Mali : le Syltae en grève de 144 heures à compter du lundi 31 août au mardi 8 septembre : Le front social en ébullition.

0

Les Travailleurs du ministère des Affaires étrangères observeront une grève de 144 heures à compter du lundi 31 août au mardi 8 septembre. Le bureau Central du syndicat Libre des Travailleurs des Affaires Etrangères (Syltae), dans son préavis de grève,  demande l’application des points d’accord du  protocole d’entente du 21 octobre 2019.

Le syndicat Libre des Travailleurs des Affaires Etrangères (Syltae) décide d’observer une grève de 144 heures à compter  du lundi 31 août au mardi 8 septembre. En cause la non application des points d’accord du protocole d’entente du 21 octobre 2019. Dans son préavis de grève, le Bureau Central du Syltae dit n’avoir constaté aucune avancée dans l’adoption des textes objet  du procès-verbal de conciliation.

Il s’agit de l’examen et l’adoption du projet de statut du corps diplomatique de la République du Mali ; la relecture du Décret n°96-044/P-RM du 08 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali ; la relecture du Décret n°05-464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois diplomatiques et consulaires du Mali ainsi que leurs primes et indemnités.

Le syndicat regrette que 11 mois après la signature des dits accords aucun texte n’a été adopté. Bien au contraire, déplore le syndicat, l’évolution du dossier laisse croire à une réouverture des négociations comme prétexte les contraintes budgétaires et la situation sociopolitique du pays. « Cette attitude dénote du mépris pour les travailleurs du ministère des  Affaires étrangères », dénonce le Bureau central du Syltae, qui  entend mener  les actions nécessaires pour l’aboutissement de ses nobles et légitimes revendications. Le Bureau Central du Syltae invite le gouvernement à un traitement équitable des travailleurs.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here