauté Imghad est la plus nombreuse communauté touarègue au Mali. Elle est présente dans les trois régions du nord : Gao, Tombouctou et Kidal. Aussi, parmi les revenants de la Libye, les Imghad constituaient le plus gros contingent. Personne ne verrait du mal à ce qu’un chef d’Etat apporte un appui financier à des soldats aussi patriotes que ceux-ci. C’est ça la haute trahison ? C’est ça faciliter l’entrée et l’installation des corps étrangers ?

      :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  44. patatis-patatas, patatis-patatas, patatis-patatas , pitis patas .toi le journaliste bidon, tu était parmi ceux qui critiquais ATT pendant son mandat, quel est ton véritable objectif ?
    Et puis nous savons tous ce qu’ATT a apporter comme désordre dans ce pays…

    • Mariam, respect à toi si tu es vraiment une femme

      C’EST DONC CELA LE DESORDRE?

      1. 3ème pont de Bamako
      2. Route de Ségou
      3. Logements sociaux
      4. Cité administrative (négociations pour les travaux d’achèvement et d’équipement.
      5. Palais des sports
      6. Salle Afro Basket
      7. Route Bamako – Kourémalé
      8. Route Bamako- Kangaba
      9. Route Bamako- Bougoui – Sikasso
      10. Voirie à Bamako
      11. Echangeur multiple
      12. Centrale de Balingué
      13. Château d’eau de Macina
      14. Connexion Mali – Côte d’Ivoire
      15. 3ème sucrerie
      16. Projet d’aménagement Malybia à Kolongo
      17. Route Bamako – Kayes Frontière du Sénégal
      18. Pont Ballé
      19. Pont sur le Bafing
      20. Pont sur la Falemé
      21. Hôpital du Mali
      22. Hôpital de Sikasso
      23. Hôpital de Mopti
      24. Centre de Drépa
      25. Immeubles dans les hôpitaux du Point G, Gabriel Touré et Kati
      26. Pont de Gao
      27. Pont de Tiendaga
      28. Projet Millenium Challenge (Terminal aéroport de Bamako, Alatona)
      29. Cimenterie de Dio et de Gangonterie
      30. Théâtre Massa Makan Diabaté à Kayes
      31. Théâtre Siramory Diabaté à Koulikoro
      32. Wagons pour la Régie
      33. Les péages
      34. Ministère de l’Economie
      35. Gouvernorat du District
      36. Ministère de la Sécurité
      37. Université Kabala
      38. Les 2 Facultés de Badalabougou
      39. Les maisons de la femme et de l’enfant
      40. Rénovation et extension Stade Mamadou Konaté et stade Ouenzzin Coulibaly
      41. Construction et rénovation de la piscine de Bamako
      42. Construction stades de San, Bougouni et Koutiala
      43. Négociations et obtention de prêt pour la construction de la route Bamako- Koulikoro avec un pont sur le Niger
      44. Construction de la route Bafoulabé – Kayes
      45. Construction de la route Koulikoro – Banamba
      46. Construction de la route en latérite Banamba – Niono
      47. Construction de la route en latérite de Nara
      48. 2 bateaux « Modibo Keïta et Firhoun pour la COMANAV
      49. Aména gements dans la zone Office du Niger
      50. Construction de l’Institut Ahmed Baba à Tombouctou
      51. Construction d’un débarcadère à Konnan
      52. Construction d’un débarcadère à Sélingué
      53. Reprise de la biennale, la plus grande juvénile du Mali
      54. Reformes sociales CANAM (Amo)
      55. Loi d’orientation agricole
      56. Mensualisation de la pension
      57. Les exonérations
      58. La modernisation du Palais à travers la construction du nouveau secrétariat général, la DAF, l’Intendance et la CASCA
      59. Construction et rénovation du Parc botanique
      60. Construction du jardin du cinquantenaire au pied de Koulouba
      61. Construction de la route du Dabanani
      62. Construction à Yorossao d’une Brigade de gendarmerie, du Peleton de la Garde, du Lycée, de l’académie et de la maison des jeunes.
      63. Barrages de Félou et de Kénié
      64. Amenagement et construction de la salle de conférence des Chefs d’Etat et de la salle de presse au CICB
      65. Construction de la Maison de la Presse
      66. Dotation des préfets de cercles à 2 reprises de véhicules de fonction
      67. Dotation du HCI (2 fois) de véhicules, de l’archevêché, de l’église protestante, de l’Imam et des familles fondatrices en véhicule.
      68. Travaux de voirie à Kita, San, Koulikoro et Koutiala
      69. Electrification de la ville de Bougouni
      70. Construction d’une unité de transformation de Fruits à Bougouni et à Yanfolila
      71. Construction du Centre de référence de Fana
      72. Construction du centre de Référence de Yanfolila
      73. Construction de la route Kanobougou – Barouéli
      74. Construction de la route Fana – Doïla
      75. Dotation des Forces de défense en équipements (Véhicules BJ, camions de transports de troupe, hélico et avions de chasse souyouz) en plus de la formation des éléments (opérations flintlook des américains), la Corée et le Canada.
      76. Vente des actifs de la Sotelma (185 milliards) pour des actions de développement.
      77. Construction de la Cour d’appel
      78. Construction du Tribunal pour enfants
      79. Construction des bâtiments du Médiateur
      80. Construction de la Cour Constitutionnelle.
      81. Construction de la Police du 14ème arrondissement.
      82. Gratuité de la Césarienne et des médicaments contre le paludisme infantile
      83. Station de pompage de Kabala et Sirakoro
      84. Construction de l’immeuble de l’AMRTP
      85. Construction des marchés à volaille.
      86. Barrage –Seuil de Talo
      87. Barrage – seuil de Djenné
      88. Rénovation de la Mosquée de Djenné avec le groupe Agakhan
      89. Rénovation de la Mosquée Djingareïber de Tombouctou avec le groupe Agakhan
      90. Réhabilitation du canal de Kabara avec les libyens (une dizaine de kilomètres entre Kabara et Tombouctou)
      91. Maison des jeunes de Bougouni
      92. Salle des Spectacles de Koutiala
      93. Salle des Spectacles à Gao
      94. Lancement des travaux du barrage de Taoussa
      95. Construction d’une usine de tracteurs à Samaya
      96. Création de la nouvelle ENA
      97. Achat et mise à disposition de 20 cars modernes pour le transport des étudiants
      98. Aménagements du périmètre irrigué de Diré
      99. Aménagement du périmètre irrigué de San Ouest
      100. Création du Commissariat à la sécurité alimentaire (création de banques de céréales dans les communes et distribution gratuite de vivres aux populations vulnérables sur l’ensemble du territoire national).
      101. Création du haut Conseil de lutte contre le SIDA pour venir en aide aux personnes atteintes de cette maladie aujourd hui dimenche 13decembre 2015

