Dialogue politique inclusif : Le Comité en charge du processus dévoile sa feuille de route

0

L’objectif recherché par les facilitateurs est d’aboutir à l’Union des Maliens aujourd’hui Ils se fixent un temps de 3 à 6 mois pour produire  un travail à présenter  aux Maliens

Le comité en charge de la conduite du processus du Dialogue politique inclusif a animé une conférence de presse hier dans le locaux du Médiateur de la République. Installées officiellement le 25 juin 2019 dernier par le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, les personnalités charge de la conduite du processus du Dialogue politique inclusif étaient face à la presse pour dévoiler leur feuille de route.

Le président du Comité le Pr Baba Hakib Haidara, a d’abord présenté ses collègues à la presse. Il a ensuite défini les missions auxquelles, ils sont appelés à faire face désormais.

“Le pays va mal aujourd’hui, donc il va de soi qu’on discute, afin de souder le tissu social” a souligné le Baba Hakib Haidara. Les priorités de comité consistent à recueillir les avis des uns et des autres, afin de pouvoir mettre tous les Maliens ensemble.

En effet, le comité est investi par le Président de la République est la représentativité du peuple.

Selon Aminata Dramane Traoré, les Maliens sont conscients de la situation actuelle. Ils veulent tous aller vers la paix et la quiétude. Le Comité demande l’accompagnement du peuple malien, car il est temps de sauver le Mali.

“Le monde entier nous regarde, nous devons leur montrer que nous sommes un grand peuple” a déclaré toujours Pr Aminata Dramane Traoré.

 

Les fac imitateurs iront à l’intérieur du pays pour recueillir les propos de tous ceux qui veulent parler.

Ils vont bientôt rencontrer les anciens Présidents et les anciens Premiers ministres de la République. Il s’agit en clair de se parler entre maliens, afin de se pardonner.

Pour rappel, les fac imitateurs du Dialogue politique inclusif sont Aminata Dramane Traoré, Ousmane IssoufiMaiga et le Pr Baba Akib Haidara qui est l’actuel Médiateur de la République.

L’objectif recherché par les facilitateurs est d’aboutir à l’Union des Maliens aujourd’hui. Les facilitateurs se fixent un temps de 3 à 6 mois pour produire  un travail à présenter aux Maliens.

La conférence de presse a enregistré la présence des conseillers techniques de la présidence et des personnalités de la Société civile.

Seydou DIAMOUTENE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here