      • Ajoute rébellion et vente de la nation, comme ça je lirais bien ses programmes qui ont été là avant ATT… 😆 😆 😆 😆

      • Hé bien!!! Toutes ces réalisations pour faire du Mali une REPUBLIQUE djihadistes et sanctuaire de deasch ?

        • Ces djihadistes qui les a laissés rentrer au mali? ATT bien sûr donc il a détruit toutes ces œuvres avant de sortir par la petite porte. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
          Laissez donc IBK tranquille avec vos idioties.

      • En deux ans LADJI aussi a équipé nos braves guerriers chacun de trois caleçons, trois paires de chaussettes et trois uniformes pour les aider à accomplir leur mission régalienne. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  45. Voici les alliés des
    trois dames ( Algérie, Mauritanie, France )
    Les soldats ratés
    Le RPM
    Le HCI
    Ce sont coalisés pour mettre a bas le pays !
    Ils paieront tôt au tard même si pour cela il faudra déterrer leur reste a Senbenikoro on le verra
    la république vaincra

  46. C’est IBK qui perd son temps sinon ATT est tranquille…

    Il est de coutume qu’après une guerre, on tire les enseignements à travers une commission d’enquêtes qui en situe toutes les responsabilités. Pour le moment, point de référence à une telle initiative de la part des nouvelles autorités. Qui, au contraire, s’empressent de jeter l’opprobre sur le président Amadou Toumani Touré, accusé « d’avoir facilité la pénétration et l’installation des forces étrangères sur le territoire national”. Et surtout, d’avoir accueilli et distribué des millions de nos francs à des rebelles pour combattre le peuple malien.
    Le retour des libyens au nord du Mali ? Leur accueil ? Quelle est la réalité de cet argent remis à des rebelles ? L’occupation des régions du nord ? A quand une commission d’enquête nationale ou sous l’égide des Nations Unies pour établir les responsabilités dans l’occupation des régions du nord du Mali ? Réponses et interrogations ?
    Le président Amadou Toumani Touré n’a ni facilité la pénétration et l’installation des forces étrangères sur le territoire national, ni donné à des rebelles des millions, encore moins trahi le peuple malien. Le chemin le plus court de s’en convaincre, c’est de mettre en place une commission d’enquêtes nationale ou même internationale avec la présence des forces onusiennes dans notre pays. Nous y reviendrons.
    Le retour des déserteurs
    Le débat au sujet de rebelles bombardés de millions est parti de la crise libyenne, avec le retour d’un fort contingent de soldats touaregs maliens et/où originaires du Mali qui ont pris une part active dans les combats au déclenchement de la rébellion libyenne aidée par les forces de l’OTAN. En plus de ces soldats déserteurs (qui ont tout simplement trahi Kadhafi), il y avait des civils dans le lot des revenants. Aucune statistique officielle n’avait pu être établie pour déterminer le nombre exact de civils et de soldats libyens qui avaient regagné le pays, à partir d’octobre 2011. Dans les régions de Kidal et de Tombouctou, des commissions ont été installées par les autorités de l’époque afin de les accueillir, les installer sur des sites et procéder à leur recensement. Mais, il y a eu des difficultés.
    En effet, les « Libyens » sont revenus par vagues successives. A leur arrivée, certains d’entre eux ont directement pris attache avec les autorités pour signaler leur présence afin d’être pris en charge. D’autres, par contre, ont préféré la voie de la clandestinité. Ils sont rentrés à Tombouctou sur la pointe des pieds et se sont confondus aux populations.
    Heureusement, c’étaient essentiellement des civils dont des enfants et des femmes.
    A Kidal, la situation se présentait différemment. Les soldats « libyens » y sont arrivés par groupes et souvent lourdement armés. Pendant que certains sont venus de la Libye en traversant le vaste territoire algérien, d’autres sont passés par le Niger. Ils ont été accueillis aux frontières d’avec ces deux pays voisins. Dès leur arrivée, ces soldats ont été installés à une trentaine de kilomètres de Kidal. Là, un site d’accueil avait préalablement été identifié par les autorités.
    Au niveau de ce site, près de 600 soldats se sont installés sous la supervision du colonel-major El Hadj Gamou, chef d’Etat-major adjoint de la présidence de la République. Il avait été dépêché à Kidal par le chef de l’Etat, lui-même. Pour plusieurs raisons : il a été commandant de zone à Gao et Kidal, il a servi dans l’armée libyenne et gardé des contacts avec nombre d’officiers et de soldats touaregs de l’armée libyenne, et Gamou a toujours voué sa fidélité à l’armée et au drapeau malien. C’est donc cet officier émérite qui a eu la responsabilité de conduire la mission chargée d’accueillir et d’installer les soldats libyens de la région de Kidal.
    Le geste financier
    Mais, dès leur arrivée, les premières difficultés sont apparues. En effet, depuis la Libye, ces soldats d’origine malienne s’étaient regroupés sur la base d’appartenance tribale. Les Ifoghas et les chamanamass d’un côté, de l’autre les Imghad.
    Les Imghad, sous l’autorité de Mohamed Ag Bachir, un certain colonel de l’armée libyenne, ont automatiquement remis leur arsenal aux autorités. Ils ont par ailleurs inscrit leur retour dans le cadre du respect strict de la légalité et de celui de la République. Par la suite, ils ont combattu aux côtés de l’armée malienne. Ils ont vaillamment défendu Kidal jusqu’au bout…
    Par contre, d’autres soldats ont préféré se retrancher dans les montagnes. Ce sont majoritairement des éléments appartenant aux tribus Ifoghas et chamanamass.
    Les autorités du pays ont multiplié les gestes de bonne volonté à l’adresse de l’ensemble des soldats loyalistes et des civils qui avaient fui la Libye.
    Le geste financier du président Amadou Toumani Touré, qui suivait personnellement l’évolution de la situation dans les régions de Kidal et de Tombouctou, rentrait justement dans ce cadre.
    Pour le cas précis des 50 millions de FCFA, ce sont le colonel-major Gamou, le colonel Meydou et Abdramane Ag Gala, vice consul à Tamanrasset, qui ont demandé expressément au chef de l’Etat une assistance en faveur des soldats loyalistes, désarmés et cantonnés à Kidal, sur trois sites de cantonnement. Ces soldats étaient dans un état de dénuement total.
    C’est ainsi que le président ATT a débloqué une somme de 50 millions et dépêché sur le nord une mission interministérielle composée de Général Kafougouna Koné, ministre de l’administration territoriale, Natié Pléa, ministre de la défense, Général Sadio Gassama, ministre de la sécurité intérieure et Harouna Cissé, ministre du développement social et de la solidarité.
    L’enveloppe des 50 millions en question a été remise aux gouverneurs des trois régions du nord : colonel (à l’époque) Salif Koné de Kidal, colonel Mamadou Diallo de Gao et Mamadou Mangara de Tombouctou. L’enveloppe était destinée aussi bien aux soldats loyalistes qu’aux populations civiles identifiées revenues de Libye.
    Comme on le voit, ATT fait sienne une politique qu’il a toujours adoptée dans la gestion de la crise du nord, la voie pacifique pour éviter l’embrasement du septentrion.
    Loyalistes jusqu’au bout
    Les soldats qui ont bénéficié de la manne sociale d’ATT sont au nombre de 300 soldats. Ils avaient remis leurs armes, accepté d’être cantonnées et s’étaient dit prêts à servir le Mali. Ils l’ont fait, en combattant aux côtés de Gamou dès leur insertion, pendant l’occupation, après la libération, et aujourd’hui encore, ils sont toujours avec Gamou et au service de l’armée malienne.
    D’ailleurs, ces soldats de la communauté Imghad avaient été reçus officiellement par le président ATT à Koulouba pour réaffirmer solennellement leur attachement aux idéaux de la République et leur désir de se mettre à la disposition des autorités.
    La délégation des Imghad comprenait, entre autres, le colonel Waqqi Ag Ossad, ancien commandant de zone militaire en Libye ; le commandant Inackly Ag Back et Mohamed Youssouf, président du Conseil de cercle de Gourma-Rharouss.
    Ce jour là, le colonel Waqqi, après avoir remercié le Président ATT pour sa constante disponibilité et ses efforts à l’égard des Maliens revenus de la Libye, a clairement indiqué : « Nous sommes des officiers et des soldats, nous n’avons appris que le métier des armes…Nous sommes à la tête de 300 éléments…nous nous mettons à la disposition de l’Etat…Notre séjour prolongé en Libye nous a mis en retard ; certains s’imaginent même que la Libye était leur pays ».
    Abondant dans le même sens, le président du conseil de cercle de Rharouss avait rassuré : « Les Imghad sont une communauté pacifique. Ceux qui sont revenus de Libye sont entrés dans cette logique de paix ».
    En s’adressant à ses hôtes, le chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, avait renouvelé ses remerciements aux leaders de la communauté Imghad. « La paix et la sécurité du Mali incombent à nous tous, fils du Mali, ayant les mêmes droits et les mêmes devoirs », avait laissé entendre ATT.
    Précision : la communauté Imghad est la plus nombreuse communauté touarègue au Mali. Elle est présente dans les trois régions du nord : Gao, Tombouctou et Kidal. Aussi, parmi les revenants de la Libye, les Imghad constituaient le plus gros contingent. Personne ne verrait du mal à ce qu’un chef d’Etat apporte un appui financier à des soldats aussi patriotes que ceux-ci. C’est ça la haute trahison ? C’est ça faciliter l’entrée et l’installation des corps étrangers ?
    Vivement une commission d’enquêtes
    Ces questions méritent d’autant plus d’être posées que l’occupation des régions du nord n’a été effective qu’après le départ du président ATT avec le coup de d’Etat du 22 mars 2012. Avant, seules les localités de Aguelhoc et de Tessalit étaient réellement entre les mains des ennemis. Aucune grande ville n’était tombée de janvier à mars 2012. Et l’administration malienne exerçait pleinement son pouvoir à Kidal, Gao et Tombouctou, comme à Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Et malgré les difficultés, l’armée malienne se battait et contrôlait toutes les grandes agglomérations du nord.
    La trahison et la démoralisation de l’armée sont parties du coup d’Etat perpétré, le 22 mars par des éléments de Kati qui refusaient d’aller se battre et qui, visiblement, étaient manipulés. A partir de cet instant, des officiers du Pc Opérationnel de Gao étaient pourchassés par des soldats de rang.
    L’entrée de forces étrangères et l’occupation intégrale des régions du nord sont aussi parties du coup d’Etat. En trois jours (30-31 mars et 1er avril), Kidal, Gao et Tombouctou ont été respectivement annexées. Plus d’armée malienne, plus d’administration ; donc plus d’Etat. Place a été faite aux terroristes d’Aqmi, aux djihadistes du Mujao (mouvement jusque là inconnu) et d’Ançardine et aux rebelles du Mnla.
    Destruction du patrimoine culturel matériel et immatériel, flagellation, lapidation, viol, amputation constituent le lot d’exactions auxquelles les populations et leurs biens ont soumis. Alors, qui a favorisé l’occupation des régions du nord ? Qui a trahi ? Qui faisait la navette entre Bamako et Nouakchott pour rencontrer les responsables du Mnla ? Qui finançait ces terroristes ? Qui assurait la liaison entre Kati et ces rebelles en vue de renverser le régime d’ATT ?
    C’est le moment, pour les autorités du pays, de mettre en place une commission nationale d’enquête pour situer les responsabilités, toutes les responsabilités, à tous les niveaux. Ce ne serait pas atypique. Après chaque guerre, la logique étatique voudrait que les enseignements en soient tirés et les sanctions appliquées. Et non improviser d’éventuelles poursuites contre Untel « pour haute trahison ». C’est trop léger et facile à faire.
    Si le Mali ne prend pas l’initiative, la communauté internationale doit l’exiger. Notamment les Nations unies dont les forces sont (toujours) déployées dans notre pays. A défaut, elles doivent mettre en place une commission d’enquêtes internationale pour statuer sur tous les crimes commis au Mali depuis le début de la crise malienne. Au nom de la justice et du droit.

    • Acrobatie argumentaire fragile qui ne disculpera point ATT. La preuve de sa couardise est sa fuite devant Amadou AYA Sanogo avec des BRDM et chars obsolètes.
      Malheureusement ceux qui s’érigent en ce moment comme ses défenseurs ont applaudi les bidasses de Kati. Le peuple du Burkina est une illustration d’engagement patriotique. Depuis son bungalow à Toubanisso sur la route de Kangaba, il pouvait reprendre la situation en main et déjouer l’irruption des truffions sur la,scène politique. Mais hélas !!!!! L’incapacité quand tu nous tiens. Les laudateurs du Mouvement dit Citoyen se sont terrés comme les petits lièvres poursuivis par des tigrons. Vous qui vous agitez en ce moment, qu’avez vous fait pour sauver, appuyer ou aide Amadou le Truffion? Rien.

      Peut-il avoir le courage de venir nous donner sa version des faits? On ne s’acharne nullement sur lui mais nous lui portons grief de son parjure par son incapacité à assumer l’intégrité et la défense de la Patrie. Il a éclaboussé l’honneur et la dignité de la République et de la Patrie.

      Mais la République vaincra sans lui.

      VIVE LA RÉPUBLIQUE

      • Sankingba 16 déc 2015 at à 19:54
        2326 commentaires

        OH!! tu veux donc la version des faits d’ATT?

        Pourquoi n’as-tu pas pu exiger de ceux qui lui ont refusé de parler le jour de sa démission à aller lui tendre le micro?

        Il est clair qu’il a souhaité parler avant de s’envoler pour Dakar.

        Que voulait-il dire?

        En outre, ce n’est pas tard car il ne reste plus qu’à Mandé Zonkèba de lancer à son encontre un mandat d’arrêt.

        ATT n’est ce genre d’individus qui fuit ses responsabilités et le jour où on l’interpellera le premier avion pour Bamako ne le laissera pas.

        salam

        Pour le reste, je te prie de nous priver de tes injures et de nous donner l’occasion de débattre en toute politesse.

        • Ça, c’était devant nous tous, ATT a allègrement accepté la démission mais seulement voulait s’adresser au peuple avant de quitter pays conformément au souhait SANKINGBA et ses amis pour (paraît il) les permettre de s’attaquer dans la sérénité au problème du Nord. C’était seulement avant-hier !!

          • S’adresser au peuple pour dire quoi? Alors qu’il n’est plus Président…

            Il voulait dire quelque chose et quand il le dira, on verra qui restera tranquille…

            Sankingba qui a connu les affres de la prison grâce à ATT, lui, je le comprend. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Cndide, ton texte est long, mais il faut ajouté aussi que c’est par la faute d’ATT que le pays est fragilisé. Nous n’avons pas besoin de sa présence actuellement. Le peuple a besoin d’un autre horizon plus crédible.
      😉 😉 😉 😉 😉 Et c’est avec le président IBK que cela est possible…

    • Mêmes les défenseurs de ATT ne sont pas jaloux de la souveraineté nationale. Une commission d’enquête à initier la les Nations Unies? Quelle honte.
      Quand ATT a livré Aguel Hoc, saviez vous quel était l’état mental des,troupes,à Kidal et à Tessalit, Gao et Menaka? Demande le général Abdoulaye Bemba Keïta qui officiait la garnison de Kidal.
      Non, vous ne savez pas. Mais, à temps opportun Sankingbas apportera sa part de vérité.
      Un bon général n’associe jamais les autres à sa défaite. Autrement, il est piètre et un caporal vaut mieux que lui.
      VIVE LA REPUBLIQUE

    • Apparemment la manifestation de la vérité n’intéresse personne. Se sachant coupables aussi ils feront tout pour que le flou persiste sur les responsabilités des uns et des autres. Ça prendra du temps mais l’histoire les jugera tous.

  47. La déchéance de notre nation , ATT la partage avec toute la classe politique.
    Qui a aidé ATT à battre SOUMAILA CISSE aux élections présidentielles de 2002 pour pouvoir partager le pouvoir avec lui?
    Ont ils osé critiquer ATT quand il a commencé à échanger des otages sur notre territoire,conséquences sûrement de notre situation actuelle?
    Autant ATT fermait les yeux sur les malversations des hommes politiques pour sûrement une stabilité de son régime,autant la classe politique n’osait rien dire des dérapages d’ATT pour pouvoir profiter impunément des ressources de l’ÉTAT.
    ATT a proposé à la classe politique la faillite de notre nation,la classe l’a accepté avec joie.
    Comme c’est coutumier chez les opportunistes,les laquais de la république,tout le monde faisait semblant de ne pas être informé des agissements de l’ancien président.Alors qu’ils étaient au courant de tout. Ils l’ont appuyé même dans le sens de la déchéance de notre nation.
    La cupidité,la lâcheté de la classe politique malienne ont aidé ATT à basculer notre pays dans le camp des nations soumises à l’ancien colonisateur.
    Le chef de file de cette classe politique a su amadouer l électorat malien pour se hisser à la tête de nos institutions.
    IBK président de la république symbolise la soumission de notre peuple car l’homme n’a d’ambitions que pour lui et ses proches.Le MALI n’a jamais été sa préoccupation comme la plupart de nos hommes politiques.
    VIVEMENT LE PROCÈS D’ATT POUR QUE LES MALIENS DÉCOUVRENT LA NATURE RÉELLE DE NOS HOMMES POLITIQUES.
    IBK et les autres ont ils intérêt au procès d’ATT?
    Son procès n’est il pas aussi le procès de la classe politique qui l’a accompagné pendant son mandat?
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

    • Un procès de ATT les effraye plus fort que la mort ne les effraye, ils feront tout pour l’éviter. 😆 💡 💡

      À commencer par IBK qui sait que si jamais le peuple découvrait en quoi ATT était traitre à la Nation, ce même peuple le tiendra lui pour fossoyeur de la Nation

  48. Coco, ce que tu ne sais pas est que Sankingba est l’un des frelons dénoncés par Dramé du Sphinx. Il sait bien.

    • Sankingba ne darde jamais au hasard. Candide, peux-tu me dire quel lien entre cette villa somptueuse derrière le poste de police de Sabalibougou et ATT?. Tu as vraiment le globe oculaire protubérant avec une acuité visuelle nulle.

      La REPUBLIQUE Vaincra.

      VIVE LA REPUBLIQUE.

  49. ATT détruit et IBK construit, n’oublions pas cela. La crise du nord Mali a pris de l’ampleur sous le régime d’ATT, l’armée malienne a perdue toute sa digité sous le régime, les caisses de l’État ont été vidé par ATT et ses proches tant d’autres chose à citer. Nous pouvons dire alors que le règne d’ATT (le traitre de la nation) a fait plus de mal que nous pouvons l’imaginer.

  50. ATT est le fruit de la lâcheté du mouvement démocratique qui n’a pas su s’assumer à l’époque, et qui s’est rangé derrière un inculte. Fut-il le tombeur de Moussa! Plus tard, ils se cacheront vainement derrière le même ATT, tous sans exception, pour donner libre cours à leur vraie nature: le vol et la corruption.

  51. Fusse t-il Président de la REPUBLIQUE, ATT ne pouvait pas regarder Sankingbas dans les yeux. Il a toujours craint l’hypnose de celui qui pouvait lui dire la vérité en face.

    VIVE LA REPUBLIQUE

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Oui , d’accord , mais …..avec les lunettes de soleil ? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • C’est peut-être pour cela qu’il a été débarqué de la BHM par l’éléphant du KUNARI qui ne le trouvait pas beau à voir tous les jours. 😆 😆 😆 😆 😆 💡 💡 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆 :mrgreen: 😆
        ……sinon ATT s’était déclaré incapable de virer ou d’humilier un père de famille. :mrgreen: 😆 💡 💡 😆 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: 😆

  52. je doute de la malienité de Sanginkba. Attendons voir les maliens vont chercher ATT jusqu’à Dakar pour venir diriger le MALI. Dieu ne dort pas, nous sommes entrain de voir venir tout ce que AMADOU LE GRAND PATRIOTE avait prédit donnons le temps au temps. SUDU BABBA DJOWTIMAMA ATT.

    • j’oubliais d’ajouter

      Abominable Truffion Tympaniseur (ATT).

      VIVE LA REPUBLIQUE

    • Si ATT revient au Mali et qu’il n’est pas inculpé pour HAUTE TRAHISON nous allons faire cessession!
      Aller chercher quelqu’un pour venir sauver le Mali (“ka mandé bo bolola”) est arrivé à une seule et unique personne du nom de Makan Soundiata et ça risque de ne plus jamais arriver encore tellement il y a trop de généraux de la véranda au Mali à commencer par lui ATT même. 😉

        • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  53. il ose s’attaquer à ATT? en deux ans de pouvoir , il a le merite d’avoir pu désorienter plus d’un, décourager sa classe
    nous de l’autrec côté , nous nous y attendions
    plus de fumée que de réalité
    les gens ne comprennent rien parce que mauvaise élocution ou phrases t
    rop latinisées impropres pour les 90% de maliens et non plus usitées par les français
    Quel comble?

    prions DIEU qui heureusement protège le mali

  54. Que la haute cours de justice juge ATT ou non, l’histoire le jugera. Tout de même! il faut soit être de mauvaise foie ou soit être immorale pour prétendre que ce Mr est innocent? Cependant, nous ne sommes pas surpris par ce état de fait car au Mali de nos jours il n’y a que des suceurs , des profiteurs qui battent les pavés de nos rues. Il n’y a plus de morale sur nos terres.Au Mali de nos jours , il n’y a que la course inlassable à l’enrichissement et n’importe comment et oû. Aussi, ceux qui ont profité du régime ATT n’ont qu’à se dire que tout a une fin. Le Mali va mal, le Mali est malade de mal gouvernance. IBK fait semblant si non il sait que dans la famille politique au Mali, pays par excellence de l’impunité et du faux et usage de faux, on ne juge pas son camarade politicien. S’il voulait défendre le pays contre ses prédateurs, il aurait sorti tous ces dossiers qui dorment sous son coude. Le pays est malade car il n’a plus de soutien. Le pays est malade car il a perdu ses vrais fils qui l’ont toujours défendu

    • TIGNÈ, nul ne peut prétendre ATT est innocent mais le tenir pour responsable de tous les maux d’Israël est plus que la mauvaise bile (foie),c’est démoniaque. 💡 💡 💡 💡 😀 😀 😀 :mrgreen: :mrgreen: 😀

  55. Nous avons devons le devoir de sauvegarder cette Nation . La naïveté nous amène à créer des problèmes , à diviser quand l’union doit est être notre sacerdoce. Ceux qui ne veulent point de la stabilité sont des terroristes qui veulent profiter de la confusion pour détruire la nation . Maliens , attendons et chaque chose à son temps . L’heure n’est pas à l’inculpation de ATT . Je jure qu’il est aimé et aussi aimé que le 26 mars .

  56. A Tout Truqué
    Amadou trop trouillard
    Amadou Tristement traitre.
    Amadou Tellement terrorisé
    Amadou Toujours Tordu
    Amadou Torpilleur Torché
    Amadou Trop Taquin
    Amadou Terriblement Tricheur

    Mais la REPUBLIQUE vaincra sans ATT le déserteur. Nous attendons seulement qu’il,soit pris de corps pour être tradition devant la Haute Cour de JUstice.

    VIVE LA REPUBLIQUE

    • …..pour etre traduit …….. 😉 😉 😉 😉 😉

      COCO :
      SANKINGBA ……est fidèle en “amitiés” . ( c’est une qualité ) 😉 😉 😉 😉

      • Sankingba n arrive pas à décolérer depuis qu ATT l’a foutu en prison pour détournement de fonds de la BHM

          • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
            CANDIDE :
            De mon avis , SANKINGBA n’a rien à voir avec les affaires “DIAWARA , BHM ,……… WAIC ” & ATT . 😉 😉 😉 😉 😉
            ……..
            RIEN ….NADA …..! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
            Bon ….
            ……..bientôt , de nouveaux épisodes “FRELONS” , selon mes cauris ……. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

        • Au plus f trop de la.menace sur Gao et les autres cités du Nord, Candide sait-il que ATT a dépêché le général Gabriel Podiougou auprès,des troupes et avait déjà nommé le général Khalifa comme Commandant des troupes engagées. Jusque là rien d’anormal n’est pas? Mais Sankingba te dit que c’est dans l’avion de transport de troupe que la nomination du Khalifa Lui été notifiée.
          Depuis la ne fallait-il,pas s’attendre à une désarticulation des unités engagées? Est ce cela l’attitude d’un Commandant en Chef des armées? Et Dieu sait si,la,chaîne de commandement n’a pas été désorganisée par le comportement irresponsable de ATT! Quand j’y pense, je pleure. Quand Gamou se repliait à Anefis, Khalifa le croyait en marche sur Aguel Hoc. A. notre grande surprise, le camp de Anefis a été Lépine de repli du renfort de Aguel Hoc. Voilà l’œuvre d’ un piètre général. Il ne connaissait rien des réalité du terrain et le niveau tactique était à dessus de ses capacités de raisonnement.
          Mais ne vous en faites pas, on attend ATT ici pour qu’il réponde de ses carences tactiques. Vous comprendrez que Skingba n’écrit pas au hasard sur lui.
          VIVE LA REPUBLIQUE.

Comments are closed